MAGNÉTOSTRICTION

Médias de l’article

Oscillateur magnétostrictif

Oscillateur magnétostrictif
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Transducteur de puissance

Transducteur de puissance
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hydrophone toroïdal

Hydrophone toroïdal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Convertisseur de modes

Convertisseur de modes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Oscillateur magnétostrictif

Pour étudier les effets dynamiques de la magnétostriction, considérons, de manière très schématique, le cas d'un barreau allongé. Un enroulement AA′, parcouru par un courant continu, détermine l'état magnétique moyen du matériau, correspondant à un point (H0,B0) du cycle d'hystérésis.

Oscillateur magnétostrictif

Oscillateur magnétostrictif

dessin

Oscillateur magnétostrictif. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'effet magnétostrictif de Joule s'exprime par la relation :

si θ est la tension mécanique axiale, B l'induction magnétique ; λ est la constante de magnétostriction, quantité qui varie comme B2 dans la zone utile.

La loi de Hooke de l'élasticité relie la tension θ à la dilatation ε par l'intermédiaire du module d'Young Y, soit :

D'autre part, la perméabilité différentielle μ, l'induction B et le champ magnétique H sont liés par la relation d'induction :

Enfin, l'effet magnétostrictif de Villari relie l'induction à la dilatation :

En considérant les variations de ces grandeurs autour de leurs valeurs moyennes (symbole *), on obtient, à partir des relations précédentes :

et, en éliminant B* :
k = λ4πμ/Y est le « coefficient de couplage électromécanique ». Puisque k = λ = 0 lorsque B0 = 0, l'effet de la magnétostriction est donc de réduire le module d'élasticité du matériau. Pour obtenir l'équation d'état du système, il convient d'écrire que les forces subies par un élément de longueur dx du barreau s'équilibrent. Ces forces sont :

a) la contrainte élastique :

b) la force d'inertie :

où ρ est la densité et ξ le déplacement,

c) une force de dissipation proportionnelle à la vitesse :

La dilatation étant la dérivée du déplacement :

la relation (1), introduite dans la condition d'équilibre, conduit à :

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : directeur du laboratoire du groupe d'études signaux et systèmes (Gessy), faculté des sciences de Toulon

Classification


Autres références

«  MAGNÉTOSTRICTION  » est également traité dans :

ÉLECTRO-ACOUSTIQUE

  • Écrit par 
  • Éric de LAMARE
  •  • 7 351 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Principes piézo-électrique et magnétostrictif »  : […] magnétique, des propriétés absolument analogues aux précédentes. Il s'agit alors de la magnétostriction, découverte en 1847 par James Prescott Joule. Dans un cas comme dans l'autre, il s'agit de phénomènes essentiellement réversibles : le transducteur est capable d'effectuer aussi bien la transformation d'énergie électrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electro-acoustique/#i_14641

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 770 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les transducteurs magnétostrictifs »  : […] Lorsqu'un matériau présentant une forte magnétostriction est soumis à un champ magnétique alternatif, il entre en vibration et peut donc émettre une onde acoustique : c'est le principe du sonar utilisé en acoustique sous-marine. Le nickel, utilisé à cette fin durant la Seconde Guerre mondiale, a été progressivement supplanté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_14641

ULTRASONS

  • Écrit par 
  • Maurice JESSEL, 
  • André ZAREMBOWITCH
  •  • 3 417 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Transducteurs électromagnétiques »  : […] La magnétostriction, découverte en 1842 par James P. Joule, permet d'exciter une vibration mécanique dans un matériau ferromagnétique soumis à un champ magnétique oscillant. Mais la fréquence obtenue est le double de la fréquence d'excitation, sauf si l'on polarise le matériau au moyen d'un champ magnétostatique suffisamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ultrasons/#i_14641

Voir aussi

Pour citer l’article

Georges BONNET, « MAGNÉTOSTRICTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetostriction/