MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Virus VIH et lymphocyte T4

Virus VIH et lymphocyte T4
Crédits : SPL/ AKG-images

photographie

Relations de parenté entre virus humains VIH et virus simiens VIS

Relations de parenté entre virus humains VIH et virus simiens VIS
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tique en train de se nourrir

Tique en train de se nourrir
Crédits : SPL/ AKG-images

photographie

Véhicules de l’ONU près d’une rizière pendant la guerre de Corée

Véhicules de l’ONU près d’une rizière pendant la guerre de Corée
Crédits : AKG-images

photographie

Tous les médias


Quel rôle peut jouer le réchauffement climatique ?

Le facteur climatique est présent dans nombre de maladies émergentes, tout comme dans l’évolution de maladies connues. Dans le cas de maladies liées à un écosystème parfois contraignant pour la survie d’un vecteur, on peut légitimement se demander si l’augmentation de la température moyenne de la Terre ne va pas entraîner une expansion des maladies nouvelles, en tout cas de leur aire de répartition géographique. C’est extrêmement probable, mais il est encore impossible de l’affirmer. Certes, on admet qu’une augmentation de la température moyenne de 1 0C dans le centre de l’Italie ferait passer la limite nord théorique du maintien d’une infection à Plasmodium falciparum de la latitude de Monte Cassino à celle de Grosseto (précisons qu’il n’y a plus de Plasmodium en Italie depuis les années 1950). La progression d’Aedes albopictus en Italie et en France va dans le même sens, mais peut-être s’agit-il d’un simple effet de remplacement progressif au sein d’une niche écologique. Les tiques américaines progressent quant à elles lentement vers le Canada. La fréquence de transmission du virus West Nile augmente régulièrement. L’évolution de la fièvre de la vallée du Rift, transmise par un Aedes, dépend fortement du régime des pluies, lequel détermine la fraction d’œufs infectés qui vont connaître un développement. L’origine de tous ces phénomènes est multifactorielle comme on vient de le préciser, et donc sans attribution causale précise, mais la tendance à un changement du cadre des maladies nouvelles reste une tendance forte et la surveillance entomologique et microbiologique est particulièrement nécessaire.

On peut enfin conclure que l’émergence de ces maladies est presque invariablement liée à un modèle de développement économique, en particulier dans la zone intertropicale, et à ses conséquences sur la circulation des biens et des personnes, la perturbation des écosystèmes et l’exposition de populations humaines à des agents pathogènes auxquels elles ne savent pas ou ne peuvent pas répondre.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages




Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/