LOMBARDIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le néo-classicisme

Pour trouver dans l'art lombard un accent vraiment nouveau et qui soit comparable à celui de la littérature scientifique et économique du xviiie siècle, il faut attendre cependant les premières manifestations du néo-classicisme et les œuvres de jeunesse d'Andrea Appiani. Ce renouveau profond eut lieu en Lombardie et particulièrement à Milan sous le signe de l'art néo-classique. Il a pu se développer grâce à un brillant climat culturel et au sage gouvernement de Marie-Thérèse et de Joseph II d'Autriche, qui fondèrent entre autres l'académie des Beaux-Arts de Brera (1776). Il a également trouvé des circonstances favorables à son développement sous l'autorité de Napoléon, quand celui-ci institua la royauté en Italie. C'est ainsi que Milan, la capitale, qui s'était très tôt ouverte au mouvement européen des Lumières, et qui, de plus, fut favorisée par des circonstances historiques particulières, finit par devenir un des centres les plus vivants et les plus ouverts aux spéculations de l'art néo-classique, surpassant Rome elle-même qui était pourtant la dépositaire de la théorie. Milan influença d'ailleurs de nombreux autres centres en Lombardie. Des architectes, comme Piermarini, Cantoni, Cagnola, Pollak, Vantini, construisirent non seulement de remarquables monuments, mais furent aussi les artisans d'un renouveau de l'urbanisme qui a donné leur physionomie moderne à de nombreuses cités lombardes ou à certains de leurs quartiers : de Milan à Côme, de Bergame à Brescia, des collines de la Brianza aux rives des lacs alpins qui sont entourés de palais.

Après la mort, en 1817, d'Appiani qui avait été le « premier peintre » du royaume d'Italie, ce fut Francesco Hayez qui prit sa place et qui devint le chef d'école de l'art romantique en Italie. Mais cette forme banale de la peinture d'histoire est de peu d'intérêt. À cette époque, l'art lombard trouve ses plus prestigieux et ses plus valables représentants en Giovanni Carnevali, dit le Piccio, dans les maîtres de la Scapigliatura (parmi lesquels on peut au moins citer D. Ranzoni) et dans le sculpteur Medardo Rosso, qui travailla à Paris avec Rodin et les peintres impressionnistes.

Le Baiser, F. Hayez

Photographie : Le Baiser, F. Hayez

Francesco HAYEZ, Le Baiser, 1859, huile sur toile. Pinacothèque de Brera, Milan, Italie. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Médias de l’article

Monument à saint Pierre martyr, G. di Balduccio

Monument à saint Pierre martyr, G. di Balduccio
Crédits : M. Carrieri/ De Agostini/ Getty Images

photographie

La Naissance de la Vierge, G. da Milano

La Naissance de la Vierge, G. da Milano
Crédits : G. Nimatallah/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Cathédrale de Milan

Cathédrale de Milan
Crédits : Bridgeman Images

photographie

San Sebastiano, Mantoue

San Sebastiano, Mantoue
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  LOMBARDIE  » est également traité dans :

LOMBARDIE (géographie)

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 676 mots
  •  • 2 médias

Région la plus peuplée (9 700 000 hab. pour 23 851 km2, selon les estimations de 2008) et la plus industrialisée d'Italie. Collines subalpines et plaine du Pô concentrent, sur 60 p. 100 de sa superficie, 90 p. 100 de la population, avec des densités de l'ordre de 500 hab./km2. Cette concentration se répartit dans un réseau urbain très dense dominé par […] Lire la suite

AUTOROUTE MILAN-GRANDS LACS

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 296 mots
  •  • 1 média

En dépit d'essais précoces et ponctuels aux États-Unis ou en Allemagne, l'apparition véritable des autoroutes modernes a eu lieu en Italie au début des années 1920. Le mot français est d'ailleurs adapté de l'italien. Autostrada désigne la nouvelle voie de circulation continue, conçue par l'ingénieur Piero Puricelli, reliant Milan à la région des Grands Lacs (Milano-Laghi). Elle est inaugurée par […] Lire la suite

BERGAME

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 370 mots

La ville de Bergame est le chef-lieu de la province de Bergame, en Lombardie (Italie du Nord). Elle se situe sur les contreforts méridionaux des Alpes, entre les cours du Brembo et du Serio, au nord-est de Milan. Après avoir été le foyer de peuplement principal des Orobi, la ville devint romaine sous le nom de Bergomum (196 av. J.-C.). Reconstruite après sa destruction par les Huns d'Attila, elle […] Lire la suite

BRAMANTE (1444-1514)

  • Écrit par 
  • Pasquale ROTONDI
  •  • 2 204 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Architecte en Lombardie »  : […] Bramante fit ses premières expériences architecturales en Lombardie, avec le sanctuaire de la Pitié, et l'église contiguë de Sainte-Marie près San Satiro. Dans le sanctuaire de la Pitié, remontant au ix e siècle, l'architecte garda la structure originale, dissimulant simplement la partie basse – en forme de croix grecque – par une base circulaire, et insérant la petite coupole dans un tambour pol […] Lire la suite

BRESCIA

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 255 mots
  •  • 1 média

Ville de Lombardie, chef-lieu de province, Brescia (191 059 hab. en 2006) n'échappe pas aux caractéristiques des villes de cette grande région industrielle. Brescia est située sur l'axe ferroviaire et autoroutier Milan-Venise, au débouché dans la plaine du Pô de la « Val Trompia », qui conduit aux vallées judicariennes d'où l'on peut accéder au Haut-Adige et au Brenner. Elle s'est développée dans […] Lire la suite

CATHARES

  • Écrit par 
  • Christine THOUZELLIER
  •  • 6 769 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le dualisme et les Églises »  : […] Pour les cathares, le problème crucial est celui du mal, qu'on trouve dans l'univers rempli de créatures vaines et corruptibles, et qu'ils ne peuvent imputer à Dieu. Leur foi repose sur la conviction commune que ce monde visible et tout ce qu'il renferme est l'œuvre du diable. Selon le traité de Bartholomé de Carcassonne, « il y a un autre monde formé de créatures incorruptibles et éternelles ». […] Lire la suite

CATTANEO CARLO (1801-1869)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 637 mots

Patriote italien, représentant le plus éminent du courant fédéraliste, dans le Risorgimento. D'une famille de souche terrienne, Carlo Cattaneo acquiert une vaste culture humaniste et économique. Professeur et publiciste, il se passionne pour les transformations qui, sous l'impulsion de la bourgeoisie d'affaires, commencent à moderniser l'agriculture et l'industrie de la Lombardie. Entre 1839 et 18 […] Lire la suite

CHARLES BORROMÉE saint (1538-1584)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 210 mots

Archevêque de Milan, particulièrement attaché à l'application des réformes tridentines. D'une noble famille milanaise, ce neveu du pape Pie IV est fait cardinal à vingt-deux ans. Après la fin du concile de Trente (1563), Charles Borromée se consacre à l'application, dans son propre diocèse, des réformes conciliaires : fondation d'un séminaire, restauration des églises et des monastères, répression […] Lire la suite

FILARÈTE (1400 env.-env. 1469)

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 1 213 mots
  •  • 2 médias

« Qu'il te plaise d'accepter cet ouvrage, composé par ton architecte Antonio Averlino, florentin, qui sculpta les portes de bronze de Saint-Pierre-de-Rome et les décora des faits mémorables de la vie de saint Pierre et saint Paul, et de celle d'Eugène IV, sous le pontificat duquel elles furent exécutées. Et dans ta glorieuse ville de Milan, je construisis la célèbre auberge des pauvres du Christ […] Lire la suite

FOPPA VINCENZO (1427 env.-1515)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 332 mots
  •  • 1 média

On ignore tout de la première formation de Vincenzo Foppa, mais l'assertion de Vasari selon laquelle il aurait travaillé à Padoue, près de Mantegna, semble attestée par certains aspects de son style, sans que cet enseignement ait été déterminant. Le contact des Bellini, par contre, dut le confirmer dans son intuition personnelle de la lumière tonale. Sa première œuvre signée et datée est de 1456 ( […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

4-19 mars 2020 Italie. Lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Lombardie – dépasse le chiffre officiel de victimes chinoises de l’épidémie. Le gouvernement annonce la prolongation des mesures de confinement. Le nombre de victimes dépassera les douze mille quatre cents à la fin du mois.  […] Lire la suite

29 avril 2018 Italie. Victoire de la Ligue dans le Frioul-Vénétie Julienne.

Lombardie et la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne devient ainsi la troisième région du nord du pays à être dirigé par la Ligue (ex-Ligue du Nord), également victorieuse des élections législatives de mars. […] Lire la suite

3-26 avril 2005 Italie. Victoire de l'opposition lors d'élections régionales partielles et nouveau gouvernement Berlusconi

Lombardie et la Vénétie – et en perd six au profit de l'opposition de centre gauche. Cette dernière l'emporte également dans les cinq régions qu'elle contrôlait déjà. Ces résultats sont un succès pour le chef de l'opposition Romano Prodi, qui menait là sa première campagne électorale. Le taux de participation s'élève à 71,4 p. 100. Le 15, l'Union des […] Lire la suite

Pour citer l’article

Franco MAZZINI, « LOMBARDIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/