ITALIENNE LITTÉRATURE, du XVIIIe au début du XXIe s.

À DISTANCE. NEUF ESSAIS SUR LE POINT DE VUE EN HISTOIRE (C. Ginzburg) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 035 mots

À distance . C'est sous ce titre que l'édition française de l'ouvrage de Carlo Ginzburg rassemble les neuf essais qui le composent (Gallimard, Paris, 2001). Le livre est traduit trois ans après sa publication en italien chez Giangiacomo Feltrinelli Edition sous le titre d' Occhiacci di legno , « Gros yeux de bois », un surnom donné à Pinocchio par son père Gepetto, comme on l'apprend vite, en lis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/a-distance-neuf-essais-sur-le-point-de-vue-en-histoire/#i_86611

AGOSTINO, Alberto Moravia - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilbert BOSETTI
  •  • 788 mots

Durant les années 1930, la littérature narrative italienne se caractérise par une floraison de récits d'enfance et d'adolescence auxquels Moravia contribue par deux nouvelles qui préfigurent Agostino et La Désobéissance (1948) : Hiver de malade (1930), inspirée par son séjour au sanatorium, décrit la relation sado-masochiste d'un adolescent introverti et de son compagnon de chambre adulte ; qua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agostino/#i_86611

ALFIERI VITTORIO (1749-1803)

  • Écrit par 
  • Jacques JOLY
  •  • 2 595 mots
  •  • 1 média

Vittorio Alfieri , dramaturge et poète italien, est né à Asti (Piémont) en 1749 et mort à Florence en 1803. Descendant d'une ancienne famille de la noblesse piémontaise, il abandonne à dix-sept ans la carrière militaire pour courir l'Europe. Paris, La Haye, Vienne, Berlin, Saint-Pétersbourg, Londres, Lisbonne ouvrent son esprit au mouvement des « Lumières », en même temps qu'ils lui découvrent ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorio-alfieri/#i_86611

ALVARO CORRADO (1895-1956)

  • Écrit par 
  • Gilbert BOSETTI
  •  • 816 mots

Journaliste et écrivain italien débutant par des poésies à l'époque des années 1910, où le roman était en Italie un genre discrédité par l'influence de l'esthétique de Croce et par la suite de la crise du naturalisme positiviste, Corrado Alvaro est surtout connu comme narrateur et essayiste. Cet ami de Pirandello, en effet, n'a été que marginalement tenté par le théâtre : La Longue Nuit de Médée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrado-alvaro/#i_86611

ARBASINO ALBERTO (1930- )

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 513 mots

Né le 22 janvier 1930 à Voghera (près de Milan), Alberto Arbasino étudie le droit à Milan, à Paris et à La Haye. Spécialiste de droit international, il a enseigné jusqu'en 1965, d'abord à l'université de Milan, puis à celle de Rome. Sa première nouvelle, Distesa ( Étendue ), est publiée en 1955 par la revue Paragone . C'est à partir de 1956 qu'il commence à voyager à travers le monde en publiant d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-arbasino/#i_86611

AZEGLIO MASSIMO TAPARELLI marquis d' (1798-1866)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 921 mots

L'un des grands artisans de l'indépendance nationale italienne. Originaire d'une famille d'ancienne aristocratie et de tradition catholique, d'Azeglio s'émancipe de son milieu par son indifférence religieuse et son absence de préjugés sociaux. Ses années de formation (1807-1840) sont occupées par de longs séjours à Florence, à Rome, à Milan, où il mène une vie insouciante dans la société des artis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massimo-azeglio/#i_86611

BACCHELLI RICCARDO (1891-1985)

  • Écrit par 
  • Mario FUSCO
  •  • 607 mots

Né en 1891 à Bologne, Riccardo Bacchelli fait ses débuts dans les années de l'après-guerre, et participa activement au mouvement de La Ronda, dont il est l'un des fondateurs. Cette revue romaine prône autour de 1920 le « retour à l'ordre », dont on connaît d'autres exemples en Europe à la même époque. Il s'agit de réagir contre toute espèce de modernisme, et notamment le futurisme, qui commence al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/riccardo-bacchelli/#i_86611

BANTI ANNA (1895-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel GARDAIR
  •  • 722 mots

Anna Banti (pseudonyme de Lucia Lopresti Longhi) est née à Florence Elle a excellé dans le roman historique et dans la nouvelle. Servie par une très vaste culture constamment mise à jour, son intelligence critique faisait merveille dans la revue Paragone, dont elle dirigeait la section littéraire et dont il suffira de rappeler, pour en mesurer l'importance, qu'elle parraina les débuts, entre aut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-banti/#i_86611

BARUCHELLO GIANFRANCO (1924- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 951 mots

Gianfranco Baruchello est un peintre, écrivain et cinéaste italien d'avant-garde né en 1924 à Livourne. Il obtient un doctorat de droit, et crée, très jeune, une entreprise de produits biochimiques qu'il abandonne définitivement en 1959, malgré sa réussite, pour se consacrer à la peinture. Après une première phase d'expérimentation « informelle », où il utilise un vernis noir sur la toile blanche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gianfranco-baruchello/#i_86611

BASSANI GIORGIO (1916-2000)

  • Écrit par 
  • Mario FUSCO
  •  • 1 591 mots

Une ville : Ferrare, une époque : la fin des années trente, un milieu : la communauté israélite traquée par les lois raciales définissent d'emblée l'œuvre narrative de Giorgio Bassani . Le succès, mérité, d'un roman comme Le Jardin des Finzi-Contini ne doit pas faire oublier l'importance de ses autres livres, où déjà s'était affirmée une voix originale, nostalgique, sensible et raffinée. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-bassani/#i_86611

LE BEL ÉTÉ, Cesare Pavese - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 922 mots
  •  • 1 média

En 1949, Cesare Pavese (1908-1950) publie le volume Le Bel Été, qui réunit, selon ses propres termes, « trois romans urbains, trois romans de découverte de la ville et de la société, trois romans d'enthousiasme juvénile et de passion déçue ». Le Diable sur les collines et Entre femmes seules , rédigés respectivement en 1948 et 1949, suivent le récit éponyme, qui date de 1940. Un même « climat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-bel-ete/#i_86611

BELLI GIUSEPPE GIOACHINO (1791-1863)

  • Écrit par 
  • Francis DARBOUSSET
  •  • 1 027 mots

Belli est, à côté du Milanais Carlo Porta, le plus grand poète italien en dialecte. Versificateur satirique et burlesque applaudi dans les cénacles officiels d'une Rome pontificale culturellement indigente, il n'a été sauvé de l'oubli que parce qu'a été sauvée du feu, auquel par testament il l'avait condamnée, certaine cassette renfermant des manuscrits inédits, qui ont assuré sa gloire posthume : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-gioachino-belli/#i_86611

BERTOLUCCI ATTILIO (1911-2000)

  • Écrit par 
  • Bernard SIMEONE
  •  • 756 mots

Né à San Lazzaro, près de Parme, trois ans avant la Première Guerre mondiale, Attilio Bertolucci appartient à une génération de poètes qui compte d'autres grandes figures : Giorgio Caproni, Vittorio Sereni, Mario Luzi, et qui dessine, malgré les convulsions du xx e  siècle, un possible âge d'or pour la poésie italienne. « Fils de moyenne bourgeoisie agraire », comme il se définissait lui-même, Ber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attilio-bertolucci/#i_86611

BETTELONI VITTORIO (1840-1910)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 267 mots

Né à Vérone, fils unique du poète Cesare Betteloni, qui se suicida en 1858, Vittorio fut inscrit par son tuteur, le poète Aleardo Aleardi, à la faculté de droit de l'université de Padoue. En 1859, lorsque tombe l'espoir d'une libération prochaine de la Vénétie du joug autrichien, il gagne Turin. Deux ans plus tard, il achève sa licence à Pise. En 1862 il retourne dans son pays natal, qu'il ne quit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorio-betteloni/#i_86611

BETTI UGO (1892-1953)

  • Écrit par 
  • François PITTI-FERRANDI
  •  • 958 mots

Auteur dramatique italien, Ugo Betti est l'un des écrivains les plus importants de sa génération. De nombreux prix l'ont couronné dans son pays. Ses dernières pièces, adaptées par M. Clavel ( Pas d'amour , Corruption au palais de justice , L'Île aux Chèvres ), ont obtenu en France un grand succès. Le poète n'est pas négligeable, mais le dramaturge est infiniment plus original. On trouve déjà dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ugo-betti/#i_86611

BONAVIRI GIUSEPPE (1924-2009)

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste PARA
  •  • 751 mots

Mineo, petite ville de la province de Catane, à l'est de la Sicile, est l'hypocentre de l'univers de Giuseppe Bonaviri, le lieu sans cesse observé en même temps que l'observatoire de l'histoire des hommes, des forces chtoniennes et de l'infinité stellaire. L'écrivain y est né en 1924. Son père était tailleur et poète. De sa mère qui lui narra tant de contes et de légendes, il s'est plu à dire qu'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-bonaviri/#i_86611

BONTEMPELLI MASSIMO (1878-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 413 mots

Poète, essayiste, romancier, dramaturge et critique italien né le 12 mai 1878 à Côme, mort le 21 juillet 1960 à Rome, promoteur du « réalisme magique », courant littéraire dérivé du futurisme. Massimo Bontempelli est d'abord professeur, puis écrit quelques morceaux de poésie traditionnelle avant d'adopter la doctrine littéraire anarchique et antitraditionaliste des futuristes. Il développe plus t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massimo-bontempelli/#i_86611

BORGESE GIUSEPPE ANTONIO (1882-1952)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 291 mots

Après des études universitaires à Florence, Borgese assume de 1904 à 1906 la direction de la revue Hermes . Jusqu'en 1931, il s'impose, en Italie, sous le visage du jeune intellectuel brillant : poète, romancier et critique averti qui collabore à la recherche universitaire par l'enseignement de la littérature allemande et de l'esthétique. Son départ pour les États-Unis est motivé par le refus de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-antonio-borgese/#i_86611

BRANCATI VITALIANO (1907-1954)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 499 mots

Né dans un petit village situé à la pointe sud de la Sicile, Brancati finit ses études à Catane. Le souvenir de cette vie de province dans une société méridionale immobile et castratrice sera le thème central des récits de ce Sicilien qui, lui, eut le courage de partir pour Rome. Après un bref élan sentimental pour l'idéologie fasciste, il devient un des intellectuels les plus acharnés dans la cri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitaliano-brancati/#i_86611

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le préromantisme »  : […] Depuis 1900 environ, les historiens littéraires ont inventé la qualification de préromantique pour désigner les pionniers qui, dès le milieu du xviii e  siècle, mécontents de l'intellectualité parfois sèche qu'ils trouvaient autour d'eux, avaient déjà quelques pressentiments d'un climat nouveau de sensibilité et voulaient l'exprimer dans la littérature. Cette dénomination n'est pas très heureuse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_86611

BUFALINO GESUALDO (1920-1996)

  • Écrit par 
  • Maurice DARMON
  •  • 774 mots

Écrivain de Sicile, né à Comiso, Gesualdo Bufalino se dégagea dès la fin de son adolescence des inévitables influences postcarducciennes et du provincialisme insulaire grâce à la passion éprouvée pour le cinéma français de l'immédiat avant-guerre – Clair, Duvivier ou Renoir – et pour la traduction d'œuvres françaises et latines – ainsi les Fleurs du mal , qu'il avoue s'être d'abord amusé à retradu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gesualdo-bufalino/#i_86611

BUZZATI DINO (1906-1972)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 1 379 mots
  •  • 1 média

Longtemps considérée par la critique italienne comme « une exception », « un cas », placée sous le signe de l'étrange, du surréel, du fantastique, de l'absurde, l'œuvre narrative de Dino Buzzati est particulièrement atypique dans le panorama du roman italien de la seconde moitié du xx e  siècle dont les motivations premières furent l'engagement politique, les aspirations sociologiques, les objecti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dino-buzzati/#i_86611

CALVINO ITALO (1923-1985)

  • Écrit par 
  • Mario FUSCO
  •  • 2 474 mots
  •  • 1 média

Le nom d'Italo Calvino est l'un de ceux qui se sont imposés avec le plus de force dans la littérature italienne depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Narrateur extrêmement original et personnel, à la fois réaliste et doué d'une imagination débridée, Calvino a également joué un grand rôle dans la vie culturelle italienne, dont il est l'une des figures marquantes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italo-calvino/#i_86611

CAMILLERI ANDREA (1925-2019)

  • Écrit par 
  • Serge QUADRUPPANI
  •  • 1 052 mots

À partir de 1994, l'œuvre d'Andrea Camilleri, « auteur italien né en Sicile », suivant ses propres mots, a rencontré un succès considérable et qui ne s’est pas démenti. Reconnaissance aussi éclatante que tardive : né le 6 septembre 1925 à Porto Empedocle (la Vigàta de ses romans), près d'Agrigente (la Montelusa du même univers), Andrea Camilleri aura attendu d'avoir près de soixante-dix ans pour ê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-camilleri/#i_86611

CAMON FERDINANDO (1935- )

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MANGANARO
  •  • 527 mots

L'écrivain italien Ferdinando Camon est né à Montagnana, dans la campagne vénitienne aux alentours de Padoue. Après la publication de quatre recueils d'entretiens et de critiques sur des auteurs contemporains, il édite un recueil de poèmes préfacé par Pasolini. Mais le roman qui va l'imposer au grand public est Il Quinto Stato , 1970 ( Figure humaine ), dans lequel il décrit l'expérience d'un jeun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinando-camon/#i_86611

CAMPANA DINO (1885-1932)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles VEGLIANTE
  •  • 1 107 mots

Dino Campana est né le 20 août 1885 à Marradi, entre Florence et Ravenne. Enfant turbulent et brutal – en particulier avec sa mère –, fugueur, emprisonné une première fois à dix-huit ans, puis périodiquement admis dans divers hôpitaux psychiatriques entre deux voyages ou vagabondages et des études de chimie qui, de son propre aveu, ne lui convenaient absolument pas, amant passager de la poétesse S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dino-campana/#i_86611

CAMPORESI PIERO (1926-1997)

  • Écrit par 
  • Elide CASALI
  •  • 702 mots

Professeur de langue et de littérature italienne à l'université de Bologne de 1969 à 1996, Piero Camporesi, né à Forli en 1926 et mort à Bologne en 1997, a commencé ses recherches scientifiques en faisant connaître au public dans les années 1960 les œuvres du critique littéraire Ludovico di Breme ( Il Romitorio di sant'Ida , 1961 ; Lettere , 1966) et du dramaturge et poète Vittorio Alfieri ( Estra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-camporesi/#i_86611

CAPRONI GIORGIO (1912-1990)

  • Écrit par 
  • Philippe RENARD
  •  • 619 mots

Giorgio Caproni naît le 7 janvier 1912 à Livourne (Toscane) et meurt le 22 janvier 1990 à Rome. C'est Gênes, où il vécut de 1922 à 1938, qui demeure la métropole idéale du poète : la ville est en effet le centre d'une poésie ligure ayant pour caractéristique une recherche du sec, de l'âpre, ce qui n'exclut pas un lyrisme discret, intérieur. En dépit d'études inachevées mais qui l'ont aussi initié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-caproni/#i_86611

CAPUANA LUIGI (1839-1915)

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 365 mots

Sicilien, mais critique à Florence, journaliste à Milan, professeur à Rome et à Catane, maire de son Mineo natal, Capuana publie inlassablement, à partir de 1872, une quarantaine d'œuvres, nouvelles, romans, poèmes, œuvres critiques surtout, mais aussi contes et récits pour enfants. Personnalité sans exclusive, accueillante à tout le « vrai » — sa passion —, d'une généreuse fécondité qui n'altère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-capuana/#i_86611

CARDUCCI GIOSUÈ (1835-1907)

  • Écrit par 
  • Paul RENUCCI
  •  • 2 330 mots

Carducci n'est pas au nombre des poètes dont l'œuvre se passe de références à des faits biographiques ou à des événements contemporains. Constamment sollicité par l'affaire du jour ou par l'incident personnel, plus enclin à l'affrontement qu'à l'estimation sereine, assez prompt à compenser la hâte de la réflexion par le fracas du langage, il rend assez bien l'image de l'« écho sonore », un écho ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giosue-carducci/#i_86611

CASANOVA GIACOMO (1725-1798)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 1 192 mots

Dans le chapitre « Des « Mémoires » au destin mouvementé »  : […] À la fin de sa vie, lorsque la carrière amoureuse lui est désormais interdite, Casanova invente une reconversion littéraire qui l'aide à combattre un mortel ennui. C'est une des raisons pour lesquelles on l'a comparé à Stendhal, écrivant ses plus belles pages pendant l'exil à Civitavecchia. Il dit à propos de la rédaction des Mémoires  : « En écrivant dix à douze heures par jour, j'ai empêché le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-casanova/#i_86611

CASSOLA CARLO (1917-1987)

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 1 116 mots

Né à Rome, licencié en droit, Carlo Cassola a vécu en Toscane, le pays de sa mère, à Grosseto en particulier, où il a enseigné pendant plusieurs années. De son attachement à cette région témoigne le fait qu'elle constitue le cadre de presque toute son œuvre narrative. Son premier roman, écrit en 1949, Fausto e Anna (trad. franç. 1961), sort en 1952, un an après l'enquête de la R.A.I. sur la vital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-cassola/#i_86611

CHANTS, Giacomo Leopardi - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SIMEONE
  •  • 797 mots

Le recueil des trente-six poèmes et cinq fragments poétiques de Giacomo Leopardi (1798-1837), publié à Florence en 1831 puis, augmenté, à Naples en 1835, ne parut sous sa forme définitive, posthume, que dix ans plus tard. Sa rédaction s'étendit, de manière discontinue, de 1818 à 1836. La place même de la poésie dans l'œuvre de Leopardi évolua selon l'espace que semble lui avoir laissé, dans son e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chants/#i_86611

CHIARI PIETRO (1711-1785)

  • Écrit par 
  • Valeria TASCA
  •  • 728 mots

Jésuite, professeur d'éloquence à Modène en 1736-1737, Pietro Chiari quitta l'enseignement pour vivre de sa plume. De la part d'un homme de très modeste origine, c'était manifester de l'esprit d'aventure. Il commença par exploiter la veine de la vulgarisation scientifique et philosophique inaugurée en France par Fontenelle et publia des Lettres choisies sur divers sujets agréables de critique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-chiari/#i_86611

LA CONNAISSANCE DE LA DOULEUR, Carlo Emilio Gadda - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MANGANARO
  •  • 1 001 mots
  •  • 1 média

Carlo Emilio Gadda (1893-1973) commence à écrire La Connaissance de la douleur , son texte le plus personnel et le plus célèbre, en 1937, à quarante-quatre ans, au moment où il décide d'arrêter son travail d'ingénieur. Un an après la mort de sa mère, il va ainsi tenter de régler ses comptes avec l'enchevêtrement de haines et de déceptions que celle-ci avait pu incarner. Le récit, publié d'abord d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-connaissance-de-la-douleur/#i_86611

LA CONSCIENCE DE ZENO, Italo Svevo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilbert BOSETTI
  •  • 986 mots
  •  • 1 média

Après l'insuccès de ses deux premiers romans, Une vie (1892) et Sénilité (1897), ignorés par la critique italienne alors que leur auteur n'est encore à Trieste qu'un sujet de l'Empire austro-hongrois, Italo Svevo (1861-1928) a renoncé à toute ambition littéraire. Toutefois, bien qu'absorbé par la gestion de la riche entreprise de ses beaux-parents, ce graphomane n'a pas cessé d'écrire. Après la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-conscience-de-zeno/#i_86611

LE CONSEIL D'ÉGYPTE, Leonardo Sciascia - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 825 mots
  •  • 1 média

Avec Le Conseil d'Égypte , publié en 1963, l'écrivain sicilien Leonardo Sciascia (1921-1989) vient confirmer la singularité de sa poétique. Comme son premier livre Les Paroisses de Regalpetra (1956) , que suit 1848 – une longue nouvelle ouvrant le volume des Oncles de Sicile (1960) –, ce récit se penche sur l'histoire tourmentée de son île natale. Située à Palerme à la fin du xviii e  siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-conseil-d-egypte/#i_86611

CONSOLO VINCENZO (1933-2012)

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 864 mots
  •  • 1 média

Né le 18 février 1933 à Sant'Agata di Militello, près de Messine, Vincenzo Consolo demeure en Sicile jusqu'à l'obtention de son baccalauréat. Comme Verga, Capuana, De Roberto et Vittorini, il quitte alors sa « terre, [qu'il] hésite à appeler patrie », pour Milan, « où se sont toujours réfugiés les poètes et les écrivains [...] fuyant le Sud ». Après ses études de droit à l'université, il retourne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincenzo-consolo/#i_86611

CORAZZINI SERGIO (1887-1907)

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 306 mots

Né à Rome, Sergio Corazzini y vit dans la pauvreté les vingt années de sa brève existence. À quinze ans, quand paraissent dans quelques revues romaines ses premières brèves compositions, phtisique, il sait qu'à force de « mourir un peu chaque jour » il va vraiment mourir et, à dix-neuf ans, avant de « se taire à jamais », il donne, « d'une voix douce », à son dernier recueil le titre significatif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sergio-corazzini/#i_86611

CRÉPUSCULAIRES LES

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  •  • 1 366 mots
  •  • 1 média

En 1910, le critique italien Giuseppe Antonio Borgese a qualifié, non sans ironie, de « crépusculaire » la poésie d'un groupe de jeunes écrivains de son pays qui n'avaient « qu'une émotion à chanter : la trouble et limoneuse mélancolie de n'avoir rien à dire ni à faire ». Après avoir brillé de tout son éclat avec Carducci, Pascoli et D'Annunzio, la poésie semblait, en effet, s'être tout à coup é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-crepusculaires/#i_86611

CROCE BENEDETTO (1866-1952)

  • Écrit par 
  • Charles BOULAY
  •  • 1 997 mots
  •  • 1 média

Après Francesco De Sanctis, Benedetto Croce a été le maître le plus influent et le plus suivi de la critique littéraire italienne, dont une large part porte encore son empreinte. Philosophe de tendance hégélienne, historien des idées, la doctrine qu'il a formulée en matière d'esthétique littéraire pose tout ensemble la spécificité de la création, qui est toujours un acte lyrique, et sa force d'int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-croce/#i_86611

D'ANNUNZIO GABRIELE (1863-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre de MONTERA
  •  • 3 475 mots
  •  • 1 média

Dans le mouvement littéraire de l'Italie unifiée, trois noms dominent tous les autres, et ce sont trois noms de poètes : Carducci, Pascoli, D'Annunzio. Il n'est pas établi que D'Annunzio soit le plus grand, mais il est incontestablement celui dont la renommée a eu, dans le monde entier, le plus de résonance. Ses écrits comme sa personne ont été âprement discutés : ils méritaient de l'être, encore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriele-d-annunzio/#i_86611

DA PONTE LORENZO (1749-1838)

  • Écrit par 
  • Jacques JOLY
  •  • 768 mots

La vie aventureuse de Lorenzo da Ponte est caractéristique des difficultés rencontrées par les intellectuels italiens de la fin du xviii e siècle pour s'intégrer à une société en mutation, où le mécénat artistique vivait ses derniers beaux jours. Emmanuele Conegliano naît à Ceneda (aujourd'hui Vittorio Veneto) le 10 mars 1749, fils d'un tailleur juif, converti avec sa famille en 1763 et rebaptisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorenzo-da-ponte/#i_86611

DELEDDA GRAZIA (1871-1936)

  • Écrit par 
  • Pascaline NICOU
  •  • 927 mots

Née en 1871 à Nuoro en Sardaigne, dans une famille relativement aisée, Grazia Deledda se découvre une vocation précoce pour l'écriture, et publie d'abord des nouvelles et des romans sentimentaux dans de modestes revues. En 1900, elle s'installe à Rome avec son mari. Si elle vit toujours dans le souvenir de sa Sardaigne natale, elle y retourne très rarement. Privilégiant la compagnie de ses sœurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grazia-deledda/#i_86611

DEL GIUDICE DANIELE (1949- )

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 715 mots

Né à Rome, en 1949, Daniele Del Giudice a vécu à Venise et à Milan, où il a collaboré à diverses revues en tant que critique littéraire. Son premier roman, Lo Stadio di Wimbledon ( Le Stade de Wimbledon , 1983), préfacé par Italo Calvino, révèle un auteur singulier, dont le style joue sur la mobilité de la perception. S'interrogeant sur le refus de l'écriture, le jeune narrateur de ce récit se la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniele-del-giudice/#i_86611

DE LUCA ERRI (1950- )

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 725 mots
  •  • 1 média

Né à Naples en 1950, Erri De Luca demeure dans sa ville natale jusqu'à l'âge de sa majorité. Il gagne alors Turin, pour devenir ouvrier sur les chantiers de la Fiat, et adhère au mouvement d'extrême gauche Lotta Continua. Après avoir affronté l'agitation sociale et politique qui frappe l'Italie à partir des années 1970, l'écrivain rejoint Paris et s'y forme au métier de maçon. Recruté en tant que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erri-de-luca/#i_86611

DE ROBERTO FEDERICO (1866-1927)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 471 mots

Écrivain italien né à Naples et mort en Sicile (à Catane), où il a passé une grande partie de sa vie, Federico De Roberto passe pour un des représentants les plus caractéristiques du vérisme italien, avec Giovanni Verga et Luigi Capuana. Son chef-d'œuvre, Les Vice-Rois ( I Viceré , 1894), est une vaste chronique de l'histoire sicilienne du xix e  siècle, des premiers mouvements insurrectionnels c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federico-de-roberto/#i_86611

DE SANCTIS FRANCESCO (1817-1883)

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  • , Universalis
  •  • 1 354 mots

Dans le chapitre « Un critique militant »  : […] Francesco De Sanctis est né à Morra Irpina dans la province d'Avellino. Quand il eut neuf ans, on l'envoya étudier à Naples chez un oncle qui dirigeait une école privée. Les religieux qui s'occupèrent de sa première éducation firent de lui un lettré frotté d'humanisme, dont la culture et la sensibilité étaient celles d'un homme du xviii e siècle. En 1834, une maladie de son oncle l'obligea à inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-de-sanctis/#i_86611

LE DÉSERT DES TARTARES, Dino Buzzati - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 795 mots
  •  • 1 média

Après Barnabò des montagnes (1930) et Le Secret du Bosco vecchio (1935), le troisième roman de Dino Buzzati (1906-1972), Le Désert des Tartares , est accueilli en 1940 comme l'une de ses réalisations littéraires les plus abouties. Portant une attention constante à la nature et aux paysages, l'auteur y recrée l'atmosphère irréelle de ses premiers récits, marquée cette fois par une sourde terreur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-desert-des-tartares/#i_86611

DI GIACOMO SALVATORE (1860-1934)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles VEGLIANTE
  •  • 987 mots

Né à Naples le 13 mars 1860, peu de mois avant la chute des derniers Bourbons, Salvatore Di Giacomo est sans aucun doute un élément essentiel du tournant que connaît la poésie italienne à la charnière du xix e et du xx e   siècle, avec le plus jeune D'Annunzio et leur aîné Giovanni Pascoli. En effet, ces trois noms, symboliquement, évoquent chacun à sa manière les principales tendances de la poés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvatore-di-giacomo/#i_86611

DOSSI ALBERTO CARLO PISANI-DOSSI dit CARLO (1849-1910)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MANGANARO
  •  • 512 mots

Né près de Novare, le 27 mars 1849, Carlo Dossi fonde en 1867 une revue avec d'autres jeunes gens appartenant à la Scapigliatura, le mouvement littéraire qui a le plus influencé le sort des lettres italiennes à la fin du xix e siècle et auquel ont appartenu des écrivains comme Boito, Tarchetti ou Verga. Son premier livre, L'Altrjeri , 1868 ( Avant-hier ), montre un auteur maîtrisant déjà parfaite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dossi-alberto-carlo-pisani-dossi-dit-carlo/#i_86611

ECO UMBERTO (1932-2016)

  • Écrit par 
  • Béatrice LAROCHE
  • , Universalis
  •  • 1 552 mots
  •  • 1 média

Sémiologue de renommée internationale, auteur de nombreux essais sur l'esthétique et les médias, figure tutélaire des lettres italiennes, Umberto Eco est venu tardivement au roman avec Le Nom de la rose , qui connut un succès considérable. Le Moyen Âge, les relations entre cultures « haute » et « basse », la réflexion sur les rapports entre signes et sens ne constituent pas pour autant chez lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/umberto-eco/#i_86611

ÉLOGE DE LA LUMIÈRE (G. Macchia)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 418 mots

Giovanni Macchia est un de ces professeurs italiens, esthètes, mélomanes, érudits, cosmopolites, de la famille des Mario Praz – type d'esprits peu familiers au public français, qui les découvre toujours avec retard pour les reléguer ensuite au second rang : inclassables, touche-à-tout, ennemis des formules et des théories. Praz avait orienté sa curiosité vers l'Angleterre et la Russie, Macchia s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eloge-de-la-lumiere/#i_86611

EVOLA GIULIO dit JULIUS (1898-1974)

  • Écrit par 
  • Giovanni LISTA
  •  • 426 mots

Très jeune, Giulio Evola pense à une carrière artistique et fréquente à Rome l'atelier de Balla. De la même époque datent ses premières compositions poétiques qu'il signe Julius Evola, suivant son penchant pour la culture allemande. En 1917, il participe au conflit, expérience dont il reste trace dans divers poèmes de « mots en liberté » rédigés à la même date. En 1920, Tzara le met en contact ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evola-giulio-dit-julius/#i_86611

FENOGLIO BEPPE (1922-1963)

  • Écrit par 
  • Gilles de VAN
  •  • 1 153 mots

« Ce fut le plus solitaire de tous qui réussit à écrire le roman dont nous avions tous rêvé... » Ce jugement de Italo Calvino, un des maîtres de la génération issue de la Seconde Guerre mondiale et de la Résistance, résume parfaitement l'importance de Beppe Fenoglio dans la littérature italienne des années cinquante en même temps que son destin de solitaire en marge du monde des lettres. Né en 192 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beppe-fenoglio/#i_86611

FERRANTE ELENA (1943 ?- )

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 1 104 mots

L’auteur, probablement une femme, qui se dissimule derrière le pseudonyme d’Elena Ferrante pourrait être née à Naples au début des années 1940. On a vu se multiplier les questions sur son identité au fur et à mesure du succès considérable que connaissaient – après les trois livres qu’elle avait donnés entre 1992 et 2006 (dont L’ amore molesto , porté à l’écran en 1995 par Mario Martone) – les qua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferrante-elena-1943/#i_86611

LES FIANCÉS, Alessandro Manzoni - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Salvatore Silvano NIGRO
  •  • 1 243 mots
  •  • 1 média

En général, on tend à voir dans Alessandro Manzoni (1785-1873) l'auteur d'un seul roman : Les Fiancés . La vérité est qu'il a écrit trois romans différents, qui se distinguent entre eux par leur forme, leur langue et leur perspective idéologique, tout en racontant la même histoire. Ainsi en 1821, Manzoni écrivit le roman intitulé Fermo et Lucia . Davantage qu'une ébauche inédite des Fiancés de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fiances/#i_86611

LE FIL ET LES TRACES (C. Ginzburg) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Denis THOUARD
  •  • 1 070 mots

Publié en France en même temps qu'une édition augmentée de Mythes, emblèmes, traces (Verdier, 2010), Le Fil et les traces. Vrai faux fictif (trad. M. Rueff, Verdier, 2010) rassemble quinze essais, plus un placé en annexe. La traduction française joint utilement une bibliographie des écrits de Carlo Ginzburg sur près de cinquante années de production. Elle est d'autant plus bienvenue que, malgré l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-fil-et-les-traces-c-ginzburg/#i_86611

FLAIANO ENNIO (1910-1972)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 875 mots

« J'ai toujours la sensation que tout a été dit. » C'est avec cette profonde conscience du dérisoire que Flaiano a écrit une œuvre éclatée, fondée sur le fragment, l'article de journal, la nouvelle, l'inachevé, marquée par l'ironie et une extraordinaire intelligence. Il fut le scénariste de grands cinéastes, dont Monicelli, Antonioni et surtout Fellini. Ennio Flaiano est né à Pescara (Abruzzes). A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ennio-flaiano/#i_86611

FOGAZZARO ANTONIO (1842-1911)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 572 mots

Homme politique, poète et romancier italien, dont l'ouvrage Le Petit Monde d'autrefois ( Piccolo Mondo antico , 1895) est l'un des livres les plus lus par ses compatriotes : la tendre petite Ombretta qui se noie dans le lac de Lugano a fait plus peut-être pour la célébrité d'Antonio Fogazzaro que ses autres œuvres, seuls événements visibles d'une vie tout intérieure et presque tout entière écoulé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-fogazzaro/#i_86611

FORTINI FRANCO (1917-1994)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles VEGLIANTE
  •  • 714 mots

Parlant de la poésie italienne au tournant du xix e et du xx e  siècle, Pascoli déclarait : « Nous imitons trop. » Lui-même venait pourtant de basculer dans la modernité avec ses Myricae , cependant que D'Annunzio publiait Alcione  : deux recueils fondamentaux pour comprendre la formidable éclosion poétique contemporaine en Italie, à la hauteur du dolce stil novo ou de la grande saison baroque. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franco-fortini/#i_86611

FOSCOLO UGO (1778-1827)

  • Écrit par 
  • Claude MINOT
  •  • 778 mots

Né d'une mère grecque et d'un père italien, Ugo Foscolo se déclare vénitien de cœur. À Venise, il fréquente les milieux intellectuels, éprouve ses premières émotions sentimentales. De 1796 à 1806, il se bat pour la « liberté » : enthousiasmé par les idées démocratiques, il écrit une Ode à Bonaparte libérateur et milite dans l'armée républicaine ; déçu par le traité de Campoformio qui livre Venis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ugo-foscolo/#i_86611

GADDA CARLO EMILIO (1893-1973)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MANGANARO
  •  • 2 817 mots
  •  • 1 média

Alors même qu'il s'achève, son siècle littéraire, en Italie, ne peut faire moins que reconnaître en Carlo Emilio Gadda , sinon l'auteur le plus représentatif, du moins l'interprète le plus lucide de celui-ci pour ce qui est de l'écriture, et le plus singulier quant aux solutions linguistiques et thématiques qu'il a faites siennes au cours d'une soixantaine d'années d'élaboration. Si au moment même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-emilio-gadda/#i_86611

GALIANI FERDINANDO (1728-1787)

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  •  • 618 mots

Né à Chieti, dans les Abruzzes, Ferdinando Galiani fit d'abord des études de philosophie et de mathématiques à Naples. Initié à l'économie politique par Bartolomeo Intieri et le marquis Rinuccini, il rédigea en 1734 un essai Sur l'état de la monnaie au temps de la guerre de Troie et un essai philosophique, L'Amour platonique , avant de traduire l' Anti-Lucrèce du cardinal de Polignac et les Con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinando-galiani/#i_86611

GATTO ALFONSO (1909-1976)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 1 060 mots

Né à Salerne, Alfonso Gatto est mort d'un accident de la route, près d'Orbetello. Il s'inscrivit en 1926 à la faculté des lettres de Naples, mais ne termina pas ses études. De 1934 à 1938, il habita Milan : il avait déjà publié ses premiers poèmes ( Isola , Île, 1932). Quittant Milan après l'expérience amère de quelques mois de prison pour raisons politiques, il s'installa en 1938 à Florence où la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfonso-gatto/#i_86611

GINZBURG NATALIA (1916-1991)

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 610 mots

Natalia Ginzburg naît à Palerme, où son père, Giuseppe Levi, originaire de Trieste, enseigne la biologie à 1'université. Mariée à Leone Ginzburg, militant antifasciste dans les rangs de Giustizia e Libertà, elle le rejoint en 1941 dans les Abruzzes où il est assigné à résidence. Après la destitution de Mussolini, en 1943, le couple et ses trois enfants s'installent à Rome ; arrêté dans un atelier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/natalia-ginzburg/#i_86611

GIORDANI PIETRO (1774-1848)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 93 mots

Homme de lettres italien né à Plaisance, ami de Giacomo Leopardi, Pietro Giordani est avant tout un styliste et un des représentants les plus écoutés du purisme néo-classique au début du xix e siècle. Auteur de nombreux essais sur l'art et les artistes, il affectionne particulièrement les écrits brefs, les éloges, les panégyriques et surtout les épigraphes commémoratives, plus propices que d'autr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-giordani/#i_86611

GOLDONI CARLO (1707-1793)

  • Écrit par 
  • Françoise DECROISETTE
  •  • 3 215 mots
  •  • 1 média

Une image revient souvent à propos de Carlo Goldoni , celle de continent. Heureuse image, qui dit l'ampleur de son œuvre (cent quinze comédies, dix-huit tragi-comédies, plus de cinquante livrets, quinze intermèdes, des canevas) et la dimension européenne de ce “poète à gages”, né à Venise le 25 février 1707, qui écrivit en trois langues (vénitien, italien, français) et vécut trente années de sa v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-goldoni/#i_86611

GOVONI CORRADO (1884-1965)

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 346 mots

Né près de Ferrare de souche paysanne, ce chantre inlassable de la plaine du Pô quitte sa terre vers la trentaine pour faire à Milan puis à Rome, où il est mort, les métiers les plus divers, en même temps qu'il écrit nouvelles, romans, pièces de théâtre, anthologies. Govoni poursuit surtout de façon exemplaire, pendant plus de cinquante ans, sa carrière de poète. Tout au long de ce demi-siècle dra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrado-govoni/#i_86611

GOZZANO GUIDO (1883-1916)

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 404 mots

Poète piémontais, né et mort à Turin, Guido Gozzano semble avoir deux faces ; mais seul le Gozzano des poèmes « crépusculaires » s'est imposé, éclipsant l'autre, l'auteur de textes en prose (récits de voyage comme Verso la cuna del mondo , 1917 ; nouvelles ; et même contes pour enfants) et des étonnantes Epistole entomologiche , sa dernière œuvre en vers. Le poète de La Via del refugio (1906) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guido-gozzano/#i_86611

GOZZI CARLO (1720-1806)

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  •  • 1 528 mots

Héritier d'une vieille noblesse vénitienne déchue, Carlo Gozzi n'est pas un écrivain-né. Il ne se manifesta guère, en effet, que pour s'opposer après avoir définitivement fait son choix de la solitude. C'est pourquoi son œuvre est surtout faite de libelles et de pamphlets pleins de bruit et de fureur, d'almanachs satiriques et de poèmes burlesques dans lesquels il déverse sa bile contre ses contem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-gozzi/#i_86611

GROUPE 63 (GRUPPO 63)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 575 mots

Entre le 3 et le 8 octobre 1963 se tint à Solanto, près de Palerme, un congrès d'hommes de lettres. Les tendances les plus disparates et les individualités les plus isolées eurent l'occasion de confronter leurs travaux récents. On parla, à propos de cette réunion, d'une violente attaque des jeunes écrivains contre les valeurs littéraires établies. En fait, personne ne faisait figure de jeune écriv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-63/#i_86611

GUARESCHI GIOVANNI (1908-1968)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 182 mots

C'est par une série de romans humoristiques que se distingue Giovanni Guareschi. Don Camillo, personnage central de ces récits, est le cliché de l'homme d'Église italien dans le monde de l'après-guerre, qui voit la montée du communisme et, bientôt, la formation de la Démocratie chrétienne. Ce petit prêtre, qui lutte contre le communisme et contre le péché, deviendra mondialement connu, et toute un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-guareschi/#i_86611

LE GUÉPARD, Giuseppe Tomasi di Lampedusa - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilbert BOSETTI
  •  • 950 mots
  •  • 1 média

La publication du Guépard , un an après la mort de son auteur, a révélé au pulic européen un inconnu. Hormis trois articles de jeunesse, Giuseppe Tomasi di Lampedusa (1896-1957) n'avait rien publié de son vivant. Cet aristocrate sicilien a essentiellement consacré sa vie à se cultiver ; grand amateur de littératures française et anglaise, il a néanmoins communiqué sa passion à un petit cénacle, pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-guepard-giuseppe-tomasi-di-lampedusa/#i_86611

HISTOIRE DE MA VIE, Giacomo Casanova - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 136 mots

Intitulées Histoire de ma vie , les Mémoires de Giacomo Casanova (1725-1798) ont été rédigés de 1789 à sa mort. Le manuscrit a été acheté au fils d'une nièce de l'auteur par l'éditeur allemand Brockhaus en 1820, publié en traduction allemande (1822-1828), puis dans une version française édulcorée, complètement récrite par Jean Laforgue à la demande de l'éditeur (1826-1838). Cette version fit l'obj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-ma-vie/#i_86611

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les « professionnels » de la littérature »  : […] Le souvenir de la Rome antique et de ses splendeurs a été fatal pour la littérature italienne. Depuis la chute de l'Empire romain jusqu'à l'écroulement du fascisme, la péninsule a été la proie tantôt d'invasions étrangères, tantôt de guerres civiles, et si les infortunes de la patrie ont inspiré quelques-uns de leurs plus beaux accents aux principaux écrivains italiens, ils ont constamment puisé p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_86611

LE JARDIN DES FINZI-CONTINI, Giorgio Bassani - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilbert BOSETTI
  •  • 812 mots

Giorgio Bassani (1916-2000) , qui a réuni ses nouvelles sous le titre d' Histoires ferraraises et baptisé Le Roman de Ferrare l'édition définitive de ses romans, assure qu'il n'a jamais écrit qu'un seul livre : il est en effet le chroniqueur de la communauté juive de Ferrare et son œuvre est dominée par le sentiment d'exclusion qui apparente le juif, l'homosexuel ( Les Lunettes d'or , 1956-1958) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jardin-des-finzi-contini/#i_86611

JOPPOLO BENIAMINO (1906-1963)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 390 mots

Né en Sicile, Beniamino Joppolo s'installe à Florence où il termine des études de sciences politiques et sociales. Son refus militant de la dictature se solde par plusieurs années d'incarcération et d'exil politique dans le sud de l'Italie. Déserteur de l'armée fasciste, il déchire sa carte d'adhésion au Parti communiste italien juste après la Libération. Entre 1945 et 1949, il publie deux romans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beniamino-joppolo/#i_86611

LA NATURE EXPOSÉE (E. De Luca) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 925 mots
  •  • 1 média

Né à Naples en 1950 dans une famille de la moyenne bourgeoisie, Erri De Luca est écrivain, poète et traducteur. Son œuvre abondante s’inspire à la fois de son enfance napolitaine, de ses expériences de travailleur manuel (en Italie, en France et en Afrique), de ses combats politiques (dans le mouvement d’extrême gauche Lotta continua durant les années 1970, puis en 2015, lors de la construction d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nature-exposee/#i_86611

LANDOLFI TOMMASO (1908-1979)

  • Écrit par 
  • Mario FUSCO
  •  • 1 284 mots

Né dans le Latium, à Pico Farnese, Tommaso Landolfi y fit, jusqu'à la fin de sa vie, de longs séjours, dans une grande et vieille maison à demi déserte qu'il y possédait et qui, sous mille formes diverses, reparaît fréquemment dans ses livres. On ne sait que peu de chose de ses années de formation, de son enfance, sinon qu'il perdit sa mère à l'âge d'un an et demi et que, très jeune, il fut mis en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tommaso-landolfi/#i_86611

LE GALATÉ AU BOIS, Andrea Zanzotto - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Michel GARDAIR
  •  • 1 275 mots

La littérature italienne contemporaine est riche en très grands poètes. Le plus grand, depuis la mort de Pasolini (1975) et de Montale (1981), est sans doute le Vénitien Andrea Zanzotto, né en 1921 à Pievo di Soligo, dans la province de Trévise, où il n'a cessé de séjourner jusqu'à sa mort en 2011. Paru en 1978, Le Galaté au bois est peut-être le plus systématique des recueils de Zanzotto. Le pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-galate-au-bois/#i_86611

LEOPARDI GIACOMO (1798-1837)

  • Écrit par 
  • Sergio SOLMI
  •  • 2 844 mots

L'influence de Leopardi, que les Italiens tiennent à juste titre pour leur plus grand poète après Dante, fut médiocre pendant le xix e  siècle, d'abord à cause de l'éclosion des nouveautés romantiques, ensuite lorsque s'affirmèrent des poètes aussi différents de lui que Carducci, D'Annunzio et Pascoli. Il faut attendre la fin de la Première Guerre mondiale pour que Leopardi devienne un levain acti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-leopardi/#i_86611

LEVI CARLO (1902-1975)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 320 mots

Entre 1935 et 1936, Carlo Levi, écrivain et peintre, médecin de formation, vit en exil dans le sud de l'Italie à cause de ses activités antifascistes. L'écrivain et peintre né à Turin et familier des milieux intellectuels découvre alors un autre monde. Il deviendra mondialement célèbre grâce à un récit, Le Christ s'est arrêté à Eboli ( Cristo si è fermato a Eboli , 1945), qui évoque son séjour en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-levi/#i_86611

LEVI PRIMO (1919-1987)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 1 683 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le prisonnier 174517 »  : […] Primo Levi fait partie de cette minorité de rescapés qui ont tenté de trouver les mots pour dire ce que fut la condition humaine dans les camps de concentration. Son œuvre majeure reste son premier écrit autobiographique publié en 1947 sous le titre Se questo è un uomo . Signalons qu'il existe deux traductions en langue française de ce récit et que la première, intitulée J'étais un homme (1961) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primo-levi/#i_86611

LUCENTINI FRANCO (1920-2002)

  • Écrit par 
  • Claude AMBROISE
  •  • 784 mots

Pour beaucoup d'Italiens, et pas seulement pour eux, le nom de Franco Lucentini reste étroitement associé à celui de Carlo Fruttero (1926-2012). Fruttero et Lucentini, ce sont d'abord les auteurs de La Donna della domenica (1972, La Femme du dimanche ), où l'on voit le commissaire Santamaria se lancer dans l'exploration des mystères de Turin. Best-seller italien, ce long roman policier a été port […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franco-lucentini/#i_86611

LUZI MARIO (1914-2005)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MASSON
  •  • 1 115 mots

De La Barque (1935) au Cathéchisme du complet débutant (2004), Mario Luzi aura connu l'une des destinées de poète les plus longues et les plus fécondes du xx e  siècle. Il naît le 20 octobre 1914 à Castello, près de Florence, où son père est employé des chemins de fer. Une enfance mi-urbaine mi-paysanne et une adolescence à Sienne marquent de leur empreinte une œuvre qui restera toujours fidèle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-luzi/#i_86611

LUZZATTI LES

  • Écrit par 
  • André NEHER
  •  • 120 mots

Famille d'érudits, d'écrivains et de poètes juifs italiens. Originaires de Lusace, comme leur nom l'indique, les Luzzatti sont installés en Italie depuis le xvi e  siècle. Dans la société juive italienne, la plus évoluée de toute la Diaspora et la plus ouverte aux courants universels de la pensée, depuis la Renaissance jusqu'au xix e  siècle, les Luzzatti forment une aristocratie intellectuelle, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-luzzatti/#i_86611

MACCHIA GIOVANNI (1912-2001)

  • Écrit par 
  • Claude AMBROISE
  •  • 862 mots

Giovanni Macchia a été un maître des études françaises en Europe, à l'université de Rome, où il avait été appelé en 1949. En quittant Pise – l'université et l'École normale – où il enseignait depuis 1938, il faisait retour à la ville où il avait accompli des études universitaires brillantes qui s'étaient achevées par un travail consacré à Baudelaire. En Italie, Giovanni Macchia n'était pas, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-macchia/#i_86611

MACCHIAVELLI LORIANO (1934- )

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 826 mots

Homme de théâtre, puis romancier, Loriano Macchiavelli est né le 12 mars 1934 à Vergato (près de Bologne). Sa fréquentation des milieux du théâtre le conduit à devenir acteur, puis metteur en scène et dramaturge. Il écrit diverses pièces dont certaines seront primées et montées par plusieurs compagnies. Parmi son œuvre théâtrale, citons : Una guerra finita male (1963), I dieci a uno (1964), Una […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loriano-macchiavelli/#i_86611

MAFFEI SCIPIONE (1675-1755)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 266 mots

Dramaturge, archéologue et érudit qui, dans sa tragédie en vers Mérope (1713), chercha à introduire la simplicité des classiques grecs et français dans le drame italien et prépara ainsi la voie aux tragédies dramatiques d'Alfieri et aux livrets de Métastase. Maffei étudia au collège des jésuites de Parme, puis il participa à la guerre de Succession d'Espagne. En 1710, il fonda avec le poète Apost […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scipione-maffei/#i_86611

MAGRIS CLAUDIO (1939- )

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 081 mots
  •  • 1 média

Né en 1939 à Trieste, où il a vécu jusqu'à l'âge de dix-huit ans, ayant fait ses études à Turin, l'écrivain Claudio Magris appartient à cette partie de l'Italie dont le destin historique a longtemps été lié à celui de la monarchie habsbourgeoise. Il est lui-même, dans la lignée d'Italo Svevo et d'Umberto Saba, un parfait produit de cette « identité de frontière » triestine qu'il a si bien décrite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudio-magris/#i_86611

MALAPARTE CURZIO (1898-1957)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 1 769 mots

Dans le chapitre « Le choix de la France »  : […] Paris est le lieu que Malaparte fréquente le plus. Il y rencontre Jean Giraudoux, André Malraux, Jean Guéhenno, Daniel Halévy et surtout l'éditeur Bernard Grasset. Malaparte, en 1930, est encore à Turin où il dirige le quotidien La Stampa . Durant les derniers mois de cette année-là, il écrit son essai Technique du coup d'État ( Tecnica del colpo di Stato ) dont la traduction française paraît en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/curzio-malaparte/#i_86611

LES MALAVOGLIA, Giovanni Verga - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pascaline NICOU
  •  • 909 mots
  •  • 1 média

Lorsque Giovanni Verga (1840-1922) écrit Les Malavoglia , l'unité italienne est toute récente. Le pays est encore en grande partie agricole et le Sud pratiquement exclu du premier développement industriel des années 1880. Quant à l'intellectuel italien, il manifeste une certaine méfiance envers le progrès scientifique, qui tend à supplanter les valeurs traditionnelles. En renonçant à l'idéalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-malavoglia/#i_86611

MANGANELLI GIORGIO (1922-1990)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 620 mots

Né à Milan, Manganelli a longtemps enseigné la littérature anglaise à Rome. Il participe au Groupe 63 qui, au début des années 1960, rompt avec la tradition néo-réaliste et tente, sous l'impulsion d'Edoardo Sanguineti et de Nanni Balestrini, de donner une vigueur nouvelle à la littérature italienne en privilégiant, à la lumière des œuvres de Joyce, Gadda ou Borges, l'effacement de la distinction e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-manganelli/#i_86611

MANZONI ALESSANDRO (1785-1873)

  • Écrit par 
  • Lucienne PORTIER
  •  • 1 472 mots
  •  • 1 média

Manzoni, le plus grand écrivain italien après Dante, et dont les ouvrages ne cessent d'être réédités dans son pays, avait connu la célébrité en France : ses tragédies historiques publiées à Paris, en italien et en français, commentées, discutées ; sa préface à Carmagnola pillée par Victor Hugo ; son roman Les Fiancés , loué par les plus grands noms. Il est aujourd'hui presque méconnu des Français. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-manzoni/#i_86611

MARINETTI FILIPPO TOMMASO (1876-1944)

  • Écrit par 
  • Muriel GALLOT
  •  • 1 325 mots
  •  • 3 médias

Sans doute connaît-on mieux en France le mouvement de peinture futuriste que le fondateur du futurisme F. T. Marinetti . C'est pourtant son manifeste, paru dans Le Figaro de février 1909, qui allait assurer la fortune du groupe  : des écrivains italiens connus comme Aldo Palazzeschi, Giovanni Papini, Ardengo Soffici se joignirent un temps à lui, Apollinaire lui dédia un manifeste futuriste. Cepen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filippo-tommaso-marinetti/#i_86611

MERINI ALDA (1931-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 279 mots

Écrivain italien. Née en 1931 à Milan, Alda Merini commence dès son adolescence à écrire de la poésie. Son premier recueil, La Presenza d'Orfeo , paraît en 1953 et reçoit un accueil très favorable de la part de la critique. Suivront en 1955 Paura di Dio , Nozze romane et le recueil en prose La Pazza della porta accanto . Outre son « découvreur » Giacinto Spagnoletti qui a publié ses premiers poè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alda-merini/#i_86611

MÉTASTASE, ital. PIETRO TRAPASSI dit METASTASIO (1698-1782)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 555 mots

Poète italien né à Rome. Improvisateur applaudi dès l'âge de dix ans, Métastase est remarqué par Gian Vincenzo Gravina (1664-1718), un des fondateurs de l'Académie de l'Arcadie, qui le prend sous sa protection, grécise son nom de Trapassi en Metastasio et lui donne une éducation classique. Il est ensuite confié, en Calabre, au philosophe cartésien Gregorio Caloprese. En 1718, son protecteur meurt, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metastase-ital-pietro-trapassi-dit-metastasio/#i_86611

MICROCOSMES (C. Magris) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 993 mots
  •  • 1 média

Dans certaines œuvres littéraires, l'évocation des lieux, aussi bien que le souci de cerner au plus près leur apparence sensible, travaille en profondeur la forme du texte, jusqu'à lui donner une épaisseur cartographique. C'est le cas des vastes paysages que, dans ses hymnes, Hölderlin semble survoler d'un coup d'aile, ou des fragments d'univers que constituent certains des récits de Julien Gracq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microcosmes/#i_86611

MONDADORI ALBERTO (1914-1976)

  • Écrit par 
  • Piero GELLI
  •  • 1 278 mots

Fils d'Arnoldo Mondadori, fondateur de la maison d'édition du même nom, Alberto est né à Ostiglia, province de Mantoue. Il étudia à Vérone et à Milan, puis fréquenta la faculté des sciences politiques à Pavie, mais sans acquérir de diplôme. Son activité multiple commença par le journalisme, avec la direction de la revue politique et culturelle Camminare , à laquelle collaborèrent Remo Cantoni, Enz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-mondadori/#i_86611

MONTALE EUGENIO (1896-1981)

  • Écrit par 
  • Patrice ANGELINI
  •  • 2 249 mots
  •  • 1 média

Le plus grand poète de l'Italie contemporaine, devant même Ungaretti et Quasimodo, Eugenio Montale est en tout cas celui qui a le plus constamment influencé tous les poètes italiens apparus de 1925 à nos jours. Poète mais aussi traducteur, critique littéraire, musical et d'art, chroniqueur, conteur plein d'humour, journaliste professionnel, musicien averti, peintre original, nommé en 1967 par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenio-montale/#i_86611

MONTI VINCENZO (1754-1828)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 297 mots

D'abord étudiant en droit et en médecine à l'université de Ferrare, Monti se tourna très vite vers les activités littéraires. Il devint membre en 1775 de l'Accademia dell'Arcadia, groupe néo-classique, puis il se rendit à Rome où il fut, de fait, le poète de cour de Pie VI. Les œuvres de cette période, comme Le Pèlerin apostolique ( Il Pellegrino apostolico , 1782), sont prodigues en louanges des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincenzo-monti/#i_86611

MORANTE ELSA (1915-1985)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 1 674 mots
  •  • 1 média

L'œuvre d'Elsa Morante se déploie dans la certitude revendiquée que la littérature pour être authentique doit exprimer des passions extrêmes, à travers une narration qui confère un rythme au temps en favorisant ainsi l'avènement de la dimension du mythe. De Mensonge et sortilège à La Storia , l'écriture de la romancière, baroque et fastueuse, s'enrichit parfois de régionalismes tout en faisant pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elsa-morante/#i_86611

MORAVIA ALBERTO (1907-1990)

  • Écrit par 
  • Gilles de VAN
  •  • 1 341 mots

Consacré très jeune par le public, mais longtemps boudé par la critique, Moravia est aujourd'hui reconnu comme un des principaux romanciers italiens contemporains. Tributaire des grands maîtres de la littérature européenne plus que de tel ou tel courant national, il s'est attaché, dès son premier roman, à élucider ce qui lui paraît être le problème principal de notre époque : la difficulté de l'ho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-moravia/#i_86611

MORETTI MARINO (1885-1979)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 200 mots

Ayant d'abord abandonné les études classiques pour suivre des cours d'art dramatique à Florence, Moretti choisit enfin de se vouer totalement à la littérature. En 1910, il publie son recueil de poèmes, Poésies écrites au crayon ( Poesie scritte col lapis ), où l'influence de Pascoli apparaît dominante : il s'apparente manifestement aux « crepuscolari » (F. M. Martini, S. Corazzini, C. Govoni) don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marino-moretti/#i_86611

MORSELLI GUIDO (1912-1973)

  • Écrit par 
  • Joseph FASCIANA
  •  • 593 mots

Né en 1912, Guido Morselli s'est suicidé en 1973. Son œuvre narrative, écrite de 1955 à 1973, a été publiée à titre posthume à partir de 1974 et en partie traduite en français. Observateur attentif des grands problèmes de son temps, Morselli explore des domaines tels que la théologie, la politique, la philosophie. Dans des romans comme Il Comunista , 1976 ( Le Communiste ) et Roma senza papa , 197 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guido-morselli/#i_86611

NÉO-RÉALISME ITALIEN

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 3 182 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Histoire d'un mot »  : […] Le mot « néo-réalisme » fait son apparition dans la critique littéraire en 1929 au lendemain de la publication des Indifférents d'Alberto Moravia. Il calque l'expression allemande Neue Sachlichkeit et qualifie certains aspects des romans dont la thématique bat en brèche la vision stéréotypée que donne de la réalité la propagande du régime. Ainsi de Gens d'Aspromonte (1930) de Corrado Alvaro, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-realisme-italien/#i_86611

NIEVO IPPOLITO (1831-1861)

  • Écrit par 
  • Muriel GALLOT
  •  • 590 mots

Après Manzoni, Ippolito Nievo est l'auteur d'un autre grand roman historique de l'époque romantique, Le Confessioni di un Italiano , 1867 ( Mémoires d'un Italien ). Les deux auteurs, souvent rapprochés, sont en réalité très différents. Manzoni trouve au long de son siècle des solutions parfaitement maîtrisées, tant linguistiques qu'idéologiques (c'est un des premiers chrétiens de gauche de l'Itali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ippolito-nievo/#i_86611

LE NOM DE LA ROSE, Umberto Eco - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 498 mots
  •  • 1 média

Christ riait-il ? Christ possédait-il, en propre, sa tunique ? Une paire de lunettes est-elle ou non un outil du Diable ?... Ces questions qui, à première vue, pourraient sembler hautement saugrenues sont pourtant les enjeux cardinaux du Nom de la rose , la puissante machine romanesque d'Umberto Eco (1932-2016) . Qu'un sémiologue de son envergure réussisse la gageure de « fondre Dumas avec les An […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nom-de-la-rose/#i_86611

ORTESE ANNA MARIA (1914-1998)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 2 427 mots

« Holà vivants ! Personne qui réponde ? » Dans un entretien, Anna Maria Ortese mentionne ce vers qui ouvre un sonnet de Quevedo. Il pourrait, à vrai dire, servir d'épigraphe à toute son œuvre, faite d'imploration, d'impatience, de joies miraculeuses mais bientôt évanouies, et reconduisant à un désarroi plus fort. Une œuvre, aussi, où la quête du sentiment juste face à un monde livré à l'étrangeté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-maria-ortese/#i_86611

PALAZZESCHI ALDO (1885-1974)

  • Écrit par 
  • Giovanni LISTA
  •  • 544 mots

Aldo Giurlani naît à Florence ; adolescent, il choisira le pseudonyme de Palazzeschi qui est le nom de sa grand-mère. Issu d'une famille de la bourgeoisie aisée (son père le destine à des études commerciales), Aldo rêve, très jeune, d'être comédien, et entreprend d'écrire son premier recueil de poèmes, I Cavalli bianchi , 1905 ( Cheveux blancs ). L'année suivante, il abandonne sa carrière théâtral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldo-palazzeschi/#i_86611

PAPINI GIOVANNI (1881-1956)

  • Écrit par 
  • Sandro BRIOSI
  •  • 745 mots

Après une enfance pauvre, Giovanni Papini adolescent s'enthousiasma pour une culture littéraire et scientifique animée par l'idéal d'omniscience prôné par le positivisme fin de siècle. Il enseigne, devient journaliste. La lecture de Schopenhauer et de Max Stirner lui suggère une nouvelle vision de l'existence, centrée sur une exaltation solipsiste du moi. Il développe ces idées dans la revue Leon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-papini/#i_86611

PARINI GIUSEPPE (1729-1799)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 1 512 mots

Parini est considéré par les Italiens comme le grand poète d'une époque qui, à vrai dire, n'en fut pas prodigue. Il bénéficie, du reste, d'un amalgame opéré en sa faveur entre l'homme et l'œuvre. Amorcé par Foscolo – qui à la génération suivante allait pourtant prouver que l'Italie pouvait encore produire des poètes originaux et vigoureux –, le mythe d'un Parini, chantre et mage de l'« italianité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-parini/#i_86611

PARISE GOFFREDO (1929-1986)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel GARDAIR
  •  • 394 mots

Goffredo Parise est né à Vicence. La province vénitienne nourrit certes ses premières œuvres : Ragazzo morto e le comete (1951), Le diable se peigne ( La Grande Vacanza , 1953), récits dont 1'atmosphère magique allait à contre-courant de la mode, alors résolument néoréaliste, et romans grotesques caractéristiques d'une Vénétie profonde, bigotte et jouisseuse : Odeur de sainteté ( Prete bello , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/goffredo-parise/#i_86611

PASCOLI GIOVANNI (1855-1912)

  • Écrit par 
  • Giorgio BARBERI-SQUAROTTI
  •  • 2 024 mots

Entre la fin du xix e  siècle et la première décennie du xx e , Pascoli représente en Italie l'attitude la plus radicalement novatrice. À la différence de Giosue Carducci et de Gabriele D'Annunzio, il témoigne de manière dramatique de la crise des rapports entre l'homme et la nature en un moment où l'optimisme positiviste est en déclin : la nature n'apparaît plus alors comme le théâtre idyllique d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pascoli/#i_86611

PASOLINI PIER PAOLO (1922-1975)

  • Écrit par 
  • Hervé JOUBERT-LAURENCIN
  •  • 2 579 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une écriture polymorphe »  : […] Sans doute en partie à cause de la théâtralité naturelle du personnage et des effets artificiels du double mythologique qui s'est attaché à ses pas de son vivant contre sa volonté, la détestation pasolinienne envers le théâtre contemporain s'est retournée en un intérêt vif et très partagé chez les créateurs du théâtre d'aujourd'hui – Stanislas Nordey, notamment – pour l'écriture dramatique pasoli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pier-paolo-pasolini/#i_86611

PAVESE CESARE (1908-1950)

  • Écrit par 
  • Giuditta ISOTTI-ROSOWSKY
  •  • 2 346 mots

Auteur parmi les plus marquants et les plus discutés de l'après-guerre, Pavese a été victime de sa célébrité, qui a fixé son image comme un cliché : il est l'écrivain qui a vécu une période historique tragique et confuse, qui a été tourmenté par le sens à donner à sa présence au monde au point de quitter la scène plutôt que d'y jouer un rôle qui lui était étranger. Ses comportements, les caractér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesare-pavese/#i_86611

PENNA SANDRO (1906-1977)

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 713 mots

Né à Perugia, Sandro Penna passe sa jeunesse dans sa ville natale et y étudie la comptabilité, avant de s'installer, en 1929, à Rome, où il demeurera durant la majeure partie de son existence. Il envoie alors ses premières poésies à Umberto Saba, qu'il n'a jamais rencontré : c'est à l'amitié du poète triestin qu'il doit leur parution en revue, en 1932. Exaltant plus ou moins explicitement l'amour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sandro-penna/#i_86611

PINOCCHIO. UN LIVRE PARALLÈLE (G. Manganelli)

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 1 324 mots

Le 7 juillet 1881, Carlo Lorenzini, dit Collodi – d'après le nom de la région de Pescia, en Toscane, où était née sa mère – commence la publication de l' Histoire d'une marionnette , dans l'hebdomadaire Il Corriere dei Piccoli . Pendant deux ans et demi, les épisodes paraîtront irrégulièrement, ce qui laisse même craindre une interruption du récit inachevé (l'auteur ayant en effet demandé l'impres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pinocchio-un-livre-parallele/#i_86611

PIRANDELLO LUIGI (1867-1936)

  • Écrit par 
  • Gérard GENOT
  •  • 4 666 mots
  •  • 3 médias

Enfant de Sicile, puisqu'il est natif d'Agrigente, Pirandello produisit au fil de ses quarante-cinq ans de carrière littéraire quatre recueils de poèmes, sept romans, plus de deux cents nouvelles, une quarantaine de pièces de théâtre, ainsi que deux volumes d'essais. Si les nouvelles constituent la part la plus riche et peut-être la plus originale de son œuvre, ce fut son théâtre qui le rendit cé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-pirandello/#i_86611

PIZZUTO ANTONIO (1893-1976)

  • Écrit par 
  • Denis FERRARIS
  •  • 623 mots

En bon Sicilien, le jeune Antonino Pizzuto, né en 1893, fut élevé dans l'amour de la poésie lyrique discrètement nostalgique et dans le culte des humanités classiques. Des revers de fortune, peut-être dus à une mauvaise gestion paternelle (comme ce fut le cas pour Svevo, Pirandello et Gadda, son parfait contemporain), l'amenèrent à choisir un métier. Il entra dans l'Administration centrale où il f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-pizzuto/#i_86611

POÉSIE EN FORME DE ROSE, Pier Paolo Pasolini - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SIMEONE
  •  • 706 mots
  •  • 1 média

Si l'on excepte ses poèmes en dialecte frioulan, Poésie en forme de rose est le quatrième recueil de Pier Paolo Pasolini (1922-1975). Il paraît en 1964, année cruciale pour l'auteur puisqu'elle correspond à la sortie de son film L'Évangile selon saint Matthieu , qui confirme sa place dans la culture italienne. Avec ce livre hanté par une question – la poésie peut-elle dire la réalité ? – prend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-en-forme-de-rose/#i_86611

POLICIER ROMAN

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE, 
  • Jean TULARD
  •  • 16 578 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Italie »  : […] Après les années noires où la littérature policière avait été interdite par Mussolini, Giorgio Scerbanenco (1911-1969) fait figure de pionnier. Considéré comme le père du roman noir italien, il met en scène Duca Lamberti, radié du conseil de l'ordre des médecins pour euthanasie, et n'a pas son pareil pour décrire le banditisme organisé et les affaires louches à Milan ( Vénus privée , 1966). À la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-policier/#i_86611

PONTIGGIA GIUSEPPE (1934-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 170 mots

Écrivain et critique italien. Après une thèse sur la « Technique narrative d'Italo Svevo » Giuseppe Pontiggia écrit trois romans autobiographiques : La Morte in barca (1959), L'Arte della fuga (1968), Le Joueur invisible (1978). Son chef-d'œuvre, Le Rayon d'ombre , paraît en 1988. En 1989, il reçoit le prix Strega pour La Grande Sera ( La Comptabilité céleste ) où il cultive le dépouillement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-pontiggia/#i_86611

PORTA CARLO (1776-1821)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 307 mots

Écrite en dialecte milanais, l'œuvre de Carlo Porta, modeste employé des Finances, offre un reflet animé de la vie milanaise, de la Révolution française à l'époque de la Restauration postnapoléonienne. Formé à l'école de Giuseppe Parini, des frères Verri et autres adeptes lombards de la philosophie des Lumières, Porta partage d'abord avec enthousiasme les espoirs de justice et de liberté qu'éveill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-porta/#i_86611

POZZI GIOVANNI (1923-2002)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 827 mots

Comme celle de Mario Praz ou de Jurgis Baltrušaitis, l'œuvre de Giovanni Pozzi fait partie de ces rares entreprises intellectuelles qui, tout au long de leur élaboration, inventent leur propre objet – au sens que ce mot a pu revêtir de désenfouissement et de découverte, ici d'une parole oubliée. Le champ d'investigation était immense, tourné vers la poésie néo-latine aussi bien que vers l'oraison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-pozzi/#i_86611

PRATOLINI VASCO (1913-1991)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 482 mots

Florentin d'origine populaire, Vasco Pratolini fut influencé par la culture de gauche, et il devient après la Seconde Guerre mondiale — au même titre que Elio Vittorini — l'une des personnalités marquantes de la gauche italienne. Ses premiers récits sont écrits dans un style lyrique typiquement toscan, où la tradition populaire dialectale est manifeste ( Il Tappeto verde et Via de' magazzini , 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vasco-pratolini/#i_86611

QUARANTOTTI GAMBINI PIER ANTONIO (1910-1965)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 331 mots

Trieste et l'Istrie sont les paysages de cet écrivain au style sec dont les thèmes prédominants sont l'érotisme, les sentiments et les problèmes économiques, sociaux et ethniques de sa région natale. La première publication de Pier Antonio Quarantotti Gambini, Nos Semblables ( I Nostri Simili , 1932), est saluée comme une révélation littéraire. Il publie ensuite La Rose rouge ( La Rosa rossa , 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pier-antonio-quarantotti-gambini/#i_86611

QUASIMODO SALVATORE (1901-1968)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 1 368 mots
  •  • 1 média

Quasimodo forme avec Montale et Ungaretti la trinité des poètes qui a donné à la poésie italienne son visage moderne. Sicilien, autodidacte, traducteur original des grandes œuvres de l'Antiquité grecque, des lyriques aux tragiques, mais aussi de Shakespeare, de Ruskin et de l'Évangile selon saint Jean, successivement poète orphique et difficile, écrivant pour un petit nombre d'initiés, puis cla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salvatore-quasimodo/#i_86611

RABONI GIOVANNI (1932-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles VEGLIANTE
  •  • 1 037 mots

Le poète italien Giovanni Raboni fait partie de cette génération des Porta, Amelia Rosselli, Sanguineti, Loi, Majorino – qui a commencé à écrire vers le milieu des années 1950, après les illusions du second après-guerre et de son néo-réalisme. S'il fallait d'un mot dire ce que fut cette œuvre, ce serait peut-être une chaleur d'acuité sensible, un ton de voix extrêmement contenu, de qui veut bien a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-raboni/#i_86611

RANIERI ANTONIO (1806-1888)

  • Écrit par 
  • Paul LARIVAILLE
  •  • 89 mots

Homme de lettres napolitain, Ranieri fut l'ami du poète Giacomo Leopardi, qui passa en sa compagnie les dernières années de son existence. Après la mort de ce dernier, en 1837, il prépara l'édition de ses œuvres. Il écrira lui-même divers ouvrages, notamment un livre de souvenirs, où les biographes de Leopardi l'accuseront de sombrer parfois dans le commérage, et un roman « social » de piètre vale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-ranieri/#i_86611

REA DOMENICO (1921-1994)

  • Écrit par 
  • Marguerite POZZOLI
  •  • 777 mots

Né en 1921 à Naples, Domenico Rea passe une grande partie de sa jeunesse à Nocera Inferiore (la Nofi mythique de ses romans et de ses nouvelles), petite ville située à une trentaine de kilomètres de Naples. Élevé dans un milieu très modeste, il voit émigrer en Amérique une bonne partie de sa famille et ignore longtemps ce qu'est un livre : “Nous étions tous destinés à des métiers serviles.” À tre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-rea/#i_86611

RÈBORA CLEMENTE (1885-1957)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles VEGLIANTE
  •  • 1 153 mots

L'œuvre et la vie du poète italien Clemente Rèbora, dévoué corps et âme à un humble sacerdoce, présentent un exemple peu fréquent de recherche intraitable de la vérité, poussée jusqu'au silence puis à la décantation extrême d'une voix blanche presque sans personnalité, effaçant la souffrance et le malheur du vieillissement, de la maladie, sous le texte commun d'une poésie religieuse – et obligeant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clemente-rebora/#i_86611

RIGONI STERN MARIO (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène ANGELINI
  •  • 1 087 mots

Né le 1 er  novembre 1921 à Asiago, au nord de la Vénétie, sur un plateau ravagé par la Première Guerre mondiale, Mario Rigoni Stern entre à dix-sept ans à l'École militaire des chasseurs alpins d'Aoste. Son accoutumance à la vie montagnarde y trouve un épanouissement. Mais la Seconde Guerre mondiale va s'emparer de ces jeunes soldats d'élite. Brillant skieur et grimpeur, Rigoni Stern sera de tous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-rigoni-stern/#i_86611

ROMANO LALLA (1906-2001)

  • Écrit par 
  • Claude AMBROISE
  •  • 862 mots

Née en 1906, Lalla Romano a traversé le xx e  siècle, et appartenait à la même génération que Pavese ou que Vittorini. Les femmes qui, en Italie, ont écrit dans les mêmes années, peuvent, schématiquement être caractérisées ainsi : Anna Banti était davantage une intellectuelle, Elsa Morante montrait un tempérament de romancière classique, Natalia Ginzburg, en ses portraits, était historienne autant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lalla-romano/#i_86611

LA RUELLE BLEUE (G. Bonaviri)

  • Écrit par 
  • Philippe DI MEO
  •  • 791 mots

Né en 1924 à Mineo, petite ville de la province de Catane, découvert en 1954 par Elio Vittorini, qui publia son premier roman Le Tailleur de la grand-rue dans sa célèbre collection « I gettoni », Giuseppe Bonaviri, mort le 21 mars 2009, fut l'un des écrivains italiens contemporains les plus traduits dans le monde. Pourtant, même si son nom figura parmi les lauréats possibles du prix Nobel, il ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-ruelle-bleue/#i_86611

SABA UMBERTO (1883-1957)

  • Écrit par 
  • Philippe RENARD
  •  • 1 885 mots

Umberto Saba, s'il est reconnu comme l'un des plus grands poètes de son pays, fut longtemps un mal-aimé de la culture italienne ; il est encore très mal connu en France. Sa production considérable, dont la correspondance éditée chez Mondadori, frappe par son originalité : loin des modes, il poursuit inlassablement une œuvre ambitieuse où la clarté, la simplicité apparentes ne sont que le masque de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/umberto-saba/#i_86611

SANGUINETI EDOARDO (1930-2010)

  • Écrit par 
  • Brigitte OLIVIERI
  •  • 1 481 mots

Figure de proue du mouvement littéraire connu sous le nom de néo-avant-garde, Edoardo Sanguineti, professeur de littérature italienne à l'université de Gênes (sa ville natale), peut être considéré comme un cas à part dans la culture et la littérature italiennes contemporaines en raison de la diversité de son activité et de ses intérêts. Romancier, poète, dramaturge, auteur d'adaptations théâtrale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edoardo-sanguineti/#i_86611

SAPIENZA GOLIARDA (1924-1996)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 1 209 mots

Si Goliarda Sapienza s’était contentée de raconter tout simplement sa vie, elle aurait déjà obtenu, à n’en pas douter, un succès considérable. Née le 10 mai 1924 à Catane, en Sicile, elle est la huitième fille d’une syndicaliste lombarde, Maria Giudice, personnage au cœur des combats sociaux et féministes italiens. D’abord secrétaire de la Chambre de travail de Turin, puis directrice de l’hebdomad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/goliarda-sapienza/#i_86611

SAVIANO ROBERTO (1979- )

  • Écrit par 
  • Eric JOZSEF
  •  • 1 236 mots

La carrière littéraire de Roberto Saviano, journaliste et écrivain, débute en 2006 avec la publication de son ouvrage Gomorra , récit documentaire sur la camorra, la mafia napolitaine. Le livre rencontre un énorme succès populaire, transformant son auteur en figure morale de l'Italie mais aussi en cible pour les sicaires de la criminalité organisée. Né le 22 septembre 1979 à Naples dans une famill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberto-saviano/#i_86611

SAVINIO ALBERTO (1891-1952)

  • Écrit par 
  • Christian CHALMÉ
  •  • 2 057 mots

L'œuvre d'Alberto Savinio couvre pratiquement la première moitié du xx e  siècle. Savinio fut à la fois acteur et spectateur des deux guerres les plus meurtrières que connut l'humanité : témoin de l'effondrement d'un monde et de ses valeurs, témoin de ce qu'il est convenu d'appeler aujourd'hui une crise de civilisation. Ceci explique cela, et si son œuvre est disparate, c'est qu'elle est l'expres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-savinio/#i_86611

SCAPIGLIATURA

  • Écrit par 
  • Mario FUSCO
  •  • 416 mots
  •  • 1 média

Le mot scapigliatura (littéralement : « manière d'être échevelé », c'est-à-dire « bohème ») désigne un petit groupe d'artistes lombards et piémontais de la seconde moitié du xix e siècle, et il apparaît pour la première fois dans le titre d'un roman de Cletto Arrighi, publié en 1862. Sans constituer à proprement parler une école, la scapigliatura peut se définir comme un mouvement en réaction co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scapigliatura/#i_86611

SCIASCIA LEONARDO (1921-1989)

  • Écrit par 
  • Mario FUSCO
  •  • 2 640 mots
  •  • 1 média

Tour à tour chroniqueur, auteur de romans policiers ou historiques, essayiste et journaliste « engagé », Leonardo Sciascia s'est presque toujours inspiré de la réalité sicilienne, avec une vigueur et une originalité de pensée qui lui ont permis, en quelques années, de s'imposer comme l'un des principaux écrivains de sa génération. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonardo-sciascia/#i_86611

SCIENCE-FICTION

  • Écrit par 
  • Roger BOZZETTO, 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 8 006 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du monde entier »  : […] Depuis le mort-vivant et le savant fou de Frankenstein (1816), la fantasy avec William Morris, l’ inner space de J. G. Ballard ( Crash !, 1973), jusqu’à un autre type de steampunk avec China Miéville ( Perdido Street station , 2000), la science-fiction britannique présente une grande inventivité. Très tôt, elle montre aussi une prédilection pour les récits catastrophes (John Wyndham, Le Jour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/science-fiction/#i_86611

SENTIMENT DU TEMPS, Giuseppe Ungaretti - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SIMEONE
  •  • 700 mots
  •  • 1 média

Publié en 1936, Sentiment du temps est le troisième recueil de Giuseppe Ungaretti (1888-1970) . Mais dans Vie d'un homme , où se trouve réorganisée son œuvre poétique intégrale, il constitue le livre second. Situé entre L'Allégresse (1931, qui prend source dans Allégresse des naufrages paru en 1919) et La Douleur (1947), il est le livre central, né de la quintessence de la poésie ungarettienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sentiment-du-temps/#i_86611

SERENI VITTORIO (1913-1983)

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 830 mots

Né en 1913 à Luino (province de Varèse), Vittorio Sereni passe son enfance à Brescia, puis va étudier la littérature à Milan. Il y rédige un mémoire sur Gozzano, et se lie d'amitié avec les élèves d'Antonio Banfi et les artistes de « Corrente ». Son premier recueil poétique, Frontiera (1941, augmenté et réédité en 1966), est dominé par les paysages lacustres de la Lombardie, où la frontière italo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorio-sereni/#i_86611

SI C'EST UN HOMME, Primo Levi - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 1 104 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'il commence la rédaction de Si c'est un homme, Primo Levi (1919-1987) a vingt-six ans. Il vient de regagner l'Italie et de retrouver sa famille, après un an d'internement à Auschwitz. Convaincu de son devoir de révéler au monde ce qu'il a vécu, il dresse, en l'espace d'une année, un témoignage essentiel relatant le quotidien concentrationnaire, et son expérience de survivant. Le récit, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/si-c-est-un-homme/#i_86611

SILONE SECONDO TRANQUILLI dit IGNAZIO (1900-1978)

  • Écrit par 
  • Michel DAVID
  •  • 1 030 mots

Secondo Tranquilli, dont le pseudonyme Ignazio Silone est emprunté à un héros abruzzais révolté contre Rome, est né dans un gros bourg de la Marsica, à Pescina, et mort à Genève, après une existence consacrée tour à tour à la politique militante, à la littérature et à l'engagement dans les batailles culturelles de l'après-guerre. Fils d'une famille de la bourgeoisie rurale, ruinée par la crise vin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silone-secondo-tranquilli-dit-ignazio/#i_86611

SI PAR UNE NUIT D'HIVER UN VOYAGEUR, Italo Calvino - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 117 mots
  •  • 1 média

Dans un récit vertigineux qui termine Temps zéro (1967) l'écrivain italien Italo Calvino (1923-1985) assimile « une série de plans » du château d'If où se morfond Edmond Dantès, le héros du Comte de Monte-Cristo , avec « les pages d'un manuscrit sur le secrétaire d'un romancier ». Les chapitres empilés, redécoupés, recollés qui fixent l'écriture dans son résultat matériel peuvent simuler une pris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/si-par-une-nuit-d-hiver-un-voyageur/#i_86611

SIX PERSONNAGES EN QUÊTE D'AUTEUR, Luigi Pirandello - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 140 mots
  •  • 1 média

C'est par un récit ambigu que Luigi Pirandello (1867-1936) explique dans sa Préface la genèse de Six Personnages en quête d'auteur ( Sei Personaggi in cerca d'autore , 1921). Fiction prolongeant le vertigineux jeu de miroirs sur lequel se construit l'œuvre, ou description intime d'un processus de création hallucinatoire, toujours est-il que l'auteur affirme avoir reçu en imagination la visite de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/six-personnages-en-quete-d-auteur/#i_86611

SOFFICI ARDENGO (1879-1964)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 329 mots

Après un séjour prolongé à Paris, au début du siècle, Soffici fonde avec Papini Lacerba , qui devait durer jusqu'en 1915 : cette revue fera connaître en Italie les expériences littéraires françaises les plus avancées de l'époque (Apollinaire et Jacob). Marinetti et les futuristes y donnent des textes audacieux et fondamentaux, mais aussi des apologies exaltées du nationalisme et de la guerre ; c'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ardengo-soffici/#i_86611

SOLDATI MARIO (1906-1999)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 934 mots

Cinéaste et écrivain italien, Mario Soldati est né à Turin en 1906. Issu d'une vieille famille piémontaise de tradition à la fois militaire et littéraire, il a été marqué par la rigidité de l'éducation qu'il a reçue chez lui et chez les jésuites (qui fournissent la matière d'un de ses premiers écrits, L'Amico gesuita , 1929). Ses écrits autobiographiques ( Un prato di papaveri , 1973 ; Lo Specchi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-soldati/#i_86611

SOLMI SERGIO (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 784 mots

Fils du philosophe et historien Edmondo Solmi, Sergio Solmi naît à Rieti, en 1899. Il vit avec sa famille à Livourne, jusqu'en 1907, puis à Turin, où il étudie le droit. Il part combattre en 1917, en tant qu'appelé. Après la guerre, il se lie d'amitié avec Montale, fonde avec Giacomo Debenedetti la revue littéraire Primo Tempo , en 1922, et compose ses premières poésies. Parti chercher du travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sergio-solmi/#i_86611

SORRENTINO PAOLO (1970- )

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une comédie humaine »  : […] Les personnages imaginés par Paolo Sorrentino sont des hommes mûrs, solitaires, ou laids ou communs, marqués par le pouvoir : un chanteur déchu et un footballeur malheureux dans L'Homme en plus , et, dans les films suivants, deux aigrefins, un homme politique, une ex-star du rock richissime et mélancolique ( This must be the place ). Ce qui les menace est toujours l'irruption du sentiment, qu'ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paolo-sorrentino/#i_86611

SUR D'INVISIBLES FONDEMENTS, Mario Luzi - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SIMEONE
  •  • 682 mots

Dans l'œuvre du poète Mario Luzi (1914-2005) , né à Florence, qui, se libérant de Pétrarque et de Mallarmé, semble, sur un arc de sept décennies, tendre toujours davantage vers une poésie polyphonique, perpétuellement évolutive, dont le modèle fut Dante, Sur d'invisibles fondements occupe une place unique. Publié en 1971, dans l'Italie chaotique et violente des « années de plomb » minée par l'ins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sur-d-invisibles-fondements/#i_86611

SVEVO ITALO (1861-1928)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 1 436 mots
  •  • 1 média

Svevo est, avec Pirandello, le seul prosateur italien moderne dont l'œuvre ait une résonance européenne. Il figure, aux côtés de Joyce et de Proust, parmi les plus grands romanciers contemporains. Ami du premier, qui l'admirait et le fit découvrir, en France, à Benjamin Crémieux et à Valery Larbaud, révélé aux Italiens par le poète Eugenio Montale, traduit en plusieurs langues, Svevo, en dépit d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italo-svevo/#i_86611

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 889 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réception du symbolisme en Europe »  : […] Vers 1890 en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Autriche, en Hollande, en Italie, deux attitudes partagent presque toujours les lettres : nous n'avons pas besoin du symbolisme des Français ; et nous aussi nous sommes symbolistes. Deux attitudes qui peuvent être simultanées : Gabriele D'Annunzio apparaît comme un jeune poète nouveau (c'est-à-dire marqué de modernité européenne et notamment français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-litterature/#i_86611

TABUCCHI ANTONIO (1943-2012)

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 1 681 mots
  •  • 1 média

Professeur de littérature, traducteur et essayiste, Antonio Tabucchi est l'auteur de récits fragmentés où s'affirme une écriture originale, nostalgique et inquiète, s'inspirant à la fois de la réalité toscane et de sa passion pour le Portugal. Le succès remporté par Nocturne indien l'a rapidement propulsé sur la scène internationale et lui a permis de s'imposer comme l'un des écrivains majeurs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-tabucchi/#i_86611

TOMASI DI LAMPEDUSA GIUSEPPE (1896-1957)

  • Écrit par 
  • Giovanni IOPPOLO
  •  • 352 mots
  •  • 1 média

Duc de Palma et prince de Lampedusa, Giuseppe Tomasi di Lampedusa est le descendant d'une des grandes familles aristocratiques de Palerme. Après des études de droit à Turin, sa vie se partage entre la lecture, les voyages et une production littéraire dont la publication sera posthume. Refusé par Einaudi, Le Guépard ( Il Gattopardo , 1958) retient l'attention de l'écrivain Giorgio Bassani et de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-tomasi-di-lampedusa/#i_86611

LES TOMBEAUX, Ugo Foscolo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude-Henry du BORD
  •  • 974 mots

Digne héritier de Vittorio Alfieri (1749-1803), grand défenseur d'une liberté conquise par l'humanité, et luttant constamment pour échapper à un destin médiocre, Ugo Foscolo (1778-1827) n'est pas que l'auteur du premier roman de la littérature italienne moderne, Les Dernières lettres de Jacopo Ortis (1802) inspiré des Souffrances du jeune Werther de Goethe. Il est également le type du romantiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-tombeaux/#i_86611

LA TOURMENTE, Eugenio Montale - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SIMEONE
  •  • 661 mots
  •  • 1 média

Troisième recueil du poète Eugenio Montale (1896-1981), La Tourmente (dont le titre complet est La Tourmente et autres textes) est paru en 1956, soit dix-sept ans après Les Occasions , précédent ouvrage poétique de l'auteur. Le recueil ne connut sa forme définitive qu'en 1957. Les poèmes qui le composent furent écrits de 1939 à 1954. Sa première partie, Finisterre , qui porte l'empreinte de la gu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-tourmente/#i_86611

TOZZI FEDERIGO (1883-1920)

  • Écrit par 
  • Gilbert BOSETTI
  •  • 689 mots

Considéré aujourd'hui comme l'un des trois narrateurs, avec Stevo et Pirandello, qui ont donné au roman italien du début du xx e siècle une dimension européenne, Tozzi reste assez méconnu du grand public, sans doute à cause d'une œuvre quantitativement limitée par une mort prématurée, à trente-sept ans. Emporté par la grippe espagnole un an après la publication de son premier roman, il laisse bea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federigo-tozzi/#i_86611

LA TRILOGIE DE LA VILLÉGIATURE, Carlo Goldoni - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Françoise DECROISETTE
  •  • 1 070 mots
  •  • 1 média

Lorsque les trois comédies composant La Trilogie de la villégiature sont représentées pour la première fois en octobre 1761, à Venise, au théâtre San Luca, Carlo Goldoni (1707-1793) a cinquante-quatre ans. Depuis son entrée dans le monde du théâtre en 1748, il a réussi à imposer aux acteurs le jeu « prémédité », le respect du texte et de l'auteur. En modifiant ainsi les habitudes scéniques des i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-trilogie-de-la-villegiature/#i_86611

UNGARETTI GIUSEPPE (1888-1970)

  • Écrit par 
  • Angélique LEVI
  •  • 1 327 mots
  •  • 1 média

Le plus grand poète moderne de l'Italie avec Montale et Quasimodo, mais surtout le plus lu, le plus commenté, le plus traduit, le plus universellement reconnu, tel est Ungaretti. Alexandrin cosmopolite, de formation française, cet éternel exilé est enraciné dans la terre de ses ancêtres toscans et lié à sa tradition nationale ; hermétique, il a pourtant tendu aux écrivains et aux hommes des civili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-ungaretti/#i_86611

VASSALLI SEBASTIANO (1941-2015)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 893 mots

Romancier, poète et témoin de son temps, Sebastiano Vassalli est habité par l’urgence d’expérimenter le langage afin de formuler un récit qui explicite la généalogie complexe des Italiens. Né à Gênes le 24 octobre 1941 (« Je suis né à Gênes comme j’aurais pu naître au Caire »), Vassalli passe toute son enfance dans la petite ville de Novara, entre Milan et Turin, où il résidera jusqu’à sa mort, su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastiano-vassalli/#i_86611

VÉRISME

  • Écrit par 
  • André GAUTHIER, 
  • Angélique LEVI
  •  • 5 009 mots
  •  • 10 médias

Le mouvement vériste reste peu connu hors d'Italie, à l'exception de son chef de file Giovanni Verga, que ses compatriotes considèrent comme un des plus grands romanciers du xix e  siècle. Les autres véristes, grâce à des traductions nouvelles, recommencent parfois à être lus, que ce soit Federico De Roberto, auteur d'un admirable roman, Les Vice-Rois ( I Viceré ), dont Lampedusa devait s'inspir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verisme/#i_86611

VERRI ALESSANDRO (1741-1816)

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  •  • 751 mots

Né au sein d'une famille patricienne milanaise, Alessandro Verri est le frère du comte Pietro, son aîné, avec lequel il fonda en 1761 l'Accademia dei Pugni (« des coups de poings ») dont le nom dit assez le désir qu'avaient ces jeunes gens de rompre avec la tradition pour réformer la société. Une fois achevées ses études de droit, Alessandro Verri entreprit une Histoire d'Italie (1764-1766) qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alessandro-verri/#i_86611

VICO GIAMBATTISTA (1668-1744)

  • Écrit par 
  • Alain PONS
  •  • 1 025 mots

La place de Vico est difficile à assigner. Longtemps ignoré ou méconnu, il n'a été réhabilité qu'au prix de bien des équivoques, et ce Jean-Baptiste semble condamné au rôle d'éternel « précurseur ». Précurseur de la philosophie romantique de l'histoire, précurseur de Hegel et du néo-hégélianisme, précurseur de la plupart des courants qui traversent la philosophie et les sciences humaines depuis le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giambattista-vico/#i_86611

VITTORINI ELIO (1908-1966)

  • Écrit par 
  • Valeria TASCA
  •  • 1 028 mots
  •  • 1 média

Vittorini publia ses premiers récits dans la page littéraire des journaux en 1927, deux ans après la promulgation des lois fascistes sur la presse. En 1941-1942, à quelques mois d'intervalle, la censure arrêta son anthologie intitulée Americana , dont l'enthousiasme sonnait comme un défi aux gloires de l'Italie unifiée, et le second tirage de Conversation en Sicile , un roman qui témoigne du dése […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elio-vittorini/#i_86611

VOLPONI PAOLO (1924-1994)

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 767 mots

Poète et romancier né à Urbino, Paolo Volponi s'oriente d'abord vers des études universitaires de droit. La contemplation élégiaque des paysages des Marches inspire son premier recueil de poésies, Il Ramarro (1948). Le lien physique entretenu avec le monde animal s'intensifie dans L'Antica moneta (1955) et Le Porte dell'Appennino (prix Viareggio, 1960). De ces recueils émerge une « mythologie vis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paolo-volponi/#i_86611

ZANZOTTO ANDREA (1921-2011)

  • Écrit par 
  • Carina MEYER-BOSCHI
  •  • 1 008 mots

Né en 1921 à Pieve di Soligo, près de Trévise, Andrea Zanzotto obtient sa maîtrise de lettres en 1942, à Padoue, et commence à enseigner avant même d'avoir fini ses études. Durant la guerre, il participe à la Résistance dans les rangs du mouvement Giustizia e Libertá. Il séjourne par la suite en France et en Suisse, avant de retourner définitivement vivre et enseigner à Pieve di Soligo à partir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-zanzotto/#i_86611

ZIBALDONE (G. Leopardi)

  • Écrit par 
  • Pascal GABELLONE
  •  • 983 mots

Si la grandeur de l'œuvre poétique de Giacomo Leopardi (1798-1837) commence à être reconnue en France, son œuvre philosophique est loin d'avoir trouvé une écoute à la hauteur de son importance et de ses véritables enjeux. Dispersée, non systématique, souvent paradoxale, empruntant parfois une forme narrative ou dialoguée comme dans les Operette morali , cette pensée semble à première vue celle d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zibaldone/#i_86611


Affichage 

Antonio Tabucchi, rêveur éveillé

photographie

Le Jeu de l'envers, Nocturne indien, Rêves de rêves Autant de titres qui soulignent combien la quête du double est essentielle chez Antonio Tabucchi 

Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Corbis

Afficher

Benedetto Croce

photographie

Benedetto Croce (1866-1952) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Carlo Emilio Gadda

photographie

Carlo Emilio Gadda (1893-1973) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Carlo Goldoni

photographie

Carlo Goldoni (1707 -1793), auteur italien, a également laissé des Mémoires rédigées en français 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Cesare Pavese

photographie

Cesare Pavese (1908-1950) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Claudio Magris, 1998

photographie

Claudio Magris, penseur des limites visibles et invisibles qui parcourent notre monde 

Crédits : B. Meya/ AKG

Afficher

Elio Vittorini

photographie

Elio Vittorini (1908-1966) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Elsa Morante

photographie

Elsa Morante, du côté des humiliés et des offensés 

Crédits : Pictorial Parade/ Hulton Getty

Afficher

Eugenio Montale

photographie

Eugenio Montale (1896-1981) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Gabriele D'Annunzio

photographie

Gabriele D'Annunzio (1863-1938) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Giovanni Verga

photographie

Giovanni Verga (1840-1922) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Giuseppe Ungaretti

photographie

Avec Eugenio Montale, Giuseppe Ungaretti est un des poètes italiens majeurs du XXe siècle 

Crédits : De Agostini

Afficher

Italo Calvino

photographie

L'univers de l'écrivain italien Italo Calvino (1923-1985), rompant avec le néo-réalisme de l'après-guerre, oscille entre fable et fantastique 

Crédits : De Agostini

Afficher

Italo Svevo

photographie

L'écrivain italien Italo Svevo (1861-1928) est l'auteur de La Conscience de Zeno (1923), un roman d'une grande originalité mêlant fiction et psychanalyse, cultivant bien des affinités avec l'œuvre de Marcel Proust ou de James Joyce 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le futurisme

photographie

Un exemplaire de Poesia, la revue internationale lancée en 1905 par le poète symboliste italien Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944), fondateur du futurisme 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Leonardo Sciascia

photographie

Leonardo Sciascia (1921-1989) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les Fiancés, A. Manzoni

photographie

«Du seuil d'une des portes descendait et venait vers le convoi une femme« Pendant que la peste règne à Milan, un épisode des Fiancés d'Alessandro Manzoni (1840) 

Crédits : De Agostini

Afficher

Les fondateurs du futurisme

photographie

Les fondateurs du futurisme en 1912 De gauche à droite, Luigi Russolo, Carlo Carrà, Filippo Tommaso Marinetti, Umberto Boccioni, Gino Severini 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Marinetti

photographie

L'Italien Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944), poète symboliste puis fondateur du futurisme, mouvement prônant la recherche de la modernité dans tous les domaines Marinetti alla jusqu'à la glorification de la guerre et se rapprocha du fascisme 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Pirandello

photographie

L'écrivain et dramaturge italien Luigi Pirandello (1867-1936) Il reçut le prix Nobel de littérature en 1934 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Primo Levi

photographie

Primo Levi (1919-1987) témoigne avec retenue et dignité de son expérience de l'univers concentrationnaire (Si c'est un homme, 1947, Les Naufragés et les Rescapés, 1986) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Salvatore Quasimodo

photographie

Le poète italien Salvatore Quasimodo (1901-1968) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Vincenzo Consolo

photographie

L'exil, la singularité, la mosaïque des influences: autant de traits qui caractérisent les livres de Vincenzo Consolo En prenant à son tour «la Sicile comme métaphore», à la suite de Leonardo Sciascia, il a bâti une œuvre d'une grande richesse 

Crédits : V. Barbieri/ Age Fotostock

Afficher

Vittorio Alfieri

photographie

Vittorio Alfieri (1749-1803) 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Antonio Tabucchi, rêveur éveillé
Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Corbis

photographie

Benedetto Croce
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Carlo Emilio Gadda
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Carlo Goldoni
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Cesare Pavese
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Claudio Magris, 1998
Crédits : B. Meya/ AKG

photographie

Elio Vittorini
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Elsa Morante
Crédits : Pictorial Parade/ Hulton Getty

photographie

Eugenio Montale
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Gabriele D'Annunzio
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Giovanni Verga
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Giuseppe Ungaretti
Crédits : De Agostini

photographie

Italo Calvino
Crédits : De Agostini

photographie

Italo Svevo
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le futurisme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Leonardo Sciascia
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Les Fiancés, A. Manzoni
Crédits : De Agostini

photographie

Les fondateurs du futurisme
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Marinetti
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Pirandello
Crédits : Hulton Getty

photographie

Primo Levi
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Salvatore Quasimodo
Crédits : Hulton Getty

photographie

Vincenzo Consolo
Crédits : V. Barbieri/ Age Fotostock

photographie

Vittorio Alfieri
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie