LOUIS XI (1423-1483) roi de France (1461-1483)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le dauphin en son Dauphiné

Fils du roi de Bourges et de Marie d'Anjou, né précisément à Bourges dans l'atmosphère sombre de 1423, Louis reçoit, comme tous les enfants nobles de l'époque, une double éducation fort sérieuse : intellectuelle avec Jean Majoris, maître ès arts, licencié en droit et théologien, ami du chancelier de l'université de Paris, Jean Gerson, qui trace le programme de l'éducation du prince ; sportive et militaire avec Guillaume d'Avaugour, bailli de Touraine.

Marié, selon la coutume, très jeune, à treize ans, avec Marguerite, fille du roi d'Écosse, allié de son père contre les Anglais, il devient, à quinze ans, lieutenant général pour le Languedoc, et de ses expériences de jeunesse et d'enfance garde le souvenir concret des distances, des disparités qui s'opposent à la centralisation d'un royaume dont il n'a connu la capitale, à peine récupérée sur les Anglais, que lors d'un bref séjour en 1438.

En 1440, suivant une habitude médiévale illustrée par les fils de Henri II d'Angleterre révoltés contre leur père au xiie siècle et, en ce xve siècle bientôt, par Charles de Bourgogne, dit le Téméraire, contre son père Philippe le Bon, Louis adhère à la révolte des grands seigneurs contre Charles VII et les Angevins tout-puissants à la cour. Le roi mate la Praguerie. Louis, après diverses missions politiques et militaires, et la mort de sa femme qui ne lui avait pas donné d'enfant et qu'il n'aimait pas (1445), est finalement exilé par son père dans son fief du Dauphiné (1447).

Pendant dix ans, Louis administre soigneusement le Dauphiné et y fait son apprentissage de roi. « Ce dauphin en son Dauphiné, c'est déjà le roi Louis » (P. Champion). Il s'y remarie en épousant sans le consentement de son père, en 1451, à Chambéry, une enfant de douze ans, la fille du duc de Savoie, Charlotte.

Par-delà ce mariage apparaît pour la pre [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOUIS XI (1423-1483) roi de France (1461-1483)  » est également traité dans :

APANAGE

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 161 mots

Dans le chapitre « L'âge d'or des apanages (XIIIe-XVIe siècle) »  : […] Deux tendances contraires allaient pendant trois siècles jouer pour ou contre le développement des apanages. D'un côté, la plupart des rois étaient désireux de doter leurs fils puînés ou leurs frères, aussi bien pour tenter de désarmer leurs éventuelles révoltes que pour soutenir l'éclat du trône. Celui-ci paraissait de plus en plus lié au prestige de la famille royale tout entière, au groupe de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apanage/#i_3556

ARMAGNAC JEAN V comte d' (1420-1473)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 183 mots

Fils de Jean IV d'Armagnac et d'Isabelle de Navarre. Vicomte de Lomagne, puis comte d'Armagnac à la mort de son père en 1450, d'abord fidèle à Charles VII, Jean V d'Armagnac usurpa cependant les prérogatives royales, en particulier le droit de battre monnaie, et se rebella à diverses reprises contre les extensions des droits du roi en pays de langue d'oc. Charles VII fit saisir le comté d'Armagnac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-v-armagnac/#i_3556

BOURGEOISIE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Régine PERNOUD
  • , Universalis
  •  • 7 675 mots

Dans le chapitre « Louis XI, premier roi bourgeois »  : […] C'est sous le règne de Louis XI que s'opère la grande mutation par laquelle, en lieu et place d'une France féodale, se constitue une France monarchique et bourgeoise. L'Europe de ce temps s'est fragmentée en nations au sein desquelles s'affirme un pouvoir souverain ; or, pour l'entretien des armées, ce pouvoir doit compter avec les services des financiers et manieurs d'argent ; ce n'est pas sans r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourgeoisie-francaise/#i_3556

CHARLES LE TÉMÉRAIRE (1433-1477) duc de Bourgogne (1467-1477)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 073 mots
  •  • 1 média

Fils aîné de Philippe le Bon et d'Isabelle de Portugal, Charles le Téméraire attendit trente-quatre ans la succession de son père (1467) et trompa l'attente en voyageant, en complotant et en préparant son règne. Il prit notamment part à la ligue du Bien public (1465) et combattit à Montlhéry contre l'armée de Louis XI. L'État bourguignon dont il hérita finalement n'était que l'union personnelle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-le-temeraire/#i_3556

CHEVALIER ÉTIENNE (1410-1474)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 175 mots

Issu d'une famille d'officiers dont la fortune était déjà faite, Étienne Chevalier fut d'abord au service du connétable de Richemont, puis du roi Charles VII, qui le nomma secrétaire en 1442, contrôleur général des aides en 1445, maître des comptes en 1449 et trésorier de France en 1452. L'un des principaux conseillers du roi, il fut choisi par celui-ci, de même que par Agnès Sorel, comme exécuteu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-chevalier/#i_3556

COMMYNES, COMMINES ou COMINES PHILIPPE DE (1447-1511)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 315 mots

Noble flamand ; filleul de Philippe le Bon, chambellan de Charles le Téméraire, Philippe de Commynes fut à ses côtés pendant la Ligue du bien public et lors de l'entrevue du Téméraire et de Louis XI à Péronne (1468). C'est là qu'il connut le roi, au service duquel il passa en 1472, non sans lui avoir donné, dès le temps de Péronne, d'habiles conseils. Louis XI le fit sénéchal de Poitou (1476). Apr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commynes-commines-comines/#i_3556

CRÉATION DE L'UNIVERSITÉ DE BOURGES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 380 mots

L' université de Bourges est créée en 1463 par une ordonnance du roi Louis XI, très probablement publiée le 31 décembre de cette même année. Il s'agit officiellement d'une réponse à la requête de son frère Charles, duc de Berry. L'autorisation de création de l'université de Bourges est donnée par une bulle du pape Paul II le 12 décembre 1464. La nouvelle université possède quatre facultés ou « ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-de-l-universite-de-bourges/#i_3556

DUNOIS JEAN, comte de Longueville et Dunois, dit LE BÂTARD D'ORLÉANS (1402-1468)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 292 mots

Fils du duc Louis d'Orléans (frère de Charles VI) et de Mariette d'Enghien, femme d'un de ses chambellans, Aubert Le Flament. La captivité de ses demi-frères, pris par les Anglais à Azincourt, fit de Dunois, qui avait été élevé avec eux et était reconnu comme l'un des membres de la famille d'Orléans, l'une des têtes du parti armagnac. Pris par les Bourguignons en 1418, puis libéré en 1420, il rejo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dunois/#i_3556

FOUQUET JEAN (1420 env.-av. 1481)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 3 267 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Maître de Tours »  : […] Fouquet est né à Tours entre 1415 et 1420. On ne sait rien de certain sur sa formation en France. Si le petit tableau au musée de Vienne représentant Gonella, le bouffon du marquis d'Este, avait été peint vers 1440-1445, nous aurions une preuve de l'apprentissage de Fouquet dans l'atelier d'un maître flamand et aussi de son originalité précoce. Autour de 1446, il part pour Rome et y exécute un por […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fouquet/#i_3556

FRANCE : MISE EN PLACE DE L'ÉTAT MODERNE, XVe-XVIe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 566 mots

1453 L'armée du roi Charles VII met fin à la présence anglaise en Guyenne à la bataille de Castillon (17 juillet). La guerre de Cent Ans est terminée. 1456 Un an après l'occupation des terres de Jean V, comte d'Armagnac (qui sera banni en 1460), un autre grand féodal, le duc Jean II d'Alençon, est puni (21 mai) pour avoir demandé une interven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-mise-en-place-de-l-etat-moderne-xve-xvie-siecle-reperes-chronologiques/#i_3556

FRANÇOIS II (1435-1488) duc de Bretagne (1458-1488)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 318 mots

Fils aîné de Richard d'Étampes et petit-fils du duc Jean IV, François devint duc de Bretagne à la mort de son oncle Arthur III (le connétable de Richemont), le 26 décembre 1458. Il était aussi le gendre du duc François I er , mort en 1450. François II tenta d'imiter le duc de Bourgogne et de réaliser enfin l'indépendance du duché. Il s'arrogea certains attributs de la souv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ii-1435-1488-duc-de-bretagne-1458-1488/#i_3556

LE DAIN ou LE DAIM OLIVIER NECKER dit OLIVIER (mort en 1484)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 230 mots

Appartenant à cette longue suite d'éminences grises auxquelles les littérateurs, plus que les historiens, ont attribué un rôle décisif dans l'histoire comme conseillers occultes des rois, Olivier le Dain, de son nom flamand Necker, qui signifie ondin (génie) et dont le roi fit le Dain et ses ennemis le Diable, n'a occupé sur le plan social qu'un rôle modeste parmi les « compères » de Louis XI (Tri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-dain-le-daim/#i_3556

LIGUE DU BIEN PUBLIC

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 385 mots

Coalition féodale dressée contre Louis XI et, en fait, contre le développement des prérogatives royales, contre le poids de l'administration et les exigences du fisc, contre le rôle accru des gens de peu dans le gouvernement. Le frère du roi, le léger et vaniteux Charles de France, était à la tête du mouvement, mais celui-ci tenait à l'initiative de quelques princes — les ducs d'Alençon, de Bourbo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligue-du-bien-public/#i_3556

MARGUERITE D'ANJOU (1429-1482) reine d'Angleterre

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 360 mots

Fille de René d'Anjou, Marguerite d'Anjou épouse en 1445 le roi d'Angleterre, Henri VI. Ce mariage, conclu au moment des défaites anglaises, est mal accueilli. La jeune reine est accusée d'autoritarisme et d'avarice ; son influence reste limitée jusqu'à la naissance de son fils Édouard en 1453. La même année, le roi est frappé de folie, la Guyenne est perdue ; c'est alors que la reine entre en con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-d-anjou/#i_3556

MARIE DE BOURGOGNE (1457-1482) duchesse de Bourgogne (1477-1482)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 269 mots

Fille unique du duc de Bourgogne Charles le Téméraire et de sa seconde épouse Isabelle de Bourbon. En 1477, âgée de vingt ans, Marie prend la tête des États bourguignons à la suite de la mort accidentelle de son père devant Nancy. Sa jeunesse et son inexpérience politique lui font perdre une partie de ses États. Louis XI, ennemi acharné de sa dynastie, reprend la Bourgogne proprement dite, envahit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-de-bourgogne/#i_3556

MÉMOIRES, Philippe de Commynes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 747 mots

Dans le prologue des Mémoires, Philippe de Commynes (1447-1511) déclare qu'il s'est donné pour tâche de « mettre par mémoire » ce qu'il a connu des « faits » du roi Louis XI. Ce projet ne concerne en fait que les livres I à VI, composés entre 1489 et 1493, les livres VII et VIII (entre 1495 et 1498) relatant l'expédition de Charles VIII en Italie et s'achevant avec le couronn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoires-philippe-de-commynes/#i_3556

MINIMES

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 280 mots

Membres d'un ordre religieux fondé par saint François de Paule. Né en Calabre, probablement en 1416, François était entré vers 1449 chez les Frères mineurs ; il s'en éloigna bientôt (1452) pour embrasser la vie érémitique dans laquelle il persévéra de longues années, fuyant les contacts avec le monde ou ne fréquentant que les gens les plus pauvres. Ayant gagné des disciples, il fonde pour eux des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minimes/#i_3556

MORAT BATAILLE DE (22 juin 1476)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 219 mots

Victoire majeure de la Confédération helvétique dans la guerre menée de 1474 à 1476 contre la Bourgogne, cette bataille s'est déroulée aux portes de la ville de Morat (Murten), située à côté du lac éponyme, à l'ouest de Berne et à l'est du lac de Neuchâtel. Les Suisses étaient entrés en guerre parce qu'ils étaient alliés à l'empereur Frédéric III, qui régnait sur le Saint Empire romain germanique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-morat/#i_3556

MORT DE CHARLES LE TÉMÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 205 mots
  •  • 1 média

En un siècle, les ducs de Bourgogne ont regroupé de vastes territoires tant dans le royaume de France que dans l'Empire. Outre le bloc formé autour des deux Bourgognes, ils règnent sur un ensemble septentrional regroupant Artois, Flandre, Hainaut, Brabant, Hollande, Luxembourg. Charles, duc en 1467, achète l'Alsace et la Gueldre (1469) et se fait céder des villes picardes par le roi de France Lou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mort-de-charles-le-temeraire/#i_3556

NEMOURS JACQUES D'ARMAGNAC duc de (1437-1477)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 249 mots

Petit-fils du connétable Bernard d'Armagnac, qui fit figure de chef de parti sous le règne de Charles VI après l'assassinat de Louis d'Orléans, Jacques d'Armagnac appartint à l'entourage de Charles VII, fut gouverneur du dauphin Louis et se vit enfin confier, en 1463, la direction des opérations militaires en Roussillon. Comme beaucoup d'autres grands féodaux, il estima que Louis XI récompensait m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-d-nemours/#i_3556

PICQUIGNY TRAITÉ DE (1475)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 203 mots

Trêve de sept ans, le traité de Picquigny fut conclu le 29 août 1475, entre Louis XI et Édouard IV. Le roi d'Angleterre était intervenu dans le conflit franco-bourguignon, où il voyait une nouvelle occasion de reconquérir les anciens domaines continentaux des Plantagenêts. Par un traité du 25 juillet 1474, il avait promis à Charles le Téméraire de débarquer avec une armée ; il le fit à Calais le 6 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-picquigny/#i_3556

PRAGMATIQUE SANCTION (1438)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 459 mots

Ordonnance de Charles VII, publiée au cours de l'assemblée du clergé français réunie à Bourges de mai à juillet 1438, par laquelle étaient déclarés applicables au royaume divers canons du concile de Bâle. Les Pères du concile étaient entrés en conflit avec le pape Eugène IV, et la France avait pris parti pour eux en 1432 sans rompre ouvertement avec le pape. Le temps de la conciliation semblant pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pragmatique-sanction/#i_3556

SAINT-MICHEL ORDRE DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 752 mots
  •  • 1 média

Alors que l'Angleterre avait la Jarretière sous la protection de saint Georges et qu'un vassal français comme le duc de Bourgogne avait la Toison d'or avec saint André, le roi de France n'avait aucun ordre à proposer à ses fidèles les plus proches et les plus méritants. La guerre de Cent Ans attira l'attention sur le Mont-Saint-Michel, qui ne peut être pris par les Anglais ; Jeanne d'Arc vit l'arc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-saint-michel/#i_3556

VALOIS

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le redressement définitif »  : […] L'œuvre de redressement entreprise par Charles VII devait être poursuivie et accélérée par son successeur Louis XI (r. 1461-1483) sur le double plan intérieur et extérieur. Avec le rétablissement de la paix, le royaume connaît une forte remontée démographique et une nouvelle expansion économique, que le roi encourage personnellement par la création de foires et de manufactures. Il s'assure un mei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valois/#i_3556

Pour citer l’article

Jacques LE GOFF, « LOUIS XI (1423-1483) - roi de France (1461-1483) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xi/