OLIVERO MAGDA (1910-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mieux qu’une grande voix : une légende. La soprano italienne Magda Olivero a su, au cours d’une carrière d’une remarquable longévité, préserver une exceptionnelle maîtrise du souffle, la saveur de son timbre, une dynamique sans faille sur toute l’étendue de son registre et une autorité théâtrale affirmée. Sage et rigoureuse dans le choix de ses rôles, elle a côtoyé les grandes voix du début du xxe siècle – Aureliano Pertile et Carlo Galeffi – mais aussi les étoiles montantes de la nouvelle génération comme Alfredo Kraus, Luciano Pavarotti et Placido Domingo.

Magda Olivero naît le 25 mars 1910 à Saluzzo (Piémont). À Turin, elle étudie le piano, l’harmonie et le contrepoint avec Giorgio Ghedini. Luigi Gerussi et Luigi Ricci lui bâtissent une technique vocale parfaite. Toujours à Turin, elle fait en 1932 ses débuts à la radio dans I misteri dolorosi de Nino Cattozzo. Dès 1933 la Scala de Milan l’appelle et lui confie les héroïnes de Verdi – Gilda (Rigoletto) et Nannetta (Falstaff) –, de Puccini – Mimi (La Bohème), Liù (Turandot) et le rôle-titre de Madame Butterfly –, ainsi que la figure de Sophie (Le Chevalier à la rose de Richard Strauss). Elle se distingue sous les traits des deux Manon (celle de Massenet et celle de Puccini) et des deux Marguerite (Faust de Gounod et Mefistofele de Boito). Elle est alors l’interprète élue du répertoire vériste et de la jeune école italienne. Elle chante Risurrezione, La leggenda di Sakùntala et Cyrano de Bergerac de Franco Alfano, ainsi que La vedova scaltra d’Ermanno Wolf-Ferrari. En 1938, elle crée La caverna di Salamanca de Felice Lattuada. Elle triomphe en 1939 dans ce qui deviendra très vite son incarnation fétiche : Adriana Lecouvreur de Francesco Cilea. Sa prestation y était jugée « inapprochable » par [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « OLIVERO MAGDA - (1910-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/magda-olivero/