MAGNÉTOCHIMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bromure d'éthyle : spectre R.M.N.

Bromure d'éthyle : spectre R.M.N.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Déplacements chimiques des protons appartenant à différents groupes fonctionnels

Déplacements chimiques des protons appartenant à différents groupes fonctionnels
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Porphyrindine

Porphyrindine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ions : exemples de représentation schématique

Ions : exemples de représentation schématique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Structure et propriétés magnétiques de l'état solide

Les théories précédentes ne s'appliquent que si les moments magnétiques des différents ions s'orientent indépendamment les uns des autres. Dans d'autres cas, au contraire, il existe une énergie d'interaction de la forme :

où le coefficient de proportionnalité Jik est appelé constante de couplage des spins →Si et →Sk. Suivant le signe de Jik, cette énergie d'interaction tend à rendre les spins parallèles ou antiparallèles. Lorsque la distance entre les ions paramagnétiques est faible ou encore lorsque les autres atomes transmettent cette interaction, l'énergie précédente peut être importante et, dans le cas des solides, on observe alors d'autres phénomènes : ferromagnétisme (spins parallèles), antiferromagnétisme (existence de deux ou plusieurs sous-réseaux correspondant à des spins orientés parallèlement).

De tels composés contiennent toujours soit un métal de transition, soit un lanthanide, ou un élément de la famille des actinides ; leurs propriétés magnétiques sont intimement liées à leur structure cristalline qui conditionne la nature et l'intensité de ces interactions.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Bordeaux-I, responsable de l'équipe de recherche de physicochimie théorique associée au C.N.R.S., laboratoire de chimie-physique de l'université de Bordeaux-I

Classification


Autres références

«  MAGNÉTOCHIMIE  » est également traité dans :

KAHN OLIVIER (1942-1999)

  • Écrit par 
  • François MATHEY
  •  • 776 mots

Son travail s'apparente à celui d'un architecte transposé à l'échelle moléculaire. Il prend des ions inorganiques tels que le manganèse, le cobalt, le cuivre que l'on peut considérer comme des briques magnétiques élémentaires contenant un nombre variable d'électrons célibataires à haute énergie – Olivier Kahn parle à leur propos d'électrons nerveux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-kahn/#i_27612

RÉSONANCE MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques COURTIEU, 
  • Maurice GOLDMAN
  •  • 7 306 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Applications de la résonance magnétique à la chimie »  : […] La R.P.E. connaît quelques applications en chimie, notamment par l'étude de centres paramagnétiques appelés radicaux libres produits transitoirement au cours de certaines réactions chimiques, qui permet d'en élucider le mécanisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resonance-magnetique/#i_27612

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean HOARAU, « MAGNÉTOCHIMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetochimie/