MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Virus VIH et lymphocyte T4

Virus VIH et lymphocyte T4
Crédits : SPL/ AKG-images

photographie

Relations de parenté entre virus humains VIH et virus simiens VIS

Relations de parenté entre virus humains VIH et virus simiens VIS
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tique en train de se nourrir

Tique en train de se nourrir
Crédits : SPL/ AKG-images

photographie

Véhicules de l’ONU près d’une rizière pendant la guerre de Corée

Véhicules de l’ONU près d’une rizière pendant la guerre de Corée
Crédits : AKG-images

photographie

Tous les médias


La réémergence de maladies infectieuses connues

Certaines pathologies émergentes disparaissent puis réapparaissent de façon sporadique dans leur zone d’endémicité. Ebola est un exemple de cette émergence répétée. La raison est que la même cause (la chasse pour la consommation de viande de brousse) produit les mêmes effets, la contamination étant liée au contact avec des singes contaminés.

Le retour des deux grands fléaux « historiques », la peste et le choléra, qui ont tant marqué les populations lors des pandémies successives au point de faire partie du fonds culturel commun à l’Eurasie, pose des problèmes différents. On pouvait les croire éradiqués. Or, la peste et le choléra font périodiquement leur réapparition, réémergent, sous forme de foyers d’épidémies locales en de nombreux endroits dans le monde. Après avoir causé sept pandémies depuis 1817 (on notera que cela correspond à l’explosion du commerce maritime), le choléra réapparaît sporadiquement. On a connu une épidémie à Naples en 1973, la dernière en Europe, participant de la septième pandémie (1961-1991). À partir de la souche initiale de Vibrio cholerae identifiée par Robert Koch en 1884, originaire du Bengale tout comme le choléra de Moreau de Jonnès, plusieurs variants de pathogénicité et de stabilité différentes se sont répandus. La souche El Tor et ses variants dominent. Après le séisme de 2010 en Haïti, une épidémie de choléra a éclaté. La bactérie a été clairement introduite par les soldats du contingent népalais de l’ONU. On peut parler d’émergence locale, mais pas à partir de l’Amérique du Sud, atteinte par la septième pandémie en 1991. Le microbe est connu, sa souche El Tor est la même que dans le delta du Gange mais sa pathogénicité est changée par des mutations qui le rendent plus dangereux. Il s’agit donc du voyage d’un microbe dans le corps d’un porteur sain qui se traduit localement par environ 10 000 décès, en grande partie du fait de la désorganisation des services médicaux après le séisme. Les épidémies de choléra de 2017 dans le Haut-Katanga [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages




Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/