ALLAIN MARCEL (1885-1969)

FANTÔMAS

  • Écrit par 
  • Michel LEBRUN
  •  • 280 mots

Créé en 1911 par Pierre Souvestre et Marcel Allain, lancé à grand renfort de publicité par l'éditeur Fayard, Fantômas , gigantesque cycle romanesque de trente-deux volumes, connaît un fabuleux succès jusqu'à la guerre de 1914. Fantômas, bandit sans visage, accumule les crimes monstrueux et lance des défis à la police, représentée par l'inspecteur Juve. Flanqué du journaliste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantomas/#i_91139

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 578 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le criminel »  : […] En 1892, la France est touchée par une vague d'attentats anarchistes. Un an plus tard, Vaillant jette une bombe dans la salle des séances de la Chambre des députés. Des noms deviennent familiers au public : Ravachol, Bonnot et sa sinistre bande... Une nouvelle peur saisit les possédants. Dans Le Matin daté du 7 décembre 1909, Léon Sazie (1862-1939) crée Zigomar, l'un des prem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_91139

ROMAN POPULAIRE

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 4 077 mots

Dans le chapitre « Le roman populaire est-il réactionnaire ? »  : […] Marcel Allain, orfèvre en la matière, définit ainsi le roman populaire : « S'adressant à un public divers, il aura souci, tout d'abord, de ne choquer aucun des éléments constitutifs de ce public. Il ignorera toute question politique, toute discussion religieuse : ce serait restreindre, a priori, le nombre des lecteurs éventuels. Il évitera tout ce qui pourra donner matière à critique. » C'est en l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-populaire/#i_91139