LIVRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Leipzig, métropole du livre

Leipzig, métropole du livre
Crédits : H.-D. Falkenstein/ Age Fotostock

photographie

Planche de la Fabrica

Planche de la Fabrica
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

André Schiffrin

André Schiffrin
Crédits : D.R.

photographie

Saint Jérôme dans son cabinet de travail

Saint Jérôme dans son cabinet de travail
Crédits : Bridgeman Images

photographie


L'art du livre

Parmi les nombreux objets qui constituent l'environnement humain, le livre a un statut bien particulier. Sa fonction première est de communiquer un contenu linguistique. Mais, comme tous les objets d'usage, il peut être pris en charge par les groupes producteurs ou utilisateurs à des fins de signification ou à des fins artistiques. Tous les éléments constitutifs du livre, la lettre, la mise en pages, l'illustration, la reliure peuvent être mobilisés pour renvoyer à des valeurs autres qui exaltent ou occultent sa fonction de communication. L'art du livre apparaît comme un « art impur » qui unifie des processus divers en un objet totalisateur.

La lettre n'est pas un apanage exclusif du livre. L'écriture privée, les inscriptions monumentales ou publicitaires participent aussi à la vie de ses formes. Cependant, son emploi dans les livres entraîne des exigences particulières de lisibilité et de rigueur. L'imprimerie a fortement contribué à l'expansion du caractère romain et à la fixation de son tracé général qui semble actuellement immuable. Les différents styles que l'on peut repérer depuis quatre siècles sont fondés sur des variations subtiles de dessin et de proportion. L'évolution se produit le plus souvent sous l'influence de facteurs extérieurs à l'imprimerie (écriture, lettre gravée, esthétique architecturale, publicité). D'une manière générale, le choix du style des caractères typographiques sous-tend un ensemble limité de charges évocatrices (modernité, tradition, ampleur, etc.), confusément perçues par les liseurs. Dans certaines situations bien précises où les sujétions optiques de la lecture ne sont pas primordiales, la lettre peut être envisagée surtout comme une forme d'un espace pictural.

Dans la mise en pages, on trouve un faisceau d'initiatives et de contraintes. Par une première approche, on peut distinguer le corps du livre et ce qui précède le texte. En ce qui concerne le corps du livre, un certain nombre de pratiques, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 40 pages


Écrit par :

  • : Conservateur à la Bibliothèque nationale
  • : professeur émérite à l'École nationale des chartes, directeur d'études à la IVe section de l'École pratique des hautes études
  • : professeur de communication à l'université de Nantes, ancien directeur du département d'information et de communication de l'I.U.T. de Nantes

Classification


Autres références

«  LIVRE  » est également traité dans :

ARABESQUE, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Peter FUHRING
  •  • 3 456 mots

Dans le chapitre « Succès et diffusion d'un ornement »  : […] L'absence de sources littéraires rend difficile l'explication du succès inouï des arabesques en Italie. Et l'assimilation immédiate de cet ornement par la culture italienne est à l'origine de plusieurs variantes, sans qu'il soit aujourd'hui possible de suivre en détail le développement de chacune d'elles. Le jeu des lignes, permettant une infinité de solutions différentes, a sans doute contribué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabesque-histoire-de-l-art/#i_11689

ARTISANAT

  • Écrit par 
  • Denis CHEVALLIER, 
  • Louis LERETAILLE
  • , Universalis
  •  • 7 093 mots

Dans le chapitre « Les maîtres d'art »  : […] Du staffeur-stucateur, indispensable pour restaurer certains monuments historiques, au fabricant de fleurs artificielles, en passant par le restaurateur d'automates ou l'imagier au pochoir, la nomenclature des métiers d'art comprend plus de deux cents spécialités, souvent difficiles à classer. La S.E.M.A., organisme qui a en charge la documentation sur ces métiers, donne dans sa nomenclature la dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artisanat/#i_11689

ARTS EN BIBLIOTHÈQUES (dir. N. Picot) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 013 mots

Parallèlement à l'installation de l'Institut national d'histoire de l'art (INHA), aux côtés des départements spécialisés de la Bibliothèque nationale de France, dans les locaux historiques de la rue de Richelieu à Paris, la parution d'un ouvrage consacré à l'art dans les bibliothèques françaises apporte de nombreux éléments, tant d'information que de réflexion, sur le rôle que jouent, en France, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-en-bibliotheques/#i_11689

BEATUS DE SAN MILLÁN DE LA COGOLLA, province de la Rioja (Espagne)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 266 mots

Le Beatus de San Millán de la Cogolla est le plus complet des trois copies réalisées dans ce monastère de la Rioja. L'ouvrage, conservé à la Real Academia de la Historia de Madrid, est composé de 282 feuilles de parchemin et mesure 355 × 240 mm. On pense qu'il a été commencé vers 1010, mais l'ouvrage, entrepris à l'époque troublée de la Reconquista ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beatus-de-san-millan-de-la-cogolla/#i_11689

BEST-SELLER

  • Écrit par 
  • Pierre NORA
  •  • 3 400 mots
  •  • 1 média

L'apparition d'un mot – comme « intellectuel » au moment de l'affaire Dreyfus – cristallise toujours des réalités nouvelles. C'est ainsi que « best-seller », anglicisme apparu en France au milieu des années 1930, se fixe à la fin des années 1940 sur le produit où on l'attendait le moins : le livre. Le Dictionnaire des anglicismes , de Josette Rey-Debove et Gilberte Gagnon, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/best-seller/#i_11689

BIBLIOPHILIE

  • Écrit par 
  • Jacques GUIGNARD
  •  • 2 015 mots

Le terme bibliophilie est de création récente, mais la chose est fort ancienne. Déjà, les Assyro-Babyloniens conservaient parfois dans un étui de terre cuite les tablettes, elles-mêmes de terre cuite et quasi indestructibles, qui leur tenaient lieu de livre. En Grèce et à Rome, le rouleau de papyrus ( volumen ), souvent teint, se développait autour de bâtonnets d'ivoire termi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliophilie/#i_11689

BIBLIOTHÈQUES

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN
  •  • 8 913 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'avenir des bibliothèques »  : […] Placées au centre de la révolution des communications et de la globalisation de la documentation dont le monde est le théâtre, les bibliothèques se trouvent désormais confrontées à des problèmes d'autant plus redoutables qu'elles sont appelées à assurer des missions d'importance croissante. D'ores et déjà, ces institutions ont beaucoup avancé dans une tâche essentielle : l'organisation de catalog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliotheques/#i_11689

BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Yannick MAIGNIEN
  •  • 5 182 mots
  •  • 1 média

Dans sa réflexion sur la bibliothèque comme espace de savoir et de recherche, l'historien du livre Henri-Jean Martin s'interroge : « Le problème de l'avenir des bibliothèques se pose en fait aujourd'hui en d'autres termes. Quel rôle joueront-elles dans l'élaboration, la diffusion et la conservation de la documentation électronique à l'heure de la communication à distance ? » (« Bibliothèques », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliotheques-numeriques/#i_11689

BOIS DE BOUT, gravure

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 883 mots

Après avoir connu de grandes heures dans les débuts du livre illustré, la gravure sur bois n'a survécu aux xvii e et xviii e  siècles qu'à titre ornemental dans le texte. Elle était réservée aux fleurons, bandeaux et culs-de-lampe, tandis que la gravure sur métal, plus noble, dominait pour les pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bois-de-bout-gravure/#i_11689

CASTELLI HORACE (1825-1889)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 516 mots

Horace Castelli appartient à l'école de graveurs sur bois de bout qui, dans le sillage étincelant de Gustave Doré, poursuit la tradition du livre illustré romantique entre 1860 et 1880. Travaillant principalement pour la Bibliothèque rose illustrée dont il est un des plus vivants imagiers, il réussit à dominer la contrainte du format uniforme par l'alternance éprouvée du hors-texte et de l'« image […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horace-castelli/#i_11689

CHARTIER ROGER (1945- )

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 2 107 mots

Dans le chapitre « Formation de l'individu moderne  »  : […] Un tel cheminement méthodologique, une telle carrière supposent un travail collectif ou encore, selon la formule de Roger Chartier, renvoyant aux habitudes intellectuelles et artistiques les plus anciennes, un travail d'atelier. Son premier livre, L'Éducation en France du XVI e au XVIII […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-chartier/#i_11689

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « Estampe et livre »  : […] Les estampes chinoises (à l'exception des « images de Nouvel An ») sont fondamentalement liées au livre. L' imprimerie est une invention chinoise très ancienne ; certains échantillons d'ouvrages imprimés par planches xylographiques datent de l'époque Tang, mais la qualité de leur exécution fait supposer que cette technique avait déjà une longue histoire. La plus ancienne estampe est une gravure b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_11689

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Yves HERVOUET, 
  • François JULLIEN, 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 45 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le livre »  : […] Jusqu'à l'invention du papier sous les Han postérieurs (23-220), le livre chinois consista en fiches de bambou ou de bois, attachées en liasses et sur lesquelles on écrivait tout d'abord au moyen de styles trempés dans du vernis ou de la laque, puis plus tard au moyen du pinceau souple, formé de poils introduits dans un tube de bambou et trempé dans l'encre au noir de fumée. Le papier, qui passe p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-litterature/#i_11689

CODEX

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 88 mots
  •  • 1 média

Tablettes de bois reliées entre elles, sur lesquelles les Romains écrivaient un texte ; au Moyen Âge, ce terme désigne tous les manuscrits à folios brochés. Le codex est généralement protégé par une reliure qui peut être simplement de cuir ou bien de matières précieuses telles que l'or, l'argent, l'ivoire, ou même le cuivre ciselé, émaillé et gemmé. Il s'oppose au volumen ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codex/#i_11689

CODEX MAYAS

  • Écrit par 
  • Éric TALADOIRE
  •  • 2 841 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De multiples supports d’écriture »  : […] L’évêque du Yucatán, Diego de Landa, fit brûler plusieurs manuscrits lors d’un autodafé en 1562. Encore convient-il de nuancer l’ampleur de ces destructions. On avance, sans chiffre précis, la destruction de centaines de codex. Mais Landa a peut-être aussi détruit des manuscrits coloniaux comme les Livres de Chilam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codex-mayas/#i_11689

COLPORTAGE LITTÉRATURE DE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 2 022 mots

La littérature de colportage – la seule à être désignée par son statut de transport et de vente – a été longtemps méprisée. Elle est étudiée avec attention aujourd'hui non seulement à cause de ses tirages – plusieurs centaines de milliers d'exemplaires pour les meilleurs titres –, mais aussi pour son contenu, et parce qu'elle apporte des informations précieuses sur l'acculturation des masses popu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-colportage/#i_11689

CRANE WALTER (1845-1915)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 1 167 mots
  •  • 1 média

Illustrateur anglais, né à Liverpool. Fils d'un portraitiste qui encourage très tôt son fils à la peinture, Walter Crane s'amuse à treize ans à décorer des livres d'encadrements floraux et d'initiales ornées ; son père le présente au graveur londonien William Linton chez qui il fait son apprentissage et qui participe à l'extraordinaire essor de la gravure sur bois. Le garçon y développe ses dons p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-crane/#i_11689

CULTURE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MOLLIER
  •  • 4 525 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Quel livre pour demain? »  : […] Puisque le numérique ne porte pas atteinte au principe de la lecture, qu'il conduit même, dans certains cas, des fractions de public peu portées vers l'imprimé à se remettre à lire, on peut se demander si les digital natives ne seront pas, finalement, les plus grands dévoreurs d'informations et de connaissances, partant de bribes ou d'éléments du savoir, de l'histoire de l'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-numerique/#i_11689

DARNTON ROBERT (1939- )

  • Écrit par 
  • Roger CHARTIER
  •  • 1 021 mots

L’historien du xviii e  siècle Robert Darnton a entrepris dès les années 1960 une grande recherche sur les Lumières et leur rôle dans la fin de l'Ancien Régime. Diplômé de Harvard et d'Oxford, Robert Darnton, après avoir enseigné l'histoire européenne à Princeton de 1968 à 2007, est directeur de la Harvard University Library (qui réunit plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-darnton/#i_11689

DAUBIGNY CHARLES FRANÇOIS (1817-1878)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 754 mots
  •  • 1 média

Issu d'une lignée d'artistes qui compte plusieurs peintres en miniatures, Charles François Daubigny est initié à la peinture par son père, Edme François, qui est un élève de Victor Bertin. Très jeune, il doit travailler :« Il eut à naître artiste, dans une famille d'artistes, trouver dans son berceau d'enfant deux puissances irréconciliées encore, le génie et la pauvreté ; entrer dans la vie sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-francois-daubigny/#i_11689

DELPIRE ROBERT (1926-2017)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 997 mots
  •  • 1 média

Né le 24 janvier 1926 à Paris, Robert Delpire entreprend des études de médecine en vue de conduire une carrière de chirurgien. Sa vocation change en 1950, quand il propose de transformer la modeste publication de la Maison de la médecine en une revue luxueuse dont le financement serait assuré par les laboratoires pharmaceutiques, sollicités comme mécènes et annonceurs. Sans formation artistique m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-delpire/#i_11689

DEVAUCHELLE ROGER (1915-1993)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 725 mots

Relieur et historien de la reliure, Roger Devauchelle est, en France, une des grandes figures de cet art. Orphelin de père dès sa naissance (son père fut tué au combat en 1914), il dut quitter l'école à l'âge de douze ans, aussitôt après avoir obtenu son certificat d'études, afin de gagner sa vie. Sa passion pour le dessin et les livres le conduisit tout naturellement à entrer en apprentissage ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-devauchelle/#i_11689

DORÉ GUSTAVE (1832-1883)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 845 mots
  •  • 5 médias

L'art du noir et blanc connut au xix e siècle, avec le sentiment romantique du fantastique et la renaissance de la gravure, un épanouissement remarquable. L'un des plus grands maîtres du genre est le dessinateur et graveur français Gustave Doré. Popularisé par le livre, son style déploie dans une veine épique, tragique et comique, des prodiges d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-dore/#i_11689

DURAND CLAUDE (1938-2015)

  • Écrit par 
  • Claude COMBET
  •  • 858 mots
  •  • 1 média

Éditeur de Gabriel García Márquez et d’Alexandre Soljenitsyne, Claude Durand était considéré comme le « monstre sacré » de l’édition française, dont il a marqué les cinquante dernières années. Né le 9 novembre 1938 à Livry-Gargan (en Seine-Saint-Denis aujourd’hui), Claude Durand commence à travailler très jeune avant d’entrer à l’école normale d’instituteurs de Versailles. Il devient enseignant à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-durand/#i_11689

ÉDITION

  • Écrit par 
  • Robert ESCARPIT, 
  • Philippe SCHUWER
  •  • 11 162 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « publieur » antique »  : […] Depuis la plus haute antiquité, il a toujours existé des systèmes de diffusion de la parole, et d'abord de la parole orale. Des conteurs populaires aux images parlantes relayées par satellite en passant par les places publiques des cités grecques, les auditoria de Rome, les cours d'amour, les veillées des chaumières, les salons, les cafés littéraires, les théâtres, les ciném […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition/#i_11689

ÉDITION ÉLECTRONIQUE

  • Écrit par 
  • Alexandra SAEMMER
  •  • 3 999 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le livre enrichi »  : […] Si le livre numérisé essaie de conserver ou d’imiter un certain nombre de caractéristiques du livre papier, le livre dit « enrichi » ou « augmenté » les métamorphose. Constituant d’abord un objet fermé comme le livre dit « homothétique », il est enrichi par du multimédia, de l’hypermédia et du cross-média. Grâce à l’hybridation du texte, de l’image fixe et animée et du son avec des éléments manipu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition-electronique/#i_11689

L'ÉDITION FRANÇAISE DEPUIS 1945 (dir. P. Fouché)

  • Écrit par 
  • Philippe SCHUWER
  •  • 1 119 mots

L'Histoire de l'édition française, du Moyen Âge à 1950, qui parut de 1981 à 1986 chez Promodis, fut considérée comme un pari éditorial audacieux, au nom du prétendu désintérêt des Français pour l'histoire du livre. Ce que démentit sa rapide réédition en présentation brochée chez Fayard. Cette vaste Histoire s'achevait avec l'après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-edition-francaise-depuis-1945/#i_11689

ELZÉVIR LES

  • Écrit par 
  • Albert LABARRE
  •  • 587 mots

Né à Louvain vers 1540, Louis Elzévir (ou Elzevier) s'expatrie au moment des troubles religieux. Vers 1580, il s'installe à Leyde comme relieur, puis ajoute à cette activité celle de libraire. Il est sans doute l'un des premiers à organiser des ventes publiques de bibliothèques et à faire imprimer des catalogues à cet effet (bibliothèque de Marnix de Sainte-Aldegonde, 1599). Quand il meurt en 1617 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-elzevir/#i_11689

EMBLÈMES LIVRES D'

  • Écrit par 
  • Claudie BALAVOINE
  •  • 796 mots

L'emblème, concrétisation spectaculaire et durable d'un langage symbolique qui s'élabore au xv e siècle sur le modèle de l'exégèse allégorique antique, des « moralisations » des Métamorphoses d'Ovide, des Hieroglyphica d'Horapollon (où les hiéroglyphes égyptiens sont interprétés comme des idéogrammes) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livres-d-emblemes/#i_11689

ENLUMINURE

  • Écrit par 
  • Danielle GABORIT-CHOPIN, 
  • Eric PALAZZO
  •  • 11 847 mots
  •  • 11 médias

Le nom d' enluminure est aujourd'hui donné au décor des manuscrits de préférence à celui de miniature , utilisé au xix e  siècle. Ce second terme fut d'abord réservé aux lettrines peintes en rouge (minium) puis, par extension, à toute l'ornementation des manuscrits ; mais il prit rapidement d'autres se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enluminure/#i_11689

FAUCHEUX PIERRE (1924-1999)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 733 mots

Né le 12 février 1924 à Paris, Pierre Faucheux manifeste très tôt un intérêt pour les métiers du livre. Reçu au concours d'entrée à l'École Estienne en 1938, il s'y passionne pour la typographie et la mise en page. Sa formation achevée, il est embauché en 1942 par Paul Faucher (1898-1967), grand rénovateur de l'édition pour la jeunesse et pionnier de l'Éducation nouvelle et de sa pédagogie. Dès s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-faucheux/#i_11689

FEUILLETON

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 2 485 mots
  •  • 3 médias

Le xix e  siècle voit triompher l'imprimé et la galaxie Gutenberg traverser son ciel de part en part. À l'intérieur d'un marché en expansion galopante, livres, journaux, brochures et feuilles volantes se multiplient et connaissent des tirages de plus en plus élevés. Le chemin de fer favorise leur circulation et leur consommation. Soutenues par de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feuilleton/#i_11689

FLORE, ouvrage botanique

  • Écrit par 
  • Gérard AYMONIN
  •  • 2 208 mots

Dans le chapitre «  Les documents anciens »  : […] Certains écrits dressant des listes de végétaux (mêlés souvent aux animaux) remontent à l'Antiquité, la classification étant essentiellement d'ordre pratique : plantes nourricières, aromatiques, médicales, vénéneuses. Les Codex du premier millénaire, le Cartulaire de Charlemagne et les œuvres du Moyen Âge constituent des étapes importantes, mais il faudra attendre le développement de l'imprimerie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flore-ouvrage-botanique/#i_11689

GARAMOND CLAUDE (1499-1561)

  • Écrit par 
  • Albert LABARRE
  •  • 253 mots
  •  • 1 média

Graveur parisien et fondeur de caractères, Claude Garamond (ou Garamont) est célèbre dans l'histoire de la typographie  ; mais sa carrière aussi bien que sa vie privée sont mal connues. D'abord apprenti chez l'imprimeur parisien Antoine Augereau (mort en 1534), qui aurait taillé des poinçons pour des caractères romains, il travaille ensuite chez Pierre Haultin et chez les Chevallon avant de s'inst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-garamond/#i_11689

GIGOUX JEAN-FRANÇOIS (1806-1894)

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 364 mots

Élève de Gros, le peintre Jean-François Gigoux fut aussi un lithographe célèbre et le pionnier de l'illustration romantique ; dans son atelier, il forma de nombreux disciples, qui comprirent la leçon d'une double carrière : de peintre au Salon, d'illustrateur dans la presse et le livre. Gigoux est en effet l'un des premiers artistes à avoir pris conscience de l'avenir du métier d'illustrateur, dév […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-gigoux/#i_11689

GRAVELOT HUBERT FRANÇOIS BOURGUIGNON dit (1699-1773)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 319 mots

Parmi les maîtres de l'illustration qui font la gloire du livre français au xviii e siècle, Gravelot occupe une place de choix. Né à Paris, il eut une jeunesse assez aventureuse, marquée par un voyage à Saint-Domingue où son père l'avait envoyé pour réfréner un peu ses débordements. Rentré en Europe, il s'établit d'abord à Londres en 1732, et c'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravelot/#i_11689

GRAVEURS SUR BOIS ROMANTIQUES

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

La gravure sur bois de bout a été importée en France par un graveur anglais, Charles Thompson. Appelé par Ambroise Firmin Didot en 1817, il forma un atelier avec des compatriotes et, peu à peu, des disciples français, et suscita rapidement une émulation sur place avec des graveurs concurrents, comme Brevière à Rouen ou Durouchail à Paris. Tout au long de la période romantique, le rôle des graveurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graveurs-sur-bois-romantiques/#i_11689

HEURES LIVRE D'

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 914 mots
  •  • 1 média

Vers la fin du Moyen Âge se manifeste le besoin d'un livre rendant accessible aux laïcs certains éléments du bréviaire utilisé par les prêtres. D'après ce modèle liturgique s'est développé lentement pendant le xiv e  siècle un livre de dévotions privées qui reprend le rôle antérieur du psautier. Ces livres d'heures se sont surtout répandus en Fran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-d-heures/#i_11689

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Relecture des sources et diversité des interprétations »  : […] L'évolution de la critique des sources se transforme parfois en une nouvelle forme d'histoire. La codicologie par exemple, discipline à la terminologie ignorée avant les années 1940, étudie les techniques de fabrication et les divers accidents qui ont pu affecter les codex médiévaux. Qu'elle soit quantitative ou qualitative, l'étude se fait dans une perspective d'histoire culturelle puisqu'elle r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-sources-et-methodes-de-l-histoire/#i_11689

ILIAZD (1894-1975)

  • Écrit par 
  • Régis GAYRAUD
  •  • 949 mots

Iliazd, de son vrai nom Ilia Mikhaïlovitch Zdanevitch, connu comme éditeur de bibliophilie, mais aussi comme poète et critique d'art, est né le 21 mars 1894 à Tiflis, dans une famille mixte polonaise et géorgienne de russification récente. Ces origines complexes et son enfance à Tiflis, cité cosmopolite où se mêlaient l'Orient et l'Occident, expliquent peut-être son adhésion à une conception total […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iliazd/#i_11689

ILLUSTRATION

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN, 
  • Constance MORÉTEAU
  •  • 9 160 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Fortunes d'un mot »  : […] En 1931 paraissait L'Art du livre en France des origines à nos jours , par Frantz Calot, Louis-Marie Michon et Paul Augoulvent ; en 1984, L'Illustration. Histoire d'un art , par Michel Melot : ce glissement de titres, pour traiter du même sujet à un demi-siècle d'intervalle, est très significatif. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illustration/#i_11689

IMPRIMERIE

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI, 
  • Jean-Pierre DRÈGE, 
  • Henri-Jean MARTIN
  • , Universalis
  •  • 14 457 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Émergence du livre moderne »  : […] C'est dans ce climat que les grands imprimeurs humanistes, et notamment ceux de la famille des Estienne, se firent les initiateurs des mises en texte modernes. Leur influence se manifeste d'abord dans la présentation des pages de titre. Aux titres enrobés dans des formules pompeuses et insérés dans des décors gravés sur bois qui caractérisent la production de Josse Bade ou même de Froben à Bâle s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imprimerie/#i_11689

IMPRIMERIE À CARACTÈRES MOBILES

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 197 mots

En Occident, au milieu du xv e  siècle, Johann Gensfleisch, dit Gutenberg (entre 1394 et 1400-1468), invente l'imprimerie à caractères mobiles en alliage métallique. L'originalité de sa démarche est de s'appuyer sur des techniques existantes, avec l'aide de collaborateurs qui amènent leurs compétences et le financement : les poinçons des orfèvres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imprimerie-a-caracteres-mobiles/#i_11689

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 017 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les Saldjoukides (XIe et XIIe s.) »  : […] En tant qu'esclaves militaires, les Turcs firent tôt leur apparition dans l'empire arabo-islamique. Les premiers États turco-islamiques ne se constituèrent cependant qu'à partir de la fin du x e  siècle (ce sont essentiellement les Qarakhanides, les Ghaznévides et, plus tard, les Saldjoukides). Les Saldjoukides, sunnites, s'installèrent à Bagdad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_11689

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les mondes graphiques  »  : […] L'esthétique dominante du Père Castor a alors été contestée par l'arrivée des illustrateurs italiens et anglais de Delpire et de l'École des loisirs, et surtout par les albums de Tomi Ungerer, seul illustrateur français à avoir obtenu en 1998 le prix Hans Christian Andersen, sorte de prix Nobel de la littérature de jeunesse que le romancier René Guillot reçut lui aussi en 1964. Plus radicale, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-pour-la-jeunesse/#i_11689

JOB JACQUES MARIE GASTON ONFROY DE BRÉVILLE dit (1858-1931)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 1 022 mots

Né à Bar-le-Duc, Jacques de Bréville commence à signer Job dès son enfance crayonneuse au collège Stanislas. D'un milieu familial peu ouvert à la République naissante, il hérite d'une pensée conservatrice qui le fait adhérer à la Ligue de la patrie française anti-dreyfusienne et rechercher les amitiés de Caran d'Ache, Forain ou Albert Guillaume sans cependant engager comme ceux-ci son crayon dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/job-jacques-marie-gaston-onfroy-de-breville-dit/#i_11689

JUDAÏSME - L'art juif

  • Écrit par 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 6 855 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge : les manuscrits à peinture »  : […] Le livre manuscrit avait un rôle fondamental dans la survie et l'épanouissement de la tradition juive . Assurant la sauvegarde de la langue sacrée, véhicule unique de tout l'héritage religieux, scientifique et littéraire, le livre fabriqué à la main, libre des contraintes sociales qui souvent entravèrent le développement des arts majeurs, devint aussi le support privilégié des aspirations esthétiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-l-art-juif/#i_11689

KEEPSAKE

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 308 mots

Livre de luxe, sans aucune valeur utilitaire, mais de présentation très soignée et de contenu très anodin, que les Anglais offraient comme étrennes. Keepsake signifie : objet donné pour être gardé en souvenir. La vogue en fut lancée vers 1820 et correspond à l'époque romantique. Cette mode remplaçait celle du Taschenbuch allemand (livre de poche), simp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keepsake/#i_11689

KOBERGER ANTON (1445 env.-1513)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 147 mots
  •  • 2 médias

L'imprimeur et l'éditeur le plus important d'Allemagne de la fin du xv e  siècle. Ses publications faites à Nuremberg donnèrent à la gravure sur bois un essor extraordinaire. Les ouvrages les plus célèbres sortis de ses presses, le Schatzbehalter (1491) et la Weltchronik ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-koberger/#i_11689

LA PROSE DU TRANSSIBÉRIEN ET DE LA PETITE JEHANNE DE FRANCE, Blaise Cendrars - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un poème peint »  : […] C'est à Paris que naît l'idée d'un « Premier livre simultané », entre la fin de 1912 et le début de 1913, dans un milieu de peintres et de poètes liés à l'avant-garde. Ce livre d'une pièce, déplié et non paginé, articule dans un même espace l'esprit nouveau des voyages poétiques continentaux et les débats contemporains du cubisme et du simultanéisme, sans négliger, pour un poète suisse attentif a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-prose-du-transsiberien-et-de-la-petite-jehanne-de-france/#i_11689

LECTURE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Martine POULAIN
  •  • 10 498 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apparition du « codex » »  : […] L'apparition du codex – le livre en cahiers – et la généralisation de l'usage du parchemin aux premiers siècles de notre ère ne modifièrent nullement les habitudes. Aussi saint Augustin s'étonne-t-il, dans ses Confessions , de voir saint Ambroise lire à voix muette, contrairement aux usages : « Lisait-il, ses yeux couraient sur la page dont son esprit p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/#i_11689

LE GRAND ATELIER - CHEMINS DE L'ART EN EUROPE, Ve-XVIIIe SIÈCLE (dir.R. Recht) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éléonore FOURNIÉ
  •  • 1 055 mots

Publié à la suite de l'exposition Le Grand Atelier. Chemins de l'art en Europe, V e -XVIII e   siècle , organisée au palais des Beaux-Arts de Bruxelles par Europalia, du 5 octobre 2007 au 20 janvier 2008, cet ouvrage ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-grand-atelier-chemins-de-l-art-en-europe-ve-xviiie-siecle/#i_11689

LES ROYAUMES ANGLO-SAXONS (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 116 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un art insulaire »  : […] Une page fameuse des É vangiles d’Echternach exprime à la perfection l’essence de l’art anglo-saxon dans ses premiers siècles . Elle montre un personnage assis, de face, présentant un livre ouvert qui porte les premiers mots du texte latin du Livre de Matthieu . Si l’on oublie un instant le visage, les mains et les pieds, on est sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-royaumes-anglo-saxons-exposition/#i_11689

GUTENBERG JOHANNES GENSFLEISCH dit (entre 1394 et 1400-1468)

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN
  •  • 909 mots
  •  • 1 média

Johannes Gensfleisch – dit Gutenberg du nom d'une maison que sa famille possédait, Zu guten Bergen , à la Bonne-Montagne – est né à Mayence. Son père, un patricien, était sans doute négociant en draps. On ne sait rien de sa jeunesse. Il lui fallut en tout cas quitter sa ville natale en 1428 à la suite d'une r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gutenberg/#i_11689

LITHOGRAPHIE ROMANTIQUE

  • Écrit par 
  • Ségolène LE MEN
  •  • 1 018 mots

À la différence des procédés de gravure dits « en creux » (pour le métal) et « en relief » (pour le bois), la lithographie est un procédé « à plat ». Le dessin est tracé à l'encre grasse sur la pierre lithographique, un fin calcaire bavarois, très poreux, laquelle est ensuite humidifiée et enduite d'encre d'imprimerie : l'encre ne se dépose alors que sur les surfaces dessinées, car elle est repous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithographie-romantique/#i_11689

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 930 mots

Dans le chapitre « La révolution de l'imprimé et ses effets »  : […] Advint ensuite le bouleversement majeur d'ordre technique que constitue l'apparition de l'imprimé à la fin du xv e  siècle. Cette Révolution du livre (Roger Chartier) a transformé toute l'économie culturelle. Elle a bouleversé le temps de fabrication et la disponibilité des textes : là où il fallait des mois pour réaliser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-du-texte-a-l-oeuvre/#i_11689

LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Le littéraire et le social »  : […] Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les études littéraires connaissent un profond renouvellement, avec le New Criticism et le structuralisme, qui opposent à l'histoire littéraire des méthodes d'analyse interne du texte, proclamé autonome. Parallèlement se développent des approches sociologiques des phénomènes littéraires, qui s'intéressent aux conditions sociales de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-sociologie-de-la-litterature/#i_11689

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIIe s.

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 7 651 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Littérature et société : la formation d’un espace public »  : […] L’évolution de la littérature est, plus qu’à aucune autre époque précédente, étroitement liée à celle de la société et des pratiques sociales . La production de livres augmente considérablement à partir de 1720 et plus encore après 1760. La publication de livres qui appartiennent au domaine des sciences et des arts est encore plus significative, d’autant qu’elle s’effectue au détriment des livres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviiie-s/#i_11689

LIVRES EN BOUCHE (exposition)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 966 mots

La Bibliothèque nationale de France a présenté cinq siècles d'art culinaire français dans les salons de la bibliothèque de l'Arsenal du 21 novembre 2001 au 17 février 2002. Lieu prédestiné, puisqu'il y a plus de deux siècles, Antoine-René de Voyer d'Argenson, marquis de Paulmy, alors maître de céans, diplomate et ministre, grand bibliophile du siècle des Lumières, inspira à un ancien jésuite, Le G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livres-en-bouche/#i_11689

LIVRES EN BRODERIE. RELIURES FRANÇAISES DU MOYEN ÂGE À NOS JOURS (exposition)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 1 350 mots

L'exposition Livres en broderie (30 novembre 1995-24 mars 1996) et le catalogue qui l'accompagnait furent une révélation pour tous. En effet, aucune étude ni aucune recherche n'avaient jamais auparavant été consacrées aux reliures brodées. Le fait que cette manifestation ait pris place dans le cadre historique de la bibliothèque de l'Arsenal ajouta à la portée de l'événement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livres-en-broderie-reliures-francaises-du-moyen-age-a-nos-jours/#i_11689

MANUSCRITS - La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 193 mots

Dans le chapitre « Édition et transcription des manuscrits »  : […] Le déchiffrement des manuscrits est fixé dans une transcription qui pourra, le cas échéant, être publiée. Le choix d'une méthode de transcription est donc souvent lié à un projet éditorial, mais il dépend surtout du type de manuscrit étudié. S'agissant d'écriture, et non de texte, la transcription doit impérativement se faire aussi fidèle que possible aux caractéristiques du manuscrit en rendant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-la-critique-genetique/#i_11689

MANUSCRITS - Le patrimoine écrit

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 7 509 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le silicium pour la communication, le papier pour la conservation »  : […] La conversion de l'ancien patrimoine papier en patrimoine numérique pose encore de nombreux problèmes. L'opération de numérisation elle-même représente une tâche considérable : il faudra des dizaines d'années, à un rythme accéléré, et avec des dispositifs massifs, pour numériser les centaines de milliards de pages qui composent le fonds de notre tradition écrite. D'autre part, en passant de l'obje […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-le-patrimoine-ecrit/#i_11689

MARCHAND PIERRE (1939-2002)

  • Écrit par 
  • Claude COMBET
  •  • 753 mots

Né le 17 novembre 1939 à Bouin en Vendée, Pierre Marchand a commencé à travailler très jeune, d'abord en se louant comme ouvrier agricole avec son père, puis comme mousse sur les chantiers navals de Nantes. Dès le collège, il se passionne pour les premiers livres de poche. Monté à Paris, il est apprenti typographe à l'imprimerie Blanchard, puis part en 1959 en Algérie, pour vingt-sept mois. En 196 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-marchand/#i_11689

MARTIN HENRI-JEAN (1924-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Dominique MELLOT
  •  • 1 198 mots

Par sa riche expérience, sa curiosité et son charisme, par ses recherches et publications, par l'enseignement et les encouragements qu'il a prodigués à des générations d'étudiants et de chercheurs, Henri-Jean Martin a été l'une des figures marquantes des sciences humaines, de l'historiographie française et du monde du livre et des bibliothèques au cours du demi-siècle écoulé. Fondateur de l'histo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-jean-martin/#i_11689

MARTIN PIERRE-LUCIEN (1913-1985)

  • Écrit par 
  • Jean TOULET
  •  • 1 159 mots

Contrairement à ses grands prédécesseurs – Marius-Michel s'est fait connaître par ses prises de position doctrinales, Legrain et Bonet furent des décorateurs non praticiens –, le relieur d'art Pierre-Lucien Martin est d'abord un homme de métier. Métier qu'il a appris à l'École Estienne, métier qu'il a exercé longtemps comme ouvrier ici ou là jusqu'en 1940, puis comme artisan pendant une dizaine d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lucien-martin/#i_11689

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 22 370 mots

Dans le chapitre « L'homme qui lit »  : […] Le premier fondement du rapport de l'homme médiéval au texte qu'il lit est à la fois matériel et psychologique : il appartient à l'histoire du livre en tant que tel. On peut le situer dans les trois ou quatre premiers siècles de l'ère chrétienne, quand le codex , « livre » formé par la réunion de cahiers de parchemin, remplace le volumen , manuscrit en f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-pensee-medievale/#i_11689

MOYEN ÂGE - Les universités médiévales

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 2 180 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vie littéraire et culture »  : […] L'université n'était pas, comme les anciennes écoles épiscopales ou monastiques, un simple organe de préparation aux fonctions cléricales. Des jeunes gens qui se pressaient dans les facultés des arts, seul un petit nombre se destinait à la théologie. Dès le xiv e  siècle, les marchands de Florence envoyaient leurs fils compléter à l'université le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-les-universites-medievales/#i_11689

OTCHAKOVSKY-LAURENS PAUL (1944-2018)

  • Écrit par 
  • Christine GENIN
  •  • 865 mots

La disparition brutale de Paul Otchakovsky-Laurens, le 2 janvier 2018, à Marie-Galante (Guadeloupe) a mis en évidence la place importante et singulière qu’il occupait à la tête des éditions P.O.L, qu’il avait créées, dans l’histoire récente de l’édition et de la littérature. Son amicale constance et son engagement esthétique, à contre-courant des exigences de reconnaissance éphémère, ont été unani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-otchakovsky-laurens/#i_11689

PÄCHT OTTO (1902-1988)

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 2 814 mots

Dans le chapitre « Le livre comme objet d'étude »  : […] Otto Pächt exploita, en effet, systématiquement les gisements des grands manuscrits à peintures, à Paris, dans les fonds de la Bibliothèque nationale, à Londres, dans ceux de la Bodleian Library (il publia en collaboration avec Jonathan Alexander trois volumes d'inventaire, de 1966 à 1973), à Vienne bien sûr, dans les réserves de la Bibliothèque nationale. Ici, il relança l'entreprise, qu'avait in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-pacht/#i_11689

PEINTURE - Les techniques

  • Écrit par 
  • Marie MATHELIN, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Jean RUDEL, 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 13 202 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Kakemono et makimono »  : […] « Il faut remarquer que kakemono et makimono sont des termes typiquement japonais qui doivent être utilisés exclusivement pour des rouleaux japonais. Il est difficile de comprendre pourquoi de nombreux auteurs occidentaux persistent à utiliser ces termes japonais à propos de rouleaux chinois. Le fait que kakemono et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-techniques/#i_11689

PEINTURE ET POÉSIE. LE DIALOGUE PAR LE LIVRE (Y. Peyré) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 1 010 mots

Une fois n'est pas coutume, c'est un livre qui a donné naissance à une exposition, présentée successivement à Cambridge, à Lyon, à Paris (chapelle de la Sorbonne, du 27 mars au 29 juin 2002) puis à la New York Public Library (2006). L'ouvrage d'Yves Peyré, écrivain et directeur de la bibliothèque littéraire Jacques-Doucet, apporte un nouvel éclairage sur ces livres de rencontre entre peintres et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-et-poesie-le-dialogue-par-le-livre/#i_11689

PIATTI CELESTINO (1922-2007)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 776 mots

Né à Wangen, près de Zurich, Celestino Piatti suit les cours de l'École des arts et métiers de Zurich tout en faisant son apprentissage auprès d'un graphiste. Ses études achevées, il entre dans un atelier d'art graphique de Bâle. En 1948, il crée sa propre agence et organise des campagnes publicitaires, réalise des affiches, des annonces, des illustrations, des mises en pages de revues, des emball […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celestino-piatti/#i_11689

PLAGIAT

  • Écrit par 
  • Hélène MAUREL-INDART
  •  • 5 722 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Plagiat et contrefaçon »  : […] Le plagiat a longtemps bénéficié de l’indifférence des juges. Une longue tradition répugnait à attribuer aux créations intellectuelles une valeur économique. En outre, les juristes ont éprouvé une grande difficulté à concevoir une propriété relative à une œuvre immatérielle. La terminologie juridique a longtemps hésité avant de se fixer, entre plagiat et contrefaçon. Jusqu’à la loi de 1957 sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plagiat/#i_11689

PLANTIN CHRISTOPHE (1520 env.-1589)

  • Écrit par 
  • Albert LABARRE
  •  • 512 mots

Né à Saint-Avertin, une bourgade près de Tours, Plantin, s'est fixé vers 1540 à Caen, où il apprend le métier d'imprimeur et de relieur chez Robert Macé ; il y épouse Jeanne (de la) Rivière en 1545 ou 1546. Après un séjour à Paris, Plantin s'installe à Anvers en 1549 comme artisan du cuir : confection de reliures, coffrets, cassettes, écrins, étuis. Ayant eu l'épaule cassée en 1555, il doit change […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christophe-plantin/#i_11689

RELIURE

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER, 
  • Jacques GUIGNARD
  •  • 8 857 mots
  •  • 1 média

À l'époque du magazine et du livre de poche, abandonnés sitôt que lus, il est difficile de réaliser à quel point, pendant des siècles, le besoin s'est fait sentir de protéger le manuscrit d'abord, plus tard la chose imprimée. C'est l'objet de la reliure (du latin ligare, religare , « attacher »). Elle est une technique et s'affirme comme un art si l'extérieur du livre est dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reliure/#i_11689

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les arts graphiques et le livre illustré »  : […] Une place de choix doit être faite, au contraire, aux arts graphiques. On pouvait les traiter plus librement que les arts « majeurs ». Le retour à Rembrandt et à Dürer, la gloire de Piranèse, en qui les romantiques anglais et français découvrent et exaltent l'auteur des Prisons , l'exemple initiateur de Goya sont à l'origine d'un renouveau de l' eau-forte. Autour des aquafort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_11689

SÉRIE DES BEATUS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 735 mots

776-786 Le moine Beatus de Liebana, moine du monastère de Santo Toribio de Liebana dans les monts Cantabriques, rédige son Commentaire sur l'Apocalypse en douze livres. 798 Mort de Beatus de Liebana. Outre la rédaction du Commentaire sur l'Apocalypse , il avait participé activement à la querelle ado […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serie-des-reperes-chronologiques/#i_11689

SERIZAWA KEISUKE (1895-1984)

  • Écrit par 
  • Christine SHIMIZU
  •  • 925 mots

Nommé en 1956 par le gouvernement japonais Trésor national vivant dans le domaine de la teinture, Serizawa a su redonner à cet art traditionnel une nouvelle vie en puisant son inspiration dans les arts populaires japonais et en utilisant de nouveaux supports. Yanagi Sōetsu, théoricien du mouvement pour la renaissance des arts populaires au Japon, a vanté ses « œuvres empreintes de modestie et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serizawa/#i_11689

STÈLES, Victor Segalen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves KIRCHNER
  •  • 914 mots

Dans le chapitre « Un livre-monument »  : […] Une telle minutie ne peut se concevoir sans une recherche équivalente d'ordre bibliophilique proche des préoccupations d'un Mallarmé. En s'inspirant particulièrement de la stèle nestorienne de Sian, Victor Segalen s'occupe lui-même, à Pékin, de l'édition du volume. Il paraît le 13 août 1912 et contient 48 poèmes. La seconde édition, publiée en 1914 aux éditions Crès, en comportera 64, chiffre corr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steles/#i_11689

TÉRIADE (1897-1983)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 735 mots

Efstratios Eleftheriades — Tériade — occupe une place de premier plan parmi les grands éditeurs d'art du xx e  siècle. Né à Mytilène (l'ancienne Lesbos), où il revient régulièrement, il en conserve, sa vie durant, une orientation résolument méditerranéenne ; il se forme à partir de 1915 au contact de la bohème parisienne puis, plus spécifiquement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teriade/#i_11689

TRANSFERTS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Michel ESPAGNE
  •  • 4 517 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mémoires culturelles »  : […] La théorie des transferts culturels trouve de nombreux terrains d’application. L’un d’entre eux est l’histoire du livre. En effet, même lorsqu’il n’y a pas déplacement de médiateurs, les livres qui circulent peuvent permettre la constitution d’une référence étrangère. Certaines bibliothèques comme celle de Göttingen depuis le xviii e  siècle se so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transferts-culturels/#i_11689

TYPOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 589 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La prototypographie »  : […] Le procédé de reproduction par pressage de lettres mobiles, mis au point vers 1445 à Mayence par Gutenberg, s'accompagne de la création d'un moule à fondre les caractères qui assure leur multiplication et leur remplacement. L'imprimerie concurrence dès lors la copie manuelle des codex réalisée dans les monastères. Vers 1449, pour l'impression de la Bible à 42 lignes, Gutenberg déploie un appareil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typographie/#i_11689

VÉRARD ANTOINE (1450?-? 1519)

  • Écrit par 
  • Albert LABARRE
  •  • 206 mots

Les origines d'Antoine Vérard, qui sont peut-être tourangelles, demeurent mal connues. Après avoir dirigé un atelier où l'on calligraphiait et enluminait des manuscrits de luxe, il fait imprimer des livres où l'illustration tient une place essentielle ; des exemplaires de dédicace, sur parchemin, sont richement enluminés. Son activité d'éditeur parisien s'étend de 1485 à sans doute 1512 ; sa bouti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-verard/#i_11689

VOX SAMUEL THÉODORE MONOD dit MAXIMILIEN (1894-1974)

  • Écrit par 
  • Michel MARION
  •  • 575 mots

Éditeur et typographe français né à Condé-sur-Noireau (Calvados). Théodore Monod, dit Maximilien Vox, fut tout jeune attiré par les arts graphiques et se consacra d'abord à la gravure. À peine âgé de vingt ans, il expose au Salon des humoristes, à Paris. Après la Première Guerre mondiale, il continue sa carrière artistique, expose en divers salons, dont le Salon d'automne, ses peintures et ses gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vox-samuel-theodore-monod-dit-maximilien/#i_11689

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean TOULET, Henri-Jean MARTIN, Jacques-Alexandre BRETON, « LIVRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/

haut de page

Encyclopædia Universalis - Contact - Mentions légales - Consentement RGPD

Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis

©2019 Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.