MALADIES À VECTEURS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Insectes transmettant des maladies à vecteurs

Insectes transmettant des maladies à vecteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Insectes transmettant des maladies à vecteurs

Insectes transmettant des maladies à vecteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Distribution pays par pays du moustique tigre Aedes albopictus

Distribution pays par pays du moustique tigre Aedes albopictus
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Maladies à vecteurs

Maladies à vecteurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Stratégies de lutte contre les maladies à vecteurs

Chacune de ces maladies est soignée pour elle-même. Des traitements antibiotiques ont été mis au point pour presque toutes les maladies bactériennes à vecteurs, ainsi que des vaccins pour certaines maladies virales (encéphalite japonaise et fièvre jaune). Il n'existe que peu ou pas de traitements contre les autres maladies virales. Quant aux maladies parasitaires, à côté de la quinine classique, d'autres molécules extraites de plantes comme l'artémisinine sont efficaces contre différentes formes de paludisme. Le traitement de la maladie du sommeil repose sur des molécules efficaces mais non dépourvues d'effets secondaires. Le traitement de la maladie de Chagas est décourageant. Cependant, un espoir est apparu en 2016 dans la lutte contre les deux précédentes maladies et contre les leismanioses : une molécule appelée GNF6702 produite par les laboratoires Wellcome semble active contre elles trois. De plus, le traitement de l'onchocercose et des filarioses par l'ivermectine donne de bons résultats et a amené à la quasi-éradication de la cécité des rivières dès 2002. Cependant, cet arsenal pharmacologique contre des agents de maladies à vecteurs est souvent utilisable surtout en milieu hospitalier.

Cette courte liste cache cependant mal la faible efficacité au niveau des populations et le coût des approches purement médicales. Les mesures de prévention conservent donc toute leur importance. L'éradication n'est pas à l'ordre du jour, mais la diminution significative de la fréquence de ces maladies par interruption de la chaîne de transmission est un objectif. Les mesures mises en œuvre concernent :

– la protection physique des humains, selon des moyens adaptés à chaque vecteur (vêtements, moustiquaires, grillages aux portes et fenêtres, répulsifs...), et le traitement des personnes infectées lorsque cela est possible ;

– les interventions locales sur des po [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification


Autres références

«  MALADIES À VECTEURS  » est également traité dans :

ACARIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CONNAT, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Acariens et maladies »  : […] Les acariens sont à l'origine de nombreuses maladies ou nuisances chez l'homme, les animaux et les plantes. Chez l'homme, les deux maladies les plus connues sont la maladie de Lyme et la gale. La première, rencontrée essentiellement dans les zones tempérées, est une infection bactérienne dont les atteintes chroniques peuvent être redoutables. Elle est propagée par les tiques qui transmettent, lor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acariens/#i_52484

ANOPLOURES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 019 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Transmission de maladies »  : […] Les poux sont les vecteurs du typhus exanthématique dont les épidémies sont toujours survenues lorsque la famine, les guerres ou l'emprisonnement contraignaient certains groupes humains à perdre leurs habitudes de propreté. L'agent infectieux est Rickettsia prowazeki , et il est bien établi que les poux en sont les principaux vecteurs. Par ailleurs, bien que le typhus puisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anoploures/#i_52484

ARBOVIRUS

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN, 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 865 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pouvoir pathogène »  : […] Les maladies provoquées chez l'homme par les arbovirus sont assez variées. En fait, elles ont toutes en commun, après la contamination par piqûre et la période d'incubation, une phase initiale de « virémie » au cours de laquelle le virus est présent dans le sang, ce qui permet à de nouveaux Arthropodes piqueurs de s'infecter. Cette phase peut se manifester par une fébrile affection transitoire. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbovirus/#i_52484

BURGDORFER WILLY (1925-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 447 mots

Wilhelm (Willy) Burgdorfer est un chercheur américain né à Bâle, en Suisse, le 27 juin 1925. Il est surtout connu pour avoir découvert en 1981 la bactérie responsable de la maladie de Lyme, une infection propagée par les tiques, un spirochète plus tard baptisé Borrelia burgdorferi en son honneur. Wilhelm B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willy-burgdorfer/#i_52484

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Virginie CAVIER
  •  • 2 488 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les maladies à vecteurs »  : […] Les maladies à vecteurs sont concernées au premier chef par les changements qui interviennent dans les écosystèmes. Pour se transmettre, les agents responsables ont besoin d’un vecteur – souvent un moustique – et d’un hôte. Les changements climatiques peuvent modifier les aires de répartition des vecteurs et donc de ces maladies. Elles disparaîtraient des zones de sécheresse, car la plupart des ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique-et-sante/#i_52484

CHIKUNGUNYA

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 199 mots
  •  • 2 médias

Le chikungunya (abrégé en chik ) est une maladie provoquée par un virus, le virus chikungunya (noté CHIKV), transmise par un insecte vecteur du genre Aedes , tout particulièrement Aedes albopictus ou « moustique tigre », espèce proche de celles qui transmettent la dengue et la fièvre ja […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chikungunya/#i_52484

COCCIDIES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 136 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les Hémosporidies »  : […] Les Hémosporidies sont des Eimeridés hétéroxènes. Leur importance est grande car ils parasitent les Vertébrés (Reptiles, Oiseaux, Mammifères), chez lesquels se produit la schizogonie ; cette dernière a toujours lieu dans les globules rouges. Les phases de gamogonie et la sporogonie se déroulent le plus souvent chez un insecte piqueur. Les espèces les plus importantes en parasitologie humaine ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coccidies/#i_52484

DENGUE

  • Écrit par 
  • Philippe DESPRÈS
  •  • 2 872 mots
  •  • 4 médias

Anciennement connue dans les régions tropicales, la dengue est aujourd'hui considérée comme la principale virose d'importance médicale transmise par des arthropodes ( arboviroses). Une première description possible de cette maladie est relatée dans une encyclopédie chinoise datant du iv e  siècle. Les mêmes symptômes sont décrits à partir du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dengue/#i_52484

DENGUE (VACCIN CONTRE LE VIRUS DE LA)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 790 mots

La dengue, encore appelée grippe tropicale, est une maladie à vecteurs. Son agent pathogène, un virus de la famille des flavivirus comme celui de la fièvre jaune, est transmis lors d’une piqûre qui accompagne le repas de sang d’un moustique du genre Aedes –  A.  aegypti ou A. albopictus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dengue-vaccin-contre-le-virus-de-la/#i_52484

DIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 258 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les espèces hématophages et vectrices de maladies »  : […] Parmi les moustiques (famille des Culicidés), l'espèce la plus commune en Europe est Culex pipiens , sous-famille des Culicinés, mais la sous-famille des Anophélinés comprend des espèces beaucoup plus dangereuses en raison des maladies qu'elles transmettent : les Anopheles sont les vecteurs du paludisme dont l'agent est un Plasmodium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dipteres/#i_52484

EBOLA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 356 mots
  •  • 1 média

La fièvre Ebola tire son nom d’une rivière de la République démocratique du Congo (RDC) où cette maladie a été identifiée pour la première fois en septembre 1976 chez l’homme. Elle appartient au groupe des fièvres hémorragiques, comme les fièvres Marburg, Lassa, Rift, etc. Elle débute par une fièvre brutale et intense, accompagnée de multiples troubles somatiques, diarrhées, éruptions cutanées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebola-fievre-et-virus/#i_52484

ÉPIZOOTIES

  • Écrit par 
  • Bernard TOMA
  •  • 4 168 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Propriétés de l'agent pathogène »  : […] Les épizooties sont en général des maladies aiguës, à incubation courte. Le premier facteur favorisant réside dans la brièveté de l'incubation (parfois de deux à trois jours seulement). Un organisme réceptif devient ainsi source de l'agent pathogène peu de temps après sa contamination et, par conséquent, un développement exponentiel de la maladie en un court laps de temps est favorisé. A contrario […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epizooties/#i_52484

FIÈVRE JAUNE

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN
  •  • 2 185 mots
  •  • 1 média

La fièvre jaune est l'un des plus grands fléaux épidémiques qui ont longtemps rendues inhabitables ou impénétrables de vastes régions des tropiques. C'est une maladie infectieuse aiguë qui sévissait et sévit encore à l'état endémoépidémique en Afrique tropicale, en Amérique du Sud, surtout dans le bassin de l'Amazone, et en Amérique centrale. La fièvre jaune est causée par un virus appartenant au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-jaune/#i_52484

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 4 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cycle de transmission des fièvres hémorragiques virales »  : […] Les virus associés à la plupart des FHV sont zoonotiques. Cela signifie qu‘ils résident naturellement dans un hôte réservoir et vecteur animal – arthropode, rongeur sauvage, commensal (rat, souris…) ou chauve-souris dans la plupart des cas. Ils sont totalement dépendants de leur hôte pour leur multiplication et leur persistance dans l’environnement. L’homme ne constitue donc en aucun cas le réser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievres-hemorragiques-virales/#i_52484

FILARIOSES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ
  •  • 1 327 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'onchocercose »  : […] Plusieurs dizaines de millions de personnes sont atteintes d'onchocercose en Amérique centrale, et surtout en Afrique intertropicale. Cette filariose est à juste titre redoutée pour ses localisations oculaires ; elle peut provoquer la cécité. Les vers adultes gîtent de longues années dans des nodules fibreux sous-cutanés, où la femelle, beaucoup plus grande que le mâle, atteint et dépasse 50 centi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filarioses/#i_52484

GNF6702, INHIBITEUR DE PROTÉASOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 990 mots
  •  • 4 médias

De nombreux parasites comme certaines amibes, certains trypanosomes et des vers, sont responsables de maladies parasitaires graves chez l’humain et d’autres vertébrés. La plus connue de ces maladies parasitaires est assurément le paludisme. Des efforts considérables en matière de financement, d’éducation sanitaire et de recherche médicale visent au contrôle de cette maladie. L’importance accordée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnf6702-inhibiteur-de-proteasomes/#i_52484

GORGAS WILLIAM CRAWFORD (1854-1920)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 838 mots
  •  • 2 médias

William C. Gorgas était un médecin militaire de l’armée américaine dont il fut Surgeon General (médecin en chef) pendant la Première Guerre mondiale. Il est surtout connu pour sa contribution fondamentale à l’éradication de la fièvre jaune à la Havane entre 1901 et 1903 et au contrôle du paludisme lors de la construction du canal de Panamá entre 1904 et 1914. William Crawfor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-crawford-gorgas/#i_52484

LANGUE BLEUE MALADIE DE LA ou BLUE TONGUE ou FIÈVRE CATARRHALE OVINE

  • Écrit par 
  • René HOUIN
  •  • 2 270 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Symptômes, agent infectieux, vaccins »  : […] La maladie de la langue bleue est historiquement pathogène pour les moutons, d'où son autre nom : la fièvre catarrhale ovine (F.C.O.). Les autres espèces sont contaminées, et peuvent être porteuses du virus, jouant un rôle dans l'épidémiologie de l'affection, mais ne présentent pas de manifestations cliniques. Cela a cependant changé, en ce qui concerne les bovins : la forme du virus responsable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-bleue-blue-tongue-fievre-catarrhale-ovine/#i_52484

LEISHMANIOSES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 648 mots

Très répandues dans le monde, les leishmanioses sont des affections engendrées par un protozoaire flagellé du genre Leishmania , micro-organisme unicellulaire et ovalaire de 2 à 6 micromètres, renfermant un gros noyau et une ébauche de flagelle. Il se rencontre à l'intérieur des cellules réticulaires de la peau et de plusieurs viscères, chez l'homme et chez divers animaux sau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leishmanioses/#i_52484

LYME MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Michel RUEL
  •  • 877 mots
  •  • 1 média

Transmise essentiellement par morsure de tique, la maladie de Lyme est due à l'infection de l'organisme par une bactérie sensible à la pénicilline, le spirochète Borrelia burgdorferi . Comme la syphilis, la maladie de Lyme évolue en trois phases : les graves lésions chroniques de la phase tertiaire peuvent être prévenues par un traitement antibiotique s'il est institué en pha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-lyme/#i_52484

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Cinétique épidémiologique »  : […] Certaines maladies sont endémiques : à tout moment, il y a une fraction, faible mais constante, de la population en état d'infection clinique ou infra-clinique. Telles sont les maladies dites de l'enfance : rougeole, coqueluche, oreillons, varicelle, etc. D'après F. Burnet, une maladie endémique est « une maladie infectieuse présente au sein d'une population qui vit dans des conditions sociales n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_52484

MARBURG FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 358 mots
  •  • 1 média

Le virus dit de Marburg est responsable d’une fièvre hémorragique à mortalité élevée chez l’homme, la fièvre de Marburg. Le virus et la fièvre tirent leur nom de la ville de Marburg en Allemagne, où ils ont été identifiés pour la première fois en 1967 à la suite d’un accident de laboratoire. Au cours de la manipulation de cellules rénales de singes verts ( Cercopithecus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-marburg/#i_52484

MAYARO FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 017 mots
  •  • 2 médias

On ne connaît qu’une petite partie du monde des virus. On découvre généralement ces organismes par hasard, lors d’études systématiques – cela fut le cas des mégavirus –, ou parce qu’ils sont responsables de maladies chez les végétaux ou les animaux. Concernant les maladies humaines d’origine virale, les médecins ont été surpris, au début du xxi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-mayaro/#i_52484

MOUCHE

  • Écrit par 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 745 mots
  •  • 2 médias

Insecte diptère possédant un corps trapu, des yeux composés volumineux et de courtes antennes. Classe : Hexapodes ; ordre : Diptères ; sous-ordre : Brachycères ; section : Cyclorhaphes Les mouches, comme tous les insectes appartenant à l'ordre des Diptères, possèdent une seule paire d'ailes membraneuses, la seconde étant transformée en balanciers pour permettre l'équilibrage en vol . Elles sont po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouche/#i_52484

MOUSTIQUE

  • Écrit par 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 616 mots
  •  • 4 médias

Insecte au corps allongé et aux pattes grêles dont la femelle, pas sa piqûre, peut transmettre des maladies graves. Classe : Hexapodes ; ordre : Diptères ; sous-ordre : Nématocères ; famille : Culicidés Les moustiques sont des diptères primitifs de petite taille (3-10 mm), appartenant à la famille des Culicidés qui regroupe les Culicinés et les Anophélinés . Ils sont caractérisés par leurs antenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moustique/#i_52484

NIL OCCIDENTAL VIRUS DU ou WEST NILE VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 1 873 mots
  •  • 1 média

Les virus émergents transmis par des vecteurs arthropodes (arbovirus), tels que les virus chikungunya, Zika ou encore celui de la dengue, constituent une menace majeure et croissante pour la santé publique dans de nombreux pays. Parmi ces arbovirus, le virus du Nil occidental, plus souvent nommé West Nile Virus (WNV), est l’un des plus répandus sur le globe. Il est un important problème de santé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nil-occidental-west-nile-virus/#i_52484

PALUDISME ou MALARIA

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ, 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 2 738 mots
  •  • 4 médias

Maladie la plus répandue dans le monde, le paludisme est une affection parasitaire fébrile, due à un protozoaire, l' hématozoaire de Laveran, transmis à l'homme par la piqûre d'un moustique du genre Anopheles . Les statistiques concernant la maladie sont assez peu précises. Mais, selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (O.M.S.), plus de 2 milliards de pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paludisme-malaria/#i_52484

PRÉVENTION DU PALUDISME

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 789 mots
  •  • 4 médias

Le paludisme humain, encore appelé malaria, est une maladie parasitaire grave, souvent mortelle chez le jeune enfant, caractérisée par des fièvres périodiques et un affaiblissement progressif du sujet. Il est dû à la présence dans le sang de parasites du genre Plasmodium transmis par des insectes piqueurs (moustiques) du genre Anopheles . Il existe des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prevention-du-paludisme/#i_52484

PALUDISME À PLASMODIUM KNOWLESI

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 740 mots
  •  • 2 médias

Le paludisme est une maladie due à un protiste parasite du genre Plasmodium qui provoque chez l’homme des fièvres intermittentes caractéristiques. Chacune de ces fièvres possède des particularités propres liées au Plasmodium qui en est responsable. Ainsi, le paludisme à Plasmodium falciparum présente une pér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paludisme-a-plasmodium-knowlesi/#i_52484

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 8 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Les principales maladies parasitaires et à vecteur »  : […] Les grandes endémies parasitaires sont de très loin les causes les plus importantes de morbidité et de mortalité non seulement pour l'espèce humaine, mais pour toutes les autres espèces animales tant domestiques que sauvages. On ne peut les citer toutes et on ne donnera que les principales qui intéressent l'homme. Conformément à l'usage, on rassemble dans ce paragraphe des affections dues à des p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitologie-et-maladies-parasitaires/#i_52484

PESTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  • , Universalis
  •  • 3 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Épidémiologie »  : […] Parmi les hôtes de l’infection, il faut distinguer, après le rat noir, Rattus rattus , initialement incriminé comme seul réservoir et seul propagateur de la peste : –  les rongeurs commensaux de l’homme, qui pénètrent sans y gîter dans les maisons et dont le type est le rat gris ou Rattus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peste/#i_52484

RICKETTSIES ET RICKETTSIOSES

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI, 
  • Monique THIBON
  •  • 2 024 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les rickettsies »  : […] Les rickettsies, sauf le genre Rochalimaea , ne se multiplient jamais en l'absence de cellules vivantes en raison de leur parasitisme obligatoire, conséquence de leur faible capacité enzymatique. Les rickettsies sont, en effet, des parasites intracellulaires de divers Arthropodes vecteurs. Chez ces derniers, la plupart des rickettsies ne produisent aucun symptôme de maladie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rickettsies-et-rickettsioses/#i_52484

SANTÉ - Santé dans le monde

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALMÉRAS, 
  • Jean-François NYS
  •  • 5 663 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Transmission par des insectes »  : […] Les moustiques transmettent le paludisme, la dengue et la fièvre jaune, provoquant plusieurs millions de décès et des centaines de millions de cas par an. Les mouches tsé-tsé, en Afrique subsaharienne, les punaises (maladie de Chagas), les puces (peste), les simulies sont aussi de dangereux vecteurs. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-sante-dans-le-monde/#i_52484

SIPHONAPTÈRES ou APHANIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 209 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les Siphonaptères vecteurs de maladies »  : […] Outre le désagrément et la gêne que les puces causent à l'homme et aux animaux par leurs piqûres, elles peuvent transmettre plusieurs maladies microbiennes (parmi lesquelles la peste bubonique est la plus redoutable) et servent d'hôte intermédiaire à plusieurs vers parasites. La peste bubonique causée par le bacille de Yersin ( Yersinia pestis ) est connue depuis la plus hau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siphonapteres-aphanipteres/#i_52484

TRYPANOSOMIASE AFRICAINE ou MALADIE DU SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ
  •  • 1 575 mots

Les trypanosomes, protozoaires flagellés sanguins très mobiles et d'aspect caractéristique avec leur membrane ondulante et leur forme effilée, ont été décrits chez la plupart des vertébrés. Ils n'y provoquent en général aucune pathologie remarquable. En revanche, on sait depuis 1903 que la maladie du sommeil, maintenant gravement endémique en Afrique équatoriale, est provoquée par un trypanosome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trypanosomiase-africaine-maladie-du-sommeil/#i_52484

TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS

  • Écrit par 
  • François NOIREAU
  •  • 6 252 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une zoonose très répandue en Amérique, une maladie humaine négligée »  : […] La trypanosomose américaine est d'abord une zoonose due à un protozoaire flagellé et circonscrite au Nouveau Monde. Plus de cent quatre-vingts mammifères domestiques, synanthropiques et sauvages, en particulier rongeurs, marsupiaux et tatous, sont susceptibles d'être infectés par T.  cruzi et d'être impliqués dans les cycles de transmission de la maladi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trypanosomiase-americaine-maladie-de-chagas/#i_52484

TYPHUS

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 449 mots

Le terme de typhus, du grec tuphos (stupeur), est assez vague et ancien. En effet, il a été appliqué pour la première fois avec exactitude à la maladie infectieuse appelée actuellement rickettsiose à pou, par Boissier de Sauvages, au xviii e siècle. Mais il a désigné longtemps plusieurs maladies pestilentielles. En médecine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typhus/#i_52484

TYPHUS MURIN

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 189 mots

Depuis Hermann Mooser (1891-1971), le typhus murin désigne surtout la maladie des Muridés. Or, de nombreux animaux, notamment des Rongeurs et leurs puces peuvent véhiculer la rickettsie. Il s'agit donc d'une zoonose largement répandue, principalement en Afrique. On sait depuis longtemps que de nombreux Rongeurs africains, même en dehors de Rattus rattus ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typhus-murin/#i_52484

USUTU VIRUS

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 2 253 mots
  •  • 3 médias

Le virus Usutu (USUV) est un virus émergent. Très proche du virus West Nile (WNV ou virus de la fièvre du Nil occidental) ou encore de celui de l’encéphalite japonaise, cet arbovirus, transmis par des moustiques, s’est propagé au cours des vingt dernières années sur une grande partie du continent européen, provoquant notamment des mortalités importantes dans les populations d’oiseaux. L’infectio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-usutu/#i_52484

ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 2 558 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classification »  : […] La classification des zoonoses mérite d'être plutôt épidémiologique qu'étiologique. Elle sépare quatre groupes de maladies, selon leurs modalités essentielles de transmission. Les zoonoses à transmission directe (orthozoonoses) par traumatisme, contact, inhalation ou ingestion de germes virulents sont les plus nombreuses et les plus redoutables, qu'elles soient à bactéries ou à virus : brucellos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoonoses/#i_52484

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « MALADIES À VECTEURS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-a-vecteurs/