MARÉCHAL DE LA NOBLESSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec la table des rangs (čin) en 1722, Pierre le Grand avait achevé de soumettre la noblesse à l'État en calquant la hiérarchie nobiliaire sur la pyramide des grades. Mais tout en refusant d'accorder à la classe dirigeante une organisation corporative à l'échelon national, il ne méconnaissait pas la nécessité de développer son esprit civique en lui confiant localement des responsabilités propres sur le modèle des provinces baltes. Après la suppression du service obligatoire (1762), les progrès relatifs de l'instruction devaient permettre la réalisation de ce programme : en 1766, Catherine II prescrivit aux nobles de choisir un maréchal dans chaque district ; la Charte de la noblesse (1785) renforça l'institution en superposant aux maréchaux de district un maréchal de province, élu pour trois ans par l'assemblée locale de la noblesse moyennant confirmation par le gouverneur. Rôle ambigu dès le départ : l'administration les considéra toujours comme des auxiliaires et la loi du 12 juillet 1889 les associa aux gouverneurs dans le choix des candidats aux fonctions de zemskie natchalniki, chargés de maintenir l'ordre dans les cantons. Mais certains maréchaux n'hésitèrent pas à prendre des initiatives politiques lors des discussions préparatoires à l'abolition du servage ; Ounkovski, maréchal de Tver, fut même sanctionné pour avoir préconisé l'émancipation immédiate des paysans et l'élection des maréchaux par toutes les catégories de la population ; libéralisme exceptionnel dans son milieu. Cependant, grâce aux sanctions morales que les maréchaux pouvaient prendre contre les nobles qui se dérobaient au service, ou qui abusaient trop ouvertement de leur pouvoir sur les serfs, l'institution joua un rôle utile en faisant peu à peu disparaître le personnage du maître sadique, telle la dame Saltykova, condamnée sous Catherine II pour une série de meurtres.

—  Jean-Louis VAN REGEMORTER

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Louis VAN REGEMORTER, « MARÉCHAL DE LA NOBLESSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marechal-de-la-noblesse/