LOUIS XI (1423-1483) roi de France (1461-1483)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le roi et l'affermissement de la monarchie

Roi par la mort de son père Charles VII, en 1461, aussitôt sacré à Reims, Louis prend rapidement ses distances avec le duc de Bourgogne, à qui il rachète les villes de la Somme (1463). Cependant, ayant aidé le roi d'Aragon à vaincre les Catalans révoltés, il garda le Roussillon et la Cerdagne qu'il s'était fait remettre comme gage (1462-1463). Une coalition seigneuriale, la ligue du Bien public, s'étant formée contre lui avec son frère Charles de France, il la démantela par des négociations après la bataille indécise de Montlhéry (1465). Pour désarmer l'hostilité du nouveau duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, il le rencontra à Péronne en 1468, mais la nouvelle du soulèvement des Liégeois contre le duc, imputé au roi, conduisit Louis à l'humiliation et à de dures concessions.

L'échec des opérations militaires de Charles le Téméraire (siège de Beauvais en 1472, qui donna plus tard naissance à la légende de Jeanne Hachette) ; la mort de Charles de France (1472) ; l'élimination des grands seigneurs hostiles, Armagnac, Alençon, Bourbon ; la signature avec les Anglais du traité de Picquigny qui confirmait leur renonciation à la couronne française (1475) ; les défaites par les Suisses et les Lorrains, puis la mort de Charles le Téméraire (1477) eurent pour conséquence l'affermissement de la monarchie française, débarrassée pratiquement pour toujours de la triple menace anglaise, bourguignonne, féodale. Des épisodes dramatiques, où le roi s'était révélé impitoyable, avaient marqué ces luttes. L'abaissement de la maison d'Armagnac s'était réalisé par l'assassinat du duc Jean V à Lectoure et l'emprisonnement de son fils Charles à la Bastille (1470) ; l'exécution du connétable de Saint-Pol en place de Grève avait scellé une éphémère réconciliation entre Louis et Charles le Téméraire (1475). Après la mort du Téméraire, Louis avait durement châtié les villes (destruction des murailles d'Arras en 1477 et exil en 1479 de tous les habitants [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LOUIS XI (1423-1483) roi de France (1461-1483)  » est également traité dans :

APANAGE

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 161 mots

Dans le chapitre « L'âge d'or des apanages (XIIIe-XVIe siècle) »  : […] Deux tendances contraires allaient pendant trois siècles jouer pour ou contre le développement des apanages. D'un côté, la plupart des rois étaient désireux de doter leurs fils puînés ou leurs frères, aussi bien pour tenter de désarmer leurs éventuelles révoltes que pour soutenir l'éclat du trône. Celui-ci paraissait de plus en plus lié au prestige de la famille royale tout entière, au groupe de c […] Lire la suite

ARMAGNAC JEAN V comte d' (1420-1473)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 183 mots

Fils de Jean IV d'Armagnac et d'Isabelle de Navarre. Vicomte de Lomagne, puis comte d'Armagnac à la mort de son père en 1450, d'abord fidèle à Charles VII, Jean V d'Armagnac usurpa cependant les prérogatives royales, en particulier le droit de battre monnaie, et se rebella à diverses reprises contre les extensions des droits du roi en pays de langue d'oc. Charles VII fit saisir le comté d'Armagnac […] Lire la suite

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD
  • , Universalis
  •  • 7 675 mots

Dans le chapitre « Louis XI, premier roi bourgeois »  : […] C'est sous le règne de Louis XI que s'opère la grande mutation par laquelle, en lieu et place d'une France féodale, se constitue une France monarchique et bourgeoise. L'Europe de ce temps s'est fragmentée en nations au sein desquelles s'affirme un pouvoir souverain ; or, pour l'entretien des armées, ce pouvoir doit compter avec les services des financiers et manieurs d'argent ; ce n'est pas sans r […] Lire la suite

CHARLES LE TÉMÉRAIRE (1433-1477) duc de Bourgogne (1467-1477)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 073 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Philippe le Bon et d'Isabelle de Portugal, Charles le Téméraire attendit trente-quatre ans la succession de son père (1467) et trompa l'attente en voyageant, en complotant et en préparant son règne. Il prit notamment part à la ligue du Bien public (1465) et combattit à Montlhéry contre l'armée de Louis XI. L'État bourguignon dont il hérita finalement n'était que l'union personnelle de […] Lire la suite

CHEVALIER ÉTIENNE (1410-1474)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 175 mots

Issu d'une famille d'officiers dont la fortune était déjà faite, Étienne Chevalier fut d'abord au service du connétable de Richemont, puis du roi Charles VII, qui le nomma secrétaire en 1442, contrôleur général des aides en 1445, maître des comptes en 1449 et trésorier de France en 1452. L'un des principaux conseillers du roi, il fut choisi par celui-ci, de même que par Agnès Sorel, comme exécuteu […] Lire la suite

COMMYNES, COMMINES ou COMINES PHILIPPE DE (1447-1511)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 315 mots

Noble flamand ; filleul de Philippe le Bon, chambellan de Charles le Téméraire, Philippe de Commynes fut à ses côtés pendant la Ligue du bien public et lors de l'entrevue du Téméraire et de Louis XI à Péronne (1468). C'est là qu'il connut le roi, au service duquel il passa en 1472, non sans lui avoir donné, dès le temps de Péronne, d'habiles conseils. Louis XI le fit sénéchal de Poitou (1476). Apr […] Lire la suite

CRÉATION DE L'UNIVERSITÉ DE BOURGES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 380 mots

L' université de Bourges est créée en 1463 par une ordonnance du roi Louis XI, très probablement publiée le 31 décembre de cette même année. Il s'agit officiellement d'une réponse à la requête de son frère Charles, duc de Berry. L'autorisation de création de l'université de Bourges est donnée par une bulle du pape Paul II le 12 décembre 1464. La nouvelle université possède quatre facultés ou « ma […] Lire la suite

DUNOIS JEAN, comte de Longueville et Dunois, dit LE BÂTARD D'ORLÉANS (1402-1468)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 292 mots

Fils du duc Louis d'Orléans (frère de Charles VI) et de Mariette d'Enghien, femme d'un de ses chambellans, Aubert Le Flament. La captivité de ses demi-frères, pris par les Anglais à Azincourt, fit de Dunois, qui avait été élevé avec eux et était reconnu comme l'un des membres de la famille d'Orléans, l'une des têtes du parti armagnac. Pris par les Bourguignons en 1418, puis libéré en 1420, il rejo […] Lire la suite

FOUQUET JEAN (1420 env.-av. 1481)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 3 267 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Maître de Tours »  : […] Fouquet est né à Tours entre 1415 et 1420. On ne sait rien de certain sur sa formation en France. Si le petit tableau au musée de Vienne représentant Gonella, le bouffon du marquis d'Este, avait été peint vers 1440-1445, nous aurions une preuve de l'apprentissage de Fouquet dans l'atelier d'un maître flamand et aussi de son originalité précoce. Autour de 1446, il part pour Rome et y exécute un por […] Lire la suite

FRANCE : MISE EN PLACE DE L'ÉTAT MODERNE, XVe-XVIe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 566 mots

1453 L'armée du roi Charles VII met fin à la présence anglaise en Guyenne à la bataille de Castillon (17 juillet). La guerre de Cent Ans est terminée. 1456 Un an après l'occupation des terres de Jean V, comte d'Armagnac (qui sera banni en 1460), un autre grand féodal, le duc Jean II d'Alençon, est puni (21 mai) pour avoir demandé une intervention anglaise. Le Dauphiné est définitivement annexé a […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Poursuite des attentats et mort du principal suspect. 3 septembre - 3 octobre 1995

Le 3, un attentat à l'explosif sur le marché du boulevard Richard-Lenoir, dans le XIe arrondissement de Paris, ne fait que des blessés légers, la bombe ayant mal fonctionné. Il s'agit du troisième attentat dans la capitale depuis juillet. Le 4, une bombe, découverte dans une […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques LE GOFF, « LOUIS XI (1423-1483) - roi de France (1461-1483) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xi/