MANDOLINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire

Dans l'Europe de la fin du xiiie siècle, la « guiterne » (ou « guisterne », « guiterre », « guitarre », « quitarre », « quitaire »...) coexiste avec le luth. Ces deux instruments sont probablement d'origine arabo-musulmane. De petite taille, la guiterne se joue avec une plume d'oiseau en guise de plectre et son chevalet est collé sur la table d'harmonie. Pietrobono del Chitarino (Pietrobono de Burzellis, 1417 ?-1497), attaché à la cour de Ferrare, est un des plus célèbres virtuoses du luth et de la guiterne, qui va bientôt être supplantée par la guitare « Renaissance ». Une variante de cet instrument, la mandore (ou mandorre), devient très populaire en France au milieu du xvie siècle dans la musique profane. Peu de partitions subsistent : on dispose cependant de celles de François de Chancy, Tablature de mandore de la composition du Sieur Chancy (Paris, 1629).

C'est avec le baroque italien que la mandoline (mandola ou mandolino) prend véritablement son essor. D'abord utilisée comme instrument d'apprentissage, cette mandoline lombarde apparaît bientôt dans des pièces majeures – comme les concertos d'Antonio Vivaldi, des sonates pour mandoline et basse continue –, accompagne des airs d'opéra.

Les caractéristiques de la mandoline « moderne » se fixent au milieu du xviiie siècle. À Paris, l'instrument est très prisé entre 1760 et 1789. En Italie, la mandoline napolitaine – qui est accordée comme un violon – est améliorée à la fin du xixe siècle. Les ensembles d'instruments à plectre sont alors très en vogue.

La mandoline est aussi devenue un instrument typique du bluegrass américain (dans une version à caisse plate) et connaît de nombreuses variantes, comme la bandola en Colombie ou le bandolim, toujours utilisé dans les orchestres de chôro du Brésil.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Femme à la mandoline, G. Tiepolo

Femme à la mandoline, G. Tiepolo
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Mandoline

Mandoline
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Mandoline : exemple sonore (1)

Mandoline : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Mandoline : exemple sonore (2)

Mandoline : exemple sonore (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « MANDOLINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mandoline/