LOCUS NIGER

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Excitabilité corticale, sous-corticale et noyaux gris centraux »  : […] Les substances pharmacologiques, phénobarbital, phénytoïne par exemple, diminuent l'excitabilité du cortex, ce qui justifie leur emploi dans le traitement de l'épilepsie. Au niveau des noyaux gris centraux (thalamus, corps strié), certaines substances permettent d'améliorer les troubles de la maladie de Parkinson, causés par des lésions du locus niger (fig. 5) . La constatation que les substanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_44983

PARKINSON MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 369 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La maladie de Parkinson : la conséquence d’une atteinte du système dopaminergique »  : […] Parmi les syndromes parkinsoniens, la maladie de Parkinson proprement dite, décrite en 1817 par James Parkinson (1755-1824) est le plus fréquent (65 p. 100 des cas). Parkinson le nomme shaking palsy ou encore paralysis agitans , sur la base du principal signe clinique qu’il décrit, les tremblements et atteintes de la motricité. Cette entité nosographique bien définie par les attitudes et les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-parkinson/#i_44983

TRONC CÉRÉBRAL

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 4 570 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Autres structures nucléaires propres à la calotte du tronc cérébral »  : […] Les autres structures nucléaires propres à la calotte du tronc cérébral sont extrêmement variées, et on ne citera que les plus importantes. Il s'agit en l'occurrence de deux formations très faciles à identifier, siégeant toutes deux dans la calotte mésencéphalique : le noyau rouge et le locus niger. Le noyau rouge , ainsi dénommé parce qu'il contient un pigment qui sur les préparations fraîches lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tronc-cerebral/#i_44983