BRAGG LOI DE

BRAGG sir WILLIAM HENRY (1862-1942) & sir WILLIAM LAWRENCE (1890-1971)

  • Écrit par 
  • Alain LE DOUARON
  •  • 272 mots
  •  • 1 média

Physiciens britanniques, le père et le fils travaillent ensemble sur la diffraction des rayons X pour les cristaux et établissent, en 1912, la loi reliant la direction de diffraction aux distances entre plans réticulaires. Se servant de leur loi, ils étudient la structure des cristaux, en particulier les halogénures alcalins, ce qui leur valut le prix Nobel de physique en 1915. En 1935, sir Henry […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bragg-sir-william-henry-et-sir-william-lawrence/#i_28692

CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Marc AUDIER, 
  • Michel DUNEAU
  •  • 7 291 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Microscopie, diffraction des électrons »  : […] D'autres moyens très largement utilisés pour procéder à des études de la structure ou de propriétés de la matière cristallisée ont été développés à partir de diverses techniques de microscopie optique, électronique et ionique. À noter que des techniques récentes de microscopie à effet tunnel et à force atomique sont aussi de plus en plus employées, mais qu'elles ne concernent que des études de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux/#i_28692

CRISTAUX LIQUIDES

  • Écrit par 
  • Henry GASPAROUX
  •  • 4 839 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les effets thermo-optiques des cholestériques »  : […] Un cristal liquide cholestérique éclairé en lumière blanche réfléchit la lumière suivant la loi de Bragg : Seules les longueurs d'onde λ, obéissant à la valeur déduite de la relation de Bragg pour une valeur donnée du pas L de la structure cholestérique et de l'angle d'incidence θ , sont réfléchies en phase. La couleur d'un film cholestérique varie donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-liquides/#i_28692

OPTIQUE CRISTALLINE - Diffraction par les cristaux

  • Écrit par 
  • André AUTHIER
  •  • 8 875 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Loi de Bragg »  : […] Les rayons X sont des ondes électromagnétiques dont les longueurs d'onde sont inférieures au nanomètre (1 nm = 10 -3  μm). Les rayons γ, les ondes lumineuses et les ondes radio sont également des ondes électromagnétiques, mais de longueur d'onde plus courte pour les rayons γ, plus longue pour les ondes lumineuses et les ondes radio. Le tableau donne les gammes de longueur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-cristalline-diffraction-par-les-cristaux/#i_28692

RAYONS X

  • Écrit par 
  • André GUINIER
  •  • 5 996 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Diffusion cohérente »  : […] Dans le cas de la diffusion sans changement de longueur d'onde, tous les atomes de la matière forment une ensemble de sources cohérentes dont les radiations peuvent interférer. Or les distances entre atomes dans les systèmes condensés sont du même ordre de grandeur que la longueur d'onde des rayons X. Grâce à ces conditions favorables, des phénomènes d'interférences sont observés : au lieu qu'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rayons-x/#i_28692