FONTANA LUCIO (1899-1968)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entre figuration et abstraction

Né le 19 février 1899 à Rosario, dans l'extrême sud de la province de Santa Fe, Lucio Fontana est fils de Luigi, immigré italien, sculpteur installé en Argentine depuis une dizaine d'années et de Lucia, née Bottino, italienne elle aussi et comédienne. À six ans, son père le ramène à Milan pour y suivre sa scolarité. Il entame son apprentissage artistique dans l'atelier paternel. La Première Guerre mondiale interrompt ses activités. Engagé volontaire, blessé puis médaillé, il reprend ensuite ses études avant de retourner, en 1921, dans sa ville natale. Il y reste sept ans, au cours desquels il ouvre son propre atelier et s'initie à la sculpture. Il participe à l'érection d'un monument funéraire dédiée à Juana Blanco, la madone des enfants pauvres ; c'est là sa première œuvre connue. La sculpture, manifestement sous influence des formes opulentes de Maillol, se trouve dans le cimetière de Salvador, à Rosario. L'intermède du retour au pays s'achève ainsi sur une note éthico-esthétique.

De retour à Milan en 1928, Fontana s'inscrit au cours qu'Adolfo Wildt dispense à l'Académie de Brera. Dans les années 1930, ses premières expositions révèlent des sculptures, la plupart en terre cuite, qui se détachent peu à peu de la figuration pour s'orienter vers l'abstraction, neutre ou colorée. Il entame parallèlement une activité de céramiste à Albisola qu'il poursuivra en France à la manufacture de Sèvres. À cette occasion, il croise le mouvement Abstraction-Création, fondé par Auguste Herbin et Georges Vantongerloo et animé, entre autres, par Jean Hélion, Hans Arp, Albert Gleizes, František Kupka. Il prend ainsi connaissance des principes hérités de Cercle et Carré, sans que cela ait une conséquence immédiate sur sa propre trajectoire. Il faudra attendre une autre tension, d'abord géométrique entre figuration et abstraction, puis géographique avec un nouvel aller-ret [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FONTANA LUCIO (1899-1968)  » est également traité dans :

KOUNELLIS JANNIS (1936-2017)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 859 mots
  •  • 1 média

Créateur pictural plutôt que peintre, Jannis Kounellis utilise les moyens artistiques pour dire quelque chose qui le transgresse et nie en tout cas le caractère gratuit, superficiel, non historique et non idéologique de l'art : chacune de ses œuvres tente de mettre au jour une problématique de sens. Grec d'origine, il est né le 23 mars 1936 au Pirée, et s'étant installé en 1956 à Rome, il y a d'a […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Hervé GAUVILLE, « FONTANA LUCIO - (1899-1968) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lucio-fontana/