LYSSENKO (AFFAIRE)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une ambivalence profonde par rapport aux connaissances scientifiques

L'affaire Lyssenko présente bien évidemment les traits caractéristiques du mode de résolution des conflits par le gouvernement stalinien. La période qui précède la Seconde Guerre mondiale se lit comme le prolongement des procès de spécialistes et comme une manière politique de répondre aux problèmes majeurs de l'agriculture soviétique. Celle de l'après-guerre fait partie d'une offensive contre les intellectuels, soviétiques et occidentaux dans le cadre du « lancement » de la guerre froide. Pendant une vingtaine d'années, « les problèmes de la biologie », comme on l'écrivait en 1950, ont servi la politique intérieure et étrangère de l'U.R.S.S. de manière unique dans l'histoire contemporaine. Tout cela ayant disparu, on peut penser que le dossier Lyssenko est refermé.

Deux manières de produire, pense-t-on, des résultats concrets ont été incarnées par le paysan Lyssenko et l'universitaire Vavilov. Ce que fait Lyssenko, autodidacte, c'est rassembler en système un ensemble de pratiques empiriques, dont la vernalisation, les greffes et les changements de milieu. Sa pratique des greffes, son mode d'obtention de plants originaux ne sont pas très différents de celles utilisées avant la sélection scientifique des semences. Vavilov, lui, sélectionne de manière classique par croisements ; il extrait de la diversité génétique des plantes les caractères qui semblent utiles. Il est un expert internationalement reconnu. L'hostilité du premier envers le second est loin d'être seulement due à un heurt d'interprétations : elle traduit le choc de deux cultures différentes de la connaissance en agronomie de cette époque. Parce qu'il fut instrumentalisé, ce heurt fut un drame, on l'a vu. Il n'est pas resté isolé. Le heurt instrumentalisé entre « connaissance populaire » et « connaissance des experts » s'est retrouvé ailleurs de manière violente à plusieurs reprises, comme lors de la Révolution culturelle en Chine. Tant qu'il ne l'est pas, c'est simplement un débat, et de tel [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Portrait de Trophim Lyssenko

Portrait de Trophim Lyssenko
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Portrait de Staline

Portrait de Staline
Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

photographie

Portrait de Nicolaï Vavilov

Portrait de Nicolaï Vavilov
Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

photographie

Portrait d’Andreï Jdanov

Portrait d’Andreï Jdanov
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « LYSSENKO (AFFAIRE) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lyssenko-affaire/