MONTAGNIER LUC (1932- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un chercheur libre

Luc Montagnier n'a cessé de revendiquer haut et fort sa pleine liberté de chercheur. Ainsi, tout en ayant été à la tête de l'équipe qui a découvert le virus du sida, il n'a pas craint de poursuivre des travaux qui l'on conduit à développer de nouvelles hypothèses quant à l'origine multifactorielle de cette affection.

Au-delà du sida et de la virologie, il s'est profondément intéressé aux conséquences médicales des pollutions atmosphérique et alimentaire liées notamment au développement industriel, à la consommation des énergies fossiles ou encore à l'utilisation massive de pesticides en agriculture. Selon lui, tous ces facteurs environnementaux provoquent, au niveau cellulaire, la formation de radicaux libres, molécules dérivées de l'oxygène et qui sont capables d'attaquer l'ADN et les différents composants de nos cellules. Un excès de ces radicaux libres génère un « stress oxydant » qui peut induire des inflammations chroniques, des cancers ou des dégénérescences tissulaires.

C'est dans ce contexte qu'il a été amené à proposer publiquement une approche médicale originale fondée sur le développement d'une nouvelle forme de prévention : à partir de tests moléculaires personnalisés ultrasensibles, elle permet, bien en amont de l'apparition de la maladie, de déceler un affaiblissement des défenses immunitaires et anti-oxydantes. En fonction des résultats, le médecin pourrait proposer des changements de comportement, d'alimentation ainsi que la prise de substances aux propriétés anti-oxydantes. Le prestige que confère l'attribution d'un prix Nobel de médecine permettra peut-être au chercheur, sur ce thème auquel il attache une très grande importance, d'élargir son auditoire à l'échelle internationale.

Luc Montagnier n'hésite pas à dénoncer certaines impasses de la médecine contemporaine ou encore à prononcer de sévères réquisitoires contre l'organisation de la recherche en France. Ses ennemis – il en compte – le disent hautain, mesquin, solitaire ? Il réfute en bloc, arguments à l'appui. Il dénonce la jalousie, règle [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : docteur en médecine, journaliste, chroniqueur médical sur le site d'information Slate.fr

Classification


Autres références

«  MONTAGNIER LUC (1932- )  » est également traité dans :

HOMÉOPATHIE

  • Écrit par 
  • Olivier FAURE
  •  • 7 626 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’impossible légitimation scientifique »  : […] Une étude précise récente de Michael Emmans Dean (2004) a recensé pas moins de trente-cinq expérimentations de l’homéopathie menées en Europe et aux États-Unis entre 1821 et 1953. La question homéopathique eut un rôle majeur dans la naissance de l’évaluation médicale même si les résultats en furent décevants pour l’homéopathie. Entre 1821 et 1834, pas moins de douze essais eurent lieu dans les hôp […] Lire la suite

IDENTIFICATION DU VIRUS DU SIDA VIH-1

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 239 mots

En juin 1981, on observe aux États-Unis une augmentation brusque de l'usage d'un médicament servant à lutter contre les pneumonies à Pneumocystis carinii , une maladie normalement très rare. Rapidement, les cas se multiplient, au moins au début de l'épidémie, parmi la population homosexuelle ou toxicomane. La maladie est associée à une déficience immunitaire profonde qui rend le sujet sensible à d […] Lire la suite

SIDA - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots

1961 Indices sérologiques d’une exposition au virus du sida dans des échantillons de sang conservés au Zaïre (auj. Rép. dém. du Congo). 1981 Aux États-Unis, des patients homosexuels atteints de pneumocystose pulmonaire manifestent un état d'immunodéficience acquise. Des cas analogues seront ensuite observés en France. 1983 Une équipe de l'Institut Pasteur (Paris) dirigée par le Pr Luc Montagnier i […] Lire la suite

Les derniers événements

6-9 octobre 2008 • France • La France à l'honneur pour les prix Nobel.

Le 6, le jury de Stockholm décerne le prix Nobel de physiologie ou médecine aux virologues français Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, pour la découverte du virus du sida en 1983, et à l'Allemand Harald zur Hausen pour ses travaux sur le rôle des papillomavirus dans le cancer du col [...] Lire la suite

11 juillet 1994 • France - États-Unis • Fin de la polémique sur la découverte du virus du sida.

Le conseil d'administration de la Fondation franco-américaine sur le sida installé à Bethesda (Maryland) reconnaît officiellement que le virus du sida utilisé pour la mise au point des tests de dépistage de la maladie a été découvert par l'équipe du professeur Luc Montagnier, de l'Institut Pasteur [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Yves NAU, « MONTAGNIER LUC (1932- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-montagnier/