MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Virus VIH et lymphocyte T4

Virus VIH et lymphocyte T4
Crédits : SPL/ AKG-images

photographie

Relations de parenté entre virus humains VIH et virus simiens VIS

Relations de parenté entre virus humains VIH et virus simiens VIS
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tique en train de se nourrir

Tique en train de se nourrir
Crédits : SPL/ AKG-images

photographie

Véhicules de l’ONU près d’une rizière pendant la guerre de Corée

Véhicules de l’ONU près d’une rizière pendant la guerre de Corée
Crédits : AKG-images

photographie

Tous les médias


Les maladies infectieuses émergentes sont-elles surtout des zoonoses ?

Presque tous les agents pathogènes à l’origine des maladies infectieuses émergentes proviennent d’animaux, que ce soit par transmission directe ou à la suite de remaniements génétiques.

Tous les groupes animaux sont potentiellement concernés. Les arthropodes jouent un rôle dominant dans la transmission directe des agents pathogènes à partir de réservoirs animaux naturels. On retrouve ainsi :

– les tiques avec la transmission de la maladie de Lyme, de diverses borrélioses, de rickettsioses, de la fièvre hémorragique Crimée-Congo, etc. ;

Tique en train de se nourrir

Tique en train de se nourrir

Photographie

Sur ce cliché, une tique (Ixodes ricinus) est en train de se nourrir sur un hôte humain. On notera la légère réaction inflammatoire (peau rose vif) qui survient dès le début du repas de sang. Si la tique est infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi, cette dernière pourra être... 

Crédits : SPL/ AKG-images

Afficher

– les puces et poux avec la transmission du typhus dans ces écosystèmes singuliers que sont les tranchées, les zones de combat et les camps de regroupement, et de la peste ;

– les diptères impliqués dans nombre de maladies nouvelles (les Aedes transmettent le chikungunya, la dengue et le virus Zika, les Culex le virus West Nile, les culicidés la maladie de la langue bleue, tandis que les phlébotomes sont vecteurs des leishmanioses, maladies en expansion actuellement chez l’animal et dont une forme particulière fut spectaculairement émergente au Brésil chez l’homme, dans les plantations de café, en 1908-1910) ;

– des hémiptères (punaises aquatiques) dans la transmission de l’ulcère de Buruli.

Par ailleurs, certains groupes de vertébrés sont particulièrement actifs dans la transmission de maladies émergentes, soit parce que les hommes pénètrent leur habitat naturel, soit lorsque la perturbation de leurs écosystèmes par l’homme les pousse à trouver refuge dans l’habitat humain. On note l’importance des rongeurs et des chauves-souris dans la transmission de nombreuses maladies nouvelles, en particulier les fièvres hémorragiques. Les porcs et les oiseaux sont des groupes d’animaux souvent impliqués. D’autres groupes animaux sont des porteurs de virus qui, après franchissement de la barrière d’espèces, devie [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages




Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/