MAHĀBALIPURAM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde

La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde
Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

photographie

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 2

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 2
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 1

Temple du Rivage, Mahabalipuram, Inde, 1
Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

photographie


Grottes et bas-reliefs

La ville se développa autour d'une colline haute d'une trentaine de mètres et longue d'environ huit cents, s'étendant parallèlement au rivage, et autour d'une masse rocheuse de dimensions plus modestes située au sud de la précédente. Ce fut sur ces formations granitiques que travaillèrent directement ouvriers et sculpteurs suivant des procédés qu'aurait introduits dans le sud du Dekkan Mahendravarman Ier, père de Narasiṃhavarman. Une dizaine de grottes artificielles trouent les flancs de la colline ; elles se composent chacune généralement d'une véranda ou salle (maṇḍapa) peu profonde et d'un ou de plusieurs petits sanctuaires aménagés dans la paroi rocheuse. La délicatesse du décor, l'élégance des figures (gardiens des seuils, divinités isolées ou groupées) témoignent de la maîtrise acquise par les artistes en une génération.

Au pied de la colline se déploie un célèbre bas-relief qui ne mesure pas moins de vingt-sept mètres de longueur et de neuf mètres de hauteur ; il représente une multitude d'hommes, de bêtes, de génies, de créatures fantastiques se pressant de part et d'autre d'une faille verticale au fond de laquelle se détachent avec vigueur des images de nāga (êtres mi-humains et mi-ophidiens qui personnifient l'eau). Il est difficile de déterminer avec précision le sujet de ce vaste tableau, hymne à la joie de vivre. Est-ce la Pénitence d'Arjuna (comme le pensent J. Fergusson et A. K. Coomaraswamy) ou la Descente du Gange (selon V. Goloubew et G. Jouveau-Dubreuil) ? Faut-il y voir un épisode de la rivalité entre le guerrier Arjuna, devenu pour un temps ascète en vue d'obtenir une arme magique de Śiva, et le dieu lui-même sous la forme d'un chasseur (passage du Mahābhārata, III, repris au ve siècle par Bhāravi dans un poème en sanskrit, Kirātārjunīya) ? Ou bien l'écoulement sur la terre des flots du Gange, fleuve céleste, par la grâce de Śiva qui fut touché par la vie austère du sage Bhagīratha (Rāmāyaṇa, I ; Bhāgavata-Purāṇa, IX) ? Śiva est, certes, représenté dans ce bas-relief ainsi qu'un homme [...]

La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde

La Descente du Gange, bas-relief de Mahabalipuram, Inde

Photographie

Homme en train de traire une vache. Détail d'un bas-relief de 27 mètres de longueur et de 9 mètres de hauteur, sculpté sur une falaise et généralement identifié comme La Descente du Gange. Granit. VIIe siècle. Mahabalipuram, Tamul Nadi, Inde. 

Crédits : Dinodia Picture Agency, Bombay, Bridgeman Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : chargée de recherche au CNRS, chargée de mission au Musée national des arts asiatiques-Guimet

Classification


Autres références

«  MAHABALIPURAM  » est également traité dans :

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Caractères généraux et évolution »  : […] C'est à Kāñcīpuram que la famille Pallava sort de l'ombre au iv e  siècle de notre ère. Rapidement elle établit son pouvoir sur la partie orientale du pays tamoul (Tamilnāḍu) et peu à peu son influence culturelle s'étend sur les régions avoisinantes dans l'extrême Sud. Son rôle politique prend fin dans les dernières années du ix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_333

PALLAVA

  • Écrit par 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 1 391 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Trois siècles de lutte pour la suprématie »  : […] Le Toṇḍaimaṇḍalam semble bien avoir été le berceau de la famille Pallava. Selon une tradition tardive, l'un de ses membres s'en serait proclamé le roi en même temps qu'il épousait la fille d'un chef de tribu aborigène. Des chartes sur cuivre écrites en moyen-indien à la fin du iii e siècle de notre ère – premiers documents sur la dynastie – font […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pallava/#i_333

Voir aussi

Pour citer l’article

Rita RÉGNIER, « MAHĀBALIPURAM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahabalipuram/