MAGHRÉBINES LITTÉRATURES

MAGHREB - Littératures maghrébines

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Christiane CHAULET ACHOUR, 
  • André MANDOUZE
  •  • 14 264 mots
  •  • 3 médias

À ce que la géographie arabe nomme poétiquement le Maghreb (al-Maḡrib) et qui apparaît dans l'histoire sous les désignations fluctuantes de Libye, d'Afrique ou de Berbérie correspond une aire linguistique et culturelle qui, à travers les siècles, a vu un terroir primitif se recouvrir d'alluvions d'origines passablement diverses. L'originalité de ce complexe vi […] Lire la suite

AMROUCHE JEAN (1906-1962)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots

Jean el-Mouhouv Amrouche est né à Ighil-Ali (Petite Kabylie). Peu de temps après sa naissance, sa famille, christianisée et francisée, émigre à Tunis. Après des études au collège Alaoui de cette ville, Jean Amrouche est reçu à l'École normale supérieure de Saint-Cloud ; il devient ensuite professeur à Sousse, puis à Bône et à Tunis. De 1934 à 1939, il collabore aux Cahiers de Barbarie (par des ét […] Lire la suite

AMROUCHE TAOS (1913-1976)

  • Écrit par 
  • Jacqueline ARNAUD
  •  • 1 189 mots

Sœur de l'écrivain Jean Amrouche, Taos Amrouche appartient à la Petite Kabylie, par son père, à la Grande Kabylie, par sa mère. Mais les hasards de l'histoire qui voulut que ses parents, en échange d'une bonne instruction française, fussent amenés à adopter le christianisme, puis la nationalité française, la firent naître à Tunis où les siens s'étaient exilés pour fuir l'exil intérieur au pays mêm […] Lire la suite

APULÉE (125-env. 180)

  • Écrit par 
  • Simone VIARRE
  •  • 1 344 mots

Écrivain et philosophe néo-platonicien du ii e  siècle, Apulée est surtout connu comme l'auteur d'un roman d'aventures à tendances philosophiques intitulé L'Âne d'or ou Métamorphoses . […] Lire la suite

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 287 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le choix de la langue »  : […] Mais dans quelle langue écrire ? La question est importante. Si elle n'a plus de nos jours la même acuité, elle est cependant loin d'être résolue. L'écrivain moderne se trouve placé face à un choix essentiel non dénué, d'ailleurs, d'implications idéologiques : écrire en arabe littéral ou dialectal. Si l'on veut exprimer le réel, n'est-il pas légitime, surtout dans les dialogues, d'utiliser l'idiom […] Lire la suite

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les œuvres »  : […] L'œuvre est immense ; le biographe d'Augustin, Possidius, se demande si « un seul homme pourrait tout lire et tout connaître » : 113 traités, certains de dimensions considérables comme La Cité de Dieu , le De Trinitate  ; 218  Lettres , plus de 500 Sermons nous ont été conservés. Les dimensions mêmes d''une telle œuvre, sa variété ne permettent qu'une présentation schématique. Il est évident que […] Lire la suite

BEN JELLOUN TAHAR (1944- )

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 550 mots

Écrivain marocain de langue française, originaire de Fès (ville dont son œuvre explore la topographie mythique), Tahar Ben Jelloun a soutenu une thèse de psychiatrie sociale, dont il a tiré un essai sur la misère morale et sexuelle des immigrés maghrébins, La Plus Haute des S olitudes (1977). Venu à la littérature dans la mouvance de la revue Souffles , qui liait la critique de la situation maro […] Lire la suite

BENCHENEB LES

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 584 mots

Famille algérienne qui a contribué à enrichir la culture arabe et à faire connaître à l'Occident le patrimoine arabo-islamique. Muḥammad Bencheneb (1869-1929) est né à Médéa (Algérie). Il fait ses études à l'École normale d'instituteurs d'Alger-Bouzaréa, avant de s'inscrire à l'École des lettres d'Alger. Bencheneb bénéficie de ce fait de la culture française qui enrichit une solide formation arabe […] Lire la suite

BERBÈRES

  • Écrit par 
  • Salem CHAKER, 
  • Lionel GALAND, 
  • Paulette GALAND-PERNET
  •  • 7 634 mots

Dans le chapitre « La tradition »  : […] Il faut continuer à employer un pluriel – « les littératures berbères » –, car les particularismes linguistiques régionaux subsistent. On ne dit pas « la littérature romane », on distingue « la littérature française », « la littérature espagnole », etc. Et on est encore loin d'une langue littéraire qu'utiliseraient tous les berbérophones. Il faut aussi poser le problème de la notion de « littératu […] Lire la suite

BOUDJEDRA RACHID (1941- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 444 mots

Écrivain algérien d'expression française et arabe né le 5 septembre 1941 à Aïn Beïda (Algérie). Rachid Boudjedra est élevé dans la tradition musulmane en Algérie et en Tunisie, puis effectue des études en Espagne, en Algérie et à Paris où il obtient un diplôme de philosophie à la Sorbonne. Il enseigne cette discipline à Paris, puis à Rabat (Maroc), et devient conseiller pour le ministère algérie […] Lire la suite

CHOURAQUI ANDRÉ (1917-2007)

  • Écrit par 
  • Marc LEBOUCHER
  •  • 983 mots

C'est l'Algérie qui voit naître André Chouraqui le 11 août 1917 à Aïn-Témouchent, non loin d'Oran. Issu d'une famille de la bourgeoisie juive, il sera profondément marqué par l'Afrique du Nord de l'époque, le monde séfarade, la familiarité quotidienne avec la culture et la langue arabes, avec aussi son lot d'incompréhensions. Comme il l'écrira plus tard dans La Reconnaissance (1992), cet univers […] Lire la suite

CHRAÏBI DRISS (1926-2007)

  • Écrit par 
  • Mustapha BENCHEIKH LATMANI
  •  • 832 mots

Écrivain marocain francophone, Driss Chraïbi, est né en 1926 à Mazagan, actuelle El Jadida. Fils d'un commerçant aisé d'origine fassie, il entreprend ses études au lycée français de Casablanca. Le baccalauréat obtenu, il part pour Paris où il entame un cycle supérieur en chimie. Il commence sa carrière comme ingénieur mais, lecteur insatiable, il se défie des sciences qui, à ses yeux, détournent […] Lire la suite

CYPRIEN DE CARTHAGE (200 env.-258)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 950 mots

Dans le chapitre « Un témoin privilégié de la Tradition »  : […] Cyprien est un écrivain clair, formé aux règles de la rhétorique classique ; sa langue a déjà les caractéristiques du « latin chrétien ». Son œuvre la plus importante est le recueil des Epistulae , ses Lettres (quatre-vingt-une, dont seize de ses correspondants), document de première valeur pour l'histoire de l'Église du iii e siècle : épiscopat, liturgie, baptême, eucharistie ( Ep. , lxiii ), v […] Lire la suite

DAOUD KAMEL (1970- )

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 1 007 mots
  •  • 1 média

Kamel Daoud est né le 17 juin 1970 à Mostaganem, dans la partie occidentale de l’Algérie. Il appartient à ce qu’on peut considérer comme la nouvelle génération d’écrivains francophones algériens. La caractéristique de celle-ci est de ne plus se sentir directement reliée à la guerre d’indépendance, qui s’est terminée en 1962. Ce qui n’est évidemment pas une manière d’en contester l’importance, mais […] Lire la suite

DIB MOHAMMED (1920-2003)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 834 mots

Mohammed Dib a traversé toute l'histoire de la littérature algérienne de langue française, et il y occupe une place particulière et éminente. Il appartient d'abord au courant réaliste de la première génération d'auteurs maghrébins, qui veut témoigner contre la situation coloniale. Mais son œuvre évolue vite et donne une place plus large aux jeux de l'imaginaire, avant d'aboutir, dans les années 19 […] Lire la suite

DJAOUT TAHAR (1954-1993)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 637 mots

Victime le 26 mai 1993 d'un attentat — deux balles dans la tête, tirées à bout portant, —, l'écrivain algérien Tahar Djaout est mort le 2 juin à Alger. Son décès a suscité la plus grande consternation : journaliste à l'hebdomadaire Algérie-Actualité , puis rédacteur en chef de Ruptures , qu'il avait contribué à fonder au début de 1993, il était resté étranger aux cercles du pouvoir d'État et manif […] Lire la suite

DJEBAR ASSIA (1936-2015)

  • Écrit par 
  • Alison RICE
  •  • 1 223 mots
  •  • 1 média

Née Fatma Zohra Imalhayène le 30 juin 1936 à Cherchell, à l'ouest d'Alger, l'écrivain de langue française Assia Djebar adopte son pseudonyme lors de la publication de son premier roman, La Soif , en 1957, alors qu'elle n'a pas encore vingt ans. Dans les années qui suivent, elle va mener à bien une œuvre impressionnante, couronnée par de nombreux prix littéraires internationaux – notamment le pr […] Lire la suite

FRANCOPHONES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Marc MOURA
  •  • 7 230 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Quelle identité culturelle ? »  : […] Hors d’Europe, les littératures francophones relèvent de la « francophonie d’implantation » issue de l’expansion coloniale de la France ou appartenant à des zones de rayonnement culturel. Pour ces littératures en contact avec une ou plusieurs autres littératures écrites dans un ou plusieurs autres idiomes, le questionnement identitaire et linguistique est au cœur de la création, d’autant que les d […] Lire la suite

IBN AL-QĀḌĪ (1553-1616)

  • Écrit par 
  • Mostafa Ibrahim MORGAN
  •  • 162 mots

Historien, jurisconsulte et grand mathématicien maghrébin, Shihāb al-dīn Abū l-‘Abbās, dit al-Qāḍī, fit ses études auprès d'‘Abd al-Waḥid al-Sighil Māsī, le célèbre mufti du Maroc, et d'Aḥmad Bābā al-Sūdānī. Il fut investi de la judicature de la ville de Salā. À l'âge de trente-quatre ans, il entreprit un voyage en Orient, mais son navire fut assailli par les chrétiens ; Ibn al-Qāḍī passa onze moi […] Lire la suite

IBN BAṬṬŪṬA (1304-1368 ou 1377)

  • Écrit par 
  • André MIQUEL
  •  • 1 200 mots

Écrivain de langue arabe et l'un des plus grands voyageurs de tous les temps, Ibn Baṭṭūṭa est l'auteur d'un récit de voyage ( Ri ḥ la ) qui, par l'ampleur du champ parcouru et les qualités du récit, constitue une des œuvres de la littérature universelle ( Ri ḥ la , édition et traduction française par C. Defrémery et B. R. Sanguinetti, 4 vol., 1853-1859 ; réédition, avec préface et notes par V. Mon […] Lire la suite

IBN KHALDŪN (1332-1406)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 2 113 mots

En ce xiv e  siècle ( viii e de l'hégire), les rivalités dynastiques déchirent le Maghreb. La Reconquista chrétienne entreprend de mettre un terme au destin d'al-Andalus presque réduit à la gloire de Grenade. L'Orient arabe subit la terrible invasion de Tīmūr Lang et connaîtra bientôt la puissance ottomane, déjà lancée vers l'Europe. L'empire d' Islam vacille et nie dans l'impuissance le rêve de […] Lire la suite

IBN RASHĪQ (1000-1063 ou 1070)

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH
  •  • 484 mots

Poète et théoricien de la poésie qui se range parmi les hommes de lettres les plus célèbres de la littérature arabe. Originaire de Msila, bourgade de la région de Constantine, Ibn Rashīq Abū ‘Ali Ḥasan, pour parfaire ses études, se rend à Kairouan, alors métropole culturelle importante où fleurit une brillante école littéraire. En même temps qu'il reçoit l'enseignement de grands maîtres, il est in […] Lire la suite

IBN ṬUFAYL ABŪ BAKR MUḤAMMAD (déb. XIIe s.-1185/86)

  • Écrit par 
  • Abdelkader BEN CHEHIDA
  •  • 1 378 mots

Né à Wādi Ash (Guadix) et mort à Marrakech, Abū Bakr Muḥammad Ibn Ṭufayl, contemporain et disciple indirect d'Ibn Bādjdja (Avempace), appartient, selon les historiens, à la génération qui précède celle d'Ibn Rushd (Averroès). Descendant de la célèbre famille arabe de Kays, il s'est illustré par ses talents d'homme politique, de savant et de philosophe. Il exerça auprès du souverain almohade Abū Ya […] Lire la suite

KABYLES

  • Écrit par 
  • M'Barek REDJALA, 
  • Bouziane SEMMOUD
  •  • 6 336 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La langue et la littérature kabyles »  : […] La langue kabyle est le dialecte berbère parlé par le plus grand nombre de berbérophones en Algérie. Dans les montagnes on ne connaît pas d'autre mode d'expression quotidien, et dans les villes comme Alger, Constantine, Sétif, Béjaia et Annaba, peuplées pour moitié de Kabyles, elle est employée au foyer et accessoirement dans la rue. Mais elle n'est ni écrite ni enseignée. Jusqu'à la seconde moit […] Lire la suite

KHAIR-EDDINE MOHAMMED (1941- )

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 758 mots

Mohammed Khaïr-Eddine est resté l'enfant du Sud marocain : il y est né en 1941, à Tafraout, dans une famille berbère dont le père, commerçant, était installé à Casablanca. Son imaginaire et toute son œuvre sont gouvernés par le souvenir passionné des paysages et de la civilisation de son enfance, qu'il a dû quitter pour aller étudier à Casablanca. En 1960, il est engagé par la Sécurité sociale ma […] Lire la suite

KHATIBI ABDELKÉBIR (1938-2009)

  • Écrit par 
  • Mustapha BENCHEIKH LATMANI
  •  • 745 mots

L' écrivain marocain Abdelkébir Khatibi est né le 11 février 1938 à El Jadida (ex-Mazagan) le jour même de la fête de l'Aïd el-Kébir, ce qui explique le prénom qu'il porte. Il est le deuxième fils d'une famille composée de trois garçons et deux filles. Son père, un lettré originaire de Fès, d'abord imam de mosquée (celui qui dirige la prière), se convertit au négoce et s'installe dans les années 1 […] Lire la suite

LEFTAH MOHAMED (1946-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 130 mots

Romancier marocain. Après avoir fait ses études à Casablanca, il s'oriente vers une carrière scientifique qui le conduit à venir étudier à Paris, dans une école d'ingénieur des travaux publics. Revenu au Maroc en 1972, il devient bientôt journaliste littéraire au Matin du Sahara et au Temps du Maroc . Sa carrière littéraire commence dans les années 1990 et s'affirme avec le roman Demoiselles de […] Lire la suite

MADANĪ AḤMAD TAWFIQ AL- (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 550 mots

Historien et homme d'État algérien, né en Tunisie ; il a fait ses études supérieures à al-Zaytūna de 1913 à 1915. Al-Madanī prend part au mouvement nationaliste tunisien à ses débuts et compte parmi les fondateurs du parti du Destour. Exilé en Algérie en 1924, il milite avec les ulémas algériens. Rédacteur politique de la revue Al-Shihāb (1931), rédacteur en chef d' Al-Basā'ir , secrétaire perman […] Lire la suite

MEDDEB ABDELWAHAB (1946-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots

Écrivain et philosophe franco-tunisien, Abdelwahab Meddeb est né en 1946 à Tunis, dans une famille conservatrice et pieuse. Après trois années à l’université de Tunis, il suit des études de lettres et d’histoire de l’art à l’université Paris-Sorbonne. À partir de 1967, il s’établit à Paris. De 1974 à 1987, il est conseiller littéraire et directeur éditorial des éditions Sindbad. Là, il fait tradu […] Lire la suite

MEMMI ALBERT (1920- )

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 547 mots

Si toute l'œuvre d'Albert Memmi vise à approfondir et à théoriser les notions d'« identité », d'« aliénation », de « dépendance », c'est parce qu'il les a d'abord rencontrées en réfléchissant sur lui-même et sur sa situation au monde. Né à Tunis à l'époque coloniale, dans une famille juive de langue maternelle arabe, formé à l'école et dans la culture françaises, Albert Memmi s'est trouvé au point […] Lire la suite

MESSADI MAḤMŪD (1911-2004)

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 233 mots

Tunisien, agrégé d'arabe, rédacteur en chef de la revue Al-Mabāḥith (1944-1947), secrétaire général de l'Union générale des travailleurs tunisiens (1948-1953), ministre de l'Éducation nationale (1958), Maḥmūd Māṣadī (Messadi) est ensuite devenu inspecteur général de l'enseignement. Māṣadī publia en 1955 une pièce écrite quinze ans auparavant, Le Barrage ( Al-Sadd ), qui fut saluée comme un chef- […] Lire la suite

MIMOUNI RACHID (1945-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 645 mots

Né le 20 novembre 1945 à Boudouaou, à 30 kilomètres d'Alger, dans une famille de petits paysans, Rachid Mimouni obtient une licence de chimie, puis se consacre à son métier d'enseignant dans une école de commerce d'Alger. Son premier roman, Le printemps n'en sera que plus beau (1978), publié en Algérie, raconte, dans une construction élaborée, une histoire d'amour et de mort située à la veille d […] Lire la suite

NEDJMA, Kateb Yacine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 873 mots
  •  • 1 média

Dès sa publication, en 1956, en pleine guerre d'Algérie, Nedjma s'est imposé comme le roman fondateur de la littérature algérienne moderne. Écrit pour l'essentiel avant le 1 er  novembre 1954, date du déclenchement de l'insurrection, il a été lu comme une somme sur l'Algérie colonisée annonçant sa nécessaire libération. Kateb Yacine (1929-1989) devait souligner lui-même qu' « il s'agissait à l'é […] Lire la suite

POSTCOLONIALES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Vers le « tout-monde » »  : […] La même évolution s'est produite au Maghreb. Une première génération d'écrivains francophones (Mouloud Feraoun, Mohammed Dib, Mouloud Mammeri en Algérie ; Driss Chraïbi au Maroc) publie dans la mouvance des combats de libération nationale, pour un public extérieur qu'il fallait sensibiliser à la cause de l'indépendance. L'inscription aux programmes scolaires les a rendus familiers aux jeunes élèv […] Lire la suite

ROY JULES (1907-2000)

  • Écrit par 
  • Guy DUGAS
  •  • 679 mots

Né en Algérie le 22 octobre 1907 dans une famille de paysans concessionnaires dans la Mitidja dès 1854, Jules Roy, déchiré par une bâtardise qui lui fut tardivement révélée, fut à l'adolescence pris entre deux vocations contradictoires – l'action et l'aventure d'une part, la contemplation d'autre part. Ce qui en fit dans un premier temps un séminariste, plus tard un militaire. Du séminaire à la ca […] Lire la suite

SANSAL BOUALEM (1949- )

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 1 059 mots
  •  • 1 média

Né le 15 octobre 1949 à Theniet el Had (Algérie), Boualem Sansal a vécu une partie de son enfance dans le quartier Belcourt d’Alger, un trait commun avec Albert Camus. L’écrivain n’a évoqué ces faits que tardivement, dans son sixième roman, Rue Darwin (2011). Malgré le caractère très exubérant et apparemment extroverti de son écriture, il était resté très discret sur ses origines familiales, et […] Lire la suite

SEFRIOUI AHMED (1915-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 153 mots

Écrivain marocain. Surnommé le « Loti marocain », Ahmed Sefrioui inaugure, avec Albert Memmi et Driss Chraïbi, la littérature marocaine d'expression française. Le Chapelet d'ambre , recueil de contes et de nouvelles publié en 1949, reçoit le grand prix littéraire du Maroc, un prix ordinairement réservé aux écrivains français mais que le roi Mohammed VI lui remettra une seconde fois un demi-siècl […] Lire la suite

SÉNAC JEAN (1926-1973)

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 354 mots

« La poésie ne peut avoir de répit ni se limiter à ses circonstances » (Jean Sénac, Avant-corps ). Pour Sénac, d'essentielles circonstances lient la poésie à l'amour — « ... l'humble déraison d'ajuster à l'orgasme / le souffle même des mots   » (« Premier poème iliaque », Avant-corps ) —, en même temps qu'à la lutte politique : Ce soir nous déclarons l'Algérie terre ouverte Avec ses montagnes et s […] Lire la suite

TERTULLIEN (155 env.-env. 225)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude FREDOUILLE
  •  • 3 943 mots

Tertullien est né et a vécu à Carthage, dans une période déterminante pour l'histoire de la civilisation occidentale, à l'articulation exacte de deux mentalités qui s'affrontent encore, mais dont il devait être le premier à tenter la synthèse. Né païen, d'éducation et de formation païennes, cultivé, curieux, inquiet de tempérament, il occupe une place particulièrement importante dans l'histoire d […] Lire la suite

THÉÂTRES DU MONDE - Le théâtre dans le monde arabe

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 4 295 mots

Dans le chapitre « Le théâtre du Boulevard »  : […] Le succès d'al-Qabbānī suscita des vocations chez beaucoup de Libanais, de Syriens et d'Égyptiens des deux sexes qui formèrent une dizaine de troupes pendant la première moitié du xx e  siècle. Le théâtre, autrefois frappé de discrédit, acquit ses lettres de noblesse : on vit monter sur les planches un avocat, ‘Abd ar-Raḥmān Rushdī, et le fils d'un pacha, Yūsuf Wahbī. La diversité des goûts du pub […] Lire la suite

YACINE KATEB (1929-1989)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 952 mots
  •  • 1 média

« Ni les Numides ni les Barbaresques n'ont enfanté en paix dans leur patrie. Ils nous la laissent vierge dans un désert ennemi, tandis que se succèdent les colonisateurs, les prétendants sans titre et sans amour. » Les principales œuvres de Kateb Yacine, Nedjma , Le Polygone éclaté , Le Cercle des représailles tentent précisément de répondre à ce mal historique par le biais d'un univers violemme […] Lire la suite


Affichage 

Assia Djebar

Assia Djebar

photographie

Dans son œuvre littéraire, Assia Djebar a donné une parole aux femmes du Maghreb 

Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Corbis

Afficher

Boualem Sansal

Boualem Sansal

photographie

Boualem Sansal fit une entrée fracassante en littérature avec Le Serment des barbares Depuis, son imagination narrative continue de surprendre, comme on le voit avec 2084 La fin du monde, réécriture de 1984, de George Orwell  

Crédits : Arne Dedert/ dpa/ Corbis

Afficher

Kateb Yacine

Kateb Yacine

photographie

La publication de Nedjma, en 1956, de Kateb Yacine marque une date dans l'histoire de la littérature maghrébine de langue française 

Crédits : Keystone-France/ Gamma-Keystone via Getty Images

Afficher

Assia Djebar

Assia Djebar
Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Corbis

photographie

Boualem Sansal

Boualem Sansal
Crédits : Arne Dedert/ dpa/ Corbis

photographie

Kateb Yacine

Kateb Yacine
Crédits : Keystone-France/ Gamma-Keystone via Getty Images

photographie