SABLÉ MADELEINE DE SOUVRÉ, marquise de (1599-1678)

MAXIME

  • Écrit par 
  • Jean MARMIER
  •  • 343 mots

Le relief obtenu par la grande concision et l'emploi des figures dans un énoncé moral de portée générale a toujours été recherché, pour s'imposer à l'attention et à la mémoire, par le genre gnomique ; et ce genre s'insinue dans tous les autres. Au xvi e  siècle, les auteurs tragiques qui signalent par des guillemets leurs vers-proverbes font figure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime/#i_87391

MAXIMES, François de La Rochefoucauld - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 029 mots

Dans le chapitre « Une écriture aristocratique »  : […] Il est nécessaire de comprendre d'emblée qu'il s'agit ici d'une écriture aristocratique, élaborée collectivement, dans les cercles et les salons d'après la Fronde, marquée par une désinvolture ostentatoire – signe du « Grand » qui n'avoue pas qu'il écrit parce que écrire serait, en l'espèce, déchoir –, déterminée par le ressentiment face au pouvoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximes/#i_87391