CARDIO-VASCULAIRES MALADIES

CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 124 mots
  •  • 4 médias

Les maladies du cœur (cardiopathies) et celles des vaisseaux représentent actuellement en France et dans les pays industrialisés la première cause de mortalité, avant le cancer et les accidents de la circulation. Au cours des dernières décennies, le profil général des maladies cardio-vasculaires s'est modifié. Les affections des valves cardiaques d'origine rhumatismale ont presque disparu dans les […] Lire la suite

ANÉVRYSMES ARTÉRIO-VEINEUX

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 714 mots

Communications permanentes anormales entre une artère et une veine, les anévrysmes artério-veineux (ou mieux, fistules artério-veineuses), sont rares. Il existe deux types de fistules artério-veineuses : acquises et congénitales. Les fistules acquises sont presque toutes d'origine traumatique : une artère et une veine voisine sont lésées. Il s'établit une communication entre elles qui s'organise […] Lire la suite

ANGOR

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 224 mots

Un angor pectoris , ou angine de poitrine, est une manifestation clinique qui traduit une anoxie transitoire du muscle cardiaque. Le diagnostic se fonde sur la nature des crises, que caractérisent des douleurs rétrosternales survenant typiquement à l'effort, brèves, constrictives. L'électrocardiogramme est utile au diagnostic en permettant l'étude des troubles de la repolarisation myocardique. L'é […] Lire la suite

ANTICOAGULANTS

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 1 830 mots
  •  • 3 médias

Le terme anticoagulant désigne un ensemble de molécules dont l’administration vise à stopper ou réduire la coagulation du sang. La coagulation du sang survient naturellement lors de la lésion de la paroi de vaisseaux sanguins et tend à stopper ou réduire l’hémorragie. Elle survient également dans de nombreuses situations pathologiques. Les anticoagulants sont administrés depuis plusieurs décenni […] Lire la suite

APNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL SYNDROME D'

  • Écrit par 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 1 261 mots

Dans le chapitre « Diagnostic et traitement »  : […] Le diagnostic repose idéalement sur une polysomnographie, « l'enregistrement » du sommeil, de la respiration et de quelques paramètres cardio-vasculaires comme la fréquence cardiaque. Cela permet d'identifier les arrêts respiratoires, les désaturations en oxygène et les micro-éveils associés. On peut également n'enregistrer que la respiration au cours du sommeil, ce qui nécessite moins de compéten […] Lire la suite

ARTÉRIOSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 316 mots

Maladie artérielle se présentant sous trois formes principales : l'artériosclérose de l'intima ou athérosclérose , dans laquelle des plaques graisseuses (dites d'athérome) se déposent dans la partie la plus interne des vaisseaux sanguins ; l'artériosclérose de Mönckeberg ou sclérose de la média , caractérisée par l'atteinte de la couche médiane des artères (média) et des calcifications de celles-c […] Lire la suite

ARYTHMIE CARDIAQUE ou TROUBLE DU RYTHME CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 395 mots

L'arythmie cardiaque désigne un défaut de la régularité des battements du cœur, habituellement causé par des anomalies du système de conduction des impulsions qui commandent ces battements. Affectant aussi bien le cœur sain que le cœur malade, l'arythmie n'a pas en elle-même de signification pathologique, mais elle fragilisera la fonction cardiaque d'autant plus qu'elle se trouvera associée à d'au […] Lire la suite

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 336 mots
  •  • 1 média

L'athérosclérose est une lésion de la couche interne (intima) des artères. Chez l'homme, elle est la cause dominante des obstructions qui touchent les artères de gros et moyen calibre dans la grande circulation – celle qui véhicule le sang depuis le ventricule gauche du cœur vers tous les organes. Les premières descriptions précises de l'athérosclérose ont été faites durant la seconde moitié du x […] Lire la suite

AVC (accident vasculaire cérébral)

  • Écrit par 
  • Katayoun VAHEDI
  •  • 1 346 mots

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC), de plus en plus nombreux, sont devenus une priorité de santé publique. La prise en charge hospitalière en urgence ne commence à s'organiser que depuis quelques années et avec encore trop peu de moyens. Le diagnostic des AVC a néanmoins bénéficié des grands progrès des techniques de l'imagerie médicale qui permet de visualiser très précocement l'infarctus […] Lire la suite

CHIRURGIE

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Jean-Édouard CLOTTEAU, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 8 640 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Bilan actuel et perspectives »  : […] Notre époque est si fertile en découvertes qu'il est bien difficile de prévoir ce que sera la chirurgie dans l'avenir. Certains secteurs de la pathologie médicale ont disparu, comme certaines maladies contagieuses, d'autres sont en plein remaniement. En revanche, des maladies nouvelles sont apparues, soit qu'elles aient été méconnues jusqu'alors, soit qu'elles aient été créées par les progrès dus […] Lire la suite

CARDIO-VASCULAIRE CHIRURGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 312 mots

1896 L. Rehn : première suture d'une plaie du cœur. 1902 A. Carrel : la technique des anastomoses vasculaires, appliquée à des vaisseaux de calibres différents. 1938 R. Gross : ligature du canal artériel. 1944 C. Craaford : résection de la coarctation aortique. 1945 A. Blalock et H. Taussig : shunt sous-clavier pour tétralogie de Fallot. 1947 R. Dos Santos : endartériectomie. 1949 C. Bailey, D. Ha […] Lire la suite

CŒUR - Chirurgie cardiaque

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Christian CABROL
  •  • 6 514 mots
  •  • 2 médias

La chirurgie, qui ne formait qu'un tout au début du xx e  siècle, a dû, à mesure qu'elle progressait, se diviser en spécialités attachées à un organe ou à un système d'organes (chirurgie urinaire, chirurgie digestive, etc.). Ayant pour but la guérison des maladies cardiaques, la chirurgie du cœur est la dernière-née de ces spécialités. Cela s'explique aisément, car le cœur est l'organe qui, par se […] Lire la suite

CORVISART JEAN-NICOLAS (1755-1821)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 335 mots

Clinicien français éminent, Corvisart a soutenu sa thèse de docteur en médecine, en 1782, sur L'Agrément de l'étude de la médecine et les désagréments de sa pratique . Médecin de l'hôpital de la Charité (1788), il obtient, en 1797, la chaire de clinique interne à la Faculté de médecine, puis celle de médecine au Collège de France. Sa réputation d'excellent clinicien le fait nommer auprès de Bonap […] Lire la suite

DÉBUTS DE LA CHIRURGIE À CŒUR OUVERT

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 305 mots

Les premières opérations cardiaques, pratiquées surtout depuis 1935, n'abordaient que les lésions des enveloppes cardiaques et des gros vaisseaux adjacents. Elles ne permettaient pas la cure de la majorité des affections cardiaques (malformations congénitales, grosses lésions des valves). Essayée en 1954 par Walton Lillehei, la circulation croisée permit de faire avec succès des interventions à cœ […] Lire la suite

DÉFIBRILLATEUR IMPLANTABLE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre TRIGANO
  •  • 359 mots

Indications. Les arythmies telles que tachycardie et fibrillation ventriculaire sont la cause de 80 à 90 p.100 des morts subites d'origine cardiaque, cause majeure de mortalité dans les pays industrialisés. Les recherches appliquées à l'identification du risque de mort subite, notamment chez les patients ayant présenté une arythmie ventriculaire, soulignent plusieurs facteurs déterminants. Ce son […] Lire la suite

ÉPIDÉMIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS, 
  • Pierre SALIOU
  •  • 1 834 mots

Dans le chapitre « Pathologies non transmissibles »  : […] Une étude épidémiologique difficile illustre bien la complexité du problème. Elle porte sur l'intervention éventuelle d'un « facteur eau » dans l'étiologie de cette maladie plurifactorielle qu'est l' athérosclérose, qui combine l'athérome (infiltration graisseuse des parois artérielles) et la sclérose vasculaire. En 1957, l'attention a été attirée sur le rôle de l'eau par un Japonais, Kobayashi, […] Lire la suite

FRENCH PARADOX

  • Écrit par 
  • Nicolas VIVAS
  •  • 414 mots
  •  • 1 média

Les différentes études statistiques réalisées depuis la fin des années 1980 ont souligné la relation entre une consommation régulière et modérée de vin et la diminution des risques cardio-vasculaires. Le phénomène a été baptisé « French Paradox », essentiellement parce qu'en France, de façon assez surprenante, malgré une alimentation réputée riche en graisse, le nombre d'accidents cardiaques est […] Lire la suite

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Les médecins appellent hypertension artérielle un syndrome multifactoriel dont la traduction clinique est de nature hémodynamique, mais dont les causes appartiennent à la fois à la réactivité intrinsèque du patient (existence d'un désordre physiologique) et à ses habitudes comportementales (influence de l'environnement). C'est pourquoi le traitement de cette pathologie doit combiner un volet médic […] Lire la suite

KAWASAKI SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 229 mots

Également appelé syndrome lympho-cutanéo-muqueux, le syndrome de Kawasaki est une maladie inflammatoire aiguë rare d'origine inconnue, mais qui constitue aussi chez l'enfant la plus fréquente cause de maladie cardiaque acquise. Initialement décrit au Japon en 1967, le syndrome de Kawasaki survient chez l'enfant avant cinq ans. Il se manifeste par une fièvre prolongée, un œdème des conjonctives ocu […] Lire la suite

MALFORMATIONS CONGÉNITALES

  • Écrit par 
  • Jean de GROUCHY
  •  • 2 934 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Atteintes du système cardio-vasculaire »  : […] Les malformations cardiaques congénitales ont une fréquence de 2 à 4 p. 1 000. Elles sont variables du point de vue anatomique. Les plus fréquentes sont les communications interauriculaires et interventriculaires, la persistance du canal artériel, la tétralogie de Fallot. Leurs causes sont multiples et comprennent des facteurs géniques héréditaires ainsi que les facteurs embryonnaires (fœtopathie […] Lire la suite

MÉNOPAUSE

  • Écrit par 
  • Pierre KONOPKA
  •  • 1 323 mots

La ménopause est un processus touchant les femmes entre quarante-huit et cinquante-cinq ans ; les ovaires cessent, de manière plus ou moins progressive, de produire des hormones féminines : estradiol et progestérone. Tout d'abord, les ovaires perdent la possibilité d'ovuler régulièrement et, en conséquence, ne fabriquent plus la progestérone, également appelée l'hormone lutéale, sécrétée par l […] Lire la suite

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Système cardio-vasculaire »  : […] La simple injection intraveineuse d'un radiotraceur permet d'aborder des domaines aussi différents que ceux de la perfusion, du métabolisme et de la viabilité cellulaire myocardiques, de l'hémodynamique cardiaque et vasculaire, et de la maladie thrombo-embolique. […] Lire la suite

PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ

  • Écrit par 
  • Marilou BRUCHON-SCHWEITZER
  •  • 3 926 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La personnalité comme facteur de vulnérabilité  »  : […] Différentes sciences de la santé ont recherché les éventuelles associations entre profils psychologiques et développement des maladies. Dans les années 1970, le type A, décrit par Meyer Friedman et Ray Rosenman (agressivité, impatience, compétitivité), était considéré comme facteur de risque cardio-vasculaire. Puis Steven Greer et Tina Morris popularisèrent l’idée selon laquelle le type C (façade […] Lire la suite

QT LONG CONGÉNITAL

  • Écrit par 
  • Isabelle DENJOY
  •  • 366 mots

Le syndrome du QT long congénital (QTLC) est une cardiopathie familiale rare, se caractérisant à l'électrocardiogramme par une anomalie de la repolarisation ventriculaire. Sa gravité tient aux syncopes et aux morts subites par troubles graves du rythme cardiaque survenant chez des enfants et des sujets jeunes. La maladie est habituellement révélée par des pertes de connaissance répétées, lors d'u […] Lire la suite

REMODELAGE ARTÉRIEL

  • Écrit par 
  • Stéphane LAURENT
  •  • 331 mots

Le remodelage artériel désigne la capacité qu'a l'artère de modifier, de façon durable, son calibre (élargissement ou constriction) en réponse à certaines situations, avec altération de la structure de la paroi. C'est un concept clé de la physiopathologie de l'hypertension artérielle (HTA) et de son retentissement. Plus largement, il a été utilisé pour désigner « tout phénomène survenant au nivea […] Lire la suite

SANG - Écoulement

  • Écrit par 
  • Jean-François STOLTZ
  •  • 2 558 mots

Dans le chapitre «  Application de l'hémorhéologie en clinique : les syndromes d'hyperviscosité »  : […] L'hyperviscosité et les nombreux signes cliniques qui en découlent constituent les syndromes d'hyperviscosité. Ce terme a tout d'abord été employé pour caractériser les hyperviscosités observées au cours des macroglobulinémies. Ce n'est que récemment que l'on a élargi le chapitre des syndromes d'hyperviscosité, en les définissant comme des états dans lesquels les propriétés rhéologiques du sang so […] Lire la suite

SANTÉ - Santé dans le monde

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALMÉRAS, 
  • Jean-François NYS
  •  • 5 663 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Espérance de vie et mortalité »  : […] En 2008, selon les estimations de la C.I.A., l'espérance de vie à la naissance s'élevait, pour l'ensemble du monde, à 66,12 ans, soit 64,18 ans chez les hommes et 68,2 ans chez les femmes. C'est au Swaziland (auj. Eswatini) que l'espérance de vie était la plus faible du monde (32,2 ans), contre plus de 82 ans au Japon, légèrement devancé par Andorre (83,5 ans). Les données en provenance des pays […] Lire la suite

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pourquoi et comment traiter le SAS ? »  : […] La décision de traiter prend en compte le nombre d'événements respiratoires nocturnes (apnées, hypopnées), leurs conséquences (intensité de la désaturation en oxygène au cours du sommeil, fragmentation du sommeil) et les symptômes ou conséquences du syndrome d'apnée du sommeil (SAS). La somnolence et les conséquences cognitives sont au premier plan de la décision de traiter. L'amélioration cliniqu […] Lire la suite

STATINES

  • Écrit par 
  • Patrick DURIEZ, 
  • Jean-Charles FRUCHART
  • , Universalis
  •  • 3 190 mots
  •  • 1 média

Les grandes études de prévention primaire (Woscops, AfCaps/TexCaps) et secondaire (4S, Care, Lipid, Avert, Miracl) de la morbi-mortalité cardiovasculaire ont parfaitement démontré que l'utilisation des inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase (statines) réduisait la mortalité et la fréquence des pathologies vasculaires d'environ 30 p. 100 chez les patients hypercholestérolémiques et même chez ceux dont […] Lire la suite

STIMULATEUR CARDIAQUE IMPLANTABLE

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 313 mots

En 1956, depuis deux ans déjà, Walton Lillehei, à l'hôpital universitaire de Minneapolis (Minnesota), grâce à la mise au point qu'il avait faite d'une circulation sanguine extra-corporelle, avait rendu possible à grande échelle les interventions cardiaques dites « à cœur ouvert ». Malheureusement, au cours de ces opérations, un certain nombre de sutures pouvaient endommager le faisceau de conduct […] Lire la suite

STIMULATION CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre TRIGANO
  •  • 984 mots

L'évolution de la stimulation cardiaque depuis les années 1970 a été marquée tout à la fois par une simplification de la procédure opératoire, une prodigieuse évolution du matériel, le pacemaker , et un redéploiement des études portant sur les indications de cette thérapeutique. Les indications de la stimulation cardiaque proviennent d'atteintes portant sur le tissu nodal ou son innervation. Au s […] Lire la suite

THROMBOSES

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN
  •  • 2 690 mots

La thrombose est la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins d'un homme ou d'un animal vivant. Trop souvent encore, on l'attribue à une coagulation anormale du sang résultant en partie d'un état, très contesté, d'hypercoagulabilité. En fait, selon le diamètre des vaisseaux, la thrombose diffère : elle reste pariétale, localisée le long des parois dans les gros vaisseaux, mais elle devie […] Lire la suite

VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ELBAZ, 
  • Didier REINHAREZ
  •  • 14 781 mots
  •  • 4 médias

L'angéiologie est une spécialité médicale autonome qui regroupe les études portant sur l'anatomie, la physiologie et la thérapeutique des maladies des vaisseaux périphériques : veines, artères, lymphatiques et capillaires. Cette discipline vise à faire la synthèse des données auxquelles d'autres spécialités se consacraient jadis : la dermatologie en ce qui concerne les ulcères de jambe, la chirurg […] Lire la suite

VANE JOHN R. (1927-2004)

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 931 mots

Les travaux du pharmacologue britannique John Vane sont à l'origine de l'adoption par les cardiologues d'un vieux médicament : l'aspirine. L'intérêt de son administration à faible dose pour la prévention des accidents cardio-vasculaires (coronariens ou cérébraux) repose sur l'impact de l'aspirine sur les enzymes de régulation de la production des prostaglandines. Après avoir compris les condition […] Lire la suite

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 831 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Incidences pathologiques »  : […] Au-delà de soixante-dix ans, rares sont les sujets en parfaite santé, ne présentant aucun handicap physique ou psychique. Différentes maladies chroniques plus ou moins invalidantes se manifestent. L'avancement en âge étant la source d'altérations cytologiques et métaboliques qui rendent l'organisme plus vulnérable, de nouvelles maladies qu'on peut qualifier d'opportunistes, par exemple infectieus […] Lire la suite

VITAMINE E

  • Écrit par 
  • Alain MARIÉ
  •  • 339 mots

Connue historiquement pour son effet antiabortif chez la rate gestante, la vitamine E (alphatocophénol) a fait l'objet de nombreuses recherches depuis la mise en évidence de ses propriétés antioxydantes au niveau des membranes cellulaires et des lipoprotéines. Elles expliquent son utilisation en dermatologie pour freiner le vieillissement cutané sous l'action des radiations ultraviolettes En nove […] Lire la suite


Affichage 

Caillot de sang (thrombus)

Caillot de sang (thrombus)

photographie

Coloré au microscope électronique à balayage (MEB), ce caillot sanguin (thrombus) obstrue une artériole (un petit vaisseau sanguin) Les globules rouges sont piégés à l'intérieur d'une maille de fibrine (blanche), une protéine filamenteuse issue du fibrinogène sous l'action de la thrombine... 

Crédits : Steve Gschmeissner/ SPL/ AKG-Images

Afficher

Maladies coronariennes

Maladies coronariennes

vidéo

Troubles cardiaques causés par le rétrécissement ou l'obstruction des artères coronairesLe cœur, organe moteur de l'appareil circulatoire, est irrigué par des artères qui l'entourent comme une couronne, d'où leur nom d'artères coronaires, qui ont pour fonction d'apporter l'oxygène et les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Activité cardiaque

Activité cardiaque

diaporama

L'activité cardiaque normale schématisée grâce aux enregistrements externes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Myocarde

Myocarde

photographie

Après destruction (par infarctus) des cellules musculaires du cœur (qui restent visibles, en haut à droite, en rouge), le tissu musculaire cicatrise en devenant fibreux: matériel conjonctif, en rose, non contractile 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Pacemaker

Pacemaker

photographie

Un pacemaker, en 1968 D'une durée de vie de trois ans, réalisé en résine époxy et alimenté par une pile au mercure, il était fabriqué par une filiale de la Elliot-Automation Continental 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Repères cardiologiques

Repères cardiologiques

diaporama

Repères cardiologiques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Caillot de sang (thrombus)

Caillot de sang (thrombus)
Crédits : Steve Gschmeissner/ SPL/ AKG-Images

photographie

Maladies coronariennes

Maladies coronariennes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Activité cardiaque

Activité cardiaque
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Myocarde

Myocarde
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Pacemaker

Pacemaker
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Repères cardiologiques

Repères cardiologiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama