LYSSENKO (AFFAIRE)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'affaire Lyssenko en Occident

Devenu idéologie d'État, selon l'expression de Dominique Lecourt, le lyssenkisme devient le prototype d'une transformation en profondeur des sciences en U.R.S.S. après la Seconde Guerre mondiale. « Deux mondes, deux biologies », écrivait Staline cité par Sumpf. Le lyssenkisme s'intègre dans l'offensive jdanovienne de reprise en main idéologique des intellectuels entamée en 1938 en U.R.S.S., relancée en 1947 et étendue à l'Occident après 1948. Cette reprise en main, déjà difficile en U.R.S.S., comme le souligne Sumpf, du fait des formes de liberté acquises pendant la guerre, se heurte à la structure même des partis communistes occidentaux, dont les adhérents intellectuels ont pour une bonne part été amenés au parti par antinazisme, plutôt que par conviction marxiste. L'opération de reprise en main est réalisée sur deux fronts. Au congrès du mouvement pour la paix de 1948 à Varsovie, la coupure nette avec l'Occident est affirmée ; le manichéisme devient la règle et les intellectuels de toutes disciplines sont sommés par Jdanov et Fadeiev, de choisir leur camp (c'est le moment où Sartre, allié critique, est qualifié de hyène dactylographe). En U.R.S.S., le congrès de l'académie Lénine des sciences agronomiques de juillet 1948 est un véritable procès au cours duquel les mendéliens soviétiques, jusqu'ici relativement épargnés en dépit des purges de l'avant-guerre, ce dont témoignent de nombreux débats, sont sommés d'abjurer, et abjurent. La génétique soviétique disparaît officiellement pour dix ans au moins. Cependant, nombre de généticiens, privés de leur laboratoire, trouvent refuge chez les physiciens.

Portrait d’Andreï Jdanov

Photographie : Portrait d’Andreï Jdanov

Andreï Jdanov a été un des principaux artisans, auprès de Staline, de la mise à l'écart des intellectuels soviétiques. Il utilisa Lyssenko pour tenter de convaincre aussi les biologistes européens. 

Crédits : Bettmann/ Getty Images

Afficher

La même démarche est exigée des biologistes membres de partis communistes occidentaux : ils doivent adhérer au lyssenkisme. Les partis communistes de France, de Belgique et de Grande-Bretagne deviennent du jour au lendemain lyssenkistes, ce qui provoque le départ de beaucoup de biologistes parmi lesquels le Français Jacques Monod, le Belge Jean Brachet ou le Britannique [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Portrait de Trophim Lyssenko

Portrait de Trophim Lyssenko
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Portrait de Staline

Portrait de Staline
Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

photographie

Portrait de Nicolaï Vavilov

Portrait de Nicolaï Vavilov
Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

photographie

Portrait d’Andreï Jdanov

Portrait d’Andreï Jdanov
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « LYSSENKO (AFFAIRE) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lyssenko-affaire/