SÈVRES MANUFACTURE DE

ANGIVILLER CHARLES CLAUDE DE LA BILLARDERIE comte d' (1730-1809)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 607 mots

La faveur de Louis XVI vaut à d'Angiviller de remplacer, en 1774, le marquis de Marigny comme surintendant des bâtiments du roi. Ses idées sont plus personnelles que celles de son prédécesseur, mais il reconnaît la valeur de l'œuvre accomplie par lui grâce aux sages conseils dont il a su s'entourer ; d'Angiviller cherche à continuer cette action malgré « la dureté du temps » dont il se plaint et l […] […] Lire la suite

BRONGNIART ALEXANDRE (1770-1847)

  • Écrit par 
  • Marcelle BRUNET
  •  • 207 mots

Fils de l'architecte Alexandre-Théodore Brongniart, Alexandre Brongniart compte parmi les plus grands scientifiques de la famille. Minéralogiste et géologue, professeur d'histoire naturelle à l'École centrale des Quatre-Nations, nommé, à l'âge de trente ans, directeur de la Manufacture de Sèvres, il assume cette charge pendant quarante-sept ans, jusqu'à sa mort. Durant cette période, il devient m […] […] Lire la suite

PATRIMOINE INDUSTRIEL (France)

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Laurent CHANETZ
  •  • 6 548 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les manufactures d'État »  : […] Tant dans le domaine civil que militaire, la monarchie absolue va en effet doter la France de bâtiments industriels prestigieux, dont l'architecture empruntée aux palais des princes magnifie le pouvoir royal. Aux xvii e et xviii e  siècles, la France se couvre ainsi d'un blanc manteau de manufactures et d'arsenaux, propageant jusqu'aux confins du royaume la gloire de la dynastie qui en avait ord […] […] Lire la suite

PORCELAINE

  • Écrit par 
  • Antoinette -HALLÉ, 
  • Marcelle BRUNET, 
  • FA&Yuml, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Tamara PRÉAUD
  •  • 6 322 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Considérations historiques »  : […] En 1740, le contrôleur général des Finances, Philibert Orry, qui cherchait à faire de la porcelaine afin de combattre l'importation orientale et saxonne, redoutable pour la France, accepta les offres de service de C. H. Gérin, inventeur du secret d'une pâte parfaitement blanche. Il concéda au petit groupe d'ouvriers venus avec celui-ci de Chantilly d'installer dans le château royal de Vincennes d […] […] Lire la suite