SIÈGE MACHINES DE

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les machines de siège »  : […] Dès la plus haute antiquité, les armes individuelles furent doublées, dans certaines régions, de matériels lourds : les engins de siège. Les Assyriens, par exemple, confrontés à des fortifications de briques, mirent en œuvre le bélier lourd, oscillant sous bâti, pour l'attaque des portes, et celui à longue pointe métallique, ainsi que l'énorme marteau brise-muraille , pour celle des remparts. La […] Lire la suite

CATAPULTE

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 123 mots

Engin de siège léger utilisé par les Romains du ~ ii e  siècle au la v e siècle, catapulte servait à lancer des javelots, parfois enflammés, à des distances pouvant aller jusqu'à 400 mètres. Le principe de fonctionnement était basé sur l'élasticité de câbles tressés, en corde, tendons ou crin de cheval, tendus à l'extrême. Leur relâchement soudain fournissait la force mot […] Lire la suite

ENCEINTES

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 5 791 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les débuts de l'urbanisation »  : […] Les archéologues mettent en relation la construction d'enceintes avec les débuts de l'urbanisation : en Mésopotamie, dès l'époque sumérienne proto-dynastique (première moitié du III e millénaire), le roi Gilgamesh aurait élevé autour d'Uruk un gigantesque rempart dont les archéologues pensent avoir retrouvé les vestiges. Ils ont eu tendance à faire remonter très haut dans le temps la constructi […] Lire la suite

FORTIFICATIONS

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 5 535 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les murailles (de l'Antiquité au XVe siècle) »  : […] L'homme a toujours éprouvé le besoin de dresser un obstacle entre lui et une quelconque menace : les sociétés primitives se réfugient derrière un fossé, des abattis, des pieux fichés en terre. L'obstacle est alors passif ; pour être efficace, il doit être renforcé par une défense active, mais protégée. Fortifier, c'est combiner l'obstacle et le couvert que réclament les défenseurs. Pendant des siè […] Lire la suite

PREMIÈRES MACHINES DE GUERRE ET ARTILLERIE NÉVROBALISTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Patrice BRET
  •  • 300 mots

— 397 Le tyran de Syracuse Denys l'Ancien assiège Motyé, en Sicile, avec un grand appareil de machines de siège : outre une tour de six étages, il utilise notamment des catapultes contre la ville et la flotte de secours carthaginoise. — 332 Diadès et les ingénieurs d'Alexandre le Grand développent les engins de siège et l'artillerie pour assiéger Tyr, en Phénicie. Les défenseurs utilisent quant […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les activités »  : […] Le recrutement représentait une tâche importante : il fallait trouver non pas des hommes mais des hommes capables. Car le métier militaire n'allait pas sans de multiples exigences. Les activités comprenaient d'abord la pratique de l'exercice, beaucoup plus important qu'on ne pourrait le penser. L'empereur lui-même et tous les officiers devaient s'y adonner sous peine de perdre leur qualité : ainsi […] Lire la suite


Affichage 

Chroniques de Froissart

Chroniques de Froissart

photographie

Les soldats anglais utilisaient des tours de siège mobiles, en bois, pour dominer les remparts des villes qu'ils assiégeaient, lors de la guerre de Cent Ans Enluminure des Chroniques de Jean Froissart rédigées entre 1370 et 1400 

Crédits : Rischgitz/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Chroniques de Froissart

Chroniques de Froissart
Crédits : Rischgitz/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie