LOGICIELS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Place des logiciels dans la société

Le métier de programmeur, c'est-à-dire celui des ingénieurs qui conçoivent et valident les programmes, comporte plusieurs défis. Tout programme est d'abord une œuvre d'imagination qui se forme dans la tête de son concepteur ou dans celles d'une toute petite équipe de concepteurs, quand bien même il faudra, lors de son développement, des équipes qui peuvent se chiffrer par centaines de programmeurs. Mais l'imagination est sévèrement bridée par la technologie, malgré les progrès fulgurants de celle-ci. Un bon programmeur doit avoir de l'imagination et une grande connaissance du domaine qu'il souhaite automatiser, mais également connaître parfaitement l'instrument sur lequel il compose, et ses limites : c'est une première contrainte.

Un logiciel est d'abord une œuvre humaine, exclusivement humaine, contrairement à beaucoup d'autres objets qui nous environnent, dans la production desquels la robotisation et les machines jouent depuis quelques décennies un grand rôle. Il n'y a pas, il n'y aura jamais de robot programmeur. La qualité des programmes dépend exclusivement de la compétence des programmeurs mais, quelle que soit cette compétence, ces programmes, comme toute œuvre humaine, peuvent contenir des erreurs plus ou moins graves. On se souvient de l'échec du premier vol d'Ariane 5, en 1996, imputable à une erreur triviale de programmation restée latente pendant plusieurs années avant d'être découverte lors du premier tir. C'est là une deuxième contrainte. Tout logiciel un peu complexe contient des erreurs qui ont échappé à la sagacité des meilleurs programmeurs et des meilleures procédures d'assurance qualité. On ne sait pas, aujourd'hui, mesurer la qualité d'un logiciel, ce qui, pour des ingénieurs, n'est pas satisfaisant. Pour l'ingénieur, le problème n'est pas de concevoir et de programmer sans erreur, car c'est impossible, mais de savoir comment agencer le logiciel pour compenser les erreurs de façon à assurer, du point de vue de l'usager, la continuité du service offert par le logic [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

  • : professeur titulaire de la chaire de génie logiciel au Conservatoire national des arts et métiers

Classification

Autres références

«  LOGICIELS  » est également traité dans :

ANDERSON JOHN ROBERT (1947- )

  • Écrit par 
  • Denis ALAMARGOT
  •  • 372 mots

John Robert Anderson est né à Vancouver (Canada) en 1947. Après des études à l’université de la Colombie-Britannique, il obtient son Ph.D. en 1972 à l’université Stanford, sous la direction de G. Bower. D’abord professeur de psychologie à Yale de 1973 à 1977, il rejoint en 1978 l’université Carnegie-Mellon à Pittsburgh. John Anderson cherche à élaborer une théorie unifiée de la cognition expliqua […] Lire la suite

APPLE

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 2 539 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du bricolage à l’entreprise »  : […] La société Apple Computer a été créée le 1 er avril 1976 à Cupertino (Californie) par Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald G. Wayne – ce dernier, détenant 10 p. 100 des parts, se retire rapidement en les revendant deux semaines plus tard. Jobs avait travaillé comme programmeur pour Hewlett-Packard (HP) et pour Atari (société pionnière et fondatrice de l’industrie des jeux vidéo), tout en s’intére […] Lire la suite

ARCHIVAGE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Claude HUC
  •  • 4 763 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La vulnérabilité des documents numériques  »  : […] La principale difficulté concernant la vulnérabilité des documents numériques est d'ordre technologique. Il n'existe pas de supports de données numériques réellement pérennes. Le Laboratoire national de métrologie et d'essais (L.N.E.) a conduit en France plusieurs études concernant la durée de vie des disques optiques ( CD et DVD enregistrables) qui montrent que celle-ci se réduit parfois à deux, […] Lire la suite

AUTOMATISATION

  • Écrit par 
  • Jean VAN DEN BROEK D'OBRENAN
  •  • 11 880 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre «  Rôle de la logique floue et des réseaux de neurones »  : […] À la fin des années 1980, les travaux scientifiques aboutissant au concept d'une logique « non classique », la logique floue, d'une part, et au concept des réseaux de neurones, adaptés à la modélisation et à la commande des processus non linéaires, d'autre part, trouvèrent des applications dans l'automatisation (le vocable neurone ainsi que celui de synapse qui lui est associé sont issus d'une te […] Lire la suite

BIOLOGIE - La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 439 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Analyse des séquences  »  : […] Après assemblage des différents fragments d'ADN, on obtient la séquence complète d'un génome ou d'un chromosome. Le biologiste qui connaît la séquence complète du génome de l'organisme qu'il étudie est en possession de quelques milliards de nucléotides codés par quatre lettres – A, C, G, T – et dont l'enchaînement constitue l'héritage génétique du vivant. Cette longue phrase va être analysée par d […] Lire la suite

BREVET D'INVENTION

  • Écrit par 
  • Jacques AZÉMA, 
  • Bernard EDELMAN, 
  • Michel VIVANT
  •  • 10 726 mots

Dans le chapitre « Les exceptions à la brevetabilité »  : […] Le principe est que toute invention qui, par ailleurs, remplit les conditions de brevetabilité peut utilement faire l'objet d'une protection par brevet. Toutefois, et par exception, certaines créations sont exclues du domaine de la brevetabilité. Il en est ainsi notamment des théories scientifiques. La règle est traditionnelle dans le droit français qui, comme les droits étrangers, ne reconnaît p […] Lire la suite

CLOUD COMPUTING ou INFORMATIQUE DANS LES NUAGES

  • Écrit par 
  • François PÊCHEUX
  •  • 3 412 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le SaaS, un service de niveau 1  »  : […] Le logiciel en tant que service (SaaS) est le modèle économique le plus utilisé aujourd'hui. Il fournit au client une solution complète et homogène. Le fournisseur de services propose d'accéder à des applications logicielles configurées, toujours dans leur version la plus récente. Les utilisateurs clients ne possèdent plus les applications mais s'y abonnent, selon le principe d'une facturation pa […] Lire la suite

CONTREFAÇON

  • Écrit par 
  • Alain BLANCHOT, 
  • Albert CHAVANNE, 
  • Daniel HANGARD
  •  • 9 772 mots

Dans le chapitre « Le droit à la copie »  : […] Le producteur d'un phonogramme est celui qui a l'initiative de la première fixation d'une séquence de son. Toute reproduction ou mise à disposition du public est soumise à son autorisation, sauf lorsque le phonogramme a été publié à des fins commerciales et qu'il est communiqué dans un lieu public, auquel cas une rémunération est due, partagée entre le producteur et l'artiste interprète. L'autori […] Lire la suite

ÉDUCATION - Les nouvelles technologies au service de l'éducation

  • Écrit par 
  • Gilles BRAUN
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Techniques d'expérimentation virtuelle »  : […] Les logiciels de simulation permettent dès à présent à l'élève de mesurer l'influence et le rôle de paramètres intervenant dans des phénomènes de nature diverse : physique, géographique, économique, etc. Ils lui permettent ainsi de mieux les comprendre, de mesurer l'influence de telle ou telle intervention ou tout simplement de les visualiser, surtout lorsqu'ils sont difficiles, dangereux, voire […] Lire la suite

HYPERCARD, logiciel

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 626 mots

Le concept d’hypertexte a été inventé en 1945 par l’Américain Vannevar Bush (1890-1974). Ce physicien du Massachusetts Institute of Technology (MIT), devenu conseiller scientifique du président des États-Unis, imaginait alors un dispositif pour favoriser l’accès à l’ information structurée de façon non linéaire, enregistrée sur des microfilms. Cette idée continua d’inspirer quelques chercheurs com […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Allemagne. Adoption d’une législation sécuritaire controversée. 22 juin 2017

Le Parlement adopte un projet de loi relatif au « renforcement de l’efficacité des procédures pénales » qui prévoit notamment la possibilité pour la police de placer des logiciels espions dans les smartphones et les ordinateurs des personnes surveillées, afin d’accéder aux données des messageries cryptées. Le recours à ces procédures était jusque-là limité à la lutte antiterroriste. […] Lire la suite

États-Unis. Signature d'un partenariat entre Microsoft et Yahoo!. 29 juillet 2009

Le 29, l'éditeur de logiciels Microsoft et le portail Internet Yahoo! signent, après un an et demi de négociations et la tentative de rachat de Yahoo! par Microsoft en 2008, un partenariat sur dix ans afin de concurrencer Google dans le domaine de la recherche en ligne. Microsoft fournira […] Lire la suite

Union européenne. Confirmation de la condamnation de Microsoft pour abus de position dominante. 17 septembre 2007

Le tribunal de première instance de la Cour de justice européenne confirme la condamnation pour abus de position dominante prononcée en mars 2004 par la Commission européenne contre la firme américaine Microsoft. L'amende de 497 millions d'euros est entérinée. La justice européenne reproche à Microsoft l'atteinte à la concurrence que représente la fourniture, via le système d'exploitation Windows, de serveurs et de logiciels exclusifs. […] Lire la suite

Union européenne. Condamnation de Microsoft. 24 mars 2004

La Commission européenne annonce la condamnation de la firme américaine Microsoft, premier fabricant mondial de logiciels, à une amende record de 497 millions d'euros pour abus de position dominante. Bruxelles lui enjoint surtout de changer ses pratiques commerciales afin de respecter la concurrence. La firme de Bill Gates dépose aussitôt un recours devant la Cour de justice européenne. […] Lire la suite

États-Unis. Jugement favorable à Microsoft. 1er novembre 2002

La justice fédérale met un terme à la procédure antitrust lancée en 1997 à l'encontre de Microsoft, en rendant un jugement clément pour le numéro un mondial des fabricants de logiciels. En juin 2000, Microsoft avait été reconnu coupable, en première instance, de comportement anticoncurrentiel […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques PRINTZ, « LOGICIELS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/logiciels/