MAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mal comme défi à la raison

Mythologies et poétiques ne sauraient donc être rejetées hors de la pensée, puisque le langage de l'imaginaire cache et révèle un métalangage, qui vient d'être sommairement déchiffré et qui formule le problème dans sa rigueur abstraite ; le mal sous toutes ses formes, malheur irréparable, crime inexpiable, contradiction des valeurs, fatalité de la mort qui – summum jus et summa injuria – égalise toutes les inégalités, ce mal ne devrait pas être, et cependant il ravage l'existence. La philosophie, dont la fonction est d'assumer puis de dissoudre, si elles sont de faux problèmes, ou de résoudre, si elles sont de vraies questions, les antinomies de l'existence humaine, et de remplir cette tâche par les seules ressources de la raison humaine, n'a pas manqué de s'éprouver elle-même en affrontant les antinomies que soulève la réalité du mal. Les doctrines sont multiples selon les âges et les cultures, mais les techniques de solution – du stoïcisme à l'hégélianisme en passant par le rationalisme des théologies classiques – relèvent partout des mêmes démarches fondamentales et du même type de discours : à partir d'une proposition majeure, considérée comme évidence première et qui identifie l'être et le bien, ce discours situe le mal par rapport au bien, en fait un moyen ou un moment dans le déploiement d'un être qui en lui-même est valeur, et, à force de relativiser et d'exténuer le mal, tend à le confondre avec un manque et une absence ; et, en effet, si le bien est l'être, en quoi le contraire de l'être pourrait-il se distinguer du néant ? Mais alors la solution du problème et sa dissolution risquent d'apparaître comme une seule et même chose.

Les formes classiques du discours rationaliste

La sagesse antique, en proposant des figures de sagesse, pensables et praticables, a donné les premiers modèles, achevés dès l'origine, de mises en forme d'un discours réduisant l'angoisse devant le mal comme la clarté du jour efface un mauvais rêve : on avance que faire le mal pour le mal étant une impossibilité logique, la volonté ne pouvant se définir que comme volonté de bien, la faute et même le crime ne sauraient être que des erreurs, explicables par un manque de savoir ; que les calamités naturelles ou les catastrophes historiques, qui leur sont si semblables, ne dépendent pas de nous et, puisque, relevant des lois de l'univers et inscrites dans l'ordre du monde, elles ne sont nullement des explosions d'irrationalité et n'expriment aucune sorte d'agressivité démoniaque à l'égard de l'homme, elles doivent être, une fois comprises, supportées avec la sérénité qui convient ; que la souffrance et la mort, étant le lot nécessaire d'un être fini qui ne saurait, sauf démesure déraisonnable, avoir la prétention de se confondre avec le tout, possèdent ce qu'il faut d'intelligibilité pour perdre un pathétique imaginaire et se révéler acceptables dans la paix de l'esprit ; qu'enfin le monde tel qu'il est, et qui ne serait pas s'il ne méritait pas d'être, fait une totalité au sein de laquelle toutes choses, et parmi elles les actions et les passions des hommes, s'équilibrent et se compensent pour contribuer à l'harmonie universelle, ou plutôt pour la constituer, si bien que l'illusion d'un absolu du mal provient ici encore d'une ignorance qui tend à considérer une partie ou un épisode en eux-mêmes, au lieu de les rattacher à l'unité du Tout, incassable, illuminante, justifiante.

La théologie chrétienne n'a cessé dans son histoire d'être confrontée au problème du mal, dont elle a dit et redit, à travers la variété de ses langages, qu'il ne se pose que par rapport à Dieu, lequel, en tant que créateur et responsable du tout de l'existence, ne semble pas pouvoir être tenu pour innocent du mal qui est dans le monde, mais que ce problème est résolu par un recours à ce même Dieu, qui, comme parlent saint Augustin et saint Thomas, est capable dans son infinie puissance de tirer toujours du mal un imprévisible bien. En se faisant l'apologiste de Dieu, le théologien traditionnel demande l'armature intellectuel [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MAL  » est également traité dans :

ANTÉCHRIST

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 188 mots
  •  • 1 média

C'est dans un texte du Nouveau Testament — la première Épître de Jean (fin i er /déb. ii e s.) — qu'apparaît pour la première fois le mot grec antichristos , dont le français « antéchrist » est le calque imparfait. Cependant, on voit se former l'idée d'un antimessie — c'est ce que signifie proprement antichristos — bien avant l'apparition du christianisme. En effet, les espérances eschatologique […] Lire la suite

CATHARES

  • Écrit par 
  • Christine THOUZELLIER
  •  • 6 769 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le dualisme et les Églises »  : […] Pour les cathares, le problème crucial est celui du mal, qu'on trouve dans l'univers rempli de créatures vaines et corruptibles, et qu'ils ne peuvent imputer à Dieu. Leur foi repose sur la conviction commune que ce monde visible et tout ce qu'il renferme est l'œuvre du diable. Selon le traité de Bartholomé de Carcassonne, « il y a un autre monde formé de créatures incorruptibles et éternelles ». […] Lire la suite

DEVOIR (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 242 mots

Dans le chapitre « « Une voix intérieure » »  : […] Les stoïciens ont porté à sa perfection la conception antique du devoir, que l’on trouve exprimée en un adage : « Le sage est heureux même dans le taureau de Phalaris. » Phalaris, tyran d’Agrigente, avait demandé qu’on fabrique un taureau en airain creux dans lequel les suppliciés étaient enfermés avant qu’on allume un brasier sous la statue de métal. Premiers philosophes à avoir mis l’accent sur […] Lire la suite

ÉRA ou ERRA POÈME D'

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 676 mots

Poème babylonien qui doit son titre au nom de son protagoniste, le dieu de la Peste et de la Guerre. Le poème d'Éra raconte, en quelque sept cent cinquante vers, la destruction et la restauration de la Babylonie : les Sept, divinités guerrières, excitent leur maître Éra, qui y est déjà enclin, à attaquer les hommes, coupables d'être trop bruyants, et même les animaux. Son compagnon, Ishum, qui jou […] Lire la suite

ÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 5 715 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « pôle-tu » de l'éthique »  : […] La position par soi-même de la liberté a pu être appelée le point de départ de l'éthique, mais elle ne constitue pas encore l'éthique elle-même. Ce qui manque, c'est la position dialogique de la liberté en seconde personne. Nous n'avons donc fait que la moitié, et même le tiers, du chemin dans une analyse purement solipsiste de l'exigence d'effectuation de la liberté. On entre véritablement en ét […] Lire la suite

FRAZER JAMES GEORGE (1854-1941)

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 3 467 mots

Dans le chapitre « Le « Rameau d'or » »  : […] L'essentiel de la gloire dont a joui Frazer provient de son grand ouvrage Le Rameau d'or ( The Golden Bough ), qui révéla à un public nombreux une discipline encore jeune, l'anthropologie sociale, mais aussi et surtout l'univers étrange et fascinant des croyances, des coutumes, des rituels et des mythes des peuples primitifs. La genèse de l'œuvre s'étend sur presque toute la période productive de […] Lire la suite

GNOSTICISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT, 
  • Michel TARDIEU
  •  • 10 629 mots

Dans le chapitre « Signification philosophique et psychologique »  : […] Le gnosticisme correspond à une certaine expérience intérieure qui s'exprime avec une remarquable constance dans les différentes sectes. La phénoménologie de la conscience gnostique a été décrite de manière excellente par H.-C. Puech. Le sentiment fondamental du gnostique consiste à se sentir « étranger » au monde. Il éprouve sa situation d'être-au-monde comme anormale, comme violente : le corps, […] Lire la suite

JEAN LIVRE SECRET DE

  • Écrit par 
  • Michel PEZIN
  •  • 326 mots

L'importance de l'écrit gnostique qu'est l' Apokryphon (ou Livre secret ) de Jean se mesure au nombre des versions antiques qu'on en a retrouvées : trois dans la bibliothèque de Nag Hammadi ( Codex II , III et IV ) et celle du papyrus copte de Berlin n o 8502. Ce texte, qui était connu par des citations et des allusions d'Irénée ( Adv. haereses , I, xxix et xxx ), se présente comme une révéla […] Lire la suite

KANT EMMANUEL

  • Écrit par 
  • Louis GUILLERMIT
  •  • 13 383 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La religion rationnelle »  : […] Une connexion aussi nécessaire qu'irréversible est ainsi établie entre la question proprement morale : que dois-je faire ? et celle qu'elle se subordonne comme proprement religieuse : que puis-je espérer ? Convaincu d'exprimer comme vérité philosophique l'essence même de l'esprit du christianisme, Kant pouvait ainsi faire entrer La Religion dans les limites de la simple raison (1793), en exposant […] Lire la suite

LOKI

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 235 mots

Dans la mythologie du Nord, Loki est le dieu du Mal. Mais cette définition est peu éclairante, car la conception que l'on peut se faire du « mal » varie infiniment avec les lieux, les époques, les hommes, les cultures ; et, comme le Nord présente un phénomène caractérisé de brassage (de peuples et d'influences surtout), il est presque décourageant de tenter de préciser les contours de la figure, é […] Lire la suite

Les derniers événements

15-17 janvier 2022 Chine. Annulation des ventes de billets en vue des jeux Olympiques d'hiver.

La multiplication des foyers de contamination à travers le pays met à mal la politique gouvernementale de tolérance zéro face au virus. […] Lire la suite

19 septembre - 1er octobre 2021 États-Unis – Haïti. Polémique au sujet du traitement des migrants à la frontière mexicaine.

Le 24, le président Joe Biden, que ses détracteurs accusent d’avoir assoupli les conditions d’immigration, déclare, au sujet des agissements des gardes-frontières : « C’est mal. Cela envoie le mauvais message au monde. Le mauvais message chez nous. » Le 1er octobre, une délégation américaine en visite à Port-au-Prince présente des excuses au peuple haïtien pour le traitement infligé aux migrants à la frontière. […] Lire la suite

15-22 septembre 2021 France – Australie – États-Unis – Royaume-Uni. Changement d'alliance dans la zone indo-pacifique.

Le 16, Pékin dénonce un accord « irresponsable » qui « met sérieusement à mal la paix et la stabilité régionale et intensifie la course aux armements ». Le 17, Paris annonce le rappel de ses ambassadeurs à Washington et Canberra. Le lendemain, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian justifiera cette mesure sans précédent en déclarant : « Il y a eu mensonge, il y a eu duplicité, il y a eu une rupture majeure de confiance, il y a eu mépris […]. […] Lire la suite

12-17 septembre 2021 Argentine. Défaite du parti au pouvoir lors des primaires.

Alberto Fernández s’engage à « corriger ce qui a pu être mal fait ». Depuis son arrivée au pouvoir, les effets négatifs de la pandémie de Covid-19 se sont ajoutés à ceux de la récession. Le 17, Alberto Fernández procède à un remaniement ministériel, sous la pression de sa vice-présidente Cristina Fernández de Kirchner qui dénonce la « mauvaise politique d’ajustement budgétaire » menée par le gouvernement. […] Lire la suite

20 juillet 2021 France. Adoption de la loi Climat et résilience.

Le texte prévoit notamment la suppression des liaisons aériennes intérieures en cas d’alternative par le train d’une durée inférieure à deux heures trente, l’interdiction de la mise en location des logements mal isolés, l’interdiction de la publicité pour les énergies fossiles, l’instauration dans les villes de zones à faible émission limitant la circulation de certains véhicules, la possibilité pour les régions d’instaurer une écotaxe sur le transport routier de marchandises et la généralisation d’un menu végétarien par semaine dans les cantines. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Étienne BORNE, « MAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mal/