MAHĀBALIPURAM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Temples excavés et temple maçonné

Le rocher de la partie méridionale du site de Mahābalipuram fut « découpé » de manière à isoler les uns des autres, sur un socle commun, un certain nombre de blocs. Ces blocs furent ensuite transformés en sanctuaires par le ciseau du sculpteur (ratha, littéralement « chars », baptisés tardivement des noms de héros du Mahābhārata). Répliques des temples qu'on érigeait à l'époque en bois et en brique, ces ratha nous révèlent trois types de structures alors en vogue : d'abord la cella cubique, ici toute simple, surmontée d'un toit à quatre pentes comme beaucoup d'édifices primitifs (Draupadī-ratha), plus évoluée néanmoins et annonçant les développements ultérieurs du sanctuaire dravidien avec sa toiture pyramidale, à gradins hérissés de pavillons miniatures en ronde bosse, et couronnée d'un ornement octogonal (Arjuna- et Dharmarājaratha) ; ensuite la structure sur plan rectangulaire pourvue d'une véranda à colonnes, issue du même type que les maṇḍapa excavés, et dotée d'une voûte en berceau (Bhīma-ratha) ; enfin, la salle sur plan absidal à chevet arrondi (Nakula-Sahadeva-ratha). Près de ces ratha, ainsi qu'en d'autres points du site, des rochers isolés furent taillés en forme d'animaux. De plus, il existe non loin de la Descente du Gange un ratha exécuté dans un bloc erratique.

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 2

Photographie : Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 2

Le temple du Rivage (VIIe-VIIIe s.), Mahabalipuram. Tamil Nadu, Inde. 

Crédits : M. Borchi/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Sur la grève, le temple du Rivage dresse une élégante silhouette. D'autres temples se trouvaient là, dit-on, qui furent engloutis par les flots. On n'a plus affaire ici à un édifice excavé, mais à un complexe construit au viiie siècle, époque à laquelle les progrès de la technique d'extraction du granite favorisèrent l'essor de l'art de bâtir dans le sud du Dekkan.

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 1

Photographie : Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 1

Le temple du Rivage (VIIe siècle), Mahabalipuram, Tamil Nadu, Inde. 

Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde

La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde
Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

photographie

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 2

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 2
Crédits : M. Borchi/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 1

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 1
Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : chargée de recherche au CNRS, chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet

Classification

Autres références

«  MAHABALIPURAM  » est également traité dans :

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 163 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Caractères généraux et évolution »  : […] C'est à Kāñcīpuram que la famille Pallava sort de l'ombre au iv e  siècle de notre ère. Rapidement elle établit son pouvoir sur la partie orientale du pays tamoul (Tamilnāḍu) et peu à peu son influence culturelle s'étend sur les régions avoisinantes dans l'extrême Sud. Son rôle politique prend fin dans les dernières années du ix e  siècle. Les premières réalisations de l'art Pallava, des sanctuair […] Lire la suite

PALLAVA

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 393 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Trois siècles de lutte pour la suprématie »  : […] Le Toṇḍaimaṇḍalam semble bien avoir été le berceau de la famille Pallava. Selon une tradition tardive, l'un de ses membres s'en serait proclamé le roi en même temps qu'il épousait la fille d'un chef de tribu aborigène. Des chartes sur cuivre écrites en moyen-indien à la fin du iii e siècle de notre ère – premiers documents sur la dynastie – font descendre celle-ci du gotra (clan brāhmanique) du […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Rita RÉGNIER, « MAHĀBALIPURAM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mahabalipuram/