LOIR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Petit rongeur à la queue touffue et à l'allure d'écureuil, célèbre pour son sommeil hivernal. Répartition géographique : Europe, Asie septentrionale, Afrique (où il est appelé graphiure) et Japon (ou il est appelé gliure). Habitat : zones boisées, steppes, enrochements, vergers, voire maisons isolées. Classe : Mammifères ; ordre : Rongeurs ; sous-ordre : Myomorphes ; famille : Muscardinidés.

Les loirs possèdent un corps allongé, une tête ronde avec de petites oreilles et de grands yeux noirs. La couleur de leur robe varie du fauve au gris suivant les espèces. Leurs doigts sont armés de griffes, ce qui en fait d'excellents grimpeurs et leur queue est recouverte d'une fourrure soyeuse.

Suivant les espèces, leur taille varie de 10 à 35 centimètres (queue comprise) et leur poids de 15 à 200 grammes. Leur espérance de vie est de trois à six ans.

Principalement herbivore, le loir gris d'Europe (Glis glis) se nourrit de noix, de fruits et de graines ; d'autres espèces sont plus omnivores et consomment des insectes, des vers de terre, des araignées et des œufs.

Loir gris

Loir gris

photographie

Espèce européenne, le loir gris (Glis glis) met bas dans un nid de brindilles et de feuilles tapissé de poils et de plumes. À l'approche de l'hiver, après avoir engraissé, il hiberne dans un autre nid camouflé au fond d'une galerie creusée dans le sol. Si un prédateur l'attrape par la... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les loirs sommeillent dans la journée et s'activent la nuit. Après s'être engraissés parfois plus de six mois, ils hibernent. Dans la dernière partie de cette période de léthargie, ils s'éveillent parfois, (le système hormonal se remettant en route avant l'arrivée des beaux jours) et se nourrissent de provisions qu'ils ont accumulées dans leur terrier ou leur cache hivernale.

Sociables, les loirs vivent volontiers en petits groupes souvent familiaux. Les combats sont rares. La gestation dure de trois semaines à un mois suivant les espèces. En règle générale, il n'y a qu'une seule portée par an. Les jeunes (de deux à huit petits) naissent nus et aveugles dans un nid garni de feuilles, de mousses, de poils et de plumes, qui a été construit en hauteur par la femelle (en général dans un tronc d'arbre creux). Ils seront allaités pendant deux mois. L'ouïe est particulièrement développée chez ces animaux qui communiquent par des sifflements, grognements ou cliquetis.

Le loir gris est une espèce commune en France. Les Romains les mangeaient après les avoir engraissés avec des glands et des châtaignes dans un récipient appelé glirarium ; cette pratique perdure en Europe centrale et méridionale.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOIR  » est également traité dans :

RONGEURS ET LAGOMORPHES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 2 880 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les Myomorphes »  : […] C'est dans le sous-ordre des Myomorphes que l'on rencontre les formes les plus communes, les plus cosmopolites et souvent aussi les plus nuisibles pour l'homme. Les Myomorphes semblent dériver d'un ancêtre du groupe souche des Sciuravidés, rongeurs nord-américains apparaissant à l'Éocène inférieur et disparaissant à l'Oligocène. Les Sciuravidés seraient également la souche des Cylindrodontidés, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rongeurs-et-lagomorphes/#i_10454

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « LOIR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/loir/