MORISQUE LITTÉRATURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les fastes des Arabes résidant en Espagne attirèrent dès le Moyen Âge l'attention et l'admiration des chrétiens de la Péninsule, qui imitèrent les usages et les costumes des Maures. Déjà le premier grand prosateur castillan, don Juan Manuel, montre, au xive siècle, sa connaissance du style de vie de ses voisins et son admiration certaine pour leur élégance et leur luxe ; son contemporain Juan Ruiz, archiprêtre de Hita, utilise lui aussi des mots arabes dans son Libro de buen amor. Pendant la dernière période du royaume de Grenade, la poésie populaire produisit les romances fronterizos, petites chansons de caractère informatif qui commentaient les événements de la frontière (d'où leur nom) et qui ne cachaient guère leur sympathie pour l'ennemi. Une fois pris le dernier rempart des Maures en Espagne, cette « maurophilie » gagna successivement deux genres différents. D'abord le roman L'Abencérage (Historia del Abencerraje y de la hermosa Jarifa), puis l'Inventario de Villegas, La Diana de Montemayor, l'Historia de las guerras de Granada, de Ginés Pérez de Hita, véritable anthologie de romances fronterizos ; ensuite la poésie lyrique, en provoquant la vogue des romances moriscos, qui furent l'une des coqueluches des poètes du romancero nuevo vers la fin du xvie siècle. Cette faveur du thème mauresque et plus spécialement grenadin gagna l'Europe entière et laissa ses traces dans la littérature française, de mademoiselle de Scudéry à Chateaubriand.

—  Daniel DEVOTO

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, universités de Buenos Aires et de Paris-Sorbonne, directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  MORISQUE LITTÉRATURE  » est également traité dans :

ABENCÉRAGE L'

  • Écrit par 
  • Charles Vincent AUBRUN
  •  • 785 mots

C'est une courte nouvelle d'aventures galantes et chevaleresques. La meilleure version qui nous en soit parvenue parut sous le titre de El Abencerraje dans un ouvrage de miscellanées littéraires, El Inventario (Medina del Campo, 1565, sous le nom d'Antonio de Villegas). Ce roman pastoral, qui connut partout un grand succès, répandit en Europe l'histoire de l'Abencérage. Avec les Guerres civiles […] Lire la suite

ROMANCERO

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 2 892 mots

Dans le chapitre « Romancero nuevo »  : […] Face aux romances viejos , composés d'éléments surtout traditionnels, chaque pièce du romancero nuevo est avant tout, même si elle est restée anonyme, l'expression directe d'un créateur individuel, et soumise à l'influence du mouvement littéraire, chose inconcevable pour un romance viejo. Ses premières manifestations sont plutôt l'œuvre de rimailleurs que de vrais poètes : en partant des romances […] Lire la suite

Pour citer l’article

Daniel DEVOTO, « MORISQUE LITTÉRATURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-morisque/