LEAKEY LOUIS SEYMOUR BAZETT (1903-1972)

FOSSEY DIAN (1932-1985)

  • Écrit par 
  • Amérina GUBLIN-DIQUÉLOU
  •  • 1 794 mots
  •  • 1 média

Dian Fossey a marqué l'histoire de la primatologie. Envoyée en Afrique par l'anthropologue Louis Leakey pour étudier les gorilles, elle a fait découvrir au grand public la nature paisible de ces grands singes jusqu'alors méconnus et réputés agressifs. Par une approche innovante, tranchant avec la tradition scientifique, elle a, comme Jane Goodall, choisie également par Leakey mais pour étudier le […] Lire la suite

GOODALL JANE (1934- )

  • Écrit par 
  • Amérina GUBLIN-DIQUÉLOU
  •  • 1 914 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La rencontre avec Louis Leakey »  : […] Le 24 mai 1957, Jane rencontre le célèbre anthropologue Louis Leakey, alors conservateur au Coryndon Museum de Nairobi, actuel Nairobi Museum. Il l'engage comme assistante et l'invite à les accompagner, son épouse et lui, dans les gorges d'Olduvai où ils effectuent des fouilles. Peu de temps après, il lui propose de mener une étude à long terme sur les chimpanzés sauvages de la réserve de Gombe S […] Lire la suite

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Homo habilis » et « Homo rudolfensis » »  : […] Les restes découverts en 1960 sur le site d' Olduvai en Tanzanie (une mandibule, deux pariétaux, des os des mains et d'un pied presque complet), furent l'objet d'un travail publié officiellement en 1964 par Louis Leakey, Phillip Tobias et John Napier sous le nom d ' Homo habilis . C'est la capacité crânienne importante (760 cm 3 ) qui trouble les chercheurs : à l'époque, elle semblait énorme comp […] Lire la suite

LEAKEY LES

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 2 796 mots
  •  • 1 média

L' histoire de l'origine de l'homme et de l'archéologie africaine a longtemps été dominée par l'une des grandes figures de la préhistoire, Louis Seymour Bazett Leakey (1903-1972). Contrairement à la découverte du premier australopithèque (« l'enfant de Taung » attribué à Australopithecus africanus ) en Afrique du Sud, par Raymond Dart en 1924, due à un extraordinaire coup de chance, celle des pre […] Lire la suite

PALÉOLITHIQUE

  • Écrit par 
  • Denise de SONNEVILLE-BORDES
  •  • 10 674 mots

Dans le chapitre « Culture des galets taillés : rôle de l'Afrique »  : […] Le passage à l'humanité, le point de non-retour de l' hominisation ne se définit plus exclusivement par des critères anatomiques (station debout, capacité cérébrale), mais par un critère de comportement : la capacité à fabriquer un outil. L'utilisation de galets bruts ou naturellement brisés a sans doute précédé l'aménagement volontaire du galet, mais il n'en subsiste aucun témoignage, puisque ri […] Lire la suite