MANILIUS MARCUS (Ier s. env.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le dernier des poètes didactiques latins. On sait fort peu de chose de lui. Il est l'auteur d'Astronomica, poème inachevé traitant d'astronomie et d'astrologie, probablement écrit entre 9 et 14, c'est-à-dire du vivant d'Auguste, pour les deux premiers livres, puis entre 14 et 17, sous le règne de Tibère. Stoïcien, Manilius met l'accent sur l'existence d'une providence qui gouverne le monde, et sur l'action de la raison divine ; il s'inspire du style et de la pensée de Lucrèce, de Virgile et d'Ovide. Il possède un talent extraordinaire pour mettre en vers des calculs astronomiques, et il en abuse, imposant sans nécessité à ses vers des constructions souvent complexes. L'intérêt principal du poème réside dans l'attrayante préface dont est doté chacun de ses livres et dans ses digressions mythologiques et morales. Les cinq livres qui nous sont parvenus — quatre mille hexamètres — sont rarement lus en entier, même par les latinistes.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MANILIUS MARCUS (Ier s. env.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/manilius-marcus/