MEXICAINE LITTÉRATURE

AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

  • Écrit par 
  • Albert BENSOUSSAN, 
  • Michel BERVEILLER, 
  • François DELPRAT, 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 16 290 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Réinventer le merveilleux »  : […] Retrouver le plaisir du texte et l'exploration des sentiments, la quête de la beauté dans des atmosphères étranges, tels sont les objectifs que se sont fixés des écrivains mexicains tels que Sergio Pitol, avec El desfile del amor (1985, Parade d'amour ), Domar a la divina garza (1988, Mater la divine garce ), Mario Bellatín, avec El jardín de la señora Murakami (2001, Le Jardin de la dame M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-litterature-hispano-americaine/#i_86745

AZUELA MARIANO (1873-1952)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 378 mots

Avec Martín Luis Guzmán, Mariano Azuela est le plus illustre représentant de l'« indigénisme » mexicain. Ses premiers romans, à la manière de Zola, reflètent l'influence du naturalisme ( María Luisa , 1907), et il y dénonce avec âpreté les injustices sociales dont la réalité lui offre tant d'exemples, ainsi dans Les Ratés de la vie ( Los Fracasados , 1908) et Mala yerba (1909). Son célèbre roman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariano-azuela/#i_86745

CRUZ sor JUANA INÉS DE LA (1648-1695)

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile BÉNASSY
  •  • 554 mots

Juana Ramírez de Asbaje naît dans un village de Nouvelle-Espagne, le Mexique actuel, fille naturelle, reconnue, mais bientôt abandonnée par son père. Remarquablement douée, elle s'instruit seule avec passion grâce à la bibliothèque de son grand-père, fermier latiniste... À huit ans, elle fait des vers. Toute jeune fille, elle est dame d'honneur de la femme du vice-roi de México. Elle subit avec su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cruz-sor-juana-ines-de-la/#i_86745

DÍAZ MIRÓN SALVADOR (1853-1928)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 275 mots

Poète mexicain précurseur du modernisme, Díaz Mirón publie en 1886 un cahier de poésies qui a un retentissement dans toute l'Amérique latine. En 1889, Rubén Darío le salue pour son esprit libertaire et lui dédie en 1890 un Medallón dans sa nouvelle édition d' Azul . Díaz Mirón renie par la suite cette première époque lyrique, influencée par le romantisme de Byron et de Victor Hugo ; Sursum , A G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvador-diaz-miron/#i_86745

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 197 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « La recherche d’une identité »  : […] Les auteurs noirs et amérindiens, issus des deux populations les plus cruellement marquées par la colonisation européenne de l’Amérique, bénéficiaient alors d’une visibilité plus grande que leurs homologues latinos. Moins organisés politiquement, moins riches en termes de tradition littéraire, les Latinos constituaient une nébuleuse dont on découvrait seulement l’existence. Métisses issues de la r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_86745

FUENTES CARLOS (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 827 mots
  •  • 1 média

Présent sur tous les fronts de l'écriture – romans, nouvelles, théâtre, essais, journalisme –, Carlos Fuentes n'a jamais cessé, tout au long de son œuvre, de s'interroger sur le langage, le temps, l'histoire, la culture, l'éducation et les différentes formes de pouvoir. En 2002, il publie une sorte de bréviaire, Ce que je crois , dans lequel sont rassemblés par ordre alphabétique ses centres d'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-fuentes/#i_86745

GOROSTIZA MANUEL EDUARDO DE (1789-1851)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 313 mots

Poète, auteur dramatique mexicain de parents espagnols, Manuel Eduardo de Gorostiza participe à la guerre d'Indépendance de 1808 à 1812. Libéral exalté, il fréquente les célèbres réunions politiques et littéraires des cafés La Fontana de oro et La Cruz de Malta . Il publie ses premières poésies dans la Crónica científica y literaria en 1919 ; ses articles impétueux lui valent d'être exilé par Fe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-eduardo-de-gorostiza/#i_86745

GUTIÉRREZ NÁJERA MANUEL (1859-1895)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 310 mots

Poète mexicain, Gutiérrez Nájera est l'un des initiateurs du mouvement moderniste ; influencé par le poète espagnol G. A. Bécquer et par Musset dans l'élaboration de son lyrisme raffiné, il demeura fidèle à certains principes romantiques. À l'aise dans la tradition des octosyllabes et des endécasyllabes, il n'a pas renouvelé la métrique, mais il est plutôt un créateur d'images poétiques jaillissan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-gutierrez-najera/#i_86745

GUZMÁN MARTÍN LUIS (1887-1977)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 636 mots

Écrivain mexicain. Né à Chihuahua le 6 octobre 1887, Martín Luis Guzmán passe son enfance à Veracruz. Il est étudiant en droit à l'université de Mexico quand éclate la révolution de 1910 contre le régime de Porfirio Díaz, à laquelle il participe activement. Après l'assassinat de F. Madero en 1913, il rejoint Pancho Villa, caudillo des armées du Nord, dont il devient le secrétaire personnel . En 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-luis-guzman/#i_86745

LE BONHEUR DES FAMILLES (C. Fuentes) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 034 mots
  •  • 1 média

En 2002, dans Ce que je crois , ce glossaire où il formulait ses convictions, Carlos Fuentes , entre « Expérience » et « Faulkner », ouvrait une rubrique « Famille » : « Nous formions une heureuse famille », notait-il en revenant sur sa généalogie personnelle. Aux yeux de Tolstoï, donc, ce n'était pas une famille très intéressante. Mais qui ne sacrifierait pas cet „intérêt“ au bonheur ? ». Une har […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-bonheur-des-familles/#i_86745

LIZARDI JOAQUÍN FERNÁNDEZ DE (1774-1827)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 593 mots

Écrivain mexicain, homme d'une seule foi, d'une seule ligne de conduite, Lizardi sut harmoniser en lui le croyant et le critique. Ce « penseur mexicain », tel qu'il se nommait lui-même, influencé par les penseurs espagnols du xvii e siècle, s'est aussi abondamment inspiré des principes philosophiques et littéraires français. Issu de la classe moyenne, journaliste, il profite de la constitution de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joaquin-fernandez-de-lizardi/#i_86745

PACHECO JOSÉ EMILIO (1939-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 346 mots

Poète, auteur d’ouvrages de fiction et d’essais, le Mexicain José Emilio Pacheco écrivit au début de sa carrière des vers qui recouraient à une imagerie surréaliste et symbolique pour aborder des sujets brûlants tels que la pollution, la pauvreté et la bureaucratie gouvernementale, avant d’adopter une approche plus simple, plus directe à l’appui de sa conception de l’histoire comme série cyclique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-emilio-pacheco/#i_86745

PAZ OCTAVIO (1914-1998)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 872 mots
  •  • 1 média

Parmi la pléiade d'auteurs qui, depuis plus d'un demi-siècle, ont fait entendre la voix de l'Amérique latine, Octavio Paz se distingue non seulement par l'abondance et la qualité de son œuvre, mais aussi par l'autorité de sa pensée dans les domaines les plus divers, ainsi que le courage avec lequel il a toujours défendu la liberté et la dignité humaines. L'Académie de Suède lui a décerné le prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octavio-paz/#i_86745

PEDRO PÁRAMO, Juan Rulfo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 834 mots

L'œuvre narrative de l’écrivain mexicain Juan Rulfo (1918-1986) frappe par sa brièveté : un recueil de nouvelles, Le Llano en flammes (1953) ; un roman de quelque cent trente pages, Pedro Páramo (1955) et une longue nouvelle, Le Coq d'or , auxquels on pourrait ajouter quelques textes écrits pour le cinéma. Et pourtant, beaucoup parmi les écrivains latino-américains contemporains, de José María Ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-paramo/#i_86745

PIERRE DE SOLEIL, Octavio Paz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 800 mots
  •  • 1 média

Ce poème d'Octavio Paz (1914-1998), Prix Nobel de littérature en 1990, parut d'abord sous forme de livre en 1957. À la fin de la première édition, on trouve la note suivante : « Sur la page de garde de ce livre apparaît le chiffre 585 transcrit selon le système maya de numération [...]. Il n'est peut-être pas inutile de signaler que ce poème comprend 584 vers de 11 pieds (on ne compte pas les six […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-soleil/#i_86745

PITOL SERGIO (1933-2018)

  • Écrit par 
  • J.E. LUEBERING
  • , Universalis
  •  • 554 mots

Écrivain mexicain né le 18 mars 1933 à Puebla (Mexique), Sergio Pitol Demeneghi naît au sein d'une famille d'origine italienne. Il connaît une enfance difficile, marquée par la mort de sa mère, de son père et de sa sœur. Il sera élevé par sa grand-mère. De 1950 à 1955, il étudie simultanément la littérature et le droit à l'université nationale autonome du Mexique, dans la capitale. Il publie dura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sergio-pitol/#i_86745

PONIATOWSKA ELENA (1932- )

  • Écrit par 
  • François DELPRAT
  •  • 1 092 mots

Née à Paris en 1932, Elena Poniatowska Amor est issue de deux grandes familles : les Poniatowski, descendants en ligne directe du dernier roi de Pologne ; les Amor, notables mexicains émigrés en France dans le sillage de Porfirio Díaz, durant la révolution mexicaine de 1910. À l’âge de dix ans elle est conduite par sa mère au Mexique, avec sa sœur, afin de s’éloigner d’une Europe plongée dans la S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elena-poniatowska/#i_86745

REYES ALFONSO (1889-1959)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 188 mots

Fervent humaniste, admirateur des lettres classiques et des chefs-d'œuvre de l'Occident, historien, théoricien de la littérature, poète et critique, et, de plus, admirable styliste, Reyes, aux côtés de José Vasconcelos, Pedro Henríquez Ureña, Antonio Caso, est considéré comme l'une des figures les plus représentatives de la pensée hispano-américaine de la première moitié du xx e  siècle. Son œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfonso-reyes/#i_86745

RULFO JUAN (1918-1986)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 494 mots

Juan Rulfo fut un romancier mexicain. Deux livres ont imposé son nom, un recueil de nouvelles, El Llano en llamas (1953), et un roman, Pedro Páramo (1955). Son œuvre s'inscrit dans la tradition du genre régionaliste illustré particulièrement, en Amérique latine, par des écrivains tels que Alcides Argüedas, Ciro Alegría, José María Argüedas, ou encore Jorge Icaza, Miguel Ángel Asturias, Augusto R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-rulfo/#i_86745

SOLER JORDI (1963- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SAINT-LU
  •  • 682 mots

Bien qu’il soit né au Mexique (La Portuguesa, État de Veracruz, 1963), Jordi Soler porte un nom qui atteste ses origines. Il est en effet le petit-fils d’un combattant catalan qui, après la retraite de l’armée républicaine et la victoire de Franco en 1939, émigra dans ce pays. Là, il fonda, avec des compatriotes exilés comme lui, une véritable communauté qui vécut de l’exploitation d’une plantati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordi-soler/#i_86745

TAIBO II PACO IGNACIO (1949- )

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 963 mots

Considéré comme le fondateur du nouveau roman policier mexicain, Paco Ignacio Taibo II développe également une intense activité internationale. Créateur et animateur de l’A.I.E.P. (Association Internationale des écrivains de romans policiers), il déploie à partir du début des années 1980 une grande activité en faveur de la lecture et pour le rapprochement des écrivains « policiers » du monde enti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paco-ignacio-taibo-ii/#i_86745

TERRA NOSTRA, Carlos Fuentes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 1 568 mots
  •  • 1 média

En dehors de Paradiso (1966), du Cubain José Lezama Lima, on n'a pas d'exemple, dans la littérature latino-américaine contemporaine, de tentative romanesque aussi ambitieuse que Terra Nostra (1975), du romancier mexicain Carlos Fuentes (1928-2012) . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terra-nostra/#i_86745


Affichage 

Carlos Fuentes, un écrivain à l'écoute du monde

photographie

« L'aventure humaine consiste à tenter l'impossible, même si nous échouons » Dans sa prolixité, toute l'œuvre de Carlos Fuentes est habitée par la conscience de l'inachèvement 

Crédits : Vittoriano Rastelli/ Getty Images

Afficher

Carlos Fuentes, un écrivain à l'écoute du monde
Crédits : Vittoriano Rastelli/ Getty Images

photographie