MANUEL DES INQUISITEURS, Nicolau EymerichFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une consécration très logique

La diffusion manuscrite du Directorium fut immense. Le Repertorium inquisitorum (1494) reprend l'essentiel de sa doctrine et de sa pratique. Le célèbre Malleus maleficarum (Le Marteau des sorcières),1486, copie les dissertations théologico-canoniques du Directorium pour faire entrer les sorcières dans la catégorie de l'hérésie et légitimer ainsi leur persécution. Les Instructiones de De Torquemada (1484) et des grands inquisiteurs espagnols jusqu'à Fernando de Valdés (1561) retranscrivent l'œuvre d'Eymerich, imprimée dès 1503. Contre une dispersion certaine des pratiques, Eymerich prônait l'unité. Rome se devait de l'imposer (avec ou sans succès historique, c'est une autre question) : à cette fin elle choisit le Directorium. Inaltéré, le texte eymericien, enrichi de gloses et d'une mise à jour des documents pontificaux postérieurs à 1376, sera réédité par ordre du Sénat de l'Inquisition romaine cinq fois entre 1578 et 1607. Cette consécration unique (aucun autre recueil ou manuel n'a connu pareille officialisation) corrobore canoniquement ce que l'histoire pose logiquement : le Directorium témoigne à jamais de la continuité idéologique pluriséculaire de l'Inquisition romaine.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite de philosophie politique, universités de Paris-I et de Toulouse-II

Classification

Autres références

«  MANUEL DES INQUISITEURS, Nicolau Eymerich  » est également traité dans :

EYMERICH ou EIMERIC NICOLAU (1320 env.-1399)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 239 mots

Théologien catholique, Nicolau Eymerich (Nicolas Eymeric) fut l'inquisiteur général de Catalogne, d'Aragon, de Valence et de Majorque et l'un des défenseurs des papes d'Avignon. Né vers 1320 à Gérone, dans le royaume d'Aragon, Nicolau Eymerich entre dans l'ordre des Dominicains en 1334 et se met à écrire sur la théologie et la philosophie. Nommé grand inquisiteur vers 1357, il s'attelle à sa c […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis SALA-MOLINS, « MANUEL DES INQUISITEURS, Nicolau Eymerich - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-des-inquisiteurs/