BEYER MARCEL (1965- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alors que dans les années qui suivent la chute du Mur de Berlin, on assiste à une migration de nombreux écrivains et intellectuels vers l'Ouest, Marcel Beyer, né en 1965 à Taiflingen (Bade-Württemberg), suit un chemin inverse : il quitte l'Allemagne rhénane dans laquelle il a grandi pour Dresde où il vit depuis 1996. « Je ne suis pas pour autant devenu un Allemand de l'Est, dit-il, je suis pris dans un entre-deux où je change constamment de perspectives, je ne peux plus revenir en arrière. » Marcel Beyer est considéré en Allemagne comme l'écrivain de la génération des quadragénaires dont l'œuvre reflète le plus précisément les expériences différentes qui ont structuré les sociétés est et ouest-allemandes. Il a passé son enfance à Cologne, où il a étudié la littérature allemande et anglaise. Il s'est d'abord fait connaître comme poète et auteur de courts récits en prose. Son premier roman Menschenfleisch (Chair humaine) paraît en 1991, suivi de Flughunde (1995 [Voix de la nuit, 1997]), Spione (2000, Espions) et Kaltenburg (2008 [2010 pour l'édition française]) qui sont couronnés par plusieurs prix littéraires, dont le prix Hölderlin (2003).

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directrice de l'association Les Amis du roi des Aulnes, traductrice

Classification


Autres références

«  BEYER MARCEL (1965- )  » est également traité dans :

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Une écriture de la mémoire »  : […] L'orientation de la littérature romanesque vers le politique et le social continue à être présente dans de nombreux romans et récits construits autour des conflits entre l'intime et le politique. Ainsi des écrivains de générations différentes, Friedrich Christian Delius, né en 1943 ( Amerikahaus und der Tanz um die Frauen , 1997), Michael Wildenhain, né en 1958 ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_55015

Pour citer l’article

Nicole BARY, « BEYER MARCEL (1965- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-beyer/