LOISIRS

Médias de l’article

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Danse à la campagne, A. Renoir

Danse à la campagne, A. Renoir
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Michael Jordan

Michael Jordan
Crédits : Dimitri Iundt/ Corbis/ VCG/ Getty Images

photographie

Jardinage

Jardinage
Crédits : Chris Windsor, Getty Images

photographie


La marche incertaine vers la société des loisirs

La progression du temps libre procède de la combinaison de trois processus historiques qui ont contribué à imposer l'idée d'une marche inéluctable vers la société des loisirs. L'industrialisation, tout d'abord, qui favorise une rationalisation des usages du temps, fondée sur une plus grande séparation des temps sociaux, là où les formes proto-industrielles d'organisation de la production reposaient sur une certaine confusion de l'espace domestique et de l'espace du travail ; l'urbanisation, qui favorise le développement de l'industrie de la culture de masse et du divertissement ; la démocratisation de l'accès aux loisirs, qui voit les classes populaires urbaines (ouvriers et employés) accéder à des distractions d'abord réservées aux élites, dans les domaines du sport, de la culture ou des vacances, notamment.

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati

Les Vacances de Monsieur Hulot, J. Tati

photographie

Les Vacances de Monsieur Hulot (1953), dirigé et interprété par Jacques Tati (1907-1982). 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La montée du temps libre

Un certain nombre d'idées reçues entourent l'approche historique du temps libre. L'idée, tout d'abord, que la libération du temps serait une conquête intrinsèque des temps industriels. Pourtant, l'étude des sociétés archaïques nous enseigne que le temps libre y régnait en maître et que la contrainte du travail procède du raffinement des besoins de l'homme dans les sociétés modernes. Plus près de nous, l'histoire de la France rurale nous enseigne que les campagnes ont toujours été le théâtre de fêtes et de divertissements nombreux.

Le temps des loisirs traditionnels demeure toutefois étroitement imbriqué dans les autres temps sociaux (calendrier des activités agricoles et des événements religieux). Il est aussi presque exclusivement dédié à des activités de nature collectives, dans lesquelles la solidarité du groupe trouve à s'éprouver et à se renforcer. Ce qui est contemporain de la révolution industrielle, c'est ainsi l'individualisation du temps libre, la sophistication et la diversification de ses usages.

À un siècle d'intervalle, l'histoire du temps libre a connu deux grandes ruptures, selon Alain Corbin. Dans les années 1850, tout d'abord, à la faveur d[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., Observatoire sociologie du changement, Fondation nationale des sciences politiques

Classification


Autres références

«  LOISIRS  » est également traité dans :

CONSOMMATION - Dépenses de consommation

  • Écrit par 
  • Nicolas HERPIN, 
  • Daniel VERGER
  •  • 5 716 mots

Dans le chapitre « Le contexte culturel du pays »  : […] alimentaires, formés dans l'enfance, fidélisent le mangeur adulte aux productions locales. Les loisirs restent organisés selon les rythmes collectifs, dont le sens a pu changer mais dont la saisonnalité perdure, programmant la période des déplacements sur tout le territoire et leurs destinations. Bien que les règles auxquelles obéissent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-depenses-de-consommation/#i_15461

CORBIN ALAIN (1936-    )

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 039 mots

en Dordogne en 1870 (Le Village des cannibales, Aubier, 1990). La grande ville, au contraire, est le lieu où se fonde une culture nouvelle des loisirs. Le Territoire du vide (Aubier, 1988) montre le renversement qui s'opère dans l'appréhension du bord de mer, lieu dangereux pour l'âge classique qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-corbin/#i_15461

CRIMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques LÉAUTÉ
  •  • 8 832 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Extension des loisirs non organisés »  : […] L'extension des loisirs, caractéristique de la société moderne, a conféré au problème de l'emploi du temps des périodes non productives de la vie humaine une importance criminologique nouvelle, sensible pour les adultes, et, plus encore, pour les jeunes délinquants. Dès les années cinquante, les criminologues américains S. et E. Glueck, dans leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/criminologie/#i_15461

FOURIÉRISME

  • Écrit par 
  • Simone DEBOUT-OLESZKIEWICZ
  •  • 4 168 mots

Dans le chapitre « Les voies du bonheur »  : […] il s'agissait d'unir activités utiles et plaisirs, de telle sorte que la distinction travail-vacances s'efface. L'effort sur soi, analogue aux peines librement consenties du chasseur ou de l'artiste, tend à la maîtrise des dons individuels et à leur expression déliée. Cet accomplissement ne saurait se faire en marge de la société réelle ; c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fourierisme/#i_15461

HANDISPORT

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 668 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La pratique de loisir et la santé »  : […] et le mieux connu du handisport. Pourtant, comme pour le sport chez les valides, il ne s'agit que de la partie émergée de l'iceberg : la pratique handisport de loisir concerne en effet des millions d'anonymes pour qui faire du sport procède d'une démarche individuelle destinée à améliorer la forme physique, à prendre tout simplement du plaisir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/handisport/#i_15461

INSTITUTIONNALISME, économie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques GISLAIN
  •  • 1 683 mots

Dans le chapitre « L'approche évolutionnaire de l'institution »  : […] La théorie de l'institution de la consommation et du loisir développée par Veblen dans Théorie de la classe de loisir (1899) fournit une bonne illustration de ce processus d'évolution. Veblen met en avant le renforcement des institutions dites « cérémonielles » face aux mentalités « industrielles ». La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institutionnalisme-economie/#i_15461

JEU - Ethnologie du jeu

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 9 576 mots

Dans le chapitre « Les loisirs des adultes »  : […] Le deuxième aspect du jeu qui attire l'attention du sociologue est relatif au loisir. Le groupe de loisir diffère du groupe de jeu en ceci qu'il est centré non sur les enfants mais sur les classes d'âge adultes. Les deux ont en commun, d'une part, d'intéresser le sociologue, sous un jour pragmatique, et, de l'autre, d'être liés aux sociétés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-ethnologie-du-jeu/#i_15461

LAGRANGE LÉO (1900-1940)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 363 mots

La semaine de quarante heures est votée en juin 1936, et l'éducation populaire sous toutes ses formes de loisirs et de culture va connaître un nouvel essor : le 4 juin 1936, Léon Blum appelle Léo Lagrange au sous-secrétariat des Loisirs et des Sports ; il conservera ce poste jusqu'à la chute du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-lagrange/#i_15461

LECTURE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Martine POULAIN
  •  • 10 498 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les premiers sondages »  : […] de ces quelques enquêtes, celles-ci sont surtout dues aux préoccupations de la génération des « sociologues des loisirs ». Ceux-là, soulignant que l'élargissement des loisirs est une conquête ouvrière, se donnent pour but de mener une « recherche action ». Comment s'intègre la lecture dans les loisirs populaires ? Comment transformer du temps de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/#i_15461

MOTO

  • Écrit par 
  • Simon PALATCHI
  •  • 3 576 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le motard »  : […] Bien plus que l'automobile, souvent considérée comme un simple moyen de transport, la moto est effectivement affaire de passion. Si de nombreux citadins utilisent désormais un deux-roues de façon utilitaire, comme moyen de déplacement, la moto sert aussi à se faire plaisir, à l'instar d'une voiture de sport (pour un prix néanmoins beaucoup plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moto/#i_15461

PHILATÉLIE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 7 026 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pourquoi des philatélistes ? »  : […] Une activité qui, en France seulement, regroupe au moins un demi-million de personnes, incite à s'interroger sur une telle passion. Pourquoi collectionne-t-on ? Parmi les raisons, E. Locard retenait le culte du beau, la culture, le placement, l'orgueil, le goût de la « chasse », le goût du classement. Pour les psychanalystes, la philatélie serait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philatelie/#i_15461

SÉNÈQUE (-4-65)

  • Écrit par 
  • Ilsetraut HADOT
  •  • 4 286 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les œuvres en prose »  : […] », c'est-à-dire cette synthèse de vie contemplative et de vie active que les stoïciens appelaient la « vie selon la raison ». L'otium, c'est-à-dire le loisir contemplatif, n'est admissible, selon Sénèque, que si les circonstances nous empêchent d'exercer une activité politique : sur ce point, Sénèque est en accord avec Cicéron […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seneque/#i_15461

SURF

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUGUSTIN
  •  • 1 383 mots
  •  • 3 médias

La vulgarisation du surf bénéficie alors d'un important soutien de la part des médias. Hugo Verlomme considère qu'il faut attendre l'été de 1967 pour mesurer l'étonnant impact du surf sur la société américaine. Il estime que durant un dimanche ensoleillé d'août plus de 450 000 surfeurs se pressent sur les plages, qui toutes possèdent leurs clubs et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surf/#i_15461

THÉORIE DE LA CLASSE DE LOISIR, Thorstein Veblen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie L. COT
  •  • 998 mots

Dans le chapitre « La classe de loisir : une institution enracinée dans l'histoire »  : […] Théorie de la classe de loisir s'ouvre sur une vaste fresque historique qui permet de définir la « classe de loisir » comme une institution, c'est-à-dire comme un faisceau donné d'habitudes de pensée, inscrites dans le temps et dans l'espace, communes à un ensemble d'individus et qui contraignent les comportements de ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-la-classe-de-loisir/#i_15461

TRAVAIL - La fin du travail ?

  • Écrit par 
  • Dominique MEDA
  •  • 7 657 mots

Dans le chapitre « Le temps de travail, un temps résiduel ? »  : […] de travail des actifs occupés, notamment à temps complet, a en fait augmenté, tandis que l'accroissement moyen du temps de loisir concernait d'abord en volume les chômeurs, dont la qualité de loisir est évidemment très différente de celle des actifs : « la progression du chômage est la première des causes du renversement du gradient socio- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail-la-fin-du-travail/#i_15461

VÉLO ou BICYCLETTE

  • Écrit par 
  • Philippe TÉTART
  •  • 8 112 mots

Dans le chapitre « La poussée du cyclotourisme et du V.T.T. »  : […] la mode des grandes randonnées cyclotouristiques, la pratique très développée des promenades vététistes familiales et, d'une façon plus large, le décalage entre les 250 000 licenciés du vélo en 2010 (addition des effectifs de la F.F.C. et de la F.F.C.T.) et les millions de pratiquants libres qui ont un usage majoritairement ludique, convivial et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/velo-bicyclette/#i_15461

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe COULANGEON, « LOISIRS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/loisirs/