MARCHÉ MONÉTAIRE

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évolution de l'activité bancaire »  : […] Le développement des marchés financiers a entraîné une diminution importante de l'intermédiation traditionnelle (dépôts et crédits) au profit de nouvelles activités. Par exemple, le marché monétaire a donné naissance à des produits dont la liquidité se rapproche de celle des dépôts bancaires et dont la rémunération est supérieure (Sicav monétaires en France et Money […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-economie-de-la-banque/#i_4898

BANQUES CENTRALES

  • Écrit par 
  • Sylvie DIATKINE
  •  • 6 873 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La stabilité monétaire »  : […] Assurer la confiance dans la monnaie implique de veiller à la stabilité de son pouvoir d'achat sur le marché domestique (valeur interne de la monnaie). Cette mission est apparue relativement tôt dans l'évolution des banques centrales, notamment en ce qui concerne la Banque d'Angleterre, du fait de la centralisation des réserves. Durant la période d'inconvertibilité des billets de la Banque d'Angl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banques-centrales/#i_4898

CHANGE - Les opérations de change

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 7 002 mots
  •  • 2 médias

Le montant quotidien des opérations de change a atteint plus de 5 000 milliards de dollars en avril 2013. Même si l'on tient compte de l'intensification des échanges de biens et de services liée à la mondialisation, on ne peut qu'être frappé par cette véritable explosion des opérations de change intervenue depuis les années 1970. Il est clair que ce ne sont pas seulement les opérations d'achat-ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-operations-de-change/#i_4898

CRISE ASIATIQUE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 434 mots

Depuis la fin des années 1970, quatre pays de l'Asie émergente, la Corée du Sud, l'Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande, affichaient de solides performances économiques et des finances publiques globalement saines, jusqu'à ce que les premiers signes d'une détérioration se manifestent, en 1996, avec le tassement de leurs exportations. La Thaïlande est la première, en juillet 1997, à devoir dévalu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-asiatique/#i_4898

DÉVALUATION

  • Écrit par 
  • Jean-François LARRIBAU
  •  • 722 mots

La dévaluation consiste à modifier le taux de change officiel d'une monnaie (parité) par rapport à une monnaie internationale de référence : or, dollar, écu, par exemple. Dans un sens extensif, elle désigne l'altération de l'objectif de change que les autorités monétaires d'un pays s'assignent dans le cadre de leur politique économique globale, qu'elles soient ou non liées par des engagements inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devaluation/#i_4898

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'instabilité des taux de change »  : […] Dans le même temps, les pays périphériques cherchent à s'affranchir des contraintes que les taux de change fixes font peser sur leur politique monétaire et, partant, sur leur indépendance économique. Chaque pays tente d'agir sur ce qui est à sa portée. Si le pays centre peut changer le régime de l'or, ce que ne peuvent pas faire les pays périphériques, ces derniers peuvent modifier leur régime de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_4898

DORNBUSCH RUDIGER (1942-2002)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 988 mots

Né le 8 juin 1942 à Krefeld en Allemagne, Rudiger Dornbusch s'oriente très rapidement vers des études d'économie. Après avoir obtenu un Ph. D. (l'équivalent du doctorat) à l'université de Chicago, il devient chercheur et enseignant. Il appartient à une génération marquée successivement par les enthousiasmes que suscite la victoire de Kennedy et par les déceptions qu'engendre la guerre du Vietnam. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudiger-dornbusch/#i_4898

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Monétarisme et néo-libéralisme »  : […] L' école monétariste est menée par Friedman (1953, Essays in Positive Economics  ; 1956, Studies in the Quantity Theory of Money  ; 1969, The Optimum Quantity of Money and Other Essays ) qui, dans les années 1950 et 1960, critique le système de taux de change fixes de Bretton-Woods et les politiques inspirées du keynésianisme. De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_4898

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « Principes de fonctionnement des relances monétaires et budgétaires »  : […] " : PROPOSITION D'UNE INTERPRETATION, John R. Hicks" > L'analyse et la mise en œuvre des politiques de relance keynésienne se situent, le plus couramment, dans le cadre du schéma d'interprétation de la Théorie générale qui fut proposé par John Hicks en 1937 dans son article « Mr. Keynes and the Classics ». Dans cette interprétation, connue sous le nom de « modèle IS/LM/DG/O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_4898

ÉCONOMIE MONDIALE - 1997 : la crise asiatique

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 706 mots

La conjoncture mondiale s'est rapprochée en 1997 des conditions nécessaires à une croissance durable. Malgré une révision en baisse des projections dans le courant de l'année, le dynamisme de la reprise s'est affirmé. Il a été entretenu par un accroissement des échanges internationaux évalué à 7,7 p. 100 (contre 5 p. 100 en 1996), tandis que les politiques d'ajustement budgétaire, le maintien à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1997-la-crise-asiatique/#i_4898

ENFER, marché en banque

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 205 mots

Le montant total des effets de commerce escomptés par un établissement bancaire et que ce dernier a le droit de présenter à la Banque de France pour les faire réescompter ne peut dépasser une certaine limite, ou « plafond ». Le réescompte des effets présentés en dépassement de celui-ci ne pouvait être admis que moyennant le paiement d'un taux très supérieur au taux normal en vigueur. La situation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfer-marche-en-banque/#i_4898

FED (Federal Reserve System ou Système fédéral de réserve américain)

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 8 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La naissance du F.O.M.C. »  : […] Après 1920, la doctrine des effets réels ne convainc plus autant et le Board la critique de plus en plus. Apparaissent alors des opérations d'achats de titres publics sur le marché secondaire libre ( open market ) par des banques fédérales de réserve, désireuses de détenir des portefeuilles d'actifs dont le revenu leur permet de verser des dividendes aux actionnaires et de co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fed/#i_4898

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « Les titres de créances négociables (T.C.N.) »  : […] En France, les T.C.N. désignent les titres du marché monétaire, à l'exclusion des bons du Trésor. Ces instruments ont été introduits en 1985 lors de la réforme du marché monétaire afin de développer les possibilités de financement direct à court et à moyen terme des établissements de crédits et des entreprises. En fonction de la nature des émetteurs et des échéances, on distingue : les certificats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_4898

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 464 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Multiplicateur et diviseur de crédit »  : […] La régulation monétaire porte d'abord sur les procédures de compensation entre les monnaies émises par les différentes banques : c'est le rôle du marché monétaire (ou interbancaire). Par ailleurs, il existe des « banques centrales », qui émettent leur propre monnaie (les billets), et auprès desquelles les banques ordinaires (ou de « second rang ») sont contraintes de déposer des réserves « obliga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_4898

OPEN MARKET

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 212 mots

Littéralement « marché ouvert ». Ce marché est constitué par les achats et les ventes de fonds d'État et d'effets de commerce accomplis par les banques centrales, en vue de compléter et d'étendre leur action sur le marché monétaire et sur la liquidité du circuit bancaire. Ce marché est qualifié d'ouvert précisément parce que ces opérations, effectuées à la discrétion des banques centrales, vont au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/open-market/#i_4898

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 210 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Londres, marché monétaire international »  : […] L'avantage pour l'Angleterre est évident. Elle ne perd pas son stock d'or qui, du reste, est particulièrement limité. En acceptant de s'endetter à court terme dans sa propre monnaie, elle se procure des ressources qu'elle réinvestit à long terme à l'étranger. L'Angleterre en tant que pays centre, la City en l'occurrence, se comporte comme une banque pratiquant la transformation des échéances (elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-sterling/#i_4898

TAUX DE CHANGE

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 550 mots

Le taux de change désigne le rapport d'échange entre deux devises. L'observation du taux de change nominal (par exemple, 1 euro = 0,96 dollar) est souvent complétée par le calcul du taux de change réel, qui corrige le change nominal par l'évolution de l'inflation dans chacune des deux zones. Le taux de change bilatéral est également souvent complété par le taux de change effectif. Par exemple, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-de-change/#i_4898

TAUX D'INTÉRÊT

  • Écrit par 
  • Virginie COUDERT
  •  • 5 489 mots

Dans le chapitre « Les taux du marché monétaire »  : […] La première fonction du marché monétaire est de permettre aux institutions financières d'obtenir le refinancement en liquidité ou « monnaie centrale » nécessaire à leur activité. Cette « monnaie centrale » répond à trois besoins : faire face à leurs obligations de réserves obligatoires, aux retraits en billets de leur clientèle et à la compensation entre banques dans le système des paiements inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-d-interet/#i_4898

LA THÉORIE QUANTITATIVE DE LA MONNAIE, Milton Friedman - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une théorie de la demande de monnaie »  : […] L'objectif de Friedman est double. Il s'agit à la fois de prendre des distances avec la version traditionnelle de la théorie quantitative de la monnaie et de contrer les positions anti-quantitativistes des keynésiens orthodoxes. La tradition quantitativiste considère que la quantité de monnaie M nécessaire pour réaliser des transactions pendant une période donnée est dans une proportion fixe avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-theorie-quantitative-de-la-monnaie/#i_4898


Affichage 

Change : flux quotidien d'opérations « traditionnelles » (B.R.I.)

tableau

Moyenne journalière pour avril, en milliards de dollars, des flux d'opérations «traditionnelles» Par « traditionnelles », la BRI veut signifier qu'elle ne recense pas ici tous les dérivés mais seulement les swaps et le gré à gré Les chiffres minorent par conséquent les flux effectifs... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Change : flux quotidien d'opérations « traditionnelles » (B.R.I.)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau