PROLÉTARIENNE LITTÉRATURE

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 974 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Un courant symboliste en poésie »  : […] Dans le domaine de la poésie se rencontrent, entre les deux guerres, un courant symboliste, un peu tardivement éclos, enrichi de l'expérience des symbolistes français, allemands et russes, et une poésie à tendances sociales dont la naissance est favorisée par les conditions économiques particulièrement difficiles ainsi que par le rayonnement qu'exerçait la révolution d'Octobre. Le symbolisme avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_86419

ČANKAR IVAN (1876-1918)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 160 mots

On peut traduire Shakespeare, s'imprégner de Nietzsche et de Dostoïevski, laisser éclater un lyrisme toujours impatient, sans pour autant rester dans les rangs des néo-romantiques. Cankar en est la preuve : du poète « décadent » des Erotika a surgi un romancier et un dramaturge puissant, que l'on a considéré parfois comme le précurseur de la « littérature prolétarienne ». Contesté de son vivant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-cankar/#i_86419

FADEÏEV ALEXANDRE ALEXANDROVITCH (1901-1956)

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 643 mots

Secrétaire de l'Union des écrivains de 1939 à 1954, membre du comité central du Parti communiste de l'Union soviétique de 1939 à 1956 (XX e congrès) : la carrière politique et littéraire de Fadeïev se confond avec la période stalinienne. Son engagement politique est précoce : dès 1918, il entre au Parti bolchevik, puis prend part à la guerre civile jusqu'en 1921 ; il milite dans le Parti communi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-alexandrovitch-fadeiev/#i_86419

KATAÏEV IVAN IVANOVITCH (1902-1939)

  • Écrit par 
  • André RADIGUET
  •  • 252 mots

Issu d'une famille intellectuelle, Kataïev vit la Révolution et entre en littérature comme communiste : membre du Parti communiste dès 1919, il s'engage dans l'Armée rouge à dix-sept ans, fait des études d'économie et devient, en 1925, journaliste à la revue La Ville et la Campagne ( Gorod i derevnja ). Il se range d'abord dans le groupe des « écrivains prolétariens », puis devient membre du group […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-ivanovitch-kataiev/#i_86419

NOVOMESKY LACO (1904-1976)

  • Écrit par 
  • Pavel TIGRID
  •  • 1 113 mots

Né à Budapest dans une famille slovaque qui, en 1919, reviendra s'installer à Senica, en Slovaquie, peu après la création de la République tchécoslovaque, Laco Novomesky se destine à la carrière d'enseignant, mais il y renonce en raison de son caractère tourmenté : il se lance dans le journalisme et dans le tumulte des mouvements littéraires et sociaux. En 1925, il adhère au Parti communiste tch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laco-novomesky/#i_86419

POULAILLE HENRY (1896-1980)

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 697 mots

Fils d'un charpentier militant syndicaliste et d'une canneuse de chaises, Henry Poulaille occupe une place très particulière dans le monde des lettres françaises : celle de l'écrivain prolétarien, au même titre qu'un Tristan Rémy, un Marc Bernard ou un Louis Guilloux. Mais ce sont les conditions mêmes de la vie ouvrière qui décident de son existence et de sa carrière : orphelin à quatorze ans (son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-poulaille/#i_86419

RÉALISME SOCIALISTE

  • Écrit par 
  • John BERGER, 
  • Howard DANIEL, 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 3 530 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Historique et définitions »  : […] Le 23 avril 1932, un décret du comité central du Parti communiste avait « liquidé » officiellement tous les groupements d'artistes et d'écrivains existant en U.R.S.S., et institué des syndicats uniques rassemblant tous les praticiens dans le domaine des arts visuels, de la littérature et de la musique. L'appareil du parti possédait le contrôle effectif de tous les syndicats, et ces derniers étaien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-socialiste/#i_86419

REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 5 806 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La revue dans l'histoire littéraire »  : […] Ces principales caractéristiques permettent de comprendre l'importance du rôle joué par les revues dans la vie littéraire (et intellectuelle) depuis plus d'un siècle. Importance d'abord pour l'histoire littéraire : « toute l'histoire des lettres et des idées y est écrite au jour le jour », soulignaient en 1924 Maurice Caillaud et Charles Forot au terme d'une enquête auprès d'environ soixante-dix c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-litteraires/#i_86419

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 103 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature de la révolution »  : […] Trois ans de guerre civile consomment la rupture avec le passé. La majorité des écrivains connus, en particulier les prosateurs réalistes, liés à la gauche libérale ou révolutionnaire (Bounine, Kouprine, Léonide Andréïev, et même Gorki), voient dans le coup d'État de Lénine la ruine des espoirs démocratiques nés de la révolution de février. La plupart émigrent, beaucoup de façon définitive. Au con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_86419

SEIFERT JAROSLAV (1901-1986)

  • Écrit par 
  • Vladimir PESKA
  •  • 833 mots

Nul autre poète tchèque ne personnifie mieux les destinées de la poésie et de la nation tchèques depuis la libération de 1918 que Jaroslav Seifert : pendant plus de soixante ans, il est l'un des plus grands créateurs de verbe poétique, un témoin incorruptible, un porte-parole fidèle. Jaroslav Seifert était l'enfant d'un quartier populaire de Prague : son premier recueil, Město v slzách , 1920 ( La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jaroslav-seifert/#i_86419

SOVIÉTIQUES UNION DES ÉCRIVAINS

  • Écrit par 
  • Alexis BERELOWITCH
  •  • 659 mots
  •  • 1 média

Le Parti communiste d'U.R.S.S. a toujours accordé une extrême importance à la littérature, secteur essentiel de la lutte idéologique. Ce n'est toutefois qu'en 1925 que le comité central estima que le parti devait soutenir les écrivains prolétariens communistes, tout en refusant l'hégémonie d'un groupement d'écrivains quel qu'il fût. Un changement qualitatif s'opère en 1932 avec la décision de diss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-des-ecrivains-sovietiques/#i_86419