GERNET LOUIS (1882-1964)

DURKHEIM ÉMILE (1858-1917)

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Raymond BOUDON
  •  • 11 011 mots

Dans le chapitre « Les durkheimiens »  : […] Ce qui distingue Émile Durkheim des autres « pères fondateurs » de la sociologie c'est qu'il fut à proprement parler un chef d'école. Son projet impliquait, en effet, que la fondation de cette nouvelle science fût le fruit d'un travail collectif où chacun des membres de l'équipe se spécialiserait dans une branche du savoir à constituer et ferait valoir le point de vue sociologique dans les discipl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-durkheim/#i_49729

VERNANT JEAN-PIERRE (1914-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre JUDET DE LA COMBE
  •  • 2 050 mots

Dans le chapitre « La pensée et ses représentations »  : […] Cette histoire de la philosophie, que nous dirions aujourd'hui « pragmatique » (puisque la philosophie y est d'abord envisagée comme communication), était sous-tendue par un puissant intérêt pour les contenus sémantiques ainsi dégagés : quels rapports au temps, à l'espace, à la personne humaine, au langage, à la mort s'expriment à travers l'invention de nouvelles institutions et de nouveaux types […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-vernant/#i_49729

VIDAL-NAQUET PIERRE (1930-2006)

  • Écrit par 
  • Alain SCHNAPP
  •  • 1 110 mots

Dans le chapitre « L'historien de la cité »  : […] Y a-t-il une méthode Vidal-Naquet ? On dira qu'il y en a plusieurs, celle du philologue, celle de l'épigraphiste, celle du structuraliste et celle de l'historien des idées. Par vocation Pierre Vidal-Naquet était ce qu'on appelle un « littéraire », lecteur compulsionnel, capable de réciter des centaines de vers classiques d'un trait. Diplômé de lettres classiques et d'histoire, il s'était formé à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-vidal-naquet/#i_49729