MANCALAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Awélé

Awélé
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bao

Bao
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


L'awélé, un mancala à deux rangées

Venu de Côte-d'Ivoire, l'awélé nécessite un plateau de jeu qui est fait d'un morceau de bois, parfois séparé en deux parties reliées par des charnières, où ont été creusées deux rangées de cupules qui forment les cases du jeu. Il y a généralement de six à huit cupules par rangée, soit de douze à seize au total. Les deux joueurs qui s'affrontent n'ont pas de pièces en propre mais utilisent les mêmes graines, placées au départ par groupes de quatre dans chacune des cases du jeu. Si, à la différence des échecs ou des dames, les pièces n'appartiennent à personne, les rangées de cases, elles, constituent le territoire de chaque joueur. Le plateau est alors considéré comme un unique circuit en rond. De fait, certains mancalas sont circulaires.

Awélé

Awélé

Dessin

Jeu de l'awélé : tablier et position de départ. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chaque joueur joue à tour de rôle en effectuant un semis : pour ce faire, il prend la totalité des graines présentes dans une des cases de son camp (c'est-à-dire la rangée devant lui) et les sème une à une jusqu'à la dernière dans le sens inverse de celui des aiguilles d'une montre. Un grand nombre de graines permet ainsi de faire plus d'un tour complet. Le but reste de faire des prises et d'épuiser les cases de l'adversaire. La prise est possible quand la dernière case se situe dans la rangée adverse et ne comprend qu'une ou deux graines (donc deux ou trois après addition de la graine semée). Le joueur peut alors s'emparer de toutes les graines présentes dans la case. En outre, si la case antérieure possède deux ou trois graines, le joueur peut y prendre l'ensemble, et ainsi de suite jusqu'à rencontrer soit une case vide, soit une case avec une seule graine ou, au contraire, où le nombre est supérieur à trois. Le jeu s'arrête quand l'un des joueurs n'a plus assez de graines dans son camp pour jouer et effectuer des prises : c'est la fin par « famine ». De même, la répétition indéfinie des mêmes coups entraîne l'arrêt de la partie ; dans ce cas, c'est le joueur qui a accumulé le plus de graines qui a gagné.

On voit donc que l'awélé est un jeu de réflexion pur [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : licencié ès lettres, ingénieur du Conservatoire national des arts et métiers, historien du jeu

Classification

Pour citer l’article

Thierry DEPAULIS, « MANCALAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mancalas/