MAIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Os

Os
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Main : musculature palmaire

Main : musculature palmaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Artères et nerfs

Artères et nerfs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les vaisseaux, les nerfs et la peau de la main

Les artères prédominent sur le versant palmaire. L'artère radiale et l'artère cubitale échangent deux anastomoses. L'arcade palmaire profonde fournit les artères interosseuses. L'arcade palmaire superficielle donne les artères digitales. Chacune fournit deux artères collatérales pour les doigts. Le réseau veineux se dessine sous la peau, formant deux arcades. Les lymphatiques, très nombreux, gagnent les ganglions de l'aisselle.

Artères et nerfs

Artères et nerfs

Dessin

Artères et nerfs de la main (face palmaire). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'innervation de la main est motrice, sensitive et végétative. D'une façon générale, le nerf radial innerve tous les muscles extenseurs de la main et des doigts, et préside à l'abduction du pouce. Le nerf médian contrôle l'opposition du pouce. Le nerf cubital innerve les interosseux, les muscles hypothénariens et l'adducteur du pouce. L'innervation sensitive des doigts naît essentiellement des récepteurs sensitifs de la pulpe des doigts. Si on excepte un petit territoire dorsal de la première phalange, les trois doigts moyens, index, médius et annulaire ne possèdent que deux nerfs collatéraux palmaires, l'un externe, l'autre interne, situés sur le versant latéral du doigt. Leur section entraîne l'anesthésie de la moitié correspondante du doigt. Les doigts extrêmes, le pouce et l'auriculaire, possèdent, outre les collatéraux palmaires, deux nerfs collatéraux dorsaux qui innervent la peau dorsale jusqu'à la phalange unguéale. Ils proviennent du nerf radial pour le pouce, du nerf cubital pour le petit doigt. Une ligne passant dans l'axe du quatrième doigt isole un territoire interne, tributaire du nerf cubital, et un territoire externe, tributaire du nerf médian.

Les téguments de la main reflètent ses fonctions. La peau dorsale, fine, mobile, n'entrave pas le mouvement privilégié de flexion. Elle dessine des plis transversaux en regard des articulations interphalangiennes. Elle s'épaissit, se kératinise à la troisième phalange pour former l'ongle, élément protecteur, intervenant parfois pour saisir un objet très fin. La peau palmaire est épaisse. Elle dessin [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : professeur à la faculté de médecine de Paris
  • : docteur en psychologie, psychanalyste, chargée de cours à l'université de Paris-VII, attachée de psychopathologie à l'hôpital de Nanterre.
  • : chirurgien de l'hôpital de Nanterre, directeur de l'unité de chirurgie de la main et d'Urgences-Mains Paris-Ouest

Classification


Autres références

«  MAIN  » est également traité dans :

APONÉVROTIQUE TISSU

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 271 mots

Tissu conjonctif fibreux constitué de plusieurs plans de fibres collagènes. Celles-ci sont parallèles entre elles dans un plan donné, mais d'un plan à un autre l'orientation des fibres est entrecroisée. Ainsi se constitue une trame jouant un rôle mécanique d'enveloppe souple et élastique. Cette enveloppe existe notamment autour d'organes tels que les muscles, dont les dimensions peuvent changer sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissu-aponevrotique/#i_25867

ARTICULATIONS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 078 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Variétés »  : […] Les variétés de diarthroses, conditionnées par la forme des surfaces articulaires et les possibilités dynamiques de ces articulations, sont au nombre de six. 1. L' énarthrose a des surfaces cartilagineuses taillées en segment de sphéroïde. L'une, convexe, s'appelle la tête et l'autre, concave, la glène. L'énarthrose permet des mouvements dans tous les plans de l'espace ; pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/articulations/#i_25867

CANAL CARPIEN SYNDROME DU

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS
  •  • 363 mots

Le canal carpien est un défilé fibro-osseux situé entre la paume de la main et le poignet ; il est limité en arrière par le carpe et en avant par le ligament annulaire. Dans ce canal inextensible vont vers la main les tendons fléchisseurs et leur gaine, entourant le nerf médian qui véhicule la sensibilité cutanée des trois premiers doigts, d'une partie du quatrième, jamais du cinquième. On appelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-du-canal-carpien/#i_25867

DERMATOGLYPHES PALMAIRES

  • Écrit par 
  • Georges OLIVIER
  •  • 919 mots

Les figures dessinées par les crêtes dermo-épidermiques de la face palmaire de la main et des doigts et de la face plantaire du pied et des orteils, sont appelées dermatoglyphes (du grec derma, -tos , peau, et gluphê , gravure). Ils n'existent nulle part ailleurs. Aux doigts, ils sont synonymes d'empreintes digitales. Les crêtes épidermiques corresponden […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dermatoglyphes-palmaires/#i_25867

DUPUYTREN GUILLAUME (1777-1835)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 218 mots

Chirurgien d'avant-garde et pathologiste que Balzac prit comme modèle pour camper le médecin Despleins dans Le Médecin de campagne , en raison, peut-être, des origines rurales de Dupuytren, qui naquit à Pierre-Buffière, dans la Haute-Vienne. Il est surtout connu pour sa description de la maladie dite de Dupuytren, qui consiste en une rétractation permanente d'un ou plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-dupuytren/#i_25867

ÉPAULE-MAIN SYNDROME

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS
  •  • 421 mots

Le syndrome épaule-main (Steinbrocker, 1947) est le nom souvent donné à l'algodystrophie réflexe du membre supérieur, décrite par Ravault en 1946. Ce syndrome paraît correspondre à un dérèglement vaso-moteur localisé lié à des facteurs nombreux et évoluant, généralement en deux périodes d'aspect clinique différent, vers la guérison à peu près totale. La première période, inconstante, est pseudo-in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-epaule-main/#i_25867

ÉPICONDYLITE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS
  •  • 278 mots

L'épicondyle est une saillie osseuse située à la face externe de l'extrémité inférieure de l'humérus. De nombreux muscles s'y insèrent, jouant un rôle dans la prono-supination et les mouvements de la main et des doigts. L'épicondylite ou épicondylalgie est due à de petites ruptures musculaires au sein des insertions tendino-périostées pouvant, dans les formes sévères, s'étendre à la capsule de l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epicondylite/#i_25867

FIGURATION, paléolithique et néolithique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 558 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les premières images »  : […] C’est à partir de 100 000 ans environ que de petits groupes de Sapiens s’éloignent progressivement de l’Afrique, sans doute par élargissement insensible de leurs territoires de chasse et de cueillette. Ils atteignent, vers l’est, l’Australie il y a 50 000 ans environ, ce qui suppose une maîtrise de la navigation en mer. Vers l’ouest, ils sont signalés en Europe à partir de 4 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-paleolithique-et-neolithique/#i_25867

GAUCHERIE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 464 mots

Le terme « gaucherie » comporte plusieurs sens. Ce terme fait référence au choix de la main gauche pour écrire, mais il signifie également « manque d’adresse ». Les gauchers seraient-ils maladroits, par opposition aux droitiers ? Ou s’agit-il d’une stigmatisation sans fondement dont sont souvent victimes les minorités ? On dit d’une personne qu’elle est gauchère si elle écrit avec sa main gauche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaucherie/#i_25867

LATÉRALISATION MANUELLE

  • Écrit par 
  • Jacqueline FAGARD
  •  • 1 597 mots

Le terme « latéralisation » renvoie au fait que les organes corporels doubles, bien que symétriques en apparence, sont fonctionnellement asymétriques. C’est le cas pour les mains, les pieds, les yeux, les oreilles, organes corporels périphériques qui ne sont pas nécessairement tous latéralisés du même côté. Concernant la latéralisation manuelle (ou préférence manuelle), il est notoire que chacun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lateralisation-manuelle/#i_25867

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Organisation générale »  : […] Le squelette des membres humains comprend surtout des os longs, unis par des articulations mobiles, et enveloppés par une couche épaisse de muscles striés volontaires. Une toile fibreuse, l'aponévrose superficielle, entoure les muscles et les sépare des plans tégumentaires. Ceux-ci comprennent la peau et une nappe de tissu cellulaire lâche qui la mobilise sur l'aponévrose. Les pédicules vasculo- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/#i_25867

PHLEGMON

  • Écrit par 
  • Marie-Christine STÉRIN
  •  • 51 mots

Infection caractérisée par l'infiltration purulente diffuse du tissu conjonctif dermique et des espaces sous-cutanés. Elle succède à une infection localisée non ou mal traitée ; ainsi, le phlegmon des gaines des tendons de la main représente la complication majeure du panaris. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phlegmon/#i_25867

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 052 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Diagnose »  : […] Les Primates sont des Mammifères placentaires euthériens plantigrades. Leur neurocrâne est considérablement développé par rapport à leur massif facial réduit ; les orbites sont en position frontale et entourées d'un anneau osseux complet. L'orientation des orbites vers l'avant est un caractère « allométrique », c'est-à-dire qu'il acquiert sa signification (ou la renforce) lorsqu'il est considéré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_25867

PROTHÈSES

  • Écrit par 
  • Pierre RABISCHONG
  •  • 4 293 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] De nombreuses classifications des organes artificiels ont été proposées, tenant compte de la fonction à remplacer, du mode de fonctionnement ou de la localisation à l'extérieur ou à l'intérieur du corps. On peut également reprendre le regroupement correspondant aux quatre sous-programmes de la machine humaine pour établir ce catalogue. Les prothèses de communication concerne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protheses/#i_25867

Voir aussi

ANASTOMOSE    ARTÈRES    NERF CUBITAL    NERF MÉDIAN    NERF RADIAL    NERFS    ONGLE    VAISSEAUX SANGUINS

Pour citer l’article

Claude GILLOT, Marie PEZÉ, François ISELIN, « MAIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/main/