KAHN LOUIS ISADORE (1901-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les années d'apprentissage

Né dans l'île de Saaremaa en Estonie en 1901, venu aux États-Unis avec ses parents à l'âge de cinq ans, Louis Kahn reçoit de 1920 à 1924 un enseignement dans la tradition Beaux-Arts, à l'université de Philadelphie, sous la direction de Paul Cret. Cette tradition n'est plus du tout au goût du jour lorsqu'il commence son activité professionnelle, au moment où la crise économique de 1929 réduit considérablement l'activité du bâtiment. Kahn en profite pour étudier et construire selon les principes du modernisme – continuité spatiale, régularité des façades conçues comme enveloppe, économie de la construction, fenêtres en longueur. Il s'intéresse aux nouvelles possibilités structurelles offertes par les matériaux produits industriellement et réalise des logements sociaux et des maisons individuelles.

Grâce au concours simultané de plusieurs facteurs – début de son activité d'enseignant en 1949 dans le milieu fécond de l'université Yale et rencontre avec des personnalités aussi diverses que R. Buckminster Fuller (1895-1983) ou Josef Albers (1888-1976) –, Kahn trouve progressivement son originalité. Il synthétise et reformule à partir de sa vision moderniste certaines des idées philosophiques, des convictions morales, des critiques sociales et des tendances esthétiques de sa communauté intellectuelle. Son voyage à Rome au cours de l'hiver 1950-1951, où il est invité par l'American Academy, signe pour lui l'acte d'une seconde naissance. Les villes et les monuments vus et dessinés lors de ce voyage – les places médiévales des villes italiennes, à Rome le Panthéon, les ruines des thermes de Caracalla, à Tivoli la villa d'Hadrien, le Parthénon d'Athènes et les pyramides d'Égypte – changent profondément sa compréhension de l'héritage historique. Il ne cessera ensuite de dire combien il admire l'état de ruines de ces architectures parce qu'il révèle et dévoile la structure tectonique, le génie du lieu et le sublime des dimensions. Kahn, cependant, n'est pas un architecte de la « mémoire » et encore moins un historiciste. Il n'utilise ni colonnes, ni co [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : architecte-chercheur, maître assistante à l'École d'architecture de Lille

Classification


Autres références

«  KAHN LOUIS ISADORE (1901-1974)  » est également traité dans :

KIMBELL ART MUSEUM , Fort Worth, Texas, (L.I. Kahn)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 192 mots

Le Kimbell Art Museum s'inscrit dans un cycle monumental qui conduit Louis Kahn (1901-1974) du Salk Institute de La Jola en Californie (1959-1965) à l'Assemblée nationale de Dacca (1962-1975) au Bangladesh. Les dimensions du musée sont modestes : six voûtes en berceau parallèles, en béton armé, définissent une composition tripartite, le volume central se rédui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kimbell-art-museum/#i_15320

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 640 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le structuralisme »  : […] L'insistance du mouvement Tendenza sur la valeur critique du bloc urbain et de la rue, en particulier telle que l'expriment les écrits théoriques et les projets de Rossi, de Grassi et des frères Krier, trouve une sorte de parallèle dans l'œuvre et la pensée du mouvement structuraliste hollandais ; il groupe un petit nombre d'architectes autour de la figure charismatique d'Aldo Van Eyck, qui entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-une-architecture-plurielle/#i_15320

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Louis Kahn »  : […] D'origine estonienne, ayant émigré très jeune aux États-Unis, Louis I. Kahn (1901-1974) a reçu sa formation d'architecte à l'université de Pennsylvanie à Philadelphie. Cet enseignement, en particulier celui de Philippe Cret, lui apporte certains principes de l'esthétique des Beaux-Arts comme l'importance du plan dans la conception du projet architectural et le goût des formes classiques. Plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_15320

MOORE CHARLES W. (1925-1993)

  • Écrit par 
  • Christian BONNEFOI
  •  • 923 mots

Originaire du Middle-West américain, Charles W. Moore, docteur en histoire de l'art et architecte, est une figure essentielle du postmodernisme américain. Comme sa tendance à adapter ses constructions à des lieux spécifiquement américains l'a isolé des grands courants de l'architecture moderne internationale, il s'est attribué un rôle de traducteur et de codificateur des éléments du répertoire arc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-w-moore/#i_15320

MUSÉES AMÉRICAINS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 646 mots

1943-1959 Musée Guggenheim, New York, Frank Lloyd Wright (1867-1959). L'architecte applique une conception originale du parcours muséal, en créant une rampe hélicoïdale qui mène le visiteur jusqu'au sommet du musée. Ce schéma rend toutefois impossible une libre déambulation à travers l'espace. 1961-1962 Musée d'Oakland, Californie, Kevin Roche (né en 1926). L'architecte refuse toute construction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musees-americains-de-l-apres-guerre-reperes-chronologiques/#i_15320

RATIONALISTE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis AVRIL
  •  • 4 313 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Principes rationalistes du « mouvement moderne » »  : […] La doctrine rationaliste, solidement édifiée par deux siècles d'efforts théoriques, se cristallisera dans les formes au xx e  siècle, alors qu'elle ne connaîtra d'apports nouveaux que dans deux directions : le rapport de l'architecture à l'industrie et ses liens avec le développement des villes. Paradoxalement, c'est d'un esthète solitaire, le Viennois Adolf Loos (1870-1933), que viendront les ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-rationaliste/#i_15320

VACCHINI LIVIO (1933-2007)

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM
  •  • 1 066 mots

Originaire du Tessin (Suisse), Livio Vacchini compte parmi les créateurs les plus inventifs de la scène architecturale contemporaine. Né à Locarno le 27 février 1933, il fait ses études primaires et secondaires dans sa ville natale, puis à Fribourg, au collège Saint-Michel, où il obtient, en 1953, un diplôme de littérature. Admis à l'École polytechnique fédérale de Zurich, il étudie l'architecture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livio-vacchini/#i_15320

Pour citer l’article

Caroline MANIAQUE, « KAHN LOUIS ISADORE - (1901-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-isadore-kahn/