PÉREZ JIMÉNEZ MARCOS (1914-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Marcos Pérez Jiménez fut président du Venezuela de 1952 à 1958. Il imposa un régime dictatorial corrompu, marqué par la répression policière et la montée du chômage.

Marcos Pérez Jiménez naît le 25 avril 1914 à Michelena, au Venezuela. Diplômé de l'Académie militaire du Venezuela, il prend part aux coups d'État d'octobre 1945 puis de novembre 1948. À la suite de ce second putsch, il devient membre de la junte militaire qui dirige le pays. En décembre 1952, l'armée le désigne président provisoire. Placée sous son contrôle, l'Assemblée constituante, réunie le 11 avril 1953, l'élit pour cinq ans.

Grâce à la manne pétrolière, le président Pérez Jiménez lance un vaste programme de travaux publics (construction d'autoroutes, d'hôtels, d'immeubles de bureaux, d'usines et de barrages). Toutefois, l'omniprésence de la police secrète, la répression brutale de l'opposition, la fermeture de l'université nationale, le musellement de la presse, l'inflation galopante et l'incarcération de cinq prêtres provoquent le mécontentement des partis d'opposition, des travailleurs, des étudiants, des militaires et de l'Église. Le 23 janvier 1958, toutes ces forces s'unissent dans un mouvement de contestation qui renverse Marcos Pérez Jiménez. Celui-ci vide les caisses de l'État avant de se réfugier aux États-Unis.

Marcos Pérez Jiménez est extradé au Venezuela en 1963 afin d'être jugé pour détournement de fonds publics. Emprisonné durant cinq ans, il s'exile en Espagne à sa libération. Il se fait élire par contumace au Sénat vénézuélien en 1969, mais son élection est annulée. En mars 1972, il annonce depuis Madrid sa candidature à l'élection présidentielle de 1973. Il rentre alors à Caracas en mai 1972, mais son arrivée déclenche des émeutes dans la capitale. Il repart en Espagne. Marcos Pérez Jiménez meurt le 20 septembre 2001 à Madrid.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PÉREZ JIMÉNEZ MARCOS (1914-2001)  » est également traité dans :

VENEZUELA

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Véronique HÉBRARD
  • , Universalis
  •  • 14 164 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Dictatures militaires 1948-1958 »  : […] Mais le pouvoir est à nouveau confisqué par les militaires en novembre 1948. Se met alors en place une nouvelle phase dictatoriale : tout d'abord, la dictablanda (« dictature molle ») de la Junte militaire de gouvernement ; et ensuite, de 1953 à 1958, la dictadura (« dictature dure ») de Marcos Pérez Jiménez. Immédiatement, l'A.D. est mise hors la loi, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venezuela/#i_20575

Pour citer l’article

« PÉREZ JIMÉNEZ MARCOS - (1914-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcos-perez-jimenez/