MADAGASCAR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Madagascar : carte physique

Madagascar : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Madagascar : drapeau

Madagascar : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Île de Nosy Komba, Madagascar

Île de Nosy Komba, Madagascar
Crédits : Aquavision/ Gallo Images/ Getty

photographie

Arbre-du-voyageur

Arbre-du-voyageur
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tous les médias


Nom officielRépublique de Madagascar (MG)
Chef de l'ÉtatAndry Rajoelina (depuis le 18 janvier 2019)
Chef du gouvernementChristian Ntsay (depuis le 6 juin 2018)
CapitaleAntananarivo
Langues officiellesanglais, français, malgache
Unité monétaireariary (MGA)
Population24 981 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)587 295

Géographie

Les aspects généraux

En plus de sa dissymétrie est-ouest et des contrastes topographiques entre Hautes Terres centrales et zones basses périphériques, Madagascar se révèle être avant tout un pays au relief très accidenté.

Diversité des formes du relief

Bien que consacrée par l'usage, l'expression de « hauts plateaux » est incorrecte ; en effet, hormis quelques secteurs particuliers comme les tampoketsa au nord-ouest d'Antananarivo (anc. Tananarive), les Hautes Terres centrales constituent un ensemble morcelé et très complexe, juxtaposant les formes de relief les plus variées. Charles Robequain écrit à juste titre que les routes s'y déroulent à travers un dédale « de hautes plaines d'alluvions, de collines monotones empâtées de latérite, massifs compacts, grands dômes isolés, crêtes aiguës et dentelées, relief en pains de sucre, buttes au sommet tabulaire... » Il est utile de préciser en outre que plaines et vallées alluviales se terminent généralement en aval par des seuils rocheux que les rivières dévalent de manière impétueuse, comme l'Ikopa à Farahantsana en aval des plaines d'Antananarivo ; que parmi les collines s'opposent reliefs granitiques, aux versants encombrés de rochers, et tanety formées dans les gneiss altérés sur de grandes épaisseurs, et fréquemment éventrées de lavaka (profonds ravinements). À une échelle plus grande, les massifs présentent une égale diversité entre reliefs granitiques (Andringitra), quartzitiques (Itremo) ou volcaniques (Ankaratra), sans compter la variété des cônes, coulées ou cratères qu'offrent les régions volcaniques de l'Itasy ou d'Antsirabe-Betafo.

En direction de l'est, les Hautes Terres se terminent par un escarpement dont l'Angavo, à la latitude d'Antananarivo, ne constitue qu'un des éléments les plus beaux avec le site grandiose de la Mandraka. Mais, ailleurs, cet escarpement se révèle discontinu, généralement suivi d'une série de chaînons liés à des failles : de telle sorte que le voyageur venant de la côte est a plus l'impression [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 52 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MADAGASCAR  » est également traité dans :

MADAGASCAR, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/madagascar/#i_28144

MADAGASCAR, géologie

  • Écrit par 
  • Philippe GONCALVES, 
  • Christian NICOLLET
  •  • 5 009 mots
  •  • 7 médias

Dans l’océan Indien, l’île de Madagascar est située au sud-est de l’Afrique dont elle est séparée par le canal du Mozambique. Longue de près de 1 600 kilomètres du nord au sud et large de 600 kilomètres d'est en ouest, Madagascar, la Grande Île, peut être considérée comme un microcontinent. L'histoire géologique connue de Madagascar remonte à plus de trois milliards d'années. Successivement à la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madagascar-geologie/#i_28144

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 23 médias

Du point de vue géologique, on désigne sous le terme de bouclier africain ou, simplement, d'Afrique l'ensemble formé par le continent africain, la péninsule arabique et l'île de Madagascar. En effet, ces deux derniers éléments n'ont été séparés du premier que par l'ouverture plus ou moins ancienne de la mer Rouge, au nord, et du canal de Mozambique, au sud. Ainsi définie, l'Afrique occupe une pos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_28144

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Types humains et « races » : des représentations controversées »  : […] L'unicité de l'espèce humaine n'empêche pas celle-ci de se subdiviser en groupes identifiables par des caractéristiques physiques héréditaires. Celles-ci ont été utilisées pour définir des races. L'Afrique au sud du Sahara est ainsi le continent des Noirs, par opposition à l'Afrique septentrionale peuplée de Blancs. Le terme de race pose aujourd'hui problème. De nombreux scientifiques le récusent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_28144

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Afrique orientale et australe »  : […] La colonisation de Madagascar et des Comores entre dans le processus global d'« internationalisation » de la partie occidentale de l'océan Indien. Des groupes d'agriculteurs bantu se répandent de la zone des Grands Lacs vers la côte et développent à terme les cités-États swahili de Ntwapa, Chibuene, Masuguru, Kaole, Kilwa, Manda, Pate, etc. entre 1000 et 1500 après J.-C. L'élite swahili adopte la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-prehistoire/#i_28144

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 664 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les Portugais »  : […] L'unité de leur royaume achevée, les Portugais se lancent à la conquête de territoires africains ; dès 1415, ils prennent Ceuta ; peu à peu, ils transforment l'économie marocaine, affaiblie sous des dynastes évanescents, en satellite de l'économie portugaise . Longeant les côtes vers le sud, ils reprennent des itinéraires que beaucoup d'autres ont jalonnés avant eux, Arabes, Catalans ou même Ital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-de-l-entree-dans-l-histoire-a-la-periode-contemporaine/#i_28144

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique noire francophone »  : […] La décolonisation de l'Afrique noire française apparaît, elle, largement comme un problème « mûri de l'extérieur » : à l'issue de la guerre, l'opinion, les partis et les gouvernants français n'étaient absolument pas prêts à envisager une perspective d'indépendance des colonies, tant la « reprise du rang » par la France dans le concert des grandes puissances s'identifiait à la grandeur de l'empire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_28144

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions

  • Écrit par 
  • Jean DEVISSE, 
  • Francis GEUS, 
  • Louis PERROIS, 
  • Jean POLET
  • , Universalis
  •  • 6 686 mots

Dans le chapitre « Palais et arts de cour »  : […] En Afrique, il n'y a pas d'équivalent d'une cour comme celle du Versailles de Louis XIV, du moins jusqu'à l'apparition de monarchies qui se sont substituées lentement aux anciens pouvoirs, surtout à partir du xviii e  siècle. Longtemps certains chefs importants ont vécu en itinérants, sous la tente en Éthiopie jusqu'à Gondar, ou bien de palais vé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-histoire-et-traditions/#i_28144

ANTANANARIVO, anc. TANANARIVE

  • Écrit par 
  • Chantal BLANC-PAMARD, 
  • Hervé RAKOTO RAMIARANTSOA
  •  • 536 mots
  •  • 2 médias

Capitale de Madagascar et chef-lieu de la province du même nom, Antananarivo (anciennement Tananarive) est située dans la plaine du Betsimitatatra, à 1 250 mètres d'altitude, au cœur de l'Imerina dans les hautes terres. L'agglomération prit son essor à la fin du xviii e  siècle, en même temps que le royaume merina, et on y dénombre, dès 1828, 30 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antananarivo-tananarive/#i_28144

ANTANDROY

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 276 mots

À l'extrême sud de Madagascar s'étend la région aride de l'Androy, le « pays des ronces », dont les habitants sont les Antandroy. Au xvi e siècle, l'ouest du pays était peuplé par les Karimbola et l'est par les Mahandrovato. Ces populations furent soumises et réunies par les chefs zafimanara venus de la région de Fort-Dauphin. Mais cette unité fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antandroy/#i_28144

ANTSIRANANA, anc. DIÉGO-SUAREZ

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 274 mots
  •  • 1 média

Ville de Madagascar et chef-lieu de la province homonyme, Antsiranana (ou Antseranana) fut, sous le nom de Diégo-Suarez, un comptoir commercial actif dès avant la période coloniale. L'agglomération s'est développée dans un site portuaire magnifique : une presqu'île s'avançant dans l'une des plus belles rades du monde, ouverte sur l'océan Indien par une passe étroite. La ville elle-même est située […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antsiranana-diego-suarez/#i_28144

BETSILEO

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 303 mots
  •  • 1 média

Issus de la fusion des populations autochtones et des conquérants vazimba, les Betsileo, d'origine africaine, sont installés sur le plateau central de Madagascar, au sud du pays imerina, à l'ouest du gradin Tanala. Au xvii e siècle, quatre royaumes coexistent : ceux de Lalangina, de l'Arindrano, de l'Issandra et de Manandriana. Morcelés par le re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/betsileo/#i_28144

COMORES

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise ROMBI
  • , Universalis
  •  • 4 926 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les Comoriens : Africains et Orientaux »  : […] Il est difficile de dater avec précision l'arrivée des premiers habitants, mais il est vraisemblable que le peuplement d'origine africaine précéda la venue des Arabo-Shirazi et des Malgaches. Il semble probable que la vague de population africaine originaire de la côte orientale d'Afrique a atteint les Comores à l'âge du fer, entre le v e et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comores/#i_28144

CONSERVATOIRE BOTANIQUE NATIONAL DE BREST

  • Écrit par 
  • Luc GUIHARD
  •  • 1 629 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les missions du Conservatoire botanique national de Brest au niveau international »  : […] Depuis 2007, le Conservatoire a redéfini son action internationale en choisissant de réserver la conservation ex situ aux cas particuliers et de privilégier la conservation in situ . Le principe est de développer des projets de coopération avec les acteurs locaux permettant le transfert d'expérience et le développement d'outils de connaissance. En parallèle se poursuit le tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conservatoire-botanique-national-de-brest/#i_28144

DÉCOLONISATION

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 7 273 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La décolonisation française »  : […] La décolonisation française commença pendant la Seconde Guerre mondiale, avec la fin des mandats de la S.D.N. sur les États du Levant ( Liban et Syrie). Les nationalistes arabes avaient cru obtenir satisfaction à la fin de 1936 par des accords conclus avec le gouvernement français, mais ceux-ci ne furent pas ratifiés par le Parlement. En mai 1941, lorsque Vichy admit le passage d'avions allemands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decolonisation/#i_28144

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 135 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Ubiquistes et endémiques »  : […] À l'intérieur même de ces grandes régions biogéographiques, la faune sauvage se répartit de façon très inégale. Certaines espèces sont dites ubiquistes car elles se retrouvent d'une extrémité à l'autre d'un continent, parfois même au-delà. C'est le cas bien connu de l'ours brun et du loup, qui peuplent toute la région paléarctique, de l'Espagne aux États-Unis et de la Sibérie au Canada. C'est auss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faune-sauvage/#i_28144

FRAH RAKOTO (1920 ou 1925-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 168 mots

Musicien, chanteur et compositeur malgache. De son vrai nom Philibert Rabezoza. Maître de la sodina , flûte traditionnelle malgache, il commence très jeune à animer les fêtes et les rituels – notamment les famadihana , cérémonies de retournement des morts –, dont il va enrichir le répertoire de 700 pièces environ. Il est l'un des premiers, au début des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rakoto-frah/#i_28144

FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 16 589 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Colbert et le domaine colonial »  : […] Ce n'est qu'avec Colbert qu'on peut parler sinon d'un empire, tout au moins d'un véritable domaine colonial français. Administrativement, Colbert réalise la fusion des affaires maritimes et des entreprises coloniales. Cependant, le domaine colonial ne présentera jamais une véritable unité administrative. La colonisation apparaît comme une des conditions de la prospérité économique de la France. Dè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-colonial-francais/#i_28144

GALLIENI JOSEPH-SIMON (1849-1916)

  • Écrit par 
  • Jérôme BODIN
  •  • 1 112 mots
  •  • 2 médias

Né le 24 avril 1849 à Saint-Béat (Haute-Garonne), fils d'officier, Joseph-Simon Gallieni fit ses études au prytanée militaire de La Flèche, intégra l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1868 et en sortit deux ans plus tard, avec le grade de sous-lieutenant dans l'infanterie de marine, lors de la guerre franco-prussienne. Présent à Bazeilles (31 août-1 er sept. 1870), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-simon-gallieni/#i_28144

INDÉPENDANCE DE L'AFRIQUE NOIRE FRANÇAISE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 496 mots

30 janvier-8 février 1944 Inaugurée par le général de Gaulle, la conférence de Brazzaville exclut la possibilité de toute autonomie ou indépendance des colonies françaises, mais prévoit de leur conférer le droit d'élire des représentants dans les assemblées nationales. 13 octobre 1946 Approuvée par référendum, la Constitution de la IV […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/independance-de-l-afrique-noire-francaise-reperes-chronologiques/#i_28144

INDIEN HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 14 249 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les Arabes, de la Chine à Madagascar (VIe-XIXe s.) »  : […] Originellement très peu doués pour l'expansion maritime, les Arabes du désert (cavaliers conquérants des empires terrestres de Byzance et des Sassanides, de l'Égypte et enfin de l'Inde) ne purent, malgré tout, se désintéresser d'une mer dont les rivages principaux étaient tombés sous leur influence. Au transfert du siège du califat à Bagdad correspond l'essor de Bassorah, du golfe Persique et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-indien/#i_28144

INDIEN OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 6 085 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Géophysique »  : […] Dès 1888, E.  Suess notait la ressemblance géologique entre les terres qui bordent l'océan Indien et l'Atlantique Sud, et supposait qu'elles avaient été autrefois réunies en un continent unique, le Gondwana. Depuis lors, la théorie de la dérive des continents, due à A. Wegener, a permis de comprendre comment se continent, encore cohérent à la fin du Paléozoïque, a pu se rompre en éléments aujourd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-indien/#i_28144

INTERDIT

  • Écrit par 
  • Claude RABANT, 
  • Pierre SMITH
  •  • 6 123 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'interdit comme institution »  : […] Ces interdits, dont on trouve partout des exemples, tendent, dans certaines aires culturelles où ils prolifèrent, à être identifiés, malgré la grande diversité des contenus qui y sont impliqués, par le moyen d'une même notion, et à se présenter ainsi comme les produits spécifiques d'une véritable institution. Une de leurs illustrations les plus classiques est le tabou polynésien. Des îles Hawaii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interdit/#i_28144

MAYOTTE

  • Écrit par 
  • Guy FONTAINE
  •  • 1 383 mots
  •  • 1 média

Au nord du canal de Mozambique, Mayotte fait partie géographiquement, avec Anjouan, Mohéli et Grande Comore, de l'archipel des Comores. Mais, depuis 1975, celui-ci est politiquement divisé entre la République des Comores, qui proclama unilatéralement son indépendance, et Mayotte qui obtint, un an plus tard, le statut provisoire de collectivité territoriale de la République française. Connaissant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mayotte/#i_28144

RABEMANANJARA JACQUES (1913-2005)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 725 mots

Figure majeure de la vie malgache du xx e  siècle, Jacques Rabemananjara, d'ascendance à la fois côtière et merina, aura été poète et homme politique, militant indépendantiste puis ministre, et connut plusieurs fois l'exil. Il est né en juin 1913 à Maroantsetra, petite ville de la côte est de Madagascar. Par sa mère, il est apparenté aux familles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-rabemananjara/#i_28144

RAKOTO RATSIMAMANGA ALBERT (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Suzy-Andrée RAMAMONJISOA
  •  • 887 mots

Né le 28 décembre 1907 à Antananarivo, Albert Rakoto Ratsimamanga était le petit-fils du prince Ratsimamanga, oncle et conseiller de la reine Ranavalona III, exécuté en 1897 au début de la colonisation française de Madagascar. Puisant ses racines dans le xix e  siècle malgache, sa vie a été solidaire des grands enjeux historiques et scientifiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-rakoto-ratsimamanga/#i_28144

RAMANANTSOA GABRIEL (1906-1979)

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX
  •  • 905 mots

Né à Tananarive dans une famille de la haute bourgeoisie merina, Gabriel Ramanantsoa s'oriente vers la carrière des armes à l'issue de ses études secondaires. Sorti de Saint-Cyr en 1931 (promotion Mangin), il terminera son service dans l'armée française avec le grade de colonel (1958) pour se mettre ensuite, naturellement, au service de l'État malgache. Au cours de près de trente années de carrièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-ramanantsoa/#i_28144

RÈGNE DE RADAMA Ier À MADAGASCAR

  • Écrit par 
  • Marie Pierre BALLARIN
  •  • 229 mots

En 1810, quand Radama I er succède à Andrianampoinimerina, roi de l'Imerina, sur les hautes terres de Madagascar, il se retrouve au cœur des rivalités franco-anglaises dans l'océan Indien. En 1817, le gouverneur de l'île Maurice, sir Robert Farquhar, entame avec le roi des négociations qui ont pour but de contrarier les ambitions françaises sur les côtes malgaches et de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regne-de-radama-i/#i_28144

TOAMASINA, anc. TAMATAVE

  • Écrit par 
  • Pierre VENNETIER
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

En 2005, Toamasina, anciennement Tamatave, était la deuxième ville de Madagascar (206 390 hab.) et son principal port. Avant la colonisation française, l'activité commerciale avait attiré déjà un groupe d'étrangers, qui s'installèrent près du port, sur la pointe Hastie ; pourtant, au début du xx e siècle, la population ne dépassait pas 7 000 habi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toamasina-tamatave/#i_28144

TSIRANANA PHILIBERT (1912-1978)

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX
  •  • 820 mots

Né dans le village de Ambarakorano, dans le nord-ouest de Madagascar, Philibert Tsiranana appartient à l'ethnie Tsimihety, l'une des plus importantes tribus de l'île. Originaire d'une modeste famille d'agriculteurs, catholique, il aimera rappeler tout au long de sa carrière politique qu'il est « fils de bouvier » et, à ce titre, issu du peuple. Après avoir fréquenté l'école primaire et régionale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philibert-tsiranana/#i_28144

Voir aussi

Pour citer l’article

Hubert DESCHAMPS, Chantal BLANC-PAMARD, Bakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA, Paul LE BOURDIEC, Marie Pierre BALLARIN, David RASAMUEL, « MADAGASCAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/madagascar/