CELTIQUES LITTÉRATURES

ARTHURIEN CYCLE

  • Écrit par 
  • Cedric E. PICKFORD
  •  • 5 689 mots
  •  • 1 média

Il est convenu d'appeler « cycle arthurien » une série d'œuvres qui, à partir du ix e  siècle, présentèrent l'histoire de la Grande-Bretagne et les aventures de sa classe noble et guerrière à l'époque d'un roi moins historique que légendaire et qui s'appelait Arthur. Le « cycle » n'est donc pas l'œuvre d'un seul auteur, mais celle de nombreuses générations d'écrivains qui n'ont cessé d'ajouter au […] […] Lire la suite

BARDE

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H
  •  • 491 mots

Suivant l'étymologie, barde signifie « qui pose, qui établit la louange ». Et telle est bien la fonction du barde dans l'Antiquité celtique. Mais le droit ou le devoir de dispenser la louange implique aussi la possibilité contraire, celle du blâme. La meilleure définition antique nous est offerte par les écrivains grecs Diodore de Sicile et Strabon, qui parlent, au i er  siècle, d'un passé encore […] […] Lire la suite

BRANDAN ou BRENDAN VOYAGE DE SAINT

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 311 mots

La navigation prend une place privilégiée parmi les voyages spirituels : la mer, c'est l'aventure pleine de dangers mystérieux aux confins du réel et de l'imaginaire. Dès la fin de l'Antiquité, les philosophes stoïciens qui commentent allégoriquement Homère font de l' Odyssée une ascèse, une purification progressive de l'âme vers sa patrie. En chrétienté, la faveur vient au genre sous l'effet de […] […] Lire la suite

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 826 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La mythologie »  : […] La mythologie gauloise ne nous est connue, dans les sources antiques, que par des bribes : témoignages et réminiscences parfois mal interprétés par les écrivains anciens. Les Grecs parlent, assez vaguement, du passage d'Héraklès à Alésia et de son union avec la fille d'un roi Bretannos, Celtine, qui lui donne un fils, Celtos (ou Galatès), éponyme de la race celtique. Tite-Live, plus précis, évoqu […] […] Lire la suite

IRLANDE

  • Écrit par 
  • David GREENE, 
  • Pierre JOANNON
  •  • 16 195 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le temps des filid »  : […] Depuis les temps les plus reculés, la littérature irlandaise fut une littérature aristocratique, l'apanage d'une classe professionnelle, les filid (au singulier fili , prophète, conteur). On a suggéré avec beaucoup de vraisemblance que fili , brithem (juge), senchaid (historien) et druí (druide) appartenaient à la même classe privilégiée. Le druide fut évincé par le clergé chrétien, mais il es […] […] Lire la suite

LUG(US), irl. LUG

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H
  •  • 436 mots

Désignant l'équivalent de Mercure dans le schéma religieux de César, le théonyme gaulois Lug(us) est attesté : par le toponyme latinisé Lugu-dunum (« forteresse de Lugus »), dont on connaît une quinzaine d'exemplaires — les principaux sont Lyon (Rhône), Laon (Aisne), Laudun (Gard), Loudun (Vienne), Loudon (Sarthe), Leiden (Pays-Bas) ; par le pluriel Lugoves (« les [trois] Lugus ») dans deux insc […] […] Lire la suite

MACPHERSON JAMES (1736-1796)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 668 mots

Né dans les Highlands d'Écosse, à Ruthven, James Macpherson fit d'abord ses études à King's College à Aberdeen, puis partit en 1755 dans l'intention de se préparer aux études pastorales : il y renonça peu après et rentra dans son village natal comme maître d'école. Il publia, en 1758, ses premiers vers, L'Homme des Highlands ( The Highlander ), qui n'eurent aucun écho. Deux années auparavant, Jer […] […] Lire la suite