ORALE LITTÉRATURE

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une civilisation de l'oralité »  : […] Les littératures traditionnelles d'Afrique s'inscrivent toutes dans une civilisation de l'oralité, ce qui n'implique ni ignorance ni exclusion de l'écriture. Cela veut dire que, même lorsqu'elle laisse des traces écrites, la littérature traditionnelle n'est pas faite pour être consommée à la lecture, mais pour être récitée sans support, en présence directe d'un auditoire, afin d'assurer la cohésio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-litteratures/#i_42433

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Problèmes contemporains »  : […] Résultat des efforts critiques et des rencontres théoriques, l'anthropologie moderne représente une force de réflexion vers laquelle se tournent de nombreuses disciplines, car c'est bien là son nouveau paradoxe que d'avoir recentré son objet et affirmé sa perspective holiste en décloisonnant les domaines habituels et en optant pour l' interdisciplinarité. Les travaux actuels s'orientent tous vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_42433

ARABE (MONDE) - Langue

  • Écrit par 
  • David COHEN
  •  • 9 436 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Tableau socio-linguistique du monde arabe »  : […] La situation linguistique dans le monde arabophone est donc complexe. On note toujours une coexistence « horizontale » de divers parlers (parfois juxtaposés à l'intérieur d'un centre unique), qu'on pourrait opposer à la coexistence « verticale » chez le même sujet d'un dialecte et d'une langue littéraire qui peut être très distincte. Naturellement, comme partout, pour le dialecte comme pour la la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-langue/#i_42433

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 287 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La prose »  : […] Le discours critique sur la prose arabe classique est semble-t-il à reformuler. Soutenu par une conception des études littéraires dominée par un esprit historiciste, ce discours, surtout dans sa version orientaliste, ne s'est guère intéressé aux problèmes théoriques que pose ce mode d'écriture. En effet, il est resté tributaire, peu ou prou, des grandes lignes tracées en 1927 par l'article de l'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_42433

BERBÈRES

  • Écrit par 
  • Salem CHAKER, 
  • Lionel GALAND, 
  • Paulette GALAND-PERNET
  •  • 7 634 mots

Dans le chapitre « La tradition »  : […] Il faut continuer à employer un pluriel – « les littératures berbères » –, car les particularismes linguistiques régionaux subsistent. On ne dit pas « la littérature romane », on distingue « la littérature française », « la littérature espagnole », etc. Et on est encore loin d'une langue littéraire qu'utiliseraient tous les berbérophones. Il faut aussi poser le problème de la notion de « littératu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berberes/#i_42433

CALAME-GRIAULE GENEVIÈVE (1924-2013)

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE
  •  • 813 mots
  •  • 1 média

L’ethnologue Geneviève Calame-Griaule est née à Paris le 19 novembre 1924 . Fille du célèbre ethnologue africaniste Marcel Griaule, elle doit son double nom à son mariage avec le musicologue et violoniste Blaise Calame, en 1952. C’est sous la houlette de ce père admiré que s’est déroulée sa formation universitaire, avec, d’une part, un cursus de lettres classiques qui aboutit à une agrégation de g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genevieve-calame-griaule/#i_42433

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Littératures celtiques »  : […] Tous les pays celtiques ont connu, dans la première période attestée, de petits royaumes indépendants, où des princes entretenaient chacun un poète professionnel. Ce type de société aristocratique demandait au lettré des poèmes héroïques, ou des sagas mettant en valeur la gloire de la famille princière. Ce matériau littéraire devait se transmettre oralement : c'est par contact ou échange avec la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celtes/#i_42433

CHANT, poésie

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 418 mots

Nom donné à chacune des divisions que comporte, suivant une tradition codifiée à l'époque alexandrine, un poème épique ou didactique. Les critiques alexandrins ont partagé chacune des deux épopées homériques en vingt-quatre « rhapsodies » qu'ils ont désignées par les vingt-quatre lettres de l'alphabet grec. Il est tentant de penser que ces unités en recouvrent d'autres plus anciennes : chaque chan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-poesie/#i_42433

CONTE

  • Écrit par 
  • Bernadette BRICOUT
  •  • 5 800 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'un conte populaire ? »  : […] Si le terme de conte présente, dans la littérature, des acceptions multiples et des frontières indécises, trois critères suffisent à le définir en tant que récit ethnographique : son oralité, la fixité relative de sa forme et le fait qu'il s'agit d'un récit de fiction. Le conte populaire s'inscrit d'abord dans ce vaste champ qu'en 1881 Paul Sébillot baptise, d'une expression paradoxale, «   littér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conte/#i_42433

CONTES DE L'ENFANCE ET DU FOYER, Jakob et Wilhelm Grimm - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian HELMREICH
  •  • 1 096 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Reconstitution ou adaptation ? »  : […] Cette parenté explique le statut ambigu des textes présentés par les Grimm. Comme leurs précurseurs, ils mêlent indistinctement des textes de tradition orale et des textes d'origine littéraire. Un certain nombre de leurs contes dérivent d'ailleurs de ceux de Perrault et de M me  d'Aulnoy. Mais les frères Grimm choisissent de donner à l'ensemble de leurs textes une forme de simplicité qui reflétait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contes-de-l-enfance-et-du-foyer/#i_42433

CONTES DE FÉES

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 397 mots

Récits de voie orale, souvent antérieurs à la civilisation latine ou grecque et se retrouvant sous forme d'adaptations dans la littérature écrite. L'expression contes de fées est plus spécialement réservée aux récits qui comportent l'intervention d'êtres surnaturels du sexe féminin, doués de pouvoirs merveilleux, bons ou mauvais. Les fées tiendraient leur nom des Parques, divinités de second ordre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contes-de-fees/#i_42433

CONTES DE MA MÈRE L'OYE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 813 mots

Au xvii e siècle, cette expression, comme celle de contes de Peau d'Âne, est synonyme de contes de fées. Le titre d'un conte particulièrement connu (ici, celui de Berthe au grand pied , autrement dit celui de La Reine Pédauque , pourvue, comme son nom l'indique, de pattes d'oie) sert de dénomination générique pour désigner l'ensemble de ces récits. Autres synonymes significatifs que l'on découvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contes-de-ma-mere-l-oye/#i_42433

COUTÉ GASTON (1880-1911)

  • Écrit par 
  • Guy BELOUET
  •  • 448 mots

Poète « mineur » puisque chansonnier montmartrois, Gaston Couté, né à Beaugency sur la frange beauceronne, mort à trente et un ans dans un hôpital parisien, de la misère et de tous les excès qui ont dévoré sa santé, fut un vrai poète maudit et un authentique créateur. Moins connu qu'Aristide Bruant (il n'eut pas son Toulouse-Lautrec) son aîné, bien qu'une plaque signale son nom aux visiteurs de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-coute/#i_42433

EXEMPLUM

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 818 mots

Outre le sens habituel d'« exemple », le mot latin exemplum désigne une ressource de la rhétorique utile à qui veut susciter la persuasion. Aristote rapproche l'exemple, qui repose sur une inférence implicite, (raisonnement inductif) du syllogisme incomplet (déductif) ; après lui, la rhétorique latine (Cicéron, Quintilien, Valère Maxime) distingue le signe (preuve matérielle), l'argument (raisonn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exemplum/#i_42433

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les genres »  : […] En guise de définition – et en raison du fait qu'il est si difficile de définir le folklore –, les savants de l'ère postérieure se sont souvent contentés d'énumérer les différents genres de celui-ci. De toute manière, la question du classement se pose de façon urgente à qui entreprend un manuel de folklore ; mais on n'y a répondu jusqu'à présent qu'empiriquement et au prix de pis-aller. La solutio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_42433

FORMULETTES

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 1 702 mots

Une formulette n'est pas seulement une petite formule, une « expression plus ou moins consacrée qu'il convient de prononcer en certaines circonstances » (Littré). Dans cette acception plus précise, c'est un terme technique qui désigne à présent une réalité qui relève du folklore et de la littérature pour la jeunesse. La tradition orale populaire constituait une véritable littérature pour enfants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formulettes/#i_42433

FU [FOU], genre littéraire chinois

  • Écrit par 
  • Yves HERVOUET
  •  • 1 603 mots

Dans le chapitre « Les antécédents »  : […] Le terme de fu a, dans la langue chinoise ancienne, des significations très diverses qu'il importe de définir pour comprendre quel genre littéraire il désigne. Les sens primitifs, voisins les uns des autres, sont : « recueillir », « prendre », « fixer un impôt », « impôt », « corvée ». Mais, peut-être par confusion avec un mot quasi homophone, le terme a aussi dès l'Antiquité signifié « distribue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fu-fou-genre-litteraire-chinois/#i_42433

GNOMIQUE POÉSIE

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 268 mots

Mettre en vers des sentences, des maximes ou des préceptes moraux sert avant tout leur mémorisation, mais leur attrait esthétique ainsi augmenté doit contribuer à leur meilleure propagation. Aussi la poésie gnomique existe-t-elle depuis toujours. Elle est très présente dans la littérature orale, les proverbes rimés et rythmés en relèvent aussi. Le premier et le plus illustre auteur du genre est in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-gnomique/#i_42433

HAÏTIENS POÈTES

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 1 098 mots
  •  • 1 média

Quand Haïti devint indépendante, le 1 er janvier 1804, après des années de guerre de libération (1791-1803), la France, puissance coloniale, battue sur le terrain militaire et chassée du territoire, laissa derrière elle un cadeau empoisonné : sa langue. Alors que l'État haïtien émerge avec ses structures militaires et foncières, les classes dirigeantes et l'élite intellectuelle, nourries de valeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poetes-haitiens/#i_42433

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Proche du mythe, l'épopée chante l'histoire d'une tradition, un complexe de représentations sociales, politiques, religieuses, un code moral, une esthétique. À travers le récit des épreuves et des hauts faits d'un héros ou d'une héroïne, elle met en lumière un monde total, une réalité vivante, un savoir sur le monde. Dans le procès de communication et de transmission, les sociétés « traditionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_42433

HINDĪ LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Nicole BALBIR, 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 8 340 mots

Dans le chapitre « Littérature populaire et théâtre »  : […] À côté d'une littérature essentiellement élitiste par son expression et ses thèmes se développe une littérature populaire, en partie orale. L'introduction de l'imprimerie au xix e  siècle a permis d'en fixer une partie par écrit. Elle est abondante dans les langues régionales, notamment en rājasthāni, braj, avadhi, maithili, bhojpuri sous forme de ballades, chansons, contes et drames. Il existe a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-hindi/#i_42433

HOMÈRE

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER, 
  • Gabriel GERMAIN, 
  • Michel WORONOFF
  •  • 12 022 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De la parole à l'écrit »  : […] Homère, lui (dont l'archéologie ne peut rien nous apprendre directement), a-t-il écrit ? Entendons : a-t-il disposé de l'écriture, ne serait-ce que par personne interposée ? Au début du xx e  siècle, on tendait à le nier. Aujourd'hui, où l'on a un certain nombre de raisons pour placer la composition de L'Iliade vers le milieu du viii e  siècle, on n'y voit plus d'impossibilité. H. T. Wade-Gery ( T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere/#i_42433

KALEVALA

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 3 258 mots

Dans le chapitre « Elias Lönnrot »  : […] Lorsque la Finlande, après son rattachement à la Russie, en 1809, commence à entrevoir son émancipation, son premier réflexe nationaliste est de tourner les yeux vers son trésor populaire. La démarche avait été faite dès le xviii e  siècle par H. Porthan et K. Ganander, mais le mouvement est réellement lancé par Zachris Topelius, le père du grand écrivain, en 1823, lorsqu'il publie le premier recu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalevala/#i_42433

KURDES

  • Écrit par 
  • Thomas BOIS, 
  • Hamit BOZARSLAN, 
  • Christiane MORE, 
  • Éric ROULEAU
  •  • 16 400 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Littérature orale et populaire »  : […] Au contraire des lettrés qui négligeaient souvent leur langue nationale, le peuple, analphabète, prenait son plaisir à écouter les conteurs ( çîrokbêj ) qui mettaient tout leur art et toute leur âme à raconter anecdotes ou récits satiriques, pleins d'humour, contes merveilleux, fables animalières, où toutes les bêtes de la création donnent aux hommes de salutaires leçons. De leur côté, les dengbê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurdes/#i_42433

LETTONIE

  • Écrit par 
  • J. A. ANDRUPS, 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 8 200 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La littérature »  : […] Après une exubérante floraison de chants populaires, la domination allemande qui s'étend sur la Lettonie au xiii e  siècle, la conversion et la germanisation des habitants empêchèrent l'évolution normale de la littérature à partir de ce tuf initial. Il s'ensuivit que la littérature lettone ultérieure, qui demeura pratiquement orale jusqu'au xix e  siècle, apparaît comme une tentative de pallier ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettonie/#i_42433

INSPIRATION (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Luc BRISSON
  •  • 2 323 mots

Dans le chapitre « Inspiration et compétence poétique »  : […] Cette conception de l'inspiration poétique diffère sur des points essentiels de celle que s'en font les poètes anciens eux-mêmes. En effet, les poètes associent traditionnellement l'inspiration à la connaissance, et se montrent très conscients de l'importance de l'art, de l'aspect technique qui intervient dans leur travail. Cela dit, on gardera toujours en mémoire le fait que, dans le cadre d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inspiration/#i_42433

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

  • Écrit par 
  • Alain VIALA
  •  • 6 930 mots

Dans le chapitre « L'emprise des situations orales »  : […] Dans l'Antiquité grecque, l'art verbal est dominé par des pratiques orales et des usages en situation : ainsi le théâtre associé aux fêtes civiques, la poésie de Pindare aux Jeux, celle d'Anacréon aux réunions de sociabilité ; la poésie homérique elle-même prenait place dans de tels cadres. Dans tous ces cas, il s'agit de glorifier l'instant présent (la fête, le banquet, la réunion) en l'inscriva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-du-texte-a-l-oeuvre/#i_42433

LITTÉRATURE - La littérature comparée

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 11 123 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'étude des motifs »  : […] Le motif est un élément concret, qui s'oppose à l'abstraction et à la généralité du thème. C'est ainsi que le peintre Basil Hallward, dans le roman d'Oscar Wilde Le Portrait de Dorian Gray (1891), pouvait présenter Dorian Gray à lord Henry comme « un motif artistique ». Il va être le sujet de toutes ses toiles, même de celles dont il est apparemment absent. Ou plutôt, il sera toujours là, même s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/#i_42433

LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 7 689 mots

Dans le chapitre « L'inconscient pour l'inconscient »  : […] Un léger retour en arrière nous conduit à prendre en considération une autre ligne des investigations de Freud en matière d'art. Sonder les grandes œuvres avec les outils de la psychanalyse donne parfois des informations sur l'esprit humain, plus particulièrement sur des constantes du comportement et des usages si fréquents, si répandus dans les différentes sociétés qu'on ne sait plus très bien di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-psychanalyse/#i_42433

MADAGASCAR

  • Écrit par 
  • Marie Pierre BALLARIN, 
  • Chantal BLANC-PAMARD, 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Bakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANA, 
  • Paul LE BOURDIEC, 
  • David RASAMUEL
  • , Universalis
  •  • 35 096 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une civilisation originale »  : […] À la fin du xviii e  siècle, la civilisation malgache connaît son plein épanouissement. Les ressources alimentaires sont, avant tout, le riz, mais aussi le manioc et la patate apportés vraisemblablement par les Portugais, ainsi que la banane, le taro et les pois de terre. Le bœuf (zébu) est élevé comme capital et comme animal de sacrifice. La pêche dans les rivières et les rizières (le poisson ti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madagascar/#i_42433

MAGHREB - Littératures maghrébines

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Christiane CHAULET ACHOUR, 
  • André MANDOUZE
  •  • 14 264 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Littérature d'imagination et littérature populaire »  : […] Par littérature d'imagination, il faut exclusivement entendre la poésie. Elle a toujours été aimée et cultivée en ces pays mais sans jamais prétendre à une création originale. Le souvenir des grands poètes d'Orient et d'Andalousie semble avoir jugulé tout esprit d'initiative. Or, le classicisme le plus contraignant règne sur toute la production arabe et il faudra attendre la seconde moitié du xx e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-litteratures-maghrebines/#i_42433

NÉPAL

  • Écrit par 
  • Gilles BÉGUIN, 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Luciano PETECH, 
  • Philippe RAMIREZ
  •  • 16 327 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les littératures du Népal »  : […] Les littératures de la trentaine d'ethnies qui peuplent le Népal se répartissent en deux groupes : les traditions orales des tribus et les littératures orales et écrites inspirées des modèles indiens et, accessoirement, tibétains. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepal/#i_42433

NORVÈGE

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  •  • 24 720 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les débuts, jusqu'à la Réforme »  : […] Les premiers documents « écrits » remontent au iv e  siècle de notre ère : ce sont les inscriptions runiques égaillées sur tout le territoire norvégien. Simplement commémoratives ou obscurément magiques, concises jusqu'à l'énigme ou hautement élaborées, elles témoignent par leur versification évoluée de l'existence d'une poésie primitive orale de qualité, faite sans doute de proverbes, d'énigmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norvege/#i_42433

OCCITANES LANGUE ET LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre BEC, 
  • Charles CAMPROUX, 
  • Philippe GARDY
  •  • 7 509 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Naissances et renaissances, nouvelles écritures »  : […] Au lendemain de la période révolutionnaire, les progrès de la francisation s'accélèrent dans l'ensemble des pays de langue d'oc. Ces progrès, qui concernent déjà toutes les couches de la société pendant la première moitié du xix e  siècle, vont être pour une bonne part à l'origine d'une double réaction devant le risque d'une disparition, à terme, des usages populaires de la langue. D'un côté, on a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-occitanes/#i_42433

ORALE TRADITION

  • Écrit par 
  • Pascal BOYER
  •  • 4 909 mots

Dans le chapitre « Textes et composition : la littérature orale »  : […] La plupart des méthodes et concepts élaborés dans l'étude de l'oralité ont pour origine les problèmes rencontrés par les ethnographes dans le domaine des productions littéraires traditionnelles. Cela pose d'emblée un problème essentiel : les objets qu'on regroupe sous l'expression de « littérature orale » – cette « littérature » allant des mythes d'origine aux aventures épiques ou à la poésie lyr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition-orale/#i_42433

PERFORMANCE, art

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 19 226 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Performance et narrativité »  : […] C'est au philosophe Jean-François Lyotard que revient le mérite d'avoir fait clairement la distinction, pour la première fois, entre les théories « performatives » – qui s'efforcent de justifier la science moderne et les divers développements de la technologie au xx e  siècle par des discours de « légitimation », axés sur des critères « positifs » de cohérence et de rentabilité – et les discours « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/performance-art/#i_42433

PROVERBES

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 3 126 mots

Les proverbes constituent le genre le plus paradoxal de la littérature orale. L'un des plus anciens, sans doute, mais aussi celui qui a le mieux résisté à l'érosion du temps. Difficile à cerner, investi comme il est, en amont, par les dictons, les lieux communs, les « expressions proverbiales » et les locutions populaires (savoureuses mais engagées dans les manières de dire du moment et vite viei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proverbes/#i_42433

QUÉBEC

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Henri ROUGIER, 
  • Antony SORON
  •  • 14 454 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Privilège de l'oralité »  : […] La poésie du Québec se parle autant qu'elle s'écrit. Les marques de l'oralité affleurent sous la trame de l'écriture poétique, et les poètes lisent leurs textes en public à l'occasion de vastes récitals : la Nuit de la poésie , qui s'est tenue en 1970 au théâtre Gésù de Montréal, a manifesté la généreuse complicité qui existe entre le public québécois et ses poètes. C'est ainsi que s'est perpétué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quebec/#i_42433

ROMANCERO

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 2 892 mots

Dans le chapitre « Le romancero, genre national espagnol »  : […] Il peut sembler étonnant qu'un simple patron métrique revête autant d'importance. En réalité, le romance est plus que cette forme : à travers ses métamorphoses, qu'il soit narratif ou lyrique (et c'est le mélange de ces deux qualités qui fait sa saveur particulière), qu'il soit long ou court, précieux ou débraillé, satirique ou amoureux, côtoyant le roman ou la chanson, il garde un même esprit, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romancero/#i_42433

SHUI HU ZHUAN [CHOUEI HOU TCHOUAN]

  • Écrit par 
  • Robert RUHLMANN
  •  • 3 712 mots

Dans le chapitre « Origines du « Shui hu zhuan » »  : […] Il existe un grand nombre de versions du Shui hu zhuan , assez différentes les unes des autres par la longueur et le style. Aucune ne remonte au-delà du xvi e  siècle, mais toutes se présentent comme des rééditions – modifiées, augmentées ou abrégées – d'un prototype commun, dont elles attribuent la composition à deux écrivains du xiv e  siècle, Shi Naian et Luo Guanzhong. On ne sait presque rien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shui-hu-zhuan-chouei-hou-tchouan/#i_42433

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 40 595 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La littérature orale »  : […] Bien que les documents sur la littérature turque orale de l'époque des Seldjoukides soient quasi inexistants, il est possible d'en reconstituer les traits dominants par recoupement, car on connaît la poésie des Turcs anciens grâce au dictionnaire turc-arabe de Mahmoud-al-Kachgârî (1072) et, plus tardivement, grâce aux premiers recueils manuscrits ottomans se rapportant aux siècles précédents. Ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turquie/#i_42433

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 526 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « La littérature orale »  : […] On relève au Vietnam l'existence d'une littérature populaire de transmission orale, qui peut être considérée comme une littérature purement vietnamienne, préchinoise. Elle ne cesse d'ailleurs de se développer malgré l'emprise économique et culturelle de la Chine durant les dix siècles de domination directe et les dix autres siècles d'indépendance nationale. Elle comporte trois grands chapitres : l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vietnam/#i_42433

XIAOSHUO [SIAO-CHOUO], genre littéraire chinois

  • Écrit par 
  • André LEVY
  •  • 1 600 mots

Dans le chapitre « Un genre oral de la littérature populaire »  : […] Duan Chengshi (mort en 863) rapporte le savoir étonnant d'un conteur de xiaoshuo de la ville (ou du marché) qu'il avait écouté vers 830. À Kaifeng, capitale des Song du Nord (960-1126), les xiaoshuo faisaient concurrence aux jiangshi , les narrateurs de récits historiques, et, tout au moins après le repli de la capitale à Hangzhou, aux conteurs bouddhisants. Aux xii - xiii e siècles, les conteu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xiaoshuo-siao-chouo-genre-litteraire-chinois/#i_42433