CUSHING MALADIE DE

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les hormones glucocorticoïdes »  : […] Le cortisol, principale hormone sécrétée par la glande corticosurrénale, n'est pas nécessaire à la croissance squelettique. Par contre, une hypersécrétion de cortisol (maladie de Cushing) ralentit fortement la croissance. Cette situation est reproduite par l'administration continue et prolongée de corticoïdes de synthèse aux doses pharmacologiques utilisées dans divers traitements (maladies infl […] Lire la suite

HYPOPHYSE ou GLANDE PITUITAIRE

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Universalis
  •  • 6 568 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Maladie de Cushing »  : […] Le syndrome de Cushing est une affection qui traduit une sécrétion excessive d'hormones corticosurrénales. Il possède un aspect clinique bien caractéristique et une physiopathologie définie, mais il peut résulter, en réalité, de causes différentes. Dans certains cas, qui ne sont pas les plus fréquents, il a pour origine une tumeur corticosurrénale bénigne ( adénome) ou maligne (carcinome) ; et il […] Lire la suite

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La scintigraphie au 131I noriodocholesterol dans des conditions basales peut être réalisée dans plusieurs contextes cliniques »  : […] En cas de syndrome de Cushing (sécrétion cortisolique non freinable par la dexamethasone). En cas d'hypercorticisme ACTH dépendant, la scintigraphie mettra en évidence une fixation bilatérale des surrénales qui traduira leur hyperplasie bilatérale. En cas d'hypercorticisme indépendant, d'origine surrénalienne, la scintigraphie révélera une fixation bilatérale en cas d'hyperplasie, et une fixati […] Lire la suite

SURRÉNALES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Paul DI COSTANZO
  •  • 9 153 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Syndrome de Cushing »  : […] L'hyperfonctionnement global permanent de la corticosurrénale peut être dû au développement d'une tumeur bénigne ou maligne, généralement unilatérale. Plus souvent, il est lié à une hyperplasie des deux glandes, due à une production excessive d'ACTH ayant elle-même pour origine soit une tumeur de l'hypophyse à cellules corticotropes, soit un dérèglement hypothalamique. C'est à cette dernière éven […] Lire la suite