MANSUR IBN ABI 'AMIR dit AL- (938?-1002)

AL-ANDALUS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 277 mots

711 Arrivée des Omeyyades en Espagne. 756 ‘Abd al-Rahm̄an I er fonde l'émirat omeyyade de Cordoue. 859 Exécution d'Euloge de Cordoue, qui prônait le martyre contre l'arabisation de la société. 929 ‘Abd al-Rahm̄an III proclame le califat de Cordoue. 985 Al-Mans̄ur (Almanzor, pour les chrétiens), le chambellan ( hadjib ) du calife omeyyade, met Barcelone à sac. 1031 Disparition du dernier cal […] Lire la suite

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le déclin de l'Espagne musulmane »  : […] Le déclin, c'est d'abord la décomposition du califat. À la mort d'al-Ḥakam II, son fils Hisḥām II n'a que dix ans. De l'aristocratie militaire qui gouverne en son nom se détache bientôt un jeune Arabe, Ibn Abī ‘Āmir, que son énergie, son habileté et la faveur de la mère d'Hisḥām II placent au premier plan. Hādjib , il conduit presque tous les ans contre les États chrétiens du Nord des expéditions […] Lire la suite

CALIFAT OMEYYADE DE CORDOUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 274 mots

929 Proclamation du califat omeyyade de Cordoue. 936 Les travaux pour la construction de la ville palatiale de Madīnat al-Zahra' débutent. 947 Premières émissions monétaires califales (dinars d'or) à Madīnat al-Zahra'. 961 Al-Hakam II succède à son père à la tête du califat. 976 Mort d'Al-Hakam II. Minorité de Hisham II. 978 Ibn Abī ‘Āmir est nommé chambellan ( hādjib ) du calife. Il exerce […] Lire la suite

GRANDE MOSQUÉE DE CORDOUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 478 mots

710 La première incursion d'armées musulmanes dans la péninsule Ibérique est dirigée par un berbère du nom de Tarīf, et suivie, au printemps 711, par une expédition beaucoup plus massive, commandée par un autre berbère du nom de Tāriq (de là les noms de Tarifa et de Gibraltar : Djabal al-Tāriq, la montagne de Tāriq). Puis le dignitaire arabe Mūsā ibn Nusayr prit les rênes de la conquête. 755 Arr […] Lire la suite